background preloader

Discours de réception du prix Nobel - Albert Camus 1957

Discours de réception du prix Nobel - Albert Camus 1957

http://www.youtube.com/watch?v=M5QD-32MCv4

Related:  LA VAGUE HDAEngagement

La Vague de Dennis Gansel - Olivier Père ARTE propose mercredi 10 septembre à 20h50 La Vague (Die Welle, 2008) du jeune réalisateur allemand Dennis Gansel. A l’occasion de sa diffusion Barbara Fuchs éditrice web à ARTE France nous parle de ce film très remarqué des deux côtés du Rhin au moment de sa sortie. « Tout comme le film L’Expérience, un thriller psychologique d’Oliver Hirschbiegel, La Vague s’inspire d’une initiative américaine. « The Third Wave » (« La Troisième Vague ») est réalisée en Californie en 1967 par Ron Jones, un professeur d’histoire. Une dizaine d’années plus tard, l’enseignant publie un récit inspiré de son initiative, qui est adapté à la télévision américaine. En 1981, Morton Rhue s’inspire du scénario de ce téléfilm pour en faire un roman.

Clément Rosset Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Rosset. Biographie[modifier | modifier le code] Rosset développe une philosophie de l'approbation au réel : par la joie, je prends plaisir au réel tout entier, sans avoir à m'en masquer aucun aspect, si horrible soit-il. Discours de Suède, du 10 décembre 1957 (extrait) Discours de Suède, du 10 décembre 1957 (extrait) Détails Catégorie : Bonnes feuilles Création : mardi 10 décembre 1957 07:20 Publication : mardi 30 juillet 2013 04:20 Écrit par Albert Camus

Les bonnes nouvelles sur les réseaux sociaux La lecture de la semaine, il s’agit d’un article du New York Times. On le doit à John Tierney et il s’intitule : “Dans les réseaux sociaux, les bonnes nouvelles se répandent plus vite que les mauvaises”. “Les mauvaises nouvelles font vendre. Telle est la règle suivie par les journaux de 20 heures et les titres de la presse, sur la foi des chiffres (classement des ventes et diffusion) et de l’instinct viscéral des journalistes et rédacteurs en chef”. “Mais”, poursuit le journaliste, “aujourd’hui qu’il y a d’autres moyens de diffuser et d’observer la diffusion de l’information, les chercheurs découvrent qu’il existe de nouvelles règles. En scannant le cerveau des gens et en traçant leurs e-mails ou leur activité en ligne, les neuroscientifiques et les psychologues ont remarqué que les bonnes nouvelles pouvaient se répandre plus vite et plus loin que les désastres et les drames.”

Lettre de Jean-Paul Sartre à Albert Camus : « Et si votre livre témoignait simplement de votre incompétence philosophique ? À la sortie de L’homme révolté, Francis Jeanson écrivit un article aux Temps Modernes, dirigé par Jean-Paul Sartre, mettant en avant dans l’ensemble un jugement négatif sur l’œuvre d’Albert Camus, fustigeant une « morale de Croix-Rouge » et une écriture trop littéraire. Ce ne fut pas une première fois : Jeanson avait déjà publié des articles tout à fait défavorables à l’écrivain, à la sortie du Problème moral et la pensée de Sartre, et de La Peste. Se sentant piqué au vif et blessé, Camus répliqua par une lettre adressé à Sartre, tour a tour, son ami, son rival puis son ennemi, le considérant comme responsable de cette prise de position.

[Maïeul Rouquette] J’ai été voir le film « La Vague ». Je vais essayer d’en faire un commentaire. Cet article n’est à lire que si vous avez vu le film (hormis la partie « synopsis »). Synopsis Aujourd’hui, en Allemagne, un prof organise dans le cadre d’un cours sur l’autocratie [1] un jeu de rôle. Pour Kamel Daoud Jeudi 14 avril 2016, Kamel Daoud recevait, à Paris VIIIe, le Prix Jean-Luc Lagardère du journaliste de l’année (anciennement prix Hachette). Bernard Pivot, membre du jury, se réjouissait du couronnement, dans le domaine de la presse, de l’auteur, chez Actes Sud, du magnifique récit Meursault, contre-enquête. En 2014, le jury Goncourt n’était pas allé jusqu’à reconnaître à sa juste valeur, dans le champ littéraire, ce même Kamel Daoud, au grand dam de Bernard Pivot, président du jury. Une injustice était réparée sous les lambris.

La Vague, un film de Dennis Gansel Dénoncer le risque toujours présent de l’émergence d’une nouvelle dictature, c’est bien. Faire un film pédagogique sur les dangers d’adhérer sans s’en rendre compte à une idéologie ou à une autorité, c’est bien (mais c’est délicat). Réaliser La Vague tel que l’a fait Dennis Gansel, ça fait mal. S’appuyer sur des faits réels pour en faire une fiction, c’est ce que fait le cinéma depuis toujours, s’appuyer sur une phrase choc (« Alors comme ça, vous croyez qu’une nouvelle dictature est impossible… ?

Discours de réception du prix Nobel, 1957 Publiée par NeroRush23 Sur YOUTUBE le 23 oct. 2012 Discours d'Albert Camus pour la réception du prix Nobel de littérature, donné à Stockholm le 10 décembre 1957. Le prix lui a été décerné pour « l'ensemble d'une œuvre qui met en lumière les problèmes se posant de nos jours à la conscience des hommes ». . by epc Apr 30

Related: