background preloader

MENE1300396A

MENE1300396A
Article 1 - Le programme de l'enseignement d'histoire-géographie au cycle terminal de la série scientifique (S) est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2013-2014 pour la classe de première et à la rentrée de l'année scolaire 2014-2015 pour la classe terminale. Article 3 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 7 janvier 2013 Pour le ministre de l'éducation nationale et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Paul Delahaye Annexe Histoire-géographie - classe de première - série S Préambule Ils sont conçus en cohérence avec ceux de la seconde. Les démarches s'inscrivent également dans la continuité de celles mises en œuvre en seconde : - les technologies de l'information et de la communication doivent jouer un rôle croissant ;

Le blog de Torcyhg HG - 1ère STMG Article 1 - Le programme de l'enseignement d'histoire-géographie-éducation civique en classe de première de la série sciences et technologies du management et de la gestion est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 3 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 28 décembre 2011 Pour le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer AnnexeProgramme d'histoire-géographie-éducation civique - classe de première de la série sciences et technologies du management et de la gestionIntroduction1.

Philosophie PROGRAMMES Programme de philosophie en classe terminale des séries générales NOR : MENE0301199A RLR : 521-7 ARRÊTÉ DU 27-5-2003 JO DU 6-6-2003 MEN DESCO A4 Vu code de l'éducation, not. art. L. 311-2 ; D. n° 90-179 du 23-2-1990, mod. par D. n° 2003-181 du 5-3-2003 ; A. du 18-3-1999 mod. par arrêtés des 19-6- 2000 et 27-6-2001 ; avis du CNP du 22-4-2003 ; avis du CSE du 7-5-2003 Article 1 - Le programme de l’enseignement de la philosophie en classe terminale des séries générales est fixé conformément à l’annexe du présent arrêté. Article 2 - Ce programme entre en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2003-2004. Article 3 - Le directeur de l’enseignement scolaire est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 27 mai 2003 Pour le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche et par délégation, Le directeur de l’enseignement scolaire Jean-Paul de GAUDEMAR Annexe I - Présentation II.2 Auteurs

Classement PISA : la France championne des inégalités scolaires Le rapport PISA 2012 sur le niveau scolaire publié par l'OCDE mardi situe notre pays à la 25e place sur 65. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Aurélie Collas Y aura-t-il un « choc PISA » ? Nul doute que la mauvaise note attribuée par l'OCDE à la France, dans le cadre de son Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), va susciter l'émoi. Les résultats de cette enquête triennale, publiés mardi 3 décembre, révèlent que la France bat des records d'injustice. L'édition 2012 de PISA met l'accent sur le niveau des élèves de 15 ans en mathématiques. Voir l'infographie : Les gagnants et les perdants du classement PISA Des écarts qui se creusent Le fossé n'a jamais été aussi grand entre les « bons » et les « mauvais ». Ce sont eux qui tirent les résultats de la France vers le bas, eux que le système ne parvient pas à faire progresser. Lire notre analyse (abonnés) : Comment PISA est devenu la norme mondiale de l'évaluation scolaire Des élèves anxieux

HG - 1ère ST2S Article 1 - Le programme de l'enseignement d'histoire-géographie-éducation civique en classe de première de la série sciences et technologies de la santé et du social est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 3 - L'arrêté du 20 juin 2007 fixant le programme de l'enseignement de l'histoire et de la géographie est abrogé à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 4 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 28 décembre 2011 Pour le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer AnnexeProgramme d'histoire-géographie-éducation civique - classe de première de la série sciences et technologies de la santé et du social

SVT NOR : MENE1119482Aarrêté du 12-7-2011 - J.O. du 20-9-2011MEN - DGESCO A3-1 Vu code de l'éducation ; arrêté du 27-1-2010 modifié ; avis du CSE du 9-6-2011 Article 1 - Le programme de l'enseignement spécifique et de spécialité des sciences de la vie et de la Terre en classe terminale de la série scientifique est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 3 - L'arrêté du 20 juillet 2001 fixant le programme de l'enseignement des sciences de la vie et de la Terre en classe terminale de la série scientifique est abrogé à compter de la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 4 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 12 juillet 2011 AnnexeProgramme

Classements : oubliez Pisa, on est forts dans plein d’autres trucs ! Deux places perdues. La France, désormais 25e, est doucement humiliée par la publication ce mardi des résultats de l’enquête Pisa, menée par l’OCDE. Tous les trois ans, ce programme compare les systèmes éducatifs d’une soixantaine de pays. C’est à chaque fois l’occasion de titrer sur l’anémie de l’école française ou sur les défauts du classement. Avec de jolies photos d’élèves qui se cognent le front dans les mains. La France paye notamment ses mauvais résultats en mathématiques. La merditude des choses Ces derniers mois, les classements en tout genre sont surtout l’occasion d’illustrer l’enlisement supposé de la France dans la merditude des choses. On en arrive à se demander : existe-t-il des classements dans lesquels la France progresse ? Des progrès en matière de parité Petit miracle. Les critères ? Dans ce panorama, la France a progressé de douze places en 2013, par rapport à l’année précédente. Il n’y a pas non plus de quoi faire les fiérots : nous ne sommes que 45e.

Ens. Commun HG - 1ères L/ES Article 1 - Le programme de l'enseignement commun d'histoire-géographie en classe de première des séries générales est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Article 3 - Les dispositions relatives à l'enseignement de l'histoire-géographie en classe de première de l'arrêté du 30 juillet 2002 fixant le programme de l'enseignement de l'histoire-géographie dans le cycle terminal des séries générales sont abrogées à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Article 4 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 21 juillet 2010 Pour le ministre de l'Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer Annexe Préambule Capacités et méthodes Pour traiter le programme

Sciences de l'Ingénieur Article 1 - Le programme d'enseignement spécifique de sciences de l'ingénieur au cycle terminal et d'enseignement de spécialité en classe terminale de la série scientifique est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Article 3 - L'arrêté du 20 juillet 2001 fixant le programme de l'enseignement optionnel obligatoire des sciences de l'ingénieur dans le cycle terminal de la série scientifique est abrogé à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 en classe de première et à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013 en classe terminale. Article 4 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 21 juillet 2010 Annexe

Profs de prépas : « Pourquoi grand diable nous payer moins ? » Pour financer les ZEP, Peillon veut baisser le salaire des profs de prépas. Rencontre avec Julien, prof de maths, qui refuse l’étiquette de nantis de l’Education nationale. La cour du lycée Henri-IV, qui comprend plusieurs classes préparatoires, en mars 2007 (POUZET/SIPA) Rue d’Ulm, vendredi 29 novembre. Ils interrompent une réunion des jurys littéraires. « Ils [les profs de prépas, ndlr] refusent d’être considérés par leur employeur comme des privilégiés spoliant leurs propres collègues. « Nous monter les uns contre les autres » Il est applaudi. Depuis que Vincent Peillon a annoncé vouloir modifier le temps de travail et la rémunération de ces enseignants, il fait partie de ceux qui se mobilisent pour sauver leur statut. Dans un manifeste [voir PDF ci-contre], les profs de prépas disent avoir ressenti ce projet de décret « comme un coup de poing dans l’estomac ». Julien en sera. « Je ne compte pas mes heures, je travaille énormément et je suis passionné ! Des élèves solidaires

HG - 1ères STI2D/STL/STD2A Article 1 - Le programme de l'enseignement d'histoire-géographie-éducation civique en classe de première des séries sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D), sciences et technologies de laboratoire (STL), sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A) est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Article 3 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 8 février 2011 Pour le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer Annexe Histoire-géographie-éducation civique - classe de première des séries STD2A, STL, STI2D 1. Les thèmes au programme ont été choisis de manière à : 2.

Physique-chimie NOR : MENE1119475Aarrêté du 12-7-2011 - J.O. du 20-9-2011MEN - DGESCO A3-1 Vu code de l'éducation ; arrêté du 27-1-2010 modifié ; avis du CSE du 9-6-2011 Article 1 - Le programme de l'enseignement spécifique et de spécialité de physique-chimie en classe terminale de la série scientifique est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 3 - L'arrêté du 20 juillet 2001 fixant le programme de l'enseignement de physique-chimie en classe terminale de la série scientifique est abrogé à compter de la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 4 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 12 juillet 2011 AnnexeProgramme

Vincent Peillon veut «repenser» le collège unique Satisfaisant les syndicats, le ministre de l'Éducation a surtout annoncé vendredi 4000 postes supplémentaires dans les collèges. «Il convient de repenser le collège unique car il est une étape essentielle de la scolarité obligatoire et un moment déterminant pour la poursuite des études.» En saisissant hier le tout nouveau Conseil supérieur des programmes (CSE), le ministre de l'Éducation a officiellement ouvert le dossier collège, prometteur de débats. Outre la suppression annoncée de la note de vie scolaire, Vincent Peillon a distillé une série d'annonces, laissant dubitatifs les syndicats d'enseignants. Ainsi, quelque 4000 postes sont annoncés dans les collèges, ouverts sur trois ans (dont 1500 pour la rentrée 2014). Bien loin de cette vision, l'Unsa, en appelle à un «collège pour tous» et voit dans ce nouveau temps annoncé par le ministre la possibilité de mettre en œuvre, parallèlement au temps de classe ordinaire, des «pédagogies différenciées».

Related: