background preloader

Château fort

Château fort

http://college.saintebarbe.ecole.pagespro-orange.fr/moyenage/chateau.htm

Related:  Moyen-Âge

Moyen Âge - L'art au Moyen âge L'art byzantin au VIe siècle A l’abri des invasions barbares, l’empire byzantin observait de nombreuses traditions de l’empire romain on y parlait le grec et on y admirait les créations de l’Antiquité. Le règne de l’empereur Justinien (527-565) et de son épouse, l’impératrice Theodora, fut une période particulièrement éclatante : conquête de nouveaux territoires, rédaction de lois, commande d’oeuvres d’art importantes. L'époque des invasions, les Mérovingiens en Gaule Les barbares venus de l’est s’étaient peu à peu établis dans l’empire d’Occident. A la fin du V’ siècle, ils avaient créé des royaumes en Italie, en Espagne, en Gaule : Burgondes dans l’est, Wisigoths dans le sud-ouest, Francs dans le nord.

Château fort English Español Cherchez une image : Explorez par thème Le chevalier Le chevalier L'époque des chevaliers a débuté vers l'an 900 et s'est terminée à la fin de la période que les historiens appellent le Moyen-Âge, vers l'an 1500. On appelle chevaliers les combattants qui ont les moyens d'avoir un armement. C'est un groupe fermé: seul un fils de chevalier peut devenir chevalier. Cavaliers à cheval, revêtus d'une lourde armure (cotte de maille, heaume.) et armés d'une épée, ils forment la cavalerie lourde nécessitant un équipement coûteux. On le devient par la cérémonie de l'adoubement : on remet les armes et on fait un signe de croix avec l'épée sur le jeune homme.

Château fort Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Château. Un château fort (du latin castellum, d'où le terme de castellologie, l'étude des châteaux) est une structure fortifiée essentiellement construite et habitée par la noblesse au Moyen Âge en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Bien que la poudre à canon ait été introduite en Europe au XIVe siècle, elle n'a affecté significativement la construction du château fort qu'au XVe siècle lorsque l'artillerie est devenue suffisamment puissante pour détruire leurs murs en pierre. Ils ont continué à être construits jusqu'au XVIe siècle, mais les nouvelles techniques pour faire face aux tirs de canon ont rendu ces places trop inconfortables à vivre. Ainsi, les châteaux forts ont progressivement disparu, remplacés par les forts d'artillerie sans aucun rôle dans l'administration civile et les maisons paysannes qui étaient indéfendables.

La Dame à la licorne Le toucher, le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue... Ces six tapisseries, tissées autour de 1500, représentent les cinq sens sur un fond rouge habité d'une nature foisonnante. Reste le sixième sens, commenté par l'inscription « À mon seul désir », qui a inspiré de nombreuses hypothèses. Sans exclure une signification dans le registre de l'amour courtois, il pourrait désigner le libre-arbitre : la femme à la coiffe apprêtée et aux vêtements recherchés renonce aux plaisirs temporels. Ces tapisseries « millefleurs » se caractérisent par une flore abondante: fleurs, orangers, pins, houx ou chênes et sont peuplées d'un bestiaire paisible (singe, chiens, lapins, héron). Dans cette nature paradisiaque qui invite à la contemplation, la licorne est tantôt actrice et tantôt simple spectatrice.

Les chateaux forts Histoire - Cinquième Les châteaux au Moyen-Age Pourquoi appelle-t-on les châteaux du Moyen Age des "châteaux forts" ? Le nom de "château fort" est apparu lorsque les châteaux ont cessé d'être utilisés comme des moyens de défense. Art et nature au Moyen Âge La nature est omniprésente dans l'art du Moyen Âge, comme elle l'est dans la vie des hommes et des femmes de cette époque, où une forte majorité de la population vit à la campagne et où les villes abritent des jardins et même des portions de vignes et de champs. Pièces luxueuses ou plus modestes, objets religieux ou profanes, éléments du décor ou objets de la vie quotidienne, témoignent tous de l'intérêt jamais démenti de l'art médiéval pour la nature. Les animaux peuplent les œuvres d'art, la végétation est partout présente, parfois foisonnante. Qu'est ce que la nature au Moyen Âge ?

Les trente plus beaux châteaux forts de France Les vielles pierres attirent toujours les touristes. La France compte plus d'une centaine de vestiges de l'époque médiévale ouverts aux visiteurs. Et cette période de l'histoire, souvent méconnue, passionne aussi bien les adultes que les enfants. « Le regain d'intérêt du grand public pour le Moyen Age ne cesse de grandir depuis une vingtaine d'années », observe Viviane Sève, historienne, professeure à l'Institut supérieur du tourisme à Paris. « Aujourd'hui, tout va très vite dans notre société numérique.

La citadelle de sisteron - Site et Monument English Pavillon A.T.M. 1, allée de Verdun - 04200 Sisteron Tél. 04 92 61 06 00 Fax 04 92 61 29 54 Citadelle Tél. 04 92 61 27 57 Mentions légales Les chateaux du X au XVIIeme siecle </b>*} L'Ecu d'armes {*style:<b> C'est la plus basique et ancienne arme de défense utilisée par les guerriers durant tout le Moyen-Âge. L'écu ou bouclier évolue au gré des progrès techniques et militaires pour perdre peu à peu ce rôle. Progressivement abondonné au milieu du <i>XIV </i><b><i>ème </i></b><i> siècle, </i>il conserve finalement sa fonction comme support d'armoiries.

Louis XI et les arts S’il est un domaine auquel Louis XI n’est pas associé en général, c’est bien celui des arts. Le roi de France (1461-1483) est le plus souvent vu comme un politique très habile, voire retors et pour certains tyrannique. Son image est loin de celle d’un prince mécène à l’italienne, ou même du bibliophile Charles V (roi de 1364-1380). Pourtant, contrairement à ce qu’a pu affirmer Jean Favier dans sa biographie du souverain, il semblerait bien que Louis XI se soit intéressé aux arts, mais dans la logique de sa façon de gouverner : pas par goût, par intérêt politique. Louis XI et l’art instrument politique

Portes & façades de Conflans, cité médiévale de Savoie - Architecture et Décoration par mademoiselle Cécile Samedi 21 août 6 21 /08 /Août 21:35 La cité de Conflans en Savoie (sur les hauteurs d'Albertville) n'a pas vraiment changé depuis l'époque du Moyen-Age. Abritée derrière son enceinte du XIVème siècle, Conflans a vu passer marchands, colporteurs et pèlerins qui empruntaient la route de Milan à Vienne par le col du Petit Saint Bernard. Voici quelques portes et façades témoins de ces lointaines années. Photos : Miss Cécile Le temps des chevaliers en Europe Le terme même de chevalerie évoque à nos esprits tout un univers onirique et fantastique qui nous parle de dépassement de soi, d'honneur, de fidélité, de gratuité et de courtoisie dont la littérature, puis le cinéma se sont largement fait l'écho. Monté sur un puissant destrier, coiffé du heaume et caparaçonné d'acier, le chevalier, maniant l'épée « d'estoc et de taille » arbore fièrement ses couleurs. Belle, loyale, vaillante et courageuse, la chevalerie témoigne encore aujourd'hui de ce que fut réellement le Moyen Âge. Une origine germanique Le culte des armes s'affirme au sein des sociétés germaniques qui fournirent nombre de recrues à l'Empire romain finissant. Pour les Germains, être libre c'est être en armes et le passage de la jeunesse à l'âge d'homme est marqué par un rituel décrit dans un célèbre texte de l'écrivain latin Tacite : « la coutume veut que nul ne prenne les armes avant que la cité ne l'en ait reconnu capable.

Related: