background preloader

Parti Poétique

Parti Poétique
Related:  Graphisme

Bernard Villemot Sea, Bernard & sun Jaune poussin d'une plage en juillet, brun chocolat de la peau d'une vacancière, vert émeraude d'un parcours de golf basque, azur uniforme d'un haut ciel de midi, indigo profond d'un firmament nocturne… Les couleurs à la gouache abondent et se répondent, vives, franches et lumineuses sur les murs de la Bibliothèque Nationale de France. Jusqu'au 28 novembre 2010, l'exposition consacrée à Bernard Villemot présente, avec une cinquantaine d'affiches et de croquis, une rétrospective bigarrée du dessinateur français (1911-1989) considéré comme le dernier grand nom de la publicité illustrée. Paris, années soixante, un café sur les Grands Boulevards. Cela ressemble à un croisement entre un livre d'Histoire de France, un film de gendarmes à Saint-Tropez, un grand magasin pendant les soldes et une bande dessinée géante. Le trait est rapide, stylisé, sans angle droit. Cette simplicité apparente du tracé n'est pas pour autant le résultat d'un simple jet.

GOSSIP FOR 2: Bittersweet Cake Filled With Juicy Details Now we’re not ones to gossip, but when it comes to the latest New York City sweet treat, we just can’t help ourselves. Julie Hinault, a New York based French food designer, and Olivier Dessyn, pastry chef and owner of Mille Feuille Bakery Café in Greenwich Village, are debuting their original collaborative project GOSSIP for 2 next month. The first cake of its kind, designed for two people to share and inspired by the conversations we reserve for very close friends. The concept initiated in France, while Hinault was writing her master thesis, when she started questioning the relationship between food, conversation, and the special status of dessert. As part of her research, Hinault observed couples, friends, and families sharing meals in restaurants, coffee shops, or at home. Hinault explains, “By the time you get to dessert, all your vital needs are met, you are not hungry anymore, you can relax, and let go. Mille Feuille Bakery Café – 552 LaGuardia Place, NY, New York 10012

l'artiste en ethnographe session du 26 mai à 10H : Autoréflexivité et expérimentation (durée : 2h50) Introduction par les commissaires Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff Comme l’a montré Catherine Russell dans l’ouvrage Experimental Ethnography (1999), riches sont les recoupements entre l’histoire du film ethnographique et celle du cinéma expérimental. De par sa propension à l’autoréflexivité, le cinéma expérimental a notamment pu ouvrir à une décolonisation de l’oeil de l’ethnographe et une démultiplication des points de vue, inventant des dispositifs pour dénaturaliser l’évidence du visible et retracer les phénomènes du terrain non solubles dans la narration. Modération : Erik Bullot, cinéaste et théoricienMorad Montazami, historien de l’art contemporain, EHESS, ParisTrinh T Minh-ha, cinéaste, théoricienne, Université de Californie, BerkeleyKaren Mirza & Brad Butler, artistes, Londres

Sainsbury’s Packaging - Peter Dixon In 1962, when Peter Dixon joined the Sainsbury’s Design Studio, a remarkable revolution in packaging design began. The supermarket was developing its distinctive range of Own Label products, and Dixon’s designs for the line were revolutionary: simple, stripped down, creative, and completely different from what had gone before. Their striking modernity pushed the boundaries, reflecting a period full of optimism. They also helped build Sainsbury’s into a brand giant, the first real ‘super’ market of the time. This book examines and celebrates this paradigm shift that redefined packaging design, and led to the creation of some of the most original packaging ever seen. Produced in collaboration with the Sainsbury family and The Sainsbury Archive, the book reveals an astonishing and exhaustive body of work.

Nouveautés et prochaines parutions : on récapitule et on annonce Ça s’agite beaucoup dans les tuyaux de publie.net et il est temps de faire un petit récapitulatif. La prochaine lettre d’info sera finalement envoyée à la création de la nouvelle SAS — les choses avancent bien, qu’on se rassure, elles avancent mais ce n’est pas une mince affaire que de lancer ça, et si l’on veut que ça fonctionne, il faut des bases solides et ne pas marcher à l’aveugle. Beaucoup d’administratif et juridique à régler, beaucoup de questions, de décisions et de choix à prendre, beaucoup de temps aussi, mais on est dans la bonne direction. La période de transition de publie.net n’est donc pas terminée. Si vous n’avez pas tout suivi, c’est l’heure du récapitulatif. Prochainement… LE 29 OCTOBRE — Il est bientôt dans vos liseuses et tablettes le livre de la talentueuse Perihan Mağden traduit du turc par Canan Marasligil, l’instigatrice du projet Meydan | La place : le roman Ali et Ramazan va être publié en français, en numérique et en papier (un peu plus tard). Les mises à jour

L’artiste en ethnographe » le peuple qui manque - a people is missing Les 26, 27 et 28 mai 2012, la plateforme curatoriale le peuple qui manque en collaboration avec le Département de la Recherche du musée du quai Branly et le département FILM du Centre Pompidou-Musée national d’Art Moderne, propose des rencontres intitulées « L’artiste en ethnographe ». Si comme Hal Foster l’observait dès 1995 « l’ancien désir d’artiste chez les anthropologues s’est inversé », le tournant ethnographique de l’art contemporain reste largement à questionner. Proposant un état des lieux pospectif, le symposium « L’artiste en ethnographe », couplé de projections, et d’une performance, se propose de réunir artistes, cinéastes, historiens de l’art, curateurs, et anthropologues, afin de croiser art et anthropologie, critique culturelle et théorie des images. Deux journées de colloque au musée du Quai Branly sont accompagnées d’un cycle de rencontres et de programmation de films au Centre Pompidou.

Vincent Perrottet Alain Regnier (altolabs) sur Twitter Arts & Féminismes The New Theatre - The Sydney Office of Interbrand. Established in 1932, the New Theatre is a proudly independent theater in Sydney, Australia. “We’re not slick, we’re not refined and we don’t conform,” is only one of many statements it makes, “We believe in artistic and social expression, not just escapism. When we take the stage, we’re for real.” Or “We’re driven by passion, not money.” You get the point. This past January, New Theatre introduced a new visual and verbal identity created by the Sydney office of Interbrand. At the centre of it all, a new logomark referencing unexpected twists and turns in the form of an ‘NT’ device, that stems from the word mark. Brand video. The old logo was not as terrible as one might think of a splatter-based logo; with the lowercase italic and contrasting color combo it did manage to convey being an independent and edgy theater but not much more positive can be said about it. Play posters, above.

Tweepi :: manage your Twitter account

Related: