background preloader

Schémas de classification : thésaurus, taxonomie, ontologie… « Dia-Logos

Schémas de classification : thésaurus, taxonomie, ontologie… « Dia-Logos
Au cœur de l’architecture de l’information et du Knowledge Management, les techniques de classification sont particulièrement d’actualité alors que les volumes d’information en ligne augmentent et que ce que nous cherchons est de plus en plus noyé parmi ce que nous ne cherchons pas. La plupart de ces techniques nous viennent de l’ingénierie documentaire. Avec le Web sémantique, l’ingénierie informatique nous apporte d’autres approches telles que les ontologies et les topic maps, souvent associées à des formalismes et outils définis. Tour d’horizon des schémas de classification… (non exhaustif) La méta-donnée, brique de base de la classification Les méta-données sont des données décrivant les données elles-mêmes (informations, documents, images…). D’après la traduction de Anne-Marie Vercoustre, INRIA, disponible à partir de ce lien. Méta-données “administratives” vs “substantielles” Vue d’ensemble des schémas de classification Vocabulaires contrôlés Taxonomies (ou taxinomies) Les ontologies Related:  mec

La matrice "User Research" de Donna Spencer - UX La conférence sur l’architecture de l’information EuroIA 2014 est terminée ! Vous n’y étiez pas ? Vous n’avez pas suivi nos tweets en direct de la conférence ? On ne le rappellera jamais assez : vous n’êtes pas l’utilisateur type (et nous non plus !). Afin d’avoir une vision globale de cette étape cruciale qu’est la recherche utilisateur, nous avons choisi de vous partager la matrice “user research” présentée par l’experte australienne Donna Spencer lors du workshop “Introduction to Information Architecture”. Nous avons ajouté à cette matrice un code couleur pour distinguer les techniques de recherche primaire (en jaune) de celles de recherche secondaire (en rouge). D’autres articles suite à notre participation à la Conférence EuroIA 2014 : 1.

Langages documentaires et ontologies — Intranet du service PRATI Synthèse sur les ontologies et langages documentaires élaboré lors de mon stage de fin d'étude à l'ENS et l'INRP au printemps 2007. Cet article a été revu et mis en ligne au printemps 2008, il est extrait de mon rapport de stage: Je travaille pour mon stage de master 2 à l’Inrp et à l’Ens sciences de Lyon à améliorer des taxonomies, que les concepteurs, des scientifiques de différentes disciplines appelaient thésaurus. J’ai à l’origine cherché des informations sur ces sujets pour réussir à définir et à donner un nom exact aux outils qui avaient été élaborés. Au fil de mes lectures, je me suis intéressée aux ontologies, je propose ici une synthèse de mes lectures sur ces sujets. Certains auteurs cités par Brunon Menon, proposent de nommer tous ces outils « systèmes d’organisation des connaissances » ou « schémas de concept ». Taxonomie Thésaurus Ontologies Web sémantique Bibliographie :

BRICH59 Architecture de l'information Introduction L'architecture de l'information est la structure d'organisation sous-jacente à un système de contenu. Ce système de contenu peut être le web, et c'est souvent dans ce cadre que l'on parle d'architecture de l'information. En effet, là où il y a de l'information, il y a potentiellement architecture de l'information. 1. Le web est par définition un domaine de prédilection pour la diffusion d'informations et de connaissances. L'architecture d'information d'un site, c'est sa structure conceptuelle. L'objectif consiste donc à trouver un système d'organisation des informations optimal, qui soit adapté aux tâches de recherche de l'utilisateur. Quoiqu'il en soit, travailler sur l'architecture d'un site, c'est essayer de faciliter l'activité cognitive de recherche d'information. » L'analogie avec l'architecture On parle d'architecture de l'information par analogie avec l'architecture physique des bâtiments que nous construisons dans le monde réel. 2. » Organisation des contenus 3. 4.

L’harmonisation des vocabulaires / Les vocabulaires scientifiques et techniques / Référentiels / HADOC / Ressources Les vocabulaires scientifiques et techniques (listes d'autorités, thésaurus, nomenclatures diverses) constituent un élément fort de mise en cohérence de l'ensemble de la production documentaire du ministère. C'est pourquoi l'harmonisation des vocabulaires est au cœur du programme HADOC. Enjeux et objectifs du projet Utilisés pour l'indexation et la recherche, les nombreux vocabulaires scientifiques et techniques servant à la description des Biens culturels sont généralement enfermés dans les outils de production, de gestion ou de diffusion des informations documentaires. L'enjeu initial du projet d'harmonisation des vocabulaires est de les « libérer », de les faire sortir des outils en vue d'en partager l'usage entre différents métiers et applications, d'en faciliter la réutilisation et d'en faire de véritables référentiels terminologiques. Un nouvel environnement de production des vocabulaires L'application de gestion GINCO est actuellement en cours de développement.

Taxilogie et classification Les systèmes traditionnels de classification du savoir, qui reposaient sur une division disciplinaire des connaissances, semblent de moins en moins adaptés aux nouvelles exigences de la recherche d'informations, notamment sur banques de données. Les sciences de l'information ne sont d'ailleurs pas seules concernées par la taxilogie, ou étude scientifique des classifications, à laquelle contribuent d'autres disciplines, telles que la philosophie, la sémiotique, l'intelligence artificielle... Présenter brièvement les grands systèmes de classification adoptés dans le monde et replacer les nouvelles tendances, qui se font jour dans les bibliothèques, dans le cadre plus vaste d'une recherche interdisciplinaire, tel est le propos de cette mise à jour concernant un domaine en pleine mutation. Pourquoi distinguer classification de taxilogie ? Composantes disciplinaires Philosophie et « théorie des systèmes » Mais sur quoi fonder cet « ordre naturel » du savoir ? Science de la science Royaume-Uni

Graphe Global Géant - Wikiwand Le terme Graphe Global Géant est un nom inventé par Tim Berners-Lee, inventeur du World Wide Web en 2007, afin de distinguer les contenus existants sur le Web actuellement et ceux de la prochaine génération dite du Web 3.0. Il est communément admis que le World Wide Web fait référence en premier lieu à des informations lisibles par les êtres humains, informations reliées entre elles par des liens Hypertexte générés par d'autres (ou les mêmes) êtres humains. La prochaine génération (Web 3.0) dépasse ce stade en accordant une importance beaucoup plus significative aux métadonnées qui décrivent les informations (ou les pages web) ce qui permet de créer des relations entre celles-ci, au niveau sémantique ou conceptuel. Ainsi, le Web 3.0 permet de créer de nouveaux types d'interfaces humains-machines. Un concept important relié à la notion de Graphe Global Géant sans pour autant l'englober totalement est celui du Web sémantique.

Ginco – Un éditeur SKOS Open Source | Thomas Francart Le Ministère de la Culture et de la Communication a récemment annoncé la mise à disposition de la première version de GINCO (Gestion Informatisée de Nomenclatures Collaboratives et Ouvertes), un outil collaboratif et open-source de gestion de thesaurus et de vocabulaires contrôlés – et capable d’exporter ceux-ci en format SKOS (dont je rappelle la traduction en français). Première Impression… Première impression à l’installation : la procédure d’installation, certes documentée (seulement en anglais, dommage pour un projet qui sort du ministère de la culture français !) Deuxième impression… Deuxième impression, à l’usage cette fois-ci : hou là, mais il y a beaucoup de boutons ! On dispose en effet dans GINCO de fonctionnalités de base aussi bien que des fonctionnalités avancées que l’on attend d’un TMS (Thesaurus Management System). Parmi les fonctionnalités avancées, je retiens : Troisième impression… Et pour finir… En tous cas GINCO est un outil à suivre pour la gestion de thesaurus SKOS.

Thésaurus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est un langage contrôlé utilisé pour l'indexation de documents et la recherche de ressources documentaires dans des applications informatiques spécialisées. Les thésaurus sont donc une catégorie de langages documentaires parmi d'autres. Introduction[modifier | modifier le code] Le thésaurus est un outil linguistique qui permet de mettre en relation le langage naturel des utilisateurs et celui contenu dans les ressources. Par exemple un thésaurus reliant récolte à culture, blé à céréale, et France à Europe, permettra pour une question portant sur la récolte du blé en France de trouver des ressources indexées avec culture céréale Europe. Étymologie, orthographe et histoire[modifier | modifier le code] Thésaurus en latin veut dire recueil, répertoire. Les thésaurus prennent de l’importance par l’informatisation dès les années 1990. Outil d'indexation et outil de recherche[modifier | modifier le code] Autres attributs[modifier | modifier le code]

Comment gérer ses tâches et son temps Comment gérer son temps ? Comment arriver à tout faire, y compris ne rien faire ? Ah, ceci est un vaste programme. Il ne sera pas résolu en deux lignes, ni en deux pages. Mais quelques pistes peuvent d’ores et déjà être envisagées. Dans le domaine de l’entreprise, les gestionnaires des sociétés sont souvent appelés des « décideurs ». Pour la gestion du temps, c’est exactement pareil: on gère son temps en prenant des décisions. Le temps est un phénomène implacable, intangible, non négociable. Seconde après seconde, il s’égrène. Pour suivre son rythme, nous devons faire des choix et AGIR. En agissant, nous devenons mobiles à notre tour, nous entrons dans la danse. Et lorsqu’on a une vie active, très active, il peut être difficile d’avoir une vision globale de toutes les multiples tâches à accomplir, qu’elles soient urgentes ou non, qu’il s’agisse de rendez-vous à ne pas manquer ou d’achats à ne pas oublier, de coups de fil à passer ou d’une infinité d’autres actions à réaliser. -Collecter

Related: