background preloader

Comment nourrir 9 milliards d’humains sans détruire la planète

Comment nourrir 9 milliards d’humains sans détruire la planète
La démographie sera assurément l’un des enjeux majeurs de notre siècle. Alors qu’un milliard d’êtres humains souffrent déjà de malnutrition, la population mondiale ne cesse de croître, pour atteindre sept milliards à la fin octobre, et plus de neuf milliards d’ici 2050. Dans le même temps, l’agriculture, qui ne parvient plus à nourrir toutes ces bouches, pollue toujours plus la planète, en dégradant les sols, les nappes phréatiques, la biodiversité et en rejetant 20 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Alors, comment concilier population grandissante et préservation de l’environnement et du climat ? C’est à cette question cruciale qu’a tenté de répondre une équipe internationale de chercheurs, canadiens, américains, suédois et allemands. "C'est la première fois qu'un tel éventail de données a été rassemblé au cours d'une même recherche. L’équipe a ainsi élaboré un plan en cinq points pour nourrir une population affamée sans détruire une planète menacée :

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/10/14/comment-nourrir-9-milliards-detres-humains-sans-detruire-la-planete/

Related:  Alimentation&AgricultureDe la nourriture pour tous

Comment nourrir 7 milliards d’hommes ? Alors que la population de la Terre a passé le cap des 7 milliards d’habitants il y a deux mois, les craintes d’une pénurie alimentaire mondiale se réinvitent au menu. Nous vous proposons de découvrir les dernières publications sur le sujet. Une publication optimiste 9 milliards d’hommes à nourrir Un défi pour demain Marion Guillou et Gérard Matheron Meselson et Stahl Expérience de Meselson et Stahl Roger Prat & Gilles Furelaud I. L'état réel des eaux en France : une vérité qui dérange Pour Hélène Roche, présidente du Comité Scientifique du WWF France, spécialiste au CNRS de l’évaluation des effets des substances chimiques dans les écosystèmes aquatiques, "on va ainsi pouvoir officiellement déclarer que certaines rivières sont « en bon état chimique » alors qu’elles sont contaminées par des substances dont les protocoles de mesures sont mal codifiés ou par des molécules qui ne sont tout simplement pas prises en compte – les PCB par exemple. Les rivières seraient donc officiellement en bon état alors qu’une contamination importante menace les espèces aquatiques et la biodiversité. Avec une telle sous-évaluation de la situation, on ne s’étonnera pas qu’un certain nombre d’espèces très sensibles aux polluants chimiques, comme les batraciens, figurent parmi les espèces aquatiques les plus menacées". Une surveillance biaisée Le WWF France soulève trois problèmes majeurs à l’origine d’une surveillance biaisée des eaux superficielles et souterraines :

Croissance démographique et agriculture : le défi de demain Pour que tout le monde puisse manger en 2050, il faudra doubler la production agricole mondiale, voire la tripler en Afrique. Mais face à de nouvelles contraintes, les solutions qui ont permis d'augmenter la productivité de l'agriculture au XXe siècle montrent actuellement leurs limites. Une population qui augmente La population mondiale est en constante augmentation : il y a 80 millions de naissances par an et le taux de natalité est d'autant plus élevé dans les pays les plus pauvres. L'espérance de vie augmente notamment dans ces pays car le taux de mortalité infantile diminue. Cela s'explique par une meilleure éducation des filles et par le développement des méthodes d'hygiène, qui permet de limiter les maladies des enfants.

Agriculture intégrée : Agriculture intégrée : tout faire pour réduire les intrants Comment réduire l’utilisation des intrants tout en maintenant voire en améliorant les performances économiques ? Face à cette demande de la profession agricole, Agro-Transfert Picardie étudie la protection intégrée depuis 1998. Au départ limité au blé, le programme concerne maintenant l’ensemble des grandes cultures. “Nous mettons en place toutes les stratégies préventives pour que les traitements phytosanitaires soient le dernier recours”, explique Pierre Mischler, le responsable du projet. Avec des procédés alternatifs s’appliquant soit à la plante, soit aux ennemis des cultures, soit aux auxiliaires des plantes ou encore à l’environnement. Une mission complexe mêlant agronomie, physiologie, malherbologie, machinisme et économie.

Actualités de l'Éducation Octobre 2016 Inspection générale de l'éducation nationale (IGEN) ; Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) Ce rapport analyse les mutations du métier d'inspecteur qui modifient les conditions d'exercice (évolution des missions, positionnement dans l'organisation académique, relations aux établissements scolaires). Des constats de la mission d'inspection ressortent plusieurs problématiques qui conduisent à 4 séries de recommandations : Consulter le rapport sur le rôle et le positionnement des inspecteurs du second degré en académie.

Non aux fruits et légumes laissés pour compte ! Sus au gaspillage dans les jardins et vergers ! Fautes d'être récoltés, de nombreux fruits pourtant parfaitement consommables finissent leur vie ratatinés sur un trottoir ou rabougris dans un jardin abandonné. Plus grave : ils n'arrivent pas jusqu'aux personnes en difficulté financière, qui pourtant en auraient besoin. Las de ce constat, Thierry Deiller est parti en guerre contre ce gaspillage [...]

La Mondialisation selon les BTSA AP1 » Comment l’agriculture a-t-elle évoluée à l’ère de la Mondialisation ? 3.4 % de l a population active en France sont agriculteurs contre 40% il y a 50 ans. On assiste de décennie en décennie à une véritable « ‘fuite » des agriculteurs. A quoi cela est il dû ? Le processus de mondialisation est à coup sûr un facteur déterminant.

Related:  Autres