background preloader

Architecture et habitations: photos de voyage

Architecture et habitations: photos de voyage
Related:  ArchitectureArchitecture et urbanisme

Voguons vers de nouveaux mondes Séance n°1 : « Partir en voyage ? Mais pourquoi ? » Oral/ Lecture – 2 heures consécutives Activité n°1 : oral Objectifs : Faire réfléchir les élèves à leur pratique du voyage pour leur faire comprendre qu’elle s’inscrit dans un processus historique et culturel dont il s’agit d’identifier les caractéristiques.S’inscrire dans la thématique du voyage par la représentation qu’ont les élèves du voyage. Compétences : Participer à un échange verbal (écouter autrui et formuler un propos simple).Rendre compte d’une expérience personnelle. Modalités pédagogiques : Les élèves sont placés en « U » face au tableau sur lequel est dessiné un paysage de vacances de carte postale. Je commence par poser aux élèves une série de questions auxquelles ils répondent chacun leur tour. Pour chaque réponse, un mot est écrit au tableau par un élève et à chaque question correspond une couleur. Etes-vous déjà parti en voyage ? Activité n°2 : lecture Objectifs : Compétences : Ecriture/ Langue – 2 heures non consécutives

Catégorie:Lexique en français de l’architecture Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Voir aussi les Lexique en français de la construction et Lexique en français de l’urbanisme. Sous-catégories Cette catégorie comprend la sous-catégorie ci-dessous. Pages dans la catégorie « Lexique en français de l’architecture » Cette catégorie contient 1 097 pages, dont les 200 ci-dessous. (page précédente) (page suivante)(page précédente) (page suivante) Minecraft : Le rêve de tout architecte | Emyzik Depuis le début de son développement, il y près de deux ans, Minecraft, créé par le suédois « Notch », n’a cessé de faire parler de lui : succès mondial du jeu indépendant, ce jeu, qui fait appel à l’imagination et à la créativité, parle à l’architecte en chacun de nous : Les possibilités sont quasi infinies, et certain l’ont bien compris. Entre reconstitution et imagination pure, certaines réalisations peuvent sans mal être qualifiées d’oeuvre, et ferait pâlir de jalousie certains grands architectes des temps passés. Minecraft, ce n’est guère plus que le principe du Lego : des blocs de différents types que l’on superpose à loisir pour créer un bâtiment, un bateau, une ville… Sauf qu’ici les cubes sont virtuels, et qu’après avoir dépensé la vingtaine d’euros correspondant au prix du jeu, les blocs dont vous disposez sont illimités. Mais il y en a d’autres, surement un peu plus fous que les premiers, qui créent à partir de rien. Liens utiles : le serveur XIX La chaine D’evQnax

The Amazing Versatile Expandable Travel Journal I have been pondering the Perfect Travel Journal for several months. Something you can write in, draw and paint in, personalize, store photos, scraps and memorabilia and that would just be fun to use. Something equally useful for artists, scrapbookers and journalers alike. (Update March 2012: I've come a long way in a couple of years! The basic structure is an accordion book made from heavy weight 200 gsm Italian velata paper. At 4-3/8 x 6-3/8, the journal perfectly accommodates 4 x 6 photos. There are separate closures on both sides of the book so that you can open it either way to expose the section you want . . . or you can open both sides and spread the whole thing out. One section on each side consists of a pamphlet book with 20 pages (40 front and back): 12 from plain light weight Italian velata (120 gsm) and 8 from graph, ledger, legal and primary paper for variety and a touch of whimsy. There are also some blank pages of the heavy paper left open for your art or photos.

Enseigner les textes argumentatifs Bande-annonce: Les Adieux à la Reine Bande-annonce: Les Adieux à la Reine Les Adieux à la Reine est un film de Jacquot Benoit de 2012. Regardez attentivement la bande-annonce et complétez le texte avec les mots qui manquent. Je me nomme Sidonie Laborde. de la Reine. Avez-vous déjà été attirée par une femme au point de souffrir horriblement de son ? Celle-là, elle a réussi son coup. ! Vous ne connaissez pas la ? Louis XVI n'est plus libre de ses décisions. de l'Insurrection. de Polignac! On dirait que cela vous comble… C'est à cause de moi que le réclame votre tête. Je me nomme Sidonie Laborde. Dictionnaire CNRTL: femme qui lit, liseuse contraire de 'présence' camaraderie, affection, sympathie lit.: en un tour de main, en un instant rumeur, bruit personne détenue comme gage fém. de 'duc', souveraine d'un duché citoyens, gens Confidentialité

La construction des écoles dans la Somme au XIXe siècle Contexte historique Le XIXe siècle, siècle de l’école La situation globale de l’enseignement primaire en France apparaît médiocre à la chute de l’Empire (1815), qui ne s’en est guère préoccupé : maîtres peu nombreux, pédagogies tâtonnantes, apprentissage de la lecture souvent séparé de celui de l’écriture. Au cours du XIXe siècle, le progrès de la scolarisation, tendance générale en Europe de l’Ouest, est d’abord servi par les lois Guizot, qui demandent à chaque commune d’entretenir au moins une école et favorisent aussi les établissements des congrégations religieuses (1833), et Duruy (1867). Après la défaite de 1870 que l’opinion générale attribue à la supériorité du maître d’école prussien, l’Ecole fait l’objet d’efforts particuliers afin d’être en mesure de préparer les futurs citoyens, tous électeurs désormais, et tout autant les futurs soldats. La loi du 1er juin 1878 oblige les communes à acquérir et installer les maisons d’écoles et crée en ce sens une Caisse des écoles. Notes

Pourquoi voyageons-nous ? Le touriste n’est pas cet individu un peu rustre et moutonnier que l’on dépeint si souvent. C’est un voyageur complexe qui transporte avec lui ses désirs et ses rêves. Ses façons de voyager en disent long sur notre société et notre époque. L’analyse des pratiques touristiques s’expose souvent à une première erreur, qui consiste à amalgamer le sujet et le phénomène. À confondre ou refuser de distinguer le touriste du tourisme. Ces approches ont bien sûr leurs utilités. L’idiot du voyage Cette posture antitouristique, si injuste soit-elle, est fort commode. La seconde erreur, tout aussi répandue, et largement déterminée par la première, est de sous-estimer le touriste dans sa complexité. Pourtant, cette utilisation hédoniste qu’est la mobilité de loisir repose sans cesse une question fondamentale : pourquoi voyageons-nous ? Le touriste est un symptôme de société. Chacun sa vision du monde Miroir d’une époque Au regard de cette question clé – pourquoi voyage-t-on ? Partir et repartir encore

La migration, des causes multiples La cause la plus souvent invoquée pour expliquer les migrations contemporaines, c’est la misère au sens économique du terme, c’est-à-dire l’écart quantitatif des niveaux de vie entre pays riches et pays pauvres. Or, si l’on met à part les pays dits émergents, cet écart va croissant. Dès lors, le flot de la migration devrait, lui aussi, aller grandissant, et si l’on n’y prenait garde, c’est « toute la misère du monde » qui finirait par déferler chez nous. Une option rationnelleComme c’est souvent le cas, cette idée reçue est très largement une idée fausse, démentie par l’expérience et les faits. Tout d’abord, si la misère au sens économique du terme était le moteur exclusif ou principal de la migration, on devrait constater un mouvement de migration uniforme à partir de tous les pays pauvres, et ce sont les plus pauvres qui devraient émigrer les premiers.

Du 18 au 20/11/2015 - Salon Educatec Educatice Accueil > Liste des événements - colloques AUNEGEUniversité Paris Ouest Nanterre La Défense200 av. de la République - PULV (E614)92001 Nanterre CedexFrance Du 18 au 20/11/2015 - Salon Educatec Educatice L’actualité autour du numérique éducatif a été plus que chargée tout au long de cette année 2015, notamment avec la création d’une « grande école du numérique » annoncée par François Hollande et surtout le déploiement tant attendu d’un plan doté d’une enveloppe d’un milliard d’euros sur trois ans. En donnant à la Grande école du numérique une dimension interministérielle, le gouvernement envoie un signe fort : l'éducation doit se penser impérativement avec les technologies d'aujourd'hui. C’est dans ce contexte porteur et challengeant que s’ouvre la 20ème édition d’Educatec – Educatice, le salon professionnel de l’éducation primaire, secondaire et de l’enseignement supérieur. Plus d'infos

L’EPFL reconstruit la Venise d’autrefois Les «humanités digitales» transforment les sciences humaines à l’aide d’outils numériques. L’EPFL s’est lancée dans cette nouvelle discipline avec un projet très ambitieux: reconstituer virtuellement l’histoire de la Cité des Doges. L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a encore frappé, là où on ne l’attendait pas: la haute école avait déjà quitté son carcan des sciences dures pour embrasser les sciences de la vie, la voilà désormais en piste pour conquérir les sciences humaines. Il ne s’agit plus de faire voler Solar Impulse, de donner un coup de pouce à Alinghi ou encore de reconstruire un cerveau sur ordinateur grâce au milliard d’euros décrochés par le Humain Brain Project. Imaginé en partenariat avec l’Université Ca’Foscari de Venise, le projet de l’EPFL ne manque pas d’ambition: il vise à numériser les archives d’Etat pour reconstituer l’évolution historique de la Cité des Doges sur plus de mille ans. D’un projet ambitieux à un autre. En mouvement continuel. 1. 2. 3. 4. 5.

Bibliothèque idéale du voyageur Comment voyager immobile ? Par la lecture, bien sûr ! Reste à choisir le bon livre, celui qui nous "transportera" dans tous les sens du terme. Nous avons demandé à chaque journaliste de Sciences Humaines de nous ouvrir sa bibliothèque personnelle pour nous parler de ses livres de voyage préférés. Il en ressort une liste forcément subjective, c'est la règle du jeu, que nous vous invitons à vous à compléter.... → Proposez vos propres contributions (entre 500 et 1000 signes maximum), en les envoyant à la rédaction (cliquer ici ) Sur la route. Ode au voyage, Sur la route demeure surtout le roman emblématique de la beat generation. Justine Canonne Tristes tropiquesClaude Lévi-Strauss, 1955, rééd. Publié sans relâche depuis 1955, cet unique récit autobiographique de Claude Lévi-Strauss est celui d’un « antitouriste » convaincu, habité par la nostalgie d’« avoir vécu au temps des vrais voyages, quand s’offrait dans toute sa splendeur un spectacle non encore gâché, contaminé et maudit ».

57 | 2008 Tourisme, mobilités et altérités contemporaines On assiste aujourd’hui un peu partout dans le monde à un développement sans précédent d’une mobilité touristique impliquant des flux à la fois humains, techniques, financiers et culturels. Ce numéro de Civilisations, qui prend acte de l’intérêt croissant que le tourisme suscite désormais dans les sciences sociales, est structuré autour de trois axes de réflexion. Le premier vise à réinscrire l’étude du tourisme dans celle, plus large, de l’ensemble des mobilités et des flux dans le monde globalisé. Portant sur la dimension politique du tourisme, le deuxième axe procède à un examen des liens complexes entre tourisme et nationalisme. Le troisième axe s’attache enfin, par un décentrement géographique et culturel, à prendre en compte les représentations et les pratiques des touristes non occidentaux.

CM2 Dolomieu Le dernier jour de guerre a fait près de 11 000 tués, blessés ou disparus.Certains soldats ont perdu la vie lors d'actions militaires décidées par des généraux qui savaient que l'armistice avait déjà été signé.Par exemple le général Wright de la 89 ème division américaine prit la décision d'attaquer le village de Stenay afin que ses troupes puissent prendre un bain, ce qui engendra la perte de 300 hommes. À 10 h 45 du matin, soit 15 minutes avant l'heure du cessez-le-feu, Augustin Trébuchon a été le dernier soldat français tué.Il est tué d'une balle dans la tête alors qu'il porte un message à son capitaine. Le dernier britannique, George Edwin Ellison a été tué à 9 h 30 alors qu'il faisait une reconnaissance non loin de Mons en Belgique. Le dernier soldat canadien tué a été George Lawrence Price, deux minutes avant l'entrée en vigueur de l'armistice.

Related: