background preloader

Que nous prépare le web 3.0 ? web sémantique ubiquitaire symbiot

Que nous prépare le web 3.0 ? web sémantique ubiquitaire symbiot
01Business le 16/10/09 à 16h46 sommaire Le Web 2.0 fait une entrée timide dans les entreprises et voilà qu'on annonce le 3.0. Que se cache-t-il derrière cette nouvelle version ? Un buzzword marketing ? Dans l'industrie du logiciel, un numéro de version correspond à la configuration d'un produit à un instant t. Le succès du 2.0 : blogs et réseaux sociaux… Cette version 2 du Web désigne de manière consensuelle les interfaces et les applications permettant aux utilisateurs d'interagir avec le contenu des pages mais aussi entre eux : c'est celui qu'on peut éditer, centré sur les communautés, fait de blogs, de médias sociaux, d'XML, de flux RSS, d'applications Web… Ses figures emblématiques sont Wikipedia et Google. Alors, de quoi sera fait le Web 3.0 ? Bien que tout le monde ne soit pas d'accord sur la définition du web 3.0, c'est pourtant ce terme que nous allons utiliser pour désigner de manière générique toutes ses évolutions. Topographie des discours sur le Web 3.0

http://pro.01net.com/editorial/506930/que-nous-prepare-le-web-3-0/

Related:  Connaître le contexte et les enjeux du digital learningcommunity manager : opportunitésweb 2.0 - media sociauxweb_.0

Petite histoire du Web sémantique J'ai écrit le texte de ce billet en guise d'introduction aux technologies du Web sémantique pour le projet de publication selon les règles du Web de données du thésaurus pour l'indexation des archives locales publié par les Archives de France que j'ai mené pour Atos Origin avec le Service Interministériel des Archives de France au printemps 2010 (et sur lequel il faudra que je trouve le temps de revenir sur ce blog pour vous en dire plus...). Claire Sibille, conservateur en chef au SIAF, m'a très gentiment donné l'autorisation de republier ces textes sur mon blog. Je l'en remercie. Il s'agit d'une introduction générale en trois parties dont ce billet est la première : Si le Web sémantique commence à être médiatisé aujourd'hui, ses fondements sont plus anciens, ils remontent aux origines même du Web et ont connu plusieurs évolutions dont l'histoire permet de mieux appréhender les enjeux.

Curalate fait briller les marques sur Instagram et Pinterest : Les 25 start-up américaines bientôt incontournables Fonction : Parfois, une super idée business ne vient pas d'années de planification, d'un rêve de toujours ou d'un éclair de génie. Mais simplement en repérant une tendance et en sautant sur l'occasion. C'est ce qui est arrivé à Apu Gupta, cofondateur et CEO de Curalate. Faut il un pilote dans l'entreprise (2.0) ? Tout est parti de ce billet provocateur de Michael Idinopulos. Son message est relativement simple, clair, compréhensible. Partant du principe que l’entreprise 2.0 repose sur des intéractions en réseau, que les dites intéractions nécessitent une masse critique non seulement en raison de la Loi de Metcalf mais aussi parce que par définition on ne sait au départ de qui on aura besoin à un moment donné, il en conclut que dans une perspective entreprise 2.0 les habituels pilotes mis en place par les entreprises n’ont aucun sens et ne permettent pas de démontrer quoi que ce soit. Une prise de position qui a entrainé nombre de réactions sans qu’aucune solution tranchée n’émerge vraiment (voir les réactions au post de Steven Walling ainsi que les résultats de son sondage). Au final il semble que bien qu’une phase d’apprentissage, de découverte, soit nécessaire, les avis diffèrent quant à ses modalités.

La culture de l'innovation est une routine collective L'innovation est partout chez Portes Lemieux. Ne cherchez pas le président de l'entreprise dans son usine de Windsor qui fabrique des portes sur mesure. Bernard Gervais passe son temps à récolter des idées en voyageant partout dans le monde. Pendant ce temps, les employés ne l'attendent pas pour innover. Big Data, ou la mine d’or vertigineuse de toutes les données Web Ce billet a été lu 2033 fois. À votre tour? Qu’est-ce que la Big Data?

Pourquoi les médias vont devoir nommer un responsable des relations avec Facebook, Snapchat et cie Le rôle de plus en plus important joué par Facebook, Twitter ou encore Snapchat impose aux groupes médias de repenser leurs organisations et de créer un poste pour gérer les relations avec les plateformes. Facebook et Twitter sont devenus, en peu de temps, les deux mamelles de la stratégie de distribution des contenus de nombreux sites d'information et de divertissement, en France comme aux Etats-Unis. Et c'est sans surprise que ces derniers recrutent désormais en conséquence. Après la première vague de community managers, l'arrivée de spécialistes du SMO (social media optimization), ce sont maintenant les directeurs des partenariats avec les plateformes qui font leur apparition. Il suffit pour s'en convaincre de consulter l'annonce de recrutement postée courant octobre par Vox Media. Un ambassadeur d'un nouveau genre encore rare aux Etats-Unis (et qui n'existe pas encore en France).

L'AOL des années 2000 : Facebook est-il has-been ? AOL, un exemple à ne pas suivre Mais la tendance la plus problématique de Facebook reste son penchant à enfermer de plus en plus l’internaute sur ses pages. Cet objectif logique pour un site Internet va tout de même à l’encontre d’une certaine idée de l’ouverture du web. Un utilisateur Facebook peut désormais presque tout faire depuis le site : e-mail, regarder des vidéos YouTube, écouter et partager sa musique, chatter, tout est proposé par Facebook pour garder ses utilisateurs connectés. Il ne manque plus qu’un navigateur pour que les utilisateurs n’aient plus à quitter le site. Cela ne vous rappelle rien ?

Trop chronophage : Facebook est-il has-been ? Facebook prend du tempsC’est l’un des reproches les plus courants faits à Facebook : une fois adopté, on y passe trop de temps, deux chiffres parlent d’eux-mêmes. 6 milliards : c’est le nombre de minutes passées sur Facebook chaque jour. Rapporté aux 50 % des 300 millions de membres qui se connectent au moins une fois par jour, chaque utilisateur passe donc en moyenne 40 minutes par jours sur le site. Chiffre considérable que beaucoup de sites Internet aimeraient ne serait qu’approcher. Une étude britannique vient de montrer cette semaine que rapporté au monde du travail, l’usage de Facebook et Twitter fait perdre chaque année aux entreprises de Grande-Bretagne 1,38 milliard de livres. Impossible pour elles de canaliser le phénomène, même en coupant l’accès aux sites sur leur réseau interne, les employés continuent d’y accéder via mobile.

Adaptive learning : apprendre à l'ère numérique L’adaptive learning est une méthode d’apprentissage, désormais informatisée, qui adapte les ressources selon l’activité de chaque apprenant. Un concept pédagogique ancien remis au goût du jour. D’une origine théorique… L’adaptive learning prend ses racines dans la psychologie cognitive des années 1950 et est repris lors des recherches sur l’intelligence artificielle dans les années 1970. Chaque apprenant a sa façon de mémoriser les connaissances qu’il engrange.

Community manager - Animateur de communauté Le métier de community manager attire beaucoup de convoitises et tout autant de questions. Missions, salaire, formation… voici tout ce que vous devez savoir sur ce nouveau métier du web. Et découvrez les coulisses avec les témoignages de 3 community managers en poste en agence, chez l’annonceur ou en freelance. Les missions Les principales missions du community manager consistent à développer la présence d’une organisation sur internet et surveiller son e-réputation. Il fédère et fidélise des internautes autour d’une marque, d’une entreprise ou d’un thème et veille au respect des règles de la communauté.

Related:  autour du web sémantique et du web de donnéesATAWADACWeb 2.0Web 3.0Web 3.0