background preloader

#Lift12 : Notre surcharge informationnelle en perspective

#Lift12 : Notre surcharge informationnelle en perspective
Une passionnante lecture de Xavier de la Porte nous a récemment présenté Anaïs Saint-Jude (@anaisaintjude), fondatrice et responsable du programme BiblioTech de la bibliothèque de Stanford. Elle était sur la scène de Lift 2012 pour mettre en perspective la question de la surcharge informationnelle, l’un des maux qu’on attribue aux nouvelles technologies. Mais est-ce si sûr ? Anaïs Saint-Jude, dans sa présentation intitulée de Gutenberg à Zuckerberg, a commencé par faire référence à L’homme sans qualité de l’écrivain autrichien Robert Musil. Cet épais roman qui se déroule en 1913, au crépuscule de l’empire austro-hongrois, montre comment l’individu passe sa vie dans ses propres sensations, pensées, perceptions. Dans l’un des chapitres du livre, le général Stumm visite l’ancienne bibliothèque impériale d’Autriche et est confronté à un ordre dont l’infinité dépasse ses capacités d’entendement. Image : Anaïs Saint-Jude sur la scène de Lift, photographiée par Ivo Näpflin pour LiftConference.

Edouard Gasser: La curation : remède contre l'infobésité Un internaute français est présent sur 2,8 réseaux sociaux en moyenne. Et ce chiffre est en perpétuelle augmentation. On suit de plus en plus de monde sur Twitter, on consulte de plus en plus de site de contenus, 57% d'entre nous s'exprimeraient d'ailleurs plus sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie. La difficulté à faire le tri dans le flux constant d'informations quotidiennes, culturelles, politiques, sportives ou privées est devenu un mal récurrent, qui d'un obstacle à la productivité pourrait bien déboucher sur des overdoses d'actualités. Entreprises ou individus, tous sont concernés par ce trop plein. Face à l'infobésité, beaucoup voit la curation comme la solution. Le mot "curation" n'est pas nouveau. Certains diront que la curation est depuis bien longtemps attendue et pas franchement une révolution. D'ailleurs, au-delà des sites utilitaires, les sites de curation de contenus spécialisés à proprement parler sont également les nouveaux champions du web.

Meilleures recherches Google - Espace TIC Optimiser vos recherches sur Google Voici quelques ajouts que vous pouvez faire lors de vos recherches dans Google pour raffiner vos recherches et obtenir de meilleurs résultats. Des outils Source: Google tips and tricks Varier son vocabulaire La qualité des résultats dépend de la pertinence des mots choisis Pour des résultats pertinents plus rapidement, utilisez plusieurs mots. Utiliser des requêtes de recherche élaborée (voir outils plus haut) Utilisez Google Scholar pour restreindre votre recherche aux travaux liés au monde universitaire (thèses, livres, résumés analytiques et articles à caractère scientifique). Comprendre l'affichage des résultats Avant de cliquer sur un des liens qui vous sont proposés, analyser la proposition. Dans le premier cas, on nous propose Éducnet, il s’agit de la page d’accueil d’un site web français (adresse avec extension .fr) où on retrouvera vraisemblablement des ressources pédagogiques (comme le résumé l’indique). Est-ce que Google vous connaît? Ressources

L’infobésité, une menace pour la génération internet Avec le développement du web et des réseaux sociaux, l’être humain consomme toujours plus d’informations. Certains experts craignent qu’il se noie dans les flots de données. L’être humain croule sous les informations. Le volume qu’il reçoit chaque jour pourrait remplir 174 journaux. Pour le chercheur, pas de doute: l’être humain souffre d’infobésité (information overload en anglais). A l’époque de nos arrière-grands-parents, on lisait en moyenne une cinquantaine de livres dans une vie. Pour Jonathan Spira, patron de Basex, une société qui calcule le coût de l’infobésité pour les entreprises, et auteur du livre «Overload», le fléau est réel. Une étude réalisée en 2009 par trois chercheurs de l’Université de Stanford montre que les gens qui sont constamment en ligne et font plusieurs choses à la fois perdent plus facilement leur concentration. En 2008, les Américains consommaient de l’information près de douze heures par jour.

Classroom Aid | Game-Based Learning Researches and Resources A list of serious gaming/simulation conferences and associations is here. Best Practices for Using Games & Simulations in the Classroom – A report from the Software & Information Industry Association. Download here. (highly recommended reference for facilitating game-based learning). The GameIT Handbook has been funded by the European commission, and provides a framework for games-based pedagogy. The Games As Guide is a resource for learning practitioners looking for a framework to understand how, when, why and where games might be used in support of learning goals. Developed by Institute of Play in collaboration with the art collective Trafik, the unique cultural program included a selection of forty game-based learning tools from all continents and many learning areas. Game-Based Learning Database of Resources – View or add to this community’s collectively-built educational games database from edWeb – Click here. Possible Worlds is funded by the U.S. Bookmark

A new phenomenon ? De quoi notre connexion permanente nous déconnecte-t-elle La lecture de la semaine est un article de la revue américaine The Atlantic, on la doit à Jason Farman, qui est professeur d’études américaines à l’Université de Maryland. L’article s’intitule : “Le mythe de la vie déconnectée”. “La nouvelle année est aujourd’hui bien entamée et beaucoup de gens ont déjà abandonné leur résolution de se déconnecter plus souvent de leurs outils numériques et de se reconnecter avec les personnes et les lieux qui les entourent.” Et Jason Farman d’énumérer les moments et événements qui ont symbolisé l’an dernier notre besoin de déconnexion : la vidéo d’une femme tombant dans une fontaine parce qu’elle écrit un texto en marchant, une campagne contre l’usage du téléphone portable en voiture, etc. “Powers est devenu depuis l’emblème d’un mouvement appelé le “shabbat numérique”", explique Farman. Il s’agit là, selon Jason Farman, d’arguments familiers qui sont déjà apparus, sous une forme ou une autre, dans l’histoire des médias. Xavier de la Porte

De Moccam à Zotero Je le signalais il y a peu, la disparition des notices Amazon dans Moccam-en-ligne rend plus précieuse la possibilité d’exporter des notices Unimarc avec Zotero. Les limites, signalées déjà, sont les suivantes : la récupération des notices ne tient pas compte du prix, et pour cause : le prix est un champ qui n’existe pas dans Zotero (les chercheurs sont supposés désintéressés…)l’export Unimarc actuellement possible est en MarcXML, donc pour la plupart des SIGB qui n’acceptent d’importer que de l’iso2709, il faut un convertisseur MarcXML –> iso2709 (comme MarcEdit) On avance sur le point 1 déjà : voici un translator qui récupère les notices Amazon en chargeant également le prix dans le champ "Résumé". Donc voici tout le dispositif, optimisé 1. Cela a déjà été évoqué dans deux billets : vous pouvez naviguer tranquillement sur Internet à la recherche d’ouvrages à acheter. A télécharger : extension LibX du SCD de Nice pour acquéreurs Donc vous êtes à présent sur Amazon 2. Où ranger ce fichier ?

Situational overload and ambient overload “It’s not information overload. It’s filter failure.” That was the main theme of a thoughtful and influential talk that Clay Shirky gave at a technology conference back in 2008. It’s an idea that’s easy to like both because it feels intuitively correct and because it’s reassuring: better filters will help reduce information overload, and better filters are things we can actually build. Information overload isn’t an inevitable side effect of information abundance. It’s a problem that has a solution. There was one thing that bugged me, though, about Shirky’s idea, and it was this paradox: The quality and speed of our information filters have been improving steadily for a few centuries, and have been improving extraordinarily quickly for the last two decades, and yet our sense of being overloaded with information is stronger than ever. But let me back up a little, because it’s actually more complicated than that. Situational overload is not the problem.

⭐Support de formation «veille informationnelle» IED Dakar, 18-20 mars 2014 1 24/05/2014 Support de formation «veille informationnelle» IED Dakar, 18-20 mars 2014 Un projet du 20 ème appel à projets du Fonds francophone des Inforoutes Eric Bernard eric@mesodev.net 2 PLAN I. Introduction... 3 II. Qu est ce que la veille?... 3 III. Les flux RSS... 4 IV. 3 I. 4 La première étape, «définir une stratégie», est elle-même un cycle. 5 3. 6 L inscription est très simple et ne demande aucune donnée personnelle hormis un mot de passe valide. 7 Compte utilisateur Tableau de bord Tableau de bord Onglet Onglet Onglet Flux RSS Flux RSS Flux RSS Flux RSS Flux RSS Les tableaux de bord sont les grands thèmes de la veille, les onglets sont les sous-thèmes et les flux RSS sont les sources. 8 7. 9 9. 10 Un cartouche peut être déplacé par simple glissé-déposé sur un autre onglet et peut être partagé également sur un autre dashboard en utilisant la fonction «partager» de l icône «éditer (carrés)». 17 A. 18 B. 20 IX. 22 13. 24 XI. 25 XII. 26 XIII.

Consequences [FGA - Montérégie] Introduction Dans le cadre des jours TIC FGA Montérégie 2011-2012 [1], une demi-journée (répétée) était consacrée aux outils pour contrer l’infobésité. Voici un résumé des deux rencontres incluant les ressources et activités utilisées. Source : Flickr Définition Wikipédia de l’infobésité : « La surcharge informationnelle ou surinformation (ou infobésité, selon l’Office de la langue française ; en anglais Information overload), est un concept couvrant le trop-plein d’informations reçues. » Il faut toutefois relativiser le phénomène d’infobésité comme le relate si bien le récent texte Notre surcharge informationnelle en perspective. Lien avec la compétence 8 J’accorde une importance particulière au terme efficacement de la composante 4, car cette efficacité nous fait économiser du temps, ressource rare et précieuse. La rencontre comporte les volets suivants : le courrier électronique les flux RSS les outils de comarquage (bookmarking social) les outils de curation Le courriel

réflexion intéressante sur la surcharge informationnelle ou infobésité, pas spécifique au web by suzie Apr 19

Related:  big dataLift12questionnements numeriques