background preloader

Alain DECCACHE-Louvain- UCL - RESO (Education santé patient)

Alain DECCACHE-Louvain- UCL - RESO (Education santé patient)
L'UCL-RESO (Education santé patient) est une unité de formation et de recherche de l'Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine, Université catholique de Louvain. Son domaine est celui de la Promotion de la Santé, la prévention, l'Education pour la Santé et particulièrement l'Education du Patient. Depuis le 1er septembre 1998, l'UCL-RESO est agréé par le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique (Direction Générale de la Santé) en tant que "Service Communautaire universitaire de Promotion de la Santé pour la documentation, la recherche et la formation" (Arrêté Ministériel du 16/7/98). Depuis 1989, l'unité RESO est aussi "centre collaborateur OMS" pour la documentation en promotion de la santé : il est ouvert les mardi, mercredi et jeudi, de 12:30 à 16:30 ou sur rendez-vous avec quentin.colla@uclouvain.be Related:  Education Thérapeutique du patient

Présentation L'UCL-RESO (Education santé patient) a été constituée en 1984. Jusqu'en 1991, le professeur Jacques A. BURY en a assuré la direction, en y créant le programme de licence en Education pour la Santé "EDUS", en initiant les premiers projets de recherche et de doctorats, et en organisant un service de documentation professionnelle et scientifique. En 1988, l'Unité a été agréée par le Ministère de la Santé comme "Service aux Educateurs". Depuis 1984, l'UCL-RESO développe ses activités dans trois domaines : La recherche Projets autour de la construction et de l'appropriation des savoirs scientifiques et profanes dans le domaine de la santé. Les voies d'approche privilégiées sont celles : de l'évaluation de programmes de prévention et de promotion de la santé, de la recherche sur les démarches d'adaptation aux situations et problèmes de santé, et de l'amélioration des prises en charge des maladies chroniques. Les thèmes de recherche principaux sont relatifs : La formation

Fondation Recherche et Formation pour l'Education des Patients - Accueil Détail d'un article de code L'éducation thérapeutique s'inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie. Elle n'est pas opposable au malade et ne peut conditionner le taux de remboursement de ses actes et des médicaments afférents à sa maladie. Les compétences nécessaires pour dispenser l'éducation thérapeutique du patient sont déterminées par décret. Dans le cadre des programmes ou actions définis aux articles L. 1161-2 et L. 1161-3, tout contact direct entre un malade et son entourage et une entreprise se livrant à l'exploitation d'un médicament ou une personne responsable de la mise sur le marché d'un dispositif médical ou d'un dispositif médical de diagnostic in vitro est interdit.

COMMENT DIRE | COMMENT DIRE COMMENT DIRE, créé en 1991 par Maryline Rebillon et Catherine Tourette-Turgis, est un organisme de formation spécialisé dans le domaine de la Santé et plus particulièrement de l’éducation thérapeutique, de la prévention et de l’accompagnement médico-psychosocial. Il s’adresse à tous les acteurs impliqués dans la prise en charge et le suivi de personnes atteintes de maladies chroniques : soignants, travailleurs sociaux, associations de patients, patients-experts, aidants naturels, … Les interventions de COMMENT DIRE se déclinent sous les formes suivantes : - formations en intra, en inter et à distance (formations mixtes alternant présentiel et e-learning), - appui méthodologique à des équipes, - conseil et expertise, - édition et production (films et ouvrages), - animation d’un site Internet de formation et d’information sur le counseling dans le domaine de l’infection VIH/sida.

ouvrages du dpss, éducation thérapeutique, éducation pour la santé Le laboratoire, créé en 1977, aborde, à partir d’entrées spécifiques : l’éducation et les pratiques de santé, les problématiques systémiques de la maladie chronique, des rôles et rapports des soignants et soignés, des nouvelles pratiques de soins et de santé, de la promotion de la santé. Le postulat sur lequel le laboratoire se fonde est que les politiques de santé, les systèmes de santé et de soins ne peuvent désormais fonctionner sans la participation active de leurs bénéficiaires (citoyenneté de santé) et que cette alliance passe par une éducation. Le laboratoire s’intéresse particulièrement aux « éducations en santé », terme par lequel il désigne un continuum éducatif concernant différents niveaux de la prévention primaire, secondaire et tertiaire : éducation pour la santé, secourisme, éducation à porter soins et secours, éducation thérapeutique, continuum destiné à « produire » de la santé. Le laboratoire organise 3 spécialités du Master Santé Publique de l’Université Paris 13

Centre d'Éducation du Patient (Belgique) 2012 Laboratoire ACTé : activité, connaissance, transmission, éducation, Université Blaise Pascal Carine Simar Laboratoire PAEDI Analyse de l’activité des enseignants du premier degré en éducation à la santé : de la tâche prescrite à la tâche représentée Carine Simar sous la direction de Didier Jourdan a soutenu sa thèse le 9 décembre à 14h à l’IUFM de Clermont-Ferrand, devant un jury composé de : Michel DEMARTEAU, Docteur, Santé Publique, Observatoire de la Santé du Hainaut, Belgique Chantal EYMARD, Maître de Conférences HDR, Sciences de l’Education, Université de Provence Roland GOIGOUX, Professeur des Universités, Sciences de l’Education, Université Blaise Pascal Clermont 2 Didier JOURDAN, Professeur des Universités, Sciences de l’Education, Université Blaise Pascal Clermont 2 Joël LEBEAUME, Professeur des Universités, Sciences de l’Education, Université Paris Descartes Thierry MAILLEFAUD, Professeur des Universités, Psychologie, Université Sorbonne Paris IV Résumé

Sandie BERNARD Sandie Bernard a soutenu sa thèse 'L’éducation à la sexualité, en France dans la seconde moitié du 20ème siècle et aujourd’hui dans d’autres pays.Programmes, manuels scolaires et conceptions des enseignants.' le mardi 13 décembre à 10h, amphithéâtre Louise Michel, Bâtiment Etienne Dolet (1er étage), IUFM Croix Rousse, 5, rue Anselme - 69004 Lyon. Thèse en Sciences de l’Education (70ème section), option Didactique de la biologie : L’éducation à la sexualité, en France dans la seconde moitié du 20ème siècle et aujourd’hui dans d’autres pays. Programmes, manuels scolaires et conceptions des enseignants' (BERNARD Sandie, EA4148-S2HEP, IUFM Lyon1) Pour l’être humain, l’apprentissage de la sexualité se construit depuis la naissance. Cette thèse croise quatre approches :

Hrairi sameh tunisie En Tunisie, l'école primaire a choisi d'intégrer les connaissances relatives à l'éducation à la santé dans les activités d'éveil scientifique. Il s'agit plutôt de questions relatives à l'hygiène (brossage des dents, lavage des mains, etc.). Au niveau des collèges et lycées, ces questions sont plutôt traitées dans le cadre de l'enseignement des Sciences de la vie et de la terre dont certains chapitres, tels la nutrition ou la reproduction, relèvent potentiellement de la promotion de la santé. Par ailleurs, certaines actions sont menées dans le cadre de la vie scolaire par des personnels de santé affectés aux établissements (infirmiers essentiellement, médecins) ou sous forme de clubs de santé. La santé, absence de maladie Ce constat a orienté notre recherche. L'analyse lexicale de leurs réponses caractérise leurs modèles explicatifs et leurs conceptions profondes du concept de la " santé ". Une majorité des enseignants tunisiens interrogés semble réduire la santé à l'absence de maladie.

Education thérapeutique du patient - Modèles, pratiques et évaluation Education thérapeutique du patient . Modèles, pratiques et évaluation.Jérôme FOUCAUD, Jacques A. BURY, Maryvette BALCOU-DEBUSSCHE, Chantal EYMARD, dir. Saint-Denis, INPES, coll. Santé en action. 2010. 412 p. Résumé : « Issu d’une collaboration entre l’Inpes et des acteurs de l’éducation thérapeutique du patient, cet ouvrage rassemble des analyses d’interventions d’éducation thérapeutique mises en place en France et au Québec, dans le cadre de huit maladies chroniques : diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, VIH/sida, asthme, cancer, polyarthrite rhumatoïde et lombalgie. En rendant compte des modèles théoriques qui sous-tendent l’éducation thérapeutique et des démarches mises en oeuvre, les contributions mettent au jour une large diversité de pratiques.

Anne Lacroix : psy-clinique Dans toute prise en charge de patient atteint d'une maladie chronique, il est nécessaire de prendre en compte la réalité psychique de ce patient et la nécessité de favoriser cette approche. Il existe de grandes différences entre les maladies dites chroniques dont le seul dénominateur commun est pour la plupart l'impossible reconquête (actuellement) d'un état de stabilité des normes physiologiques (Georges Canguilhem). Certaines supposent des traitements lourds, pour d'autres la prise quotidienne d'un médicament, mais généralement il est préconisé des changements du mode de vie (alimentation, hygiène de vie). Certaines se signalent par des douleurs physiques, d'autres peuvent demeurer longtemps silencieuses. Cet inventaire est considéré tantôt comme une pluralité de maladies, tantôt comme une pluralité d'états de santé. Du côté des patients Le deuil, expérience fondatrice du devenir psychique Ce que nous appelons l'existence, c'est le temps de vivre, le temps d'une vie.

2004 Le laboratoire ACTé a été créé à l’occasion du quinquennal 2012-2016. Il est issu de la restructuration du laboratoire PAEDI (Processus d’Action des Enseignants : Déterminants et Impacts), équipe d’accueil depuis 2008 (EA 4281), antérieurement jeune équipe PAEDI (JE 2432, 2004). Depuis 2000 l’équipe s’est progressivement étoffée (8 enseignants-chercheurs en 2000, 14 lors de la demande de reconnaissance de la Jeune équipe, 20 en 2008 et 31 en 2010 après l’intégration du LAPRACOR : Laboratoire Anthropologie des PRAtiques CORporelles. Le laboratoire s’est engagé dès 2003 dans l’école doctorale des Lettres, Sciences Humaines et Sociales (LSHS, ED n°370) de l’Université Blaise-Pascal et elle participe à toutes ses activités. Le laboratoire fait également partie de la Maison des sciences de l’Homme (MSH) depuis sa création à Clermont-Ferrand. Certains de ses membres désignés ou élus la représentent dans les différents conseils.

Publication des textes d’application de la loi HPST relatifs à l’éducation thérapeutique du patient, désormais inscrite officiellement dans le parcours de soins Elle est désormais inscrite dans le code de la santé publique par la loi du 21 juillet 2009 « Hôpital, patients, santé et territoires » (Art. L. 1161-1 à L. 1161-4). L’éducation thérapeutique du patient vise à « rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie ». Les textes d’application de la loi publiés ce jour ont pour objectif de promouvoir des programmes d’éducation thérapeutique du patient qui soient de qualité et qui répondent ainsi au mieux aux besoins des patients. Le décret en conseil d’Etat prévoit les conditions d’autorisation des programmes d’éducation par les agences régionales de santé, que ces programmes soient menés dans les établissements de santé ou en médecine de ville. Globalement, les programmes d’ETP doivent être mis en œuvre par une équipe pluridisciplinaire qui comprend au moins un médecin.

Related: