background preloader

Sfm_dossier_2_vdi

Rencontre avec Hey ! Cabinet de curiosités du XXIème siècle, la revue d'art contemporain Hey! défend depuis deux ans les formes artistiques marginales et leurs évolutions. Retour sur la genèse du magazine et les 20 ans de parcours macadamisé de ses fondateurs Anne & Julien. Couverture de HEY par Hendiedan © HEY! Nés dans la rue Nous avons commencé par le spectacle de rue dans les années 80 à Paris. De la rue à la galerie Nous en avons eu assez de tout le temps bouger et nous avons ouvert une galerie au début des les années 90 dans le 18ème arrondissement, rue Eugène Sue. Marges musicales Nous avons écrit sur la musique, un livre puis deux, et on s’est très vite retrouvés chroniqueurs radio. Exposition de la Halle Saint-Pierre 2001/2012 - Césarienne encre - 2011 26 x 17 cm - par BLANQUET © Free press : la famille Bizot & NOVA MAG Une seule famille défendait vraiment ce que nous soutenions en terme de presse, c’était celle d’Actuel. couverture de HEY par McKimens © Une vision singulière du monde Couverture de HEY!

Consumérisation de l'IT, quelle stratégie adopter dans l'entreprise ? - Organisation Le 06 Septembre 2011 Toutes les entreprises sont confrontées aujourd'hui à des salariés, souvent très jeunes, qui utilisent régulièrement leurs propres équipements informatiques (smartphones, PC portables, etc..) et applications personnelles (réseaux sociaux ou encore programmes bureautiques). On appelle ce phénomène la consumérisation IT, un fait que l'entreprise ne doit plus ignorer, mais bien au contraire accompagner pour trouver un juste équilibre entre ce que le salarié peut faire et ce qu'il ne doit pas faire. Cela passe surement par la mise en place de certaines règles et/ou méthodologies, car le plus grand risque de cette consumérisation est lié à la sécurité du système d'information. Pour contrer ces menaces, les fournisseurs, de leur côté bâtissent de nouveaux plans d'action. Sommaire du dossier : 1.

Data Center & Green IT dit ou encore , que l'on pourrait traduire par , est un concept marketing mais aussi une tendance technologique réelle qui consiste à tenir compte des contraintes et des coûts en énergie (alimentation électrique et climatisation) des matériels informatiques. Cette approche commerciale est une tendance lourde de l'industrie informatique car les enjeux financiers liés en particulier à la consommation électrique des serveurs sont importants. Si les enjeux sont économiques, ils sont aussi liés à l'image des entreprises. Le et le mettent également directement ou indirectement (via les gouvernements) la pression sur les entreprises pour qu'elles réduisent leurs émissions de CO². Le protocole de Kyoto (signé par l’Europe) engage les états membres à réduire leurs émissions de CO2 de 8 % d’ici 2012 par rapport au niveau de 1990. Une initiative renforcée par un nouvel objectif de -20 % d’ici 2020. Le Green IT fait partis intégrante des principes 8 et 9. Taux d'utilisation moyenne d'un serveur :

Shit Detroit, get it together! (32 photos) : Follow Leo on Tapiture William Livingstone House The series of photos was captured by French photographers Yves Marchand and Romain Meffre on a mission to document the decline of an American city. Their book “The Ruins of Detroit“, a document of decaying buildings frozen in time, was published in December 2010. Michigan Central Station 18th floor dentist cabinet, David Broderick Tower Bagley-Clifford Office of the National Bank of Detroit David Whitney Building United Artists Theater Ballroom, American Hotel Melted clock, Cass Technical High School Old First Unitarian Church Piano, Saint Albertus School Luben Apartments Woodward Avenue Presbyterian Church, built in the Gothic revival style in 1911 Rich-Dex Apartments Biology classroom, Wilbur Wright High School St Christopher House, ex-Public Library Fisher Body 21 Plant Room 1504, Lee Plaza Hotel Waiting hall, Michigan Central Station East Methodist Church Offices, Highland Park Police Station Click here to purchase The Ruins of Detroit.

Datacenters et clouds privés : l'écosystème stimule la demande, selon Markess Source : Markess / Evolution des approches associées aux environnements hébergés dans des datacenters L'étude « Datacenters & clouds privés d'entreprise - Approches et perspectives 2013 » de Markess International montre que plus de 60% des décideurs interrogés en France prévoient d'augmenter le nombre de leurs serveurs hébergés dans des datacenters externes d'ici 2013. Stratégique, l'évolution des datacenters et des clouds privés d'entreprise va amener une transformation profonde de la IT, rappelait mardi matin Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée de Markess International, en soulignant que, sur ce marché, « c'est tout un écosystème qui dynamise la demande ». Les directions techniques des prestataires, notamment, font évoluer leurs propres datacenters, explique l'analyste. Pour approcher les datacenters, le cabinet d'études a pris comme curseur le parc de serveurs. Datacenters : Un serveur sur trois serait virtualisé Le cloud privé, associé à de meilleures garanties

Un Datacenter de Google entièrement refroidi à l’eau de mer Ca se passe en Finlande, et il s’agit du dernier datacenter innovant construit par Google : celui de Hamina. Ce dernier a la particularité d’être entièrement refroidi par l’eau de mer. C’est écologique et c’est cela permet de faire des économies considérables (le système de refroidissement/air conditonné engendre souvent la plus grosse dépense d’un datacenter). Fonctionnement : L’eau de mer est aspirée dans des tunnels de granit (l’endroit est une ancienne papeterie) et envoyée dans les tuyaux à travers le centre de données.

A quoi ressemblerait un autre plan de métro parisien? Temps de lecture: 4 min Un autre plan de métro est possible. Retraçons la ligne: au début de l'été 2011, la RATP s'aperçoit que l'application CheckMyMetro utilise ce qu'elle dit être «son plan» –et «ses horaires»– et demande alors la suppression de l'application dans un mail à Apple. La justice a tranché en faveur de la Régie qui, ayant déposé le dessin de ce plan auprès de l'Institut national de la propriété industrielle, a un monopole sur son utilisation, et toute application la reproduisant sans son accord peut donc être poursuivie pour contrefaçon. Comme la RATP n'est pas prête à rendre libre de droit son plan, la seule façon de se sortir de cette impasse juridique était d'imaginer une nouvelle carte, aussi différente de celle de la carte «RatpRightée» que possible puisque le droit délivré par le dépôt d'un dessin ou d'un modèle protège une apparence esthétique (et que si les deux plans se ressemblent trop, la Régie peut donc porter plainte pour contrefaçon). Cécile Dehesdin

Android 4.0 a été porté sur processeur x86 Après ARM, un projet Open Source a permis de porter Android 4.0 Ice Cream Sandwich sur une architecture x86, pour qu'il puisse fonctionner sur des tablettes équipées d'une puce AMD. Et ce alors que Google et Intel travaillent de concert sur le même sujet. Android 4.0, l'OS de Google pour smartphones et tablettes a été adapté pour fonctionner avec des processeurs x86, a déclaré cette semaine Chih-Wei Huang, un membre d'un projet open-source impliqué dans cette initiative, sur un forum de discussion. Ce portage signifie que les tablettes sous Android 4.0 équipées de processeurs x86 pourraient se profiler à l'horizon. Publication du code source au début du mois Google a publié le code source pour Android 4.0 début novembre. Le portage d'Android 4.0. sur x86 est actuellement en cours. MIPS, une architecture concurrente de x86 et d'ARM, supportera bientôt la dernière version de l'OS de Google.

Related: