background preloader

Fonctionnalisme (architecture)

Fonctionnalisme (architecture)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bellavista Klampenborg Denmark. Arne Jacobsen 1934. En architecture, le fonctionnalisme est un principe selon lequel la forme des bâtiments doit être exclusivement l'expression de leur usage. On peut faire remonter la préoccupation fonctionnelle en architecture à Vitruve et à son triptyque où utilitas (qu’on pourrait traduire par commodité, confort ou utilité) au côté de venustas (beauté) et de firmitas (solidité), est l’un des trois piliers du programme classique de l’architecture. Cependant, le credo de Sullivan est profondément en décalage au regard des formes compliquées et anti-fonctionnelles pour lesquelles il est connu. Le fonctionnalisme a le plus souvent proposé des formes qui découlaient des impératifs de la construction et mettaient en avant la réalité des matériaux et des forces physiques mises en œuvre dans les bâtiments, plus que ses fonctions sociales. Form follows WHAT? Portail de l’architecture et de l’urbanisme Related:  Courant de pensée19ème siècleRessources Architecture*docs I

Style international Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Style international est un courant en architecture qui s'est épanoui entre les années 1920 et la fin des années 1980 dans le monde entier. Ce style, qui marque l'arrivée des idées du Mouvement moderne aux États-Unis, notamment par l'intermédiaire de Philip Johnson au Moma à New York et de Ludwig Mies van der Rohe à Chicago, résulte du mariage des idées de l'école du Bauhaus et des techniques de construction en acier et en verre des États-Unis. Il caractérise une grande partie de l'architecture des Trente Glorieuses. Contexte historique[modifier | modifier le code] Les idées du Mouvement moderne domineront ainsi une grande partie de l'architecture durant les Trente Glorieuses. L'expression « Style international » apparaît pour la première fois en 1932 dans un ouvrage de l'historien de l'art Henry-Russell Hitchcock et Philip Johnson, rédigé à la suite d'une exposition du MoMA de New York intitulée Modern Architecture.

Architecture néoclassique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'origine du style[modifier | modifier le code] L'architecture néoclassique est l'héritière de l'architecture classique, théorisée par l'architecte antique Vitruve dans son traité qui définit la théorie des trois ordres (ionique, dorique, corinthien). Vitruve sera la grande référence des architectes pour qualifier le renouveau du recours à des formes antiques, à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle, jusqu'en 1850 environ. L'architecture néoclassique prétend avoir recours à des formes grecques, plus qu'italiennes, ainsi elle est appelée goût grec à ses débuts en France vers 1760. la phase du palladianisme, la plus ancienne, qui se développe dans les campagnes de la Grande-Bretagne sous l'impulsion d'Inigo Jones et de Christopher Wren. Allemagne[modifier | modifier le code] Belgique[modifier | modifier le code] États-Unis[modifier | modifier le code] France[modifier | modifier le code]

Joseph Paxton - Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Paxton. Joseph Paxton Le succès du Crystal Palace, qui fut imité à travers le monde, contribua fortement au prestige de son concepteur. Elle lui valut de participer à la nouvelle conception urbaine : celle des Resorts les stations de loisir de bord de mer en Angleterre, impulsée par des promoteurs et des compagnies de chemin de fer. Paxton fut aussi un des fondateurs et l'éditeur de The Gardeners' Chronicle, dans lequel il insérait notamment des publicités pour de petites serres qu'il dessinait lui-même. Principales réalisations[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ a et b Charles-François Mathis (dir), Le monde britannique (1815-1931), CNED/SEDES, 2009, p. 93↑ a et b François Bédarida, L'Angleterre triomphante 1832-1914), Hatier, 1974, p.84 Liens externes[modifier | modifier le code] Structurae Sur les autres projets Wikimedia : Joseph Paxton, sur Wikimedia Commons

Déconstructivisme - Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La déconstructivisme est un mouvement artistique, particulier à l'architecture, qui a trouvé son nom dans celui du mouvement littéraire de la déconstruction dont l'universitaire Jacques Derrida fut le théoricien et la figure de proue. Son nom se réfère aussi au mouvement du Constructivisme russe des années 1920 dont il reprend certaines des inspirations formelles. Il revendique la philosophie postmoderne, en particulier ses idées de fragmentation et de polarité négative, qu'il associe à des processus de design non linéaire, à des thèmes comme la géométrie non euclidienne, en poussant à l'extrême des thèmes de l'architecture moderne comme l'opposition entre structure et enveloppe, entre plancher et mur, et ainsi de suite. Les apparences visuelles des réalisations dans ce style sont caractérisées par une imprédictibilité stimulante et un chaos contrôlé. Pourquoi déconstruire l’architecture ? En quoi consiste la déconstruction ?

Art nouveau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Art nouveau est un mouvement artistique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle qui s'appuie sur l'esthétique des lignes courbes. Né en réaction contre les dérives de l’industrialisation à outrance et la reproduction sclérosante des grands styles, c'est un mouvement soudain, rapide, qui connaîtra un développement international concomitant : Tiffany (d'après Louis Comfort Tiffany aux États-Unis), Jugendstil[Note 1] (en Allemagne), Sezessionstil (en Autriche), Nieuwe Kunst (aux Pays-Bas), Stile Liberty (en Italie[1]), Modernismo (en Espagne), Style sapin (en Suisse), Modern (en Russie). Apparu au début des années 1890, on peut considérer qu’à partir de 1905 l'Art nouveau avait déjà donné le meilleur de lui-même et que son apogée est atteinte[3]. Aux origines de l'Art nouveau[modifier | modifier le code] Un long cheminement pour se libérer du classicisme[modifier | modifier le code] Les débuts de l'Art nouveau[modifier | modifier le code]

Louis Sullivan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis Sullivan Columbian Gallery – A Portfolio of Photographs of the World’s Fair, The Werner Company, Chicago 1894 À partir des années 1890, il se lance dans la construction de gratte-ciel à armature d'acier et à toit plat qui gardent une division tripartite : Wainwright Building, Saint-Louis, 1890-1891Stock Exchange, Chicago, 1893-1894Guaranty Building, Buffalo, New York, 1894-1895 Parmi ses œuvres, on trouve : Bibliographie[modifier | modifier le code] Sullivan a publié deux livres de réflexion théorique et critique, Kindergarten Chats et Autobiography of an Idea. Claude Massu, L'architecture de l'école de Chicago, Dunod, Paris, 1993.Louis Sullivan, Autobiographie d'une idée, traduction C. Article connexe[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Louis Sullivan, sur Wikimedia Commons

Préfabrication - Wikipédia - Waterfox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La préfabrication consiste à fabriquer à l'écart du site de construction de l'ouvrage des éléments d'un ouvrage qui sont traditionnellement construits sur place, puis à les assembler sur le site de l'ouvrage pour le former. Ceci s'applique généralement à des éléments répétitifs et/ou complexes. Cette préfabrication peut avoir lieu en usine ou dans un chantier externe, ou même à l'écart de l'emplacement d'assemblage final, sur le site même de la construction. Ce terme s'applique généralement au domaine de la construction, on parle alors d'élément préfabriqué, et lorsque des composantes de machine sont préfabriquées, on parle souvent de sous-assemblages. Histoire[modifier | modifier le code] Choix de la préfabrication[modifier | modifier le code] Le choix de l'emploi de la préfabrication est guidé par une comparaison essentiellement économique avec la construction sur place. Coût : Délai : Qualité : Sécurité : Environnement :

Architecture contemporaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'architecture contemporaine est par définition l'architecture produite maintenant, et cette qualification est donnée aux courants architecturaux de ces dernières décennies appartenant à l'histoire immédiate. Mais d'une façon encore plus générale le XX siècle est l'époque contemporaine définissant pour son architecture alors son caractère « contemporain », et dans ce cas voir l'Histoire de l'architecture#Époque contemporaine. L'architecture contemporaine est actuellement variée, elle associe des arts plastiques aux savoirs de la construction[1] et elle fait des références dans le style architectural à l'« architecture moderne » (par exemple en intégrant l'image de la charpente acier historique « shed » visible en transparence dans la façade d'édifices monumentaux construits actuellement) en plus des immuables références aux colonnes et frontons antiques. Thèmes architecturaux du XXIe siècle. Architecture et l'économie d'énergie. Le verre.

Style néogothique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dessin de Viollet-le-Duc présentant la flèche de la cathédrale d'Amiens et son décor de plomb ; matériau très utilisé par les architectes du « Gothic revival », qui fut à l'origine d'une vague de saturnisme chez les ouvriers couvreurs et artisans d'art Le style néogothique est un style architectural né au milieu du xviiie siècle en Angleterre. On peut distinguer trois phases : le néogothique de Christopher Wren en Angleterre, appliqué aux universités comme Oxford ;la deuxième phase en Grande-Bretagne est parallèle au développement du roman gothique en littérature ;la maturité dans les années 1840 grâce aux progrès de la science historique. Histoire[modifier | modifier le code] Survivance et renouveau[modifier | modifier le code] Romantisme et nationalisme[modifier | modifier le code] Pugin, Ruskin et le gothique en tant que force morale[modifier | modifier le code]

Antoni Gaudí Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Gaudy. Antoni Gaudi (en catalan Antoni Gaudí i Cornet), né le à Reus ou Riudoms[1] et mort le à Barcelone, est un architecte catalan de nationalité espagnole et principal représentant de l'Art nouveau catalan (modernisme catalan). Son travail a marqué de façon durable l'architecture de Barcelone et constitue une « contribution créative exceptionnelle (…) au développement de l'architecture et des techniques de construction »[2]. À ce titre, sous le nom d'Œuvres de Gaudí, sept de ses œuvres ont été classées par l'UNESCO patrimoine mondial de l'Humanité (le parc Güell, le Palais Güell, la Casa Milà, la Casa Vicens, la façade de la Nativité et la crypte de la Sagrada Família, la Casa Batlló et la Crypte de la Colonia Güell). L'œuvre de Gaudí a atteint au cours du temps une large diffusion internationale. Biographie[modifier | modifier le code] Naissance, enfance et études[modifier | modifier le code]

Related: