background preloader

Claude Vidon (proviseur du lycée Corbon à Paris) : "Abandonner les notes, ce n’est pas perdre du pouvoir"

Claude Vidon (proviseur du lycée Corbon à Paris) : "Abandonner les notes, ce n’est pas perdre du pouvoir"
Actu | Innovation Les salles informatiques des campus américains, entre coffee-shop et coworking Le 11 mai 2017 à 19:00 REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Dans les universités américaines, les salles informatiques traditionnelles ont laissé place à des espaces modulables, où les étudiants peuvent travailler aussi bien en groupe que seuls dans un canapé. Elles proposent en outre équipements divers et systèmes de prêt de matériel. Enquête | Gouvernance Écoles de commerce : ces directeurs qui se mettent en scène sur les réseaux sociaux Le 11 mai 2017 à 18:04 Des directeurs d'écoles de commerce n'hésitent pas à prendre la parole sur les réseaux sociaux. Actu | Formations Exclusif. Le 10 mai 2017 à 17:41 Un document du ministère de l'Éducation nationale, révélé par EducPros, fait état d'un doublement des licenciements de stagiaires entre 2013 et 2016 et d'une hausse des démissions. Opinion | Formations À quoi servent les entreprises étudiantes ? Le 10 mai 2017 à 15:11 Actu | Gouvernance Blog | Doctrix

http://www.letudiant.fr/educpros/

Related:  évaluation`test 1017

Bac, brevet : comment aider ses élèves à gérer leur stress Lise Bartoli, psy­cho­logue clinicienne. Sommeil agité, mains moites, esto­mac noué, gorge sèche... Autant de mani­fes­ta­tions du stress dont sont vic­times de nom­breux élèves à l'approche des exa­mens de fin d'année. Marie Choquet, épidé­mio­lo­giste, psy­cho­logue et direc­teur de recherche hono­raire à l'Inserm, constate une aug­men­ta­tion du stress sco­laire.

Bilan des projets Rhône-Alpes TIC et Formation : réunion PraTIC et Formation du 14 mai 2009 Un article de FormaVia. Cette réunion de re-constitution de la communauté, suite au FormaCamp et au Comité de pilotage élargi de FormaVia qui se sont tenus respectivement en février et avril derniers, avait pour thématique : Les projets TIC et formation en RA : bilan, difficultés et perspectives avec présentation des résultats de l’enquête ODIDE au regard des conclusions du FormaCamp à travers les projets des participants (notamment retour d’expériences des projets TIC et Développement Durable) Classé dans Compte-rendu, PraTIC et Formation, Reunion, VAE Date : 2009/05/14, dernière mise à jour le 24/3/2010

Le blog d'une enseignante motivée Le samedi 18 juin, suite à la parution dans le Huffington Post d’un article sur Périscope dans lequel je fais partie des interviewés, le hashtag #TaGueule2Vanssay (suivre le lien ou voir les tweets réunis sous ce billet) a été lancé et repris avec un certain succès sur Twitter. Ce billet, volontairement différé pour être écrit à froid, est une réponse à l’expression de cette volonté de me faire taire. Je n’ai pas l’intention de me justifier sur cette interview, j’assume totalement ce que j’y ai dit, j’aurais par contre pu expliquer certains éléments de contexte si je n’avais été contrainte de me taire, provisoirement, devant le flot d’insultes qui s’est déversé suite à la publication de l’article.

Bernard Rey : "les compétences, oui, mais..." Vous êtes un des meilleurs connaisseurs des "compétences". Le mot est désormais partout, mais le sens en est souvent polymorphe... Quelle est votre approche ? Parler des compétences, c’est à la fois à la mode et assez ancien. Dans le premier degré, à la suite de la loi Jospin en 1989, on avait établi une liste de compétences à acquérir à l’école maternelle et à l’école primaire. Mais aujourd’hui, la notion de compétences est très présente, en France et dans de nombreux pays : Québec, Belgique francophone, Suisse, Luxembourg… Une liste des « ompétences-clé pour l’éducation tout au long de la vie » a été établie par le Parlement Européen.

BTS-DUT : les filières courtes ont la cote Plus de 16 % des étudiants français, soit près de 380000, sont inscrits en BTS (brevet de technicien supérieur), DUT (diplôme universitaire de technologie) ou licence professionnelle. En 30 ans, les effectifs des IUT (institut universitaire de technologie) ont plus que doublé, passant de 53 000 en 1980 à plus de 117 000 aujourd'hui. "Nous recevons 25 000 candidatures par an, pour 2 000 places en première année. Les demandes ont augmenté de 15 % en 3 ans", témoigne Jean-François Mazoin, directeur de l'IUT Paul-Sabatier à Toulouse 3 et président de l'Association des directeurs d'IUT. La raison de ce succès grandissant?

Comment j’ai mis le socle commun en place Pour vous quand a commencé le socle ? Roseline Ndiaye Pour moi le socle a commencé en 2006 : quand j’ai vu le texte ministériel, j’ai compris que c’était une chance. 29:1:03 - Les futurs enseignants confrontés aux TIC. Les futurs enseignants confrontés aux TIC : changements dans l'attitude, la motivation et les pratiques pédagogiques Résumé La présente étude porte sur les tendances, enjeux et défis liés à l'intégration des TIC dans la formation à la profession enseignante et dans la pratique enseignante. Elle a pour objectif de mieux comprendre le changement opéré chez les futurs enseignants confrontés aux TIC (à partir de l'innovation pédagogique que représente les cours « en ligne »), sur le plan de leur motivation face à l'intégration des TIC en pédagogie universitaire, de leurs attitudes face à ce nouveau mode d'apprentissage, de leurs pratiques pédagogiques en salle de classe. Les premières « expériences » de cours en ligne ont eu lieu à l'automne 1998. Les résultats présentés sont donc basés sur des données recueillies entre septembre 1998 et mai 2000 (quatre sessions).

X. Pons : Enquête sur les journalistes de l’éducation « Journalistes et enseignants semblent entretenir des relations souvent difficiles… » Xavier Pons est maître de conférences à l'université Paris-Est Créteil, ses travaux de sociologie des politiques éducatives portent principalement sur l’évaluation des systèmes éducatifs, les réformes des administrations scolaires, les transformations des États éducateurs en Europe et les modes de structuration du débat public en éducation. Concernant ce dernier domaine, il a étudié la question de l’identité professionnelle des journalistes en éducation français. Comment avez-vous fait pour étudier l’identité professionnelle des journalistes de l’éducation ? Vous les avez interviewés, en mode arroseurs-arrosés ? J’ai interrogé 30 journalistes en éducation de la presse nationale, tous types de médias confondus. Je les ai interrogés sur leur parcours, les contraintes de leur travail quotidien, leur vision du journalisme et de l’éducation...

Pédagogie et gestion de classe Pedagogie.net ne peut appuyer, conseiller ou recommander des méthodes, traitements, évaluations, centres spécialisés, écoles spécialisées, programmes ou individus, pour les enfants ou les élèves ayant des difficultés comportementales. Par l'expertise et l'expérience de travail des professionnels joignant l'équipe de pedagogie.net, nous tentons d'informer et d'outiller les agents scolaires et les parents dans la mesure où nous croyons au droit à l'information. Pedagogie.net se dissocie totalement des publicités et du contenu des liens qu'il suggère dans ses différentes rubriques du portail. Comportement.net est avant tout un portail d'ordre éducatif. Certaines rubriques de ce portail, contiennent des hyperliens afin d'informer et de divertir ses visiteurs. Par le souci de notre engagement éducatif, nous avons mis à votre disposition un formulaire afin que vous puissiez nous aviser de tout lien erroné ou non convenable aux élèves ainsi qu'aux enfants qui visitent ce présent portail.

La licence universitaire doit-elle mener à l'emploi ? Les blogueurs EducPros prennent position Sur le blog de Michel Lussault "Il est bien un postulat en deux temps qui paraît aujourd’hui peu contestable, une sorte de vérité absolue : il faut professionnaliser les études supérieures ; la fragilité des filières universitaires classiques tient à leur trop faible professionnalisation", écrit le président du PRES lyonnais. "J’ai moi même pratiqué quelque temps la méthode Coué qui consistait à voir dans la professionnalisation l’instrument magique qui permettrait de régler la plupart des problèmes." Lire sa série de billets consacré à la professionnalisation. Dans l'ordre :Le mythe de la professionnalisation-1 La professionnalisation, pour suite à donner. L’exemple de l’IRFSS de Midi-Pyrénées Quelle est l’origine du projet de plateforme pédagogique mis en place à l’IRFSS Midi-Pyrénées ? Si l’idée remonte à 2005, le projet est véritablement né en 2007 et est déployé progressivement depuis octobre dernier. L’objectif étant de développer un environnement numérique de même qualité que ce que l’on peut trouver dans les universités par exemple.

L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant.

L'école autrement : Montessori, Freinet, Steiner… Contrairement aux deux premiers, ici les enfants sont regroupés par âge dans les classes et le savoir dispensé par le professeur. L’apprentissage est fondé sur la répétition, l’oral et l’enseignement spirituel. Le programme est établi en début d’année. Le travail est en majorité réalisé collectivement.

Diplômés des universités : comment les entreprises les recrutent (ou pas) Marie-Anne Nourry | Publié le , mis à jour le "Nous ne sommes pas élitistes et nous recherchons avant tout des compétences, affirme Nathalie Rauhoff, responsable du recrutement du groupe Crédit Agricole. Les meilleurs profils ne vont pas tous en classes prépas et l'université regorge de pépites. Il ne tient qu’à nous de savoir les repérer." Si un tel discours peut sembler ordinaire aujourd'hui, l'entreprise a pourtant longtemps perçu l'université comme un monde clos.

Related:  universitésPropositions/RapportsSchémasGénéralitésEnseignement supérieur