background preloader

L’imprimante 3D, une opportunité pour créer un nouveau marché

L’imprimante 3D, une opportunité pour créer un nouveau marché
L’imprimante 3D est principalement utilisée pour la fabrication des prototypes directement à partir d’un plan. Devenue plus efficace et meilleur marché, elle est perçue comme une menace pour l’industrie. C’est en fait une opportunité… L’imprimante 3D offre aujourd’hui l’avantage d’une grande flexibilité dans le processus de fabrication. Chaque objet peut être fabriqué d’une manière individualisée pour répondre aux diverses demandes ou bien pour s’adapter en temps réel aux changements de la demande du marché. C’est une opportunité nouvelle pour créer un marché de productions personnalisées qui était inexistant auparavant. La technique d’impression 3D modifie la structure des coûts: le coût unitaire de fabrication pour les grandes séries est certes plus élevé que celui de la fabrication traditionnelle, mais il est meilleur marché pour les petites séries et les très faibles quantités personnalisées. Quand l’imprimante 3D sera accessible au grand public… Mes conseils : Benoit Sarazin by

http://benoitsarazin.com/francais/2012/06/limprimante-3d-une-opportunit%c3%a9-pour-cr%c3%a9er-un-nouveau-march%c3%a9.html

Related:  INTRO Impression_3D, opportunités et directionsmicromod

Imprimante 3D : tout sur la révolution de l'imprimante 3D Écrit par les experts Ooreka | Par rapport aux imprimantes 2D comme les imprimantes laser, jet d'encre ou à sublimation thermique, l'imprimante 3D se révèle être une véritable révolution dans le domaine de l'impression. Qu'est-ce qu'une imprimante 3D ? Pourquoi innover sur une niche ? Innover sur un marché de niche peut paraitre peu rentable… Alors, dans ces conditions, pourquoi s’y lancer ? La niche de démarrage vous permet de consolider votre savoir-faire et de confirmer votre business-model en prenant peu de risques. Vous êtes à l’abri des concurrents plus puissants qui trouvent cette niche trop petite pour s’y intéresser. Voir aussi: Comment innover en diminuant les risquesComment innover face à des concurrents plus puissantsLes technologies vont progresser à la fois en performance et en coût. De nouvelles applications vont émerger qui sont autant de nouveaux débouchés pour votre innovation.

RepRap, la machine réplicante qui fait peur aux capitalistes L’un des multiples objets 3D réalisés par la RepRap Machine d’Adrian Bowyer, qui dit travailler sur l’auto-réplication des objets. En open-source, naturellement… © RepRap RepRap, la machine réplicante qui fait peur aux capitalistes Impression 3D Cube 3, l’impression 3D accessible au grand public 7 janvier 2014 :: 09:46 :: Par :: Matos : 3D Systems a annoncé Cube 3, une imprimante 3D tournée vers un usage grand public qui coûte 1.000 $. Un nouveau pas vers une utilisation privée de ces machines ? Barilla s’active sur l’impression 3D des pâtes

Les 10 business qui vont exploser Dynamique Entrepreneuriale Attention, ouvrez grands vos yeux : les business présentés ici seront les vraies stars de 2013. à vous de sauter sur l’opportunité et de surfer sur la vague du succès ! 1 L’impression 3D Polémique : la nouvelle imprimante 3D de MakerBot a-t-elle trahi l'open hardware ? Le matériel libre, ou open hardware, en général et l’impression 3D en particulier, cela fait longtemps qu’on en parle sur le Framablog (notre premier article sur la RepRap date de 2008). Nous y croyons parce qu’avec une imprimante 3D libre, vous pouvez non seulement créer des objets en partageant leurs fichiers numériques sous format et licence libres mais également concevoir l’imprimante elle-même, puisque ses sources (c’est-à-dire ses plans de fabrication) sont aussi sous licence libre. À partir de là, vous voici potentiellement prêt pour… changer le monde (ou tout du moins, ne nous emballons pas, pour dessiner lentement mais sûrement les contours d’un nouveau paysage industriel). Évidemment cela ne se fera pas sans peine et l’on peut déjà anticiper de terribles batailles du côté de la propriété intellectuelle (pire encore que pour la culture), d’où notre long (mais passionnant) article : L’impression 3D, ce sera formidable… s’ils ne foutent pas tout en l’air !. Open Hardware meaning

L’impression 3D est-elle le moteur de la fabrication de demain "Il y a une sorte de pensée magique chez les geeks aujourd'hui autour de l'impression 3D", s'énerve Christopher Mims pour la Technology Review. Alors que les imprimantes 3D deviennent accessibles aux amateurs - la Thing-o-Matic de MarkerBot ne coûte que 1 100 dollars - et que Pirate Bay estime que les "physibles" - les plans d'objets qu'on peut réaliser via des machines 3D et qui s'échangent dès à présent sur The Pirate Bay - sont la nouvelle frontière du piratage, des penseurs comme Tim Maly pensent que nous approchons de la fin de "l'expédition". C'est-à-dire qu'il sera bientôt plus coûteux d'expédier une pièce depuis la Chine ou de n'importe quel endroit où elle est fabriquée, que de la fabriquer soi-même. Bref, nous devrions commencer à prendre pour réel les fantasmes que décrit l'écrivain de science-fiction Cory Doctorow dans son roman Makers ou dans sa nouvelle Printcrime, explique Mims : un monde dans lequel n'importe quel objet peut rapidement être "synthétisé", fabriqué.

Polyméthacrylate de méthyle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le polyméthacrylate de méthyle (souvent abrégé en PMMA, de l'anglais Polymethyl Methacrylate) est un thermoplastique transparent obtenu par polyaddition dont le monomère est le méthacrylate de méthyle (MAM). Ce polymère est plus connu sous son premier nom commercial de Plexiglas® (nom déposé), même si le leader global du PMMA est Altuglas International du groupe Arkema sous la marque commerciale Altuglas®. Il est également vendu sous le nom de marque commerciale Lucite®, Crystalite , Perspex® ou Nudec. Pourquoi les entreprises doivent adopter l’impression 3D dès maintenant Selon Gartner, « le moment est idéal » pour expérimenter cette technologie, alors que les imprimantes 3D vont passer à une utilisation et des tarifs bien plus accessibles. L’impression en trois dimensions est en train de passer d’un marché de niche à un marché généralisé. Les entreprises qui tardent à examiner comment la technologie pourrait leur être bénéfique seront désavantagées sur le plan de l’innovation par rapport à leurs rivales qui prennent la technologie au sérieux. Tel est le message essentiel à retenir d’une nouvelle note de recherche de Gartner, l’un des plus grands cabinets de conseil et d’études informatiques. Cette note de recherche explique qu’à l’heure où l’impression 3D est de plus en plus adoptée, le moment est idéal pour expérimenter la technologie, en recherchant des moyens d’être plus efficace, d’économiser de l’argent et d’améliorer les produits, car le prix des imprimantes 3D baisse et continuera de baisser.

Questions fréquemment posées sur l'impression 3D Qu'est-ce que l'impression 3D ? L'impression 3D est un procédé qui permet de produire un objet réel à partir d'un fichier 3D en déposant et solidifiant de la matière couche par couche pour obtenir la pièce terminée. Fabrication d'un objet en plastique blanc sur la machine Eos : Fabrication d'un objet coloré sur la machine Zcorp : Quel logiciel puis-je utiliser si je suis débutant dans le design 3D ? - Google distribue gratuitement un logiciel simple d'utilisation : Google Sketchup. Quelles sont les propriétés techniques des matières disponibles? Plastique blanc : polyamide obtenu par frittage laser.

Des organes imprimables? La révolution des cellules souches imprimées en 3D Des chercheurs affirment avoir trouvé la solution pour utiliser l’impression 3D afin de créer des cellules souches… alors, quelle est la prochaine étape? Les donneurs d’organes sont malheureusement rares. En outre, même si vous trouvez un donneur compatible, après avoir passé un long moment sur liste d’attente, les conditions se détériorent et il est possible qu’un organe ne puisse pas être accepté. Le manque d’organes disponibles fait partie des raisons qui incitent les hôpitaux à se livrer des batailles incessantes sur le rationnement de ces ressources.

L'impression 3D peut sauver des vies humaines L’impression 3D, vous en avez certainement déjà entendu parler, avec un étudiant réalisant des sculptures en verre grâce au sable et au soleil égyptiens du désert de Siwa ou avec des chercheurs britanniques utilisant du chocolat comme matière première. Mais si cette impression 3D pouvait avoir une réelle utilité pour l’Homme ? C’est ce que des chercheurs de l’institut de Fraunhofer en Allemagne vont mettre en avant lors du salon des biotechnologies et des sciences du vivant Biotechnica qui aura lieu les 11, 12 et 13 octobre prochains à Hanovre en Allemagne.

Bientôt une imprimante 3D à moins de 300 euros. Mais pour quoi faire ? Certains pensent que l’imprimante 3D n’est qu’un gadget pour technophile utopiste ou CSP+ qui bricole dans son garage. D’autres la considèrent comme la troisième révolution industrielle. Parmi ces derniers, beaucoup parient que la prochaine étape pour cette technologie sera le salon du particulier. Dans le monde qu’ils imaginent, chaque individu pourrait concevoir et imprimer ses propres objets directement chez lui.

Imprimer le réel à portée de main Les imprimantes 3D, c'est-à-dire des machines capables de fabriquer des objets, intéressent désormais de puissants investisseurs, comme l'un des fondateurs d'Amazon. La démocratisation de ces machines ne relève plus de l'utopie. Fin août, MakerBot Industries, un des principaux fabricants d’imprimante 3D grand public, a levé [en] 10 millions de dollars. À ses débuts en 2009, la société avait 75.000 dollars en poche. Dans son tour de table, Jeff Bezos, un des fondateurs d’Amazon. La petite entreprise y croit : l’impression 3D va connaître une destinée similaire au PC, devenir un outil grand public, et MakerBot Industries compte bien s’en donner les moyens :

Related: