background preloader

Vortex de déchets du Pacifique nord

Vortex de déchets du Pacifique nord
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vortex de déchets du Pacifique nord Le vortex de déchets du Pacifique nord est une zone du gyre subtropical du Pacifique nord, aussi connue sous le nom de gyre[1] de déchets, « soupe plastique[2] », « septième » ou « huitième continent » ou « grande zone d'ordures du Pacifique[2] » (GPGP pour Great Pacific Garbage Patch). Pour les océans, le terme « continent de plastique[3] » est rencontré. Une zone similaire a été découverte dans le nord de l'océan Atlantique[4]. L'océanographe et skipper américain Charles J. La masse de plastiques concentrés au sein des océans est estimée à sept millions de tonnes[3], dont environ 269 000 tonnes de déchets plastiques flottants[5] selon une vaste étude internationale parue dans la revue PLOS ONE[6]. En 2013, une mission scientifique française, l'expédition 7e continent, s'est rendue sur place afin d'étudier ce gyre nord-pacifique. Description[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vortex_de_d%C3%A9chets_du_Pacifique_nord

Related:  Septième continentDéchets plastiquesvortex de déchetsDu plastique à ne plus savoir qu'en fairegafarot

Le 7ème continent composé de notre pollution plastique Nos déchets plastiques polluent la terre mais aussi les océans. Un 7ème continent est créé par ces plastiques accumulés via les courants marins. Cinq gigantesques tourbillons concentrent des millions de tonnes de plastique venus des côtes et des fleuves : deux dans l'Atlantique, deux dans le Pacifique (au nord et au sud) et un dans l'Océan Indien. Pacifique, Greenpeace a découvert une île de déchets grande comme la France L'organisation écologiste Greenpeace a découvert, au milieu du Pacifique, une île de déchets, poussés par les courants et regroupés sur une surface grande comme la France entre Hawaï et la Californie. Modification : selon l'un de nos lecteurs assidus, la paternité de cette découverte ne revient pars à Greenpeace (voir en fin d'article). La découverte de cette île de déchets flottants d’un peu plus de 600 000 km2, illustre une nouvelle fois la pollution des océans qui, faute d'autorité compétente, qui est trop souvent négligée.

A l’assaut des grands vortex de déchets dans les océans Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric On la considère comme la plus grande poubelle du monde, des milliards de déchets qui dérivent dans les océans hors de tout contrôle. En réalité, ce « 7e continent de plastique », comme il est surnommé, ne ressemble pas à un gigantesque amas compact de sacs, de bouteilles, de filets et autres bidons, mais à une « soupe » plus ou moins concentrée, constituée de quelques macrodéchets épars et surtout d’une myriade de microfragments, d’un diamètre inférieur à 5 millimètres. Boyan Slat, le génie de 20 ans qui veut nettoyer les océans de la planète Pour remédier au problème de la pollution qui frappe les océans terrestres, un jeune Néerlandais a crée un vaste projet The Ocean Cleanup et une invention qui pourrait permettre de nettoyer l'océan Pacifique en l'espace de 10 ans. Boyan Slat est un jeune écologiste hollandais de 20 ans, mais il est surtout un idéaliste qui rêve d'avoir des océans propres. Pour cela, il a imaginé un projet fou : nettoyer tout l'océan Pacifique d'ici 10 ans. "Prendre soin du problème des ordures dans les océans du monde est l’un des plus grands défis environnementaux auquel l’humanité doit faire face aujourd’hui", explique-t-il.

Quatre questions pas si bêtes sur le "septième continent" de plastique Amerigo Vespucci, le célèbre explorateur, aurait-il oublié quelque chose au cours de ses voyages ? En plus des six continents (Europe, Afrique, Asie, Amérique, Océanie et Antarctique), un territoire de plastique six fois plus grand que la France flotte au beau milieu du Pacifique, à mi-chemin entre la côte Ouest américaine et le large du Japon. Cette gigantesque plaque composée de déchets a des petites sœurs : un équipage de chercheurs français est revenu d'un périple effectué au milieu de l'Atlantique avec des constatations similaires.

Le plastique, pas si fantastique Des déchets sur la côte Atlantique. © Algalita Marine Research & Education / Marcus Eriksen C’est un nom qui emballe immédiatement l’imagination. “Le Septième Continent”, une sorte d’île plastique, perdue quelque part au beau milieu de l’océan. Un gigantesque "continent" de déchets se forme dans le Pacifique Nord 562 042 lectures / 242 commentaires14 décembre 2007 ; révision : 30 mai 2014, 16 h 44 Déchets récupérés en septembre 2007© Oceanographic Research Vessel Alguita Dans le Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins vers un nouveau "continent"[1] boulimique dont la taille atteint près de 3,5 millions de km² ! En 1997, le capitaine Charles Moore a été le premier à découvrir cette zone improbable de l'océan Pacifique où les déchets plastiques flottants s'accumulent. Ainsi, selon Chris Parry, chef de programme d'éducation du public, de la California Coastal Commission de San Francisco, depuis plus de 50 ans, les déchets tourbillonneraient sous l'effet du gyre[2] subtropical du Pacifique Nord (North Pacific Gyre) et s'accumulent dans cette zone peu connue : peu de routes commerciales et peu de bateaux de pêches l'empruntent.

Qu'est-ce que le vortex de déchets du Pacifique nord Le vortex, ou tourbillon, de déchets du Pacifique nord (Great Pacific Garbage Patch, en anglais) est une gigantesque étendue de déchets plastiques flottant à la surface de l'océan, entre l'archipel d'Hawaï et le Japon. Cette pollution marine, dont la superficie est estimée à six fois celle de la France, est si imposante qu'on la surnomme le "septième continent de plastique". Comment le vortex de déchets du Pacifique nord s'est-il formé ?C'est un phénomène naturel qui est à l'origine de cette immense plaque de détritus : les gyres océaniques. Les gyres sont d'énormes tourbillons d'eau formés par des courants marins, eux-mêmes influencés par la rotation de la Terre.

Peanut, la tortue déformée devenue un symbole contre la pollution des océans Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Un gigantesque "continent" de déchets se forme dans le Pacifique Nord 844 752 lectures / 268 commentaires14 décembre 2007 ; révision : 30 mai 2014, 16 h 44 Déchets micro-plastiques sur une plage des Landes, en 2015 (France)© Christophe Magdelaine / www.notre-planete.info - Licence : Tous droits réservés Dans le Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins vers un nouveau "continent"[1] boulimique dont la taille atteint près de 3,5 millions de km² ! Historique et explications sur ce phénomène qui touche désormais tous les océans du globe.

Stop aux sacs en plastique Huit milliards de sacs en plastique sont jetés dans la nature chaque année en Europe. Ces déchets plastiques, symboles de nos sociétés de consommation, défigurent les paysages, polluent les eaux et déciment la faune aquatique - oiseaux de mer, tortues, baleines… Obtenons l’interdiction des sacs plastiques dans l’UE ! Les sacs en plastique sont le symbole du gaspillage inhérent à nos sociétés de consommation : chaque Européen en utilise en moyenne 200 par an - soit près de 100 milliards au sein de l’UE ! Ne servant le plus souvent qu'une seule fois, leur temps moyen d’utilisation -20 minutes- est dérisoire comparé aux siècles nécessaires à leur décomposition.

Related:  déchets marins