background preloader

Accueil

Accueil

MES CHERS ENFANTS Mes chers enfants,Vous êtes tous, selon vos propres dires, perpétuellement stressés. Moi, qui suis une vieille femme, et qui ne connais pas les mots étrangers, je m'interroge beaucoup sur ce que signifie véritablement ce terme de stress.Pour commencer, je me suis dit que ce devait être quelque chose comme une surcharge de travail. Mais ce ne doit pas être ça, parce que ça, je sais ce que c'est ! Pendant des années et des années de ma vie, j'ai entretenu une maison et j'ai élevé mes enfants tout en travaillant quarante-huit heures par semaine. Et à cette époque, en plus, je cousais les vêtements de mes enfants, je leur tricotais des chandails, je soignais mon vieux chat, et pendant les fins de semaine je m'occupais de notre petit jardin de banlieue.Mes journées commençaient à cinq heures du matin et elles ne se terminait presque jamais avant minuit. Très chers enfants, Christine Nöstlinger, ed.

La ponctuation : remédiation en baladodiffusion par groupe de besoin - Comprendre et améliorer les usages de la ponctuation dans les activités de lecture et d’expression. - Mettre en valeur un texte lu. - S’exprimer de façon audible et compréhensible. - Prendre plaisir à lire - Valider des items du B2i (dans les domaines « S’approprier un environnement informatique de travail » et « Créer, produire, traiter, exploiter des données »). Remédiation proposée dans le cadre de séances en demi-groupe, à différents moments de l’année. Textes extraits de de M. 2 séances en groupe. Aider les élèves à maîtriser la ponctuation par le biais d’exercices utilisant les outils de la baladodiffusion : écouter des fichiers sons enregistrés par le professeur pour repérer et employer une ponctuation correcte ; s’enregistrer et s’écouter pour améliorer ses compétences en lecture. Baladeurs MP3 ou tout autre matériel permettant l’écoute et l’enregistrement de fichiers sons. - l’utilisation d’un baladeur avec un casque stimule l’intérêt et favorise la concentration des élèves.

 Palimpsestes oraux La pratique diversifiée de l'oral, en-dehors des sollicitations traditionnelles de l'enseignant à l'égard des élèves pour répondre à un questionnement, reste souvent le parent pauvre de la pédagogie en classe de Français compte tenu du volume hebdomadaire restreint. Ainsi, la lecture expressive et les compétences qui l'accompagnent sont parfois laissées de côté ne faisant pas l'objet d'une progression ou d'une évaluation réelles.Ce scénario pédagogique propose d'envisager la création de clips vidéo à partir de bandes dessinées dont les élèves, par une lecture " mise en scène ", réaliseront la bande son. I- Le contexte pédagogique La mise en place de cette séquence part d'un constat réalisé par l'ensemble d'une équipe disciplinaire : les élèves de 6ème ne font aucun effort pour rendre expressive la lecture à voix haute des textes qui leur sont proposés ne donnant aucun relief aux informations communiquées et donc aucun sens. II- La mise en œuvre III- Pourquoi ce scénario ?

brevet: "Jeanne" Georges Brassens Chez Jeanne, la JeanneSon auberge est ouverte aux gens sans feu ni lieu, On pourrait l'appeler l'auberge du Bon Dieu S'il n'en existait déjà une,La dernière où l'on peut entrerSans frapper, sans montrer patte blanche... Chez Jeanne, la JeanneOn est n'importe qui, on vient n'importe quand, Et, comme par miracle, par enchantement, On fait partie de la famille,Dans son coeur, en s' poussant un peu,Reste encore une petite place... La Jeanne, la Jeanne,Elle est pauvre et sa table est souvent mal servie, Mais le peu qu'on y trouve assouvit (1)pour la vie, Par la façon qu'elle le donne,Son pain ressemble à du gâteauEt son eau à du vin comm' deux gouttes d'eau... La Jeanne, la Jeanne,On la paie quand on peut des prix mirobolants (2) : Un baiser sur son front ou sur ses cheveux blancs, Un semblant d'accord de guitare,L'adresse d'un chat échaudéOu d'un chien tout crotté comm' pourboire... Georges Brassens Poèmes et chansons, points «virgule », 1993

Pourquoi les américains sont-ils beaucoup plus forts que les français pour prendre la parole en public ? Il est courant de croire que la France est le pays des mots et de l’éloquence (encore que…). Il est aussi courant de penser que nous, français, sommes médiocres à l’oral. Je veux parler de nos qualités de prise de parole en public, lors de conférences ou congrés professionnels par exemple. Voilà trois ans que j’aide des intervenants français à se préparer pour des conférences publiques « à l’américaine » dans le cadre d’événements TEDx à Paris. J’ai longtemps cru que la réponse à cette question venait de la langue et des modes de pensée. Le système éducatif français actuel ne semble pas attacher d’importance à l’éloquence et à la rhétorique.

 Travailler la lecture à voix haute I- Le contexte pédagogique Le premier trimestre, et la mise en place d'un projet innovant incluant les Tice dans cette classe de 4ème a permis de mettre en évidence des problèmes de déchiffrement lors d'une lecture à haute voix ou silencieuse de la part d'élèves de la classe. Parmi ces élèves, deux élèves dyslexiques. Ces séances de remédiation ont été insérées dans le travail d'une séquence d'étude d'œuvre intégrale : Les Contes de la Bécasse de Guy de Maupassant.L'étude de la nouvelle la Folle extraite de ce recueil a été faite en lecture analytique à partir d'un fichier son : téléchargé à partir du site litteratureaudio.com qui met à disposition des internautes gratuitement une lecture à haute voix de l'intégralité des Contes de la Bécasse. C'est ce travail qui m'a donné l'idée de travailler la lecture à haute voix, avec les élèves, qui ne la maîtrisaient pas, en leur faisant produire des fichiers-sons. II- La mise en œuvre A- Le groupe 1 Les séances : Observations : B - Avec le groupe 2

Questions Brevet: les maillots qui grattent (Anny Duperey) Les maillots qui grattent [En regardant des photographies, Anny Duperey cherche à retrouver les souvenirs de sa petite enfance perdus à la suite d'un grave choc émotionnel.] Oh ! Baladodiffusion en lettres WapEduc 24/03/2010, 10:14. Outil de réception WapEduc , l'Ecole Nomade, est en ligne sur tous les mobiles depuis trois ans: plusieurs milliers d'élèves ont pris l'habitude de réviser leurs cours sur leur mobile en situation nomade et de s'informer (bus, attente chez le médecin, chez soi sans Internet). Par Anne-Marie Patenotte (CRDP de Buc). La baladodiffusion, une pratique au quotidien 07/11/2009, 17:57. Même si la majorité d'entre nous n'est pas équipée d'une mallette de synchronisation, de 16 iPods et de toute la technologie qui l'accompagne, la baladodiffusion est une pratique que nous pouvons utiliser au quotidien. Des exemples pour le lycée 03/11/2009, 16:54. Le lycée ouvert de l'académie de Grenoble propose des exemples de baladodiffusion qui peuvent être des pistes de travail pour le cours, ou des invitations à faire réaliser des podcasts à nos élèves. Podcast ton bac d'abord 03/11/2009, 16:44. PODCASTONBAC: une idée originale pour préparer l’épreuve orale du bac de français. La dictée

 Ponctuation et oral Le contexte pédagogique Les élèves de sixième prennent très vite conscience que la compréhension d'un texte proposé est très dépendante de la lecture qui en est faite. Seuls, ils peinent, cette lecture prise en charge par leur professeur, la compréhension devient plus aisée. Lorsque les élèves sont interrogés en lecture, ils négligent souvent de prendre en compte avec rigueur la ponctuation. Or celle-ci permet d'établir des liens logiques au sein même de la phrase mais également au niveau textuel parce qu'elle apporte une cohérence à l'ensemble. C'est dans cette mesure que l'on peut considérer la ponctuation comme une grammaire de l'oral, elle structure le propos et met en évidence les relations logiques qui donnent sens à l'énoncé. La mise en oeuvre Ce travail a été mené sur une classe de sixième, sur un créneau d’une heure en demi groupe par quinzaine, pendant une période de 6 semaines. Liberté Sur mes cahiers d'écolierSur mon pupitre et les arbresSur le sable de neigeJ'écris ton nom

Poèmes de la chute Par Françoise Cahen, professeure au lycée Maximilien Perret d’Alfortville Comment le numérique peut-il vivifier une séquence sur la poésie ? Nous essaierons ici de montrer comment, sous des formes diverses, le numérique, dans une seule séquence est un moyen de varier les activités et de rendre les élèves plus actifs. Il ne s’agit donc pas de détailler chaque cours de la séquence, ce qui constituerait un exposé trop long, mais de décrire uniquement l’insertion du numérique au quotidien dans cette séquence de travail, pour approfondir ce qu’il peut nous apporter. Schéma global de la séquence intitulée « Poèmes de la chute » - Entrée en matière sur le mythe d’Icare, analyses de tableaux : 1 heure - Lecture analytique de « L’Albatros » (Baudelaire) : 2 heures - Exposés sur Baudelaire : 2 heures de fabrication/ 2 heures de passage - Lecture analytique d’ « Hypermarché novembre » (Houellebecq) + écoute musicale : 2 heures Entrée en matière : analyse de tableaux (1h) Conclusion

L'oralité dans les contes : écrire pour mieux raconter et raconter pour mieux écrire par Adeline Fernandes, professeur au Collège Descartes, Le Blanc-Mesnil Séance 1 Chaque élève choisit individuellement une épreuve parmi celles que Dieu impose à Compère Lapin dans le texte étudié en classe : « Bon : retourne sur la terre, et dans huit jours, tu me rapporteras : une dent de Zamba, des poils de cochon marron, du lait de vache sauvage, une crotte de tigre, tout ça dans un petit coco d’Espagne où tu as déjà fait entrer une couleuvre et ses sept petits... ». Les critères de réalisation de leur texte sont ensuite élaborés de façon collective en classe entière. Séance 2 Les élèves rédigent l’épreuve de Compère Lapin en salle informatique en respectant les consignes d’écriture qui ont été publiées sur l’E.N.T. Séance 3 Les élèves récupèrent leur texte accompagné de mes commentaires en allant sur leur messagerie de l’E.N.T. Séance 4 Les élèves enregistrent leur texte en salle informatique. Exemples

lettres - montage audio d'une lecture à haute voix Étape 1 : choix du textePar groupes de deux (ou seuls), les élèves choisissent le texte qu’ils mettront en voix, parmi les fables des livres VII et VIII, étudiés en œuvre intégrale. Il ne leur est pas possible de choisir un texte étudié en lecture analytique. Il faut veiller aussi à trouver un bon équilibre entre la longueur du texte et la difficulté de celui-ci (termes complexes, nombreux changements de locuteur, effets de rythme…). On leur conseillera d’éviter les fables trop connues. Pour plus de variété, il serait aussi intéressant d’empêcher deux groupes de choisir la même fable.Si certains hésitent dans leur choix, on peut attirer leur attention sur la morale, le caractère des personnages, qui peuvent receler un certain potentiel et attiser l’intérêt des élèves. Étape 2 : entraînement à la lectureOn peut commencer par observer les choix de diction de différents acteurs : Conseils/rappels plus généraux à destination des élèves :

Réaliser une anthologie sonore 1. Présentation et objectifs du projet Dans une classe de quatrième, lors d’une séquence intitulée « Héroïsme d’état, héroïsme du cœur », consacrée à l’étude de la tragédie de Corneille, Horace, une anthologie sonore a été réalisée. Dans le cadre du cycle 4 et de l’entrée, « Vivre en société, participer à la société », une séquence sur la pièce de Corneille, Horace, permet une interrogation sur la confrontation de valeurs considérées comme intangibles. Elle est un moyen d’ouvrir la réflexion des élèves sur la façon dont la littérature prend en charge la représentation des conflits entre individus et société. 2. Le projet de réalisation d’une anthologie sonore a été proposé à une classe de quatrième, avec un effectif de vingt-neuf élèves, par Madame Croix, professeur agrégé de Lettres Modernes, au collège Albert Camus d’Yvetot. 3. La réalisation de l’anthologie sonore a été commencée en classe par un temps de recherche d’extraits pour chaque élève. 4. 5. Vers 25-60 Vers 542 Vers 712 6.

Related: