background preloader

Albert Camus - Discours de réception du prix Nobel, 1957

Albert Camus - Discours de réception du prix Nobel, 1957
Related:  Français EAF

Les invités : Albert Camus (pour les élèves de M. Perrin), le discours de Suède, 1957 En recevant la distinction dont votre libre Académie a bien voulu m’honorer, ma gratitude était d’autant plus profonde que je mesurais à quel point cette récompense dépassait mes mérites personnels. Tout homme et, à plus forte raison, tout artiste, désire être reconnu. Je le désire aussi. Mais il ne m’a pas été possible d’apprendre votre décision sans comparer son retentissement à ce que je suis réellement. Comment un homme presque jeune, riche de ses seuls doutes et d’une œuvre encore en chantier, habitué à vivre dans la solitude du travail ou dans les retraites de l’amitié, n’aurait-il pas appris avec une sorte de panique un arrêt qui le portait d’un coup, seul et réduit à lui-même, au centre d’une lumière crue ? J’ai connu ce désarroi et ce trouble intérieur. Je ne puis vivre personnellement sans mon art. Le rôle de l’écrivain, du même coup, ne se sépare pas de devoirs difficiles. Aucun de nous n’est assez grand pour une pareille vocation.

Citation Ressources et idées pour réviser Vous êtes nombreux à me demander des conseils pour savoir sur quels sites réviser, comment choisir un professeur particulier, une spécialité ou tout simplement pour obtenir des recommandations de lecture. Tu trouveras donc ici mes conseils pour réviser et te cultiver dans toutes les matières ! Les sites pour réviser sur internet On trouve beaucoup de ressources sur internet, mais fais attention à deux points : ♦ Utilise des ressources fiables et de qualité (publiées par des professeurs) ♦ Ne plagie pas des corrigés en ligne dans tes devoirs maison. Non seulement ton professeur s’en rendrait compte (et tu risques le zéro), mais tu raterais en plus l’opportunité de t’entraîner à l’écrit. Si tu utilises internet pour un devoir maison, voici mes conseils : – Prends des notes sur ce que tu trouves (des idées d’analyse des mots clés) mais sans recopier des phrases entières. – Ferme ton ordinateur et construis ton devoir en t’aidant de tes notes, mais sans les recopier telles quelles.

Abd al Malik décloisonne l’héritage d’Albert Camus Passionné par l’œuvre de l’auteur français Albert Camus, dont on célébrait récemment le centième anniversaire de la naissance, Abd al Malik continue à briser les clichés sur les rappeurs. À travers le spectacle musical intitulé L’Art et la révolte, prochainement présenté à Paris après avoir été créé en régions, il adapte et prolonge le propos de l’auteur de La Peste. Interview. RFI Musique : Dans une entreprise comme celle qui a abouti à L’Art et la révolte, quels ont été les éventuels obstacles ?Abd al Malik : Pour moi, tout a été non seulement simple, mais évident. Il faut savoir que c’est Camus – avec d’autres, mais principalement lui – qui a fait que je me suis mis au rap. Qu’est-ce qui vous a interpelé pour la première fois chez Camus ? Comment L’Envers et l’endroit, qui n’est pas l’ouvrage le plus connu de cet auteur, arrive-t-il dans vos mains ? Qu’avez-vous retiré des premières représentations données en mars dernier ?

Le langage (1) : Barthes et la tyrannie de la langue Pourquoi la langue est-elle "fasciste", selon le mot de Barthes ? En quoi consiste son pouvoir ? Roland Barthes confie son "obsession du langage". Roland Barthes, « Je vois le langage » dans Roland Barthes par Roland Barthes, 1975, dans Œuvres complètes, IV, Seuil, 2002, p.735Roland Barthes, Le mythe, aujourd’hui, 1957, dans Œuvres complètes, tome 1, Seuil, 1993, p.699-700 Leçon inaugurale de la chaire de sémiologie littéraire du Collège de France prononcée le 7 janvier 1977)« Archives du XXe siècle Roland Barthes », 01/01/1971L’Etranger (1942) (lu par Michael Lonsdale, 2002) JS Bach par Jacques Loussier, Pastorale in do minoreAngelo Badalamenti, Moving through timeBarbara, Publicité DS CitroënRoy Eldridge, Les tricheursLéo Ferré, Ta parole DVD : Roland Barthes, Le théâtre du langage , documentaire de Chantal Thomas et Thierry Thomas, Arte (diffusé le 22 septembre 2015) La chronique « 2 minutes papillon » de Géraldine Mosna-Savoye Écouter 2 min

La continuité pédagogique en français : et vous, vous faites comment ? - Passeurs de Textes - Le blog pédagogique et culturel des enseignants de français au lycée L’annonce présidentielle de la fermeture des écoles jusqu’à nouvel ordre nous oblige à trouver des solutions de continuité pédagogique. Selon les niveaux en pratiques numériques de chacun et les relations nouées avec les élèves, les solutions sont multiples. Nous assistons à une véritable explosion d’idées sur la meilleure manière de faire cours à distance. Je suis convaincue que chaque enseignant.e sait ce qui lui convient le mieux et selon quel planning il ou elle souhaite travailler, en fonction de ses contraintes familiales notamment ; il en va de notre liberté pédagogique. Un programme personnel de travail mêlant vidéos et exercices Aux horaires de cours habituels, j’enverrai aux élèves un programme de travail. Le programme de travail que je propose consiste en l’étude de plusieurs vidéos à visionner sur Internet. Concernant les ressources vidéos en accès libre sur Internet, je m’orienterai vers : Quant aux vidéos que je vais tourner pour l’occasion, c’est la grande aventure !

Comment les démocraties peuvent dériver vers les crimes de masse Temps de lecture: 10 min Les travaux de Stanley Milgram sur l'obéissance sont sans doute parmi les plus célèbres de la littérature psychologique et illustrent une réalité désormais bien connue: soumis à une figure d'autorité, les humains sont très majoritairement capables de nuire gravement à leurs congénères. Il ne suffit que d'un contexte a priori inoffensif –une salle de l'université de Yale, un exercice de mémorisation, des erreurs punies par des décharges de plus en plus fortes– pour que des individus ordinaires se transforment en tortionnaires et acceptent (sans savoir que leurs «élèves» sont des acteurs électrocutés pour de faux) de pousser le voltage jusqu'au «choc dangereux». En 1951, dix ans avant la première expérience de Milgram, son mentor Solomon Asch publiait un autre jalon de la psychologie sociale, une étude prouvant combien nous avons tendance à nous conformer à l'opinion de la majorité, qu'importe que cette dernière soit objectivement dans l'erreur.

Cornelius Castoriadis Cornelius Castoriadis en 1990. Cornelius Castoriadis (en grec moderne : Κορνήλιος Καστοριάδης), né le 11 mars 1922 à Istanbul et mort le 26 décembre 1997 à Paris, est un philosophe, économiste et psychanalyste grec, fondateur avec Claude Lefort du groupe Socialisme ou barbarie. Il consacra une grande partie de sa réflexion à la notion d'autonomie, dont il proposa une conceptualisation particulière et qu'il défendit en élaborant un « projet d'autonomie », projet de société visant l'autonomie individuelle et collective, soit une démocratie « radicale », qu'il opposait à l'hétéronomie, constitutive selon lui des sociétés religieuses et traditionnelles, des régimes capitalistes mais aussi du régime de l'URSS. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Ayant achevé sa formation à l’université d’Athènes, il vient la compléter à Paris en 1946, grâce à une bourse de l'Institut français d'Athènes alors dirigé par Octave Merlier.

Discours de réception du prix Nobel, 1957

Publiée par NeroRush23
Sur YOUTUBE le 23 oct. 2012

Discours d'Albert Camus pour la réception du prix Nobel de littérature, donné à Stockholm le 10 décembre 1957. Le prix lui a été décerné pour « l'ensemble d'une œuvre qui met en lumière les problèmes se posant de nos jours à la conscience des hommes ».
. by epc Apr 30

Related: