background preloader

Les éco-quartiers : laboratoires de la ville durable

Les éco-quartiers : laboratoires de la ville durable
“À la fois vitrine, symbole et manifestation concrète d’avancées de la politique écologique et durable globale de la ville, l’éco-quartier rend visible une intention, attire le regard des citadins sur les mutations urbaines amorcées pour négocier le virage de la durabilité. […] Un éco-quartier est ainsi autant un lieu pilote qu’un aboutissement : il tire la ville vers le durable autant que la politique de durabilité de la ville le pousse à éclore” (La Revue durable, 2008). 1À l’échelle de la ville, le développement durable constitue désormais la référence obligée des politiques urbaines. En témoigne notamment la signature massive de la charte d’Aalborg (1994) par les villes européennes. Une des formes les plus manifestes de ce phénomène est la diffusion du modèle d’urbanisme dit des éco-quartiers. 2Dans la littérature francophone, ces éco-quartiers sont posés de manière quasi unanime comme des laboratoires ou des espaces témoin. Du quartier à la ville : un transfert difficile ?

Taoufik Souami, Ecoquartiers et urbanisme durable, Paris, Problèmes politiques et sociaux, Paris, La Documentation Française, N°981, 111 pages, 2011. 1 Souami T. (2009), Ecoquartiers : secrets de fabrication. Analyse critique d'exemples européens, P (...) 1Dans la lignée de son ouvrage publié récemment aux carnets de l’info1, Taoufik Souami nous livre ici une compilation brièvement introduite de textes sur ce véritable phénomène que représentent aujourd’hui les écoquartiers sur la scène urbanistique française. Il s’agit d’un regard salutaire posant plus de questions que n’offrant de réponses, sur cette “fabrique” des écoquartiers et de leur place dans les enjeux urbains contemporains. 2Donnons tout de suite les limites de l’exercice, liées au format de la collection « Problèmes politiques et sociaux », qui s’adresse notamment “aux étudiants, candidats aux concours, enseignants, documentalistes, experts, fonctionnaires, journalistes”2, curieux de ce nouvel objet, fer de lance des institutions en charge de la ville durable. 4Quel est le problème ? 6Cette participation est en effet soumise à une double injonction contradictoire.

Quartier durable ou éco-quartier ? 1Depuis ces derniers mois, nous assistons à une multiplication des projets de développement urbain basés sur le « développement durable » à l’intérieur de nombreux territoires français. De grandes agglomérations comme des villes de taille plus modeste mènent ou souhaitent mener à bien des opérations de création ou de renouvellement d’ensembles bâtis ayant vocation à s’insérer dans le mouvement en devenir de la ville durable. Des projets qui se réclament majoritairement de l’appellation éco-quartier ou quartier durable, deux notions qui peuplent de plus en plus la vie et la communication des professionnels de l’aménagement urbain jusqu’à venir aujourd’hui à la rencontre du grand public. 2Dans la réalité cependant, les limites sont floues entre opérations marketings, microréalisations, projets remarquables ou insignifiants. 3En effet, moult problématiques émergent car ces deux notions aujourd’hui utilisées comme synonymes entretiennent cependant une gémellité sémantique fort ténue.

vidéo Développement Durable Les éco-quartiers sont-ils le futur de la ville ? C’est dans les villes que sont consommés 75% de l’énergie mondiale. Elles sont encore très dépendantes des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel). Ces cinquante dernières années, les villes européennes se sont étendues en moyennes de 78% alors que les populations ne grossissaient que de 33%. L’étalement urbain entraîne un allongement des distances et donc une augmentation du trafic automobile. La question se pose aujourd’hui dans les mêmes termes, mais d’une façon accélérée, dans les métropoles des pays émergents. Si, vingt ans après le Sommet de la Terre, les clignotants sont encore plus rouges qu’alors, certains experts mettent en cause un urbanisme qui ne serait jamais sorti de l’utopie fonctionnaliste issue de la Charte d’Athènes de 1933, séparant les fonctions de la ville (habiter, circuler, travailler, consommer). Enfin et surtout, de quelles marges de manœuvre dispose-t-on ? BedZed Difficile de définir l’éco-quartier autrement que sous la forme du « portrait-robot ».

Les EcoQuartiers En attribuant le label EcoQuartier, le ministère valorise les opérations exemplaires, qui partout en France, permettent aux habitants de vivre dans des quartiers, conçus selon les principes du développement durable. Un EcoQuartier doit respecter tous les principes du développement durable par : la nécessité de faire du projet autrement, en impliquant tous les acteurs de la ville, du citoyen à l’élu, mais aussi par l’offre d’outils de concertation et de suivi pour garantir la qualité du projet dans la durée et à l’usage ;la contribution à l’amélioration du quotidien, par la mise en vie d’un cadre de vie sain et sûr pour tous les habitants et usagers de l’espace public ou privé, et qui favorise le vivre ensemble ;la participation au dynamisme économique et territorial ;la promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique Un label, pour quoi faire ? Le label n’est pas une norme et ne propose pas de modèle unique. Les dates clés

Home Welcome to BedZED Pavilion a community facility for the Hackbridge area in the London Borough of Sutton a venue for classes and community activitieslocated in Sandmartin Way SM6 7DF, near to 127, 151, 80 and S1 bus routesavailable for hire for private and community events, including conferences, family parties and classes Please click for: our latest news, important forthcoming events, our regular activities programme, including adult and child registration forms, and our Activate London programmes funded by the Big Lottery, including Wellbeing Days and Intercultural Food Events. It is possible to hire the Pavilion for private and corporate events, and our Activities calendar showing all bookings of the Pavilion. The Pavilion is managed by The New Possibility Committee, in partnership with the Peabody Trust and the London Borough of Sutton. Contact us: Please contact the Pavilion Manager, phone 020 8544 5113; email: enquiries@bedzedpavilion.org.uk Company Number 5986323

de - Quartier écologique de Freiburg - Sujets Graine Ile de France | Réseau d'éducation à l'environnement Les jardins partagés à Paris Débroussaillons le terrain ! Les jardins partagés sont à distinguer des jardins ouvriers du 19e siècle, ensuite appelés « jardins familiaux », cultivés par les familles modestes pour leur consommation domestique. Apparus dans les années 70 outre-Atlantique, ce n’est que dans les années 90 que des associations d’habitants ont créé à Paris les premiers jardins d’usage collectif. Jardins éphémères et jardins nomades Au début des années 2000, des associations de quartiers ont demandé à la ville de Paris d’occuper provisoirement des terrains en friche destinés à être construits, pour y jardiner. Elles profitaient ainsi de ces « jardins éphémères » pendant plusieurs années. En 2003, le Sénat adopte la proposition de loi qui vise à doter les jardins collectifs d’un cadre juridique : « des jardins créés ou animés collectivement, ayant pour objet de développer des liens sociaux de proximité par le biais d’activités sociales, culturelles ou éducatives, et étant accessibles au public ».

Jardinons-ensemble ! Dossier Jardins partag s Décembre 2010 (mise à jour : mars 2011) (Flickr/Frederic Dinh) Depuis quelques années des jardins entretenus par des habitants fleurissent en ville. On les appelle des jardins partagés, collectifs ou communautaires. Sommaire Un jardin partagé, qu'est-ce que c'est ? Comment créer un jardin partagé ? Un jardin partagé, qu'est-ce que c'est ? Définition Un jardin partagé est un jardin conçu, créé et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier ou d’un village. Les différents types de jardins partagés Les jardins collectifs désignent les espaces où l’on jardine en commun. Le premier jardin urbain Communty garden. Dans les années 1970, la ville de New York connaît une crise financière. En 1973, ils entreprennent d’aménager une friche à Manhattan, ils y créent le premier community garden (jardin communautaire) qui porte aujourd’hui le nom de sa fondatrice : Liz Chistie. Le premier jardin partagé en France Jardin partagé, un terme ambigu Evolution réglementaire des jardins partagés Le vandalisme

Graine de Jardins L’association Graine de Jardins anime le réseau régional des jardins partagés d’Île-de-France en valorisant leurs initiatives et en créant du lien entre eux. Graine de Jardins développe et soutient les jardins partagés franciliens. L’association apporte un appui au montage de projet, à la gestion du jardin et intervient, si besoin, comme médiateur. Elle représente régionalement le Réseau national des jardins partagés, le Jardin dans Tous ses États (JTSE). Graine de Jardins lance la campagne d’adhésions pour 2015. Le Pouce Vert - Pré St-Gervais 93 Graine de Jardins Adhésion Graine de Jardins lance la campagne d’adhésions pour 2015.

Related: