background preloader

Histoire-d-arts: ROCKWELL, Triple autoportrait, 1960

Histoire-d-arts: ROCKWELL, Triple autoportrait, 1960
Norman Rockwell (1895-1978) N. Rockwell est un peintre et dessinateur américain issu de New York. Il travailla comme illustrateur durant presque 50 ans au journal « The Saturday Evening Post », puis pendant 10 ans au magazine « Look ». À seize ans, il illustre son premier livre, Tell me why, Stories, et commence une longue collaboration avec le mouvement des boy-scouts des États-Unis en illustrant la revue Boys' life. C'est à 21 ans qu'il propose sa première couverture illustrée pour le magazine The Saturday Evening Post. En 1943, il participe à l'effort de guerre en publiant l'affiche The Four Freedoms distribuée dans le monde entier. Dans les années 1950, il est considéré comme le plus populaire des artistes américains. Son style artistique : Les dessins de N. Son style se doit d’être fidèle à la réalité et le réalisme de ses illustrations est proche de celui de la photographie. L’art de N. Le rôle de la photographie dans ses dessins : L'art de N. Sa technique : N. N. Analyse du tableau :

http://histoiredarts.blogspot.com/p/rockwell-triple-autoportrait.html

Related:  Autobiographie3eAutoportraitsAUTOPORTRAITS

Daniel Pennac Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Daniel Pennac en 2008 Œuvres principales Daniel Pennacchioni, dit Daniel Pennac, né le à Casablanca au Maroc, est un écrivain français. Il a notamment reçu le prix Renaudot en 2007 pour son roman autobiographique Chagrin d'école. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma, la télévision et la bande dessinée. L'écriture de soi, Serguei - l'histoire des arts au collège André Chénier d'Eaubonne Présentation générale : Ce dessin de Sergueï, paru dans l’édition du quotidien Le Monde du 24 janvier 1997, présente en plan rapproché un personnage tronqué (= réduit à ses seuls bras, épaules et tête). L’attention du lecteur se focalise d’emblée sur son activité, le tricot, et sur son résultat, le livre. Organisation de l’œuvre :

PICASSO Né en 1881 à Malaga, il passe sa jeunesse en Espagne. En 1891, son père, peintre, accepte un poste d' enseignant à l'école de dessin "La Corogne", Picasso a 10 ans et il s'exerce au dessin alors qu'il sait à peine lire. En 1895, il s’installe avec sa famille à Barcelone, son père enseigne à l'école très académique des Beaux-arts et grâce à lui, Picasso, âgé seulement de 14 ans peut passer exceptionnellement le concours d'entrée. Il se révèle être un véritable prodige et il est tout de suite admis. L'enseignement de l'école est classique et Picasso maîtrise très vite et parfaitement le dessin et la peinture.

L'autoportrait est une représentation picturale de soi-même : Le peintre ou le dessinateur se représente lui-même. Connu depuis l’Antiquité, ce genre de représentation s’est imposée peu à peu : Tout d’abord, au 14eme siècle l’autoportrait apparaît discrètement dans certaines peintures à la façon d’une signature. Perdu parmi d’autres personnages ou caché dans une scène, le peintre perd discrètement son anonymat et devient reconnaissable. C’est le cas dans le tableau du peintre flamand Van Eyck : « Les époux Arnolfini » ou le peintre apparaît en bleu dans le miroir pendu au fond de la pièce, ainsi que dans le tableau de Boticelli : « L’adoration des mages », où le peintre s’est représenté à l’extrême droite du tableau, le regard dirigé vers le spectateur, l’invitant à regarder son tableau. Au 15ème siècle, la découverte de nouvelle techniques comme celle du miroir de verre, permet à l'autoportrait de s’imposer.

Les photos cachées derrière les illustrations célèbres de Norman Rockwell L’exposition Norman Rockwell : behind the camera dévoile comment un des plus célèbres illustrateurs américains du XXe siècle travaillait à partir de photographies. Depuis la sortie du livre éponyme en 2009, l’exposition Norman Rockwell : behind the camera, parcourt de nombreux musées. Son objectif : montrer comment l’homme, connu pour avoir illustré pendant une cinquantaine d’années les couvertures du magazine Saturday Evening Post, travaillait. Cette exposition amène le spectateur “dans les coulisses” du processus créatif de l’un des plus grands maîtres des États-Unis. C’est ainsi qu’est décrite cette exposition prévue du 17 octobre au 18 janvier au Museum of Art de Colombia. Elle dévoile ainsi la technique bien particulière qu’utilisait l’artiste pour ses oeuvres d’un réalisme toujours teinté d’humour.

L’autobiographie Genres littéraires ► vous êtes ici Genres littéraires Présentation et définition du genre L’autobiographie est un genre littéraire, qui se présente comme la biographie d’une personne réelle faite par elle-même. SERGUEI, L’Écriture de soi (dessin de presse paru dans Le Monde). Marjane Satrapi, Persepolis par Célia Sadai L’écriture de Persepolis s’inscrit au coeur de trois tendances : récit épico-historique, légende des origines et autofiction. Pour la dimension collective, on parlera de « roman familial » ; mais sans adhérer totalement à la conception freudienne de la notion. Dans Persepolis, le roman familial est en fait inversé. Marjane Satrapi revient sur son enfance et l’écriture mémorielle révèle à la fois fantasme (amplification épique) et névrose (souvenirs traumatiques). L’écriture névrotique ouvre le récit à la seconde voie, le mythe personnel : Persepolis raconte des histoires édifiantes, autour d’un réseau d’images affectives ; en cela le recours au dessin permet un rapport immédiat à l’affect.

FRIDA KAHLO « Je ne suis pas malade. Je suis brisée. Mais je me sens heureuse de continuer à vivre, tant qu’il me sera possible de peindre. » Paul Gauguin (1848-1903) Né à Paris, Gauguin passe une partie de son enfance à Lima au Pérou puis rentre en France avec sa mère. Il travaille en tant qu'agent de change avant de devenir peintre à l'âge de 36 ans. Georges Perec Georges Perec naît à Paris de parents juifs polonais, tous deux décédés durant la Seconde Guerre mondiale : son père au front en 1940, sa mère déportée à Auschwitz en 1942. Georges Perec passera son enfance entre Paris et le deux V entrelacés de W ou le Souvenir d’enfance, Villard-de-Lans et Lans-en-Vercors. Après des études de lettres, où il rencontre Marcel Bénabou, il devient documentaliste au CNRS et publie ses premiers articles dans Partisans.

Related: