background preloader

Alain DECCACHE-Louvain- UCL - RESO (Education santé patient)

Alain DECCACHE-Louvain- UCL - RESO (Education santé patient)
L'UCL-RESO (Education santé patient) est une unité de formation et de recherche de l'Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine, Université catholique de Louvain. Son domaine est celui de la Promotion de la Santé, la prévention, l'Education pour la Santé et particulièrement l'Education du Patient. Depuis le 1er septembre 1998, l'UCL-RESO est agréé par le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique (Direction Générale de la Santé) en tant que "Service Communautaire universitaire de Promotion de la Santé pour la documentation, la recherche et la formation" (Arrêté Ministériel du 16/7/98). Depuis 1989, l'unité RESO est aussi "centre collaborateur OMS" pour la documentation en promotion de la santé : il est ouvert les mardi, mercredi et jeudi, de 12:30 à 16:30 ou sur rendez-vous avec quentin.colla@uclouvain.be

http://www.uclouvain.be/reso

Related:  Education Thérapeutique du patient

INRP_rapport_de_Jacques_Moret Actu | Innovation Les salles informatiques des campus américains, entre coffee-shop et coworking Le 11 mai 2017 à 19:00 Equilibres - La lettre Equilibres N°102 - Mars 2014 Bien vieillir, pour une avancée en âge réussie • Étude, un Baromètre santé dans les DOM • VIH/Sida, "On ne joue pas" avec le préservatif… • Activité physique, un nouveau service sur mangerbouger.fr N°101 - Février 2014 Tabac, résultats du Baromètre santé Inpes 2010 • Documentation, Spidoc évolue • Vaccination, le rattrapage vaccinal au cœur de la Semaine européenne de la vaccination N°100 - Janvier 2014 Enquête, donnez-nous votre avis sur Équilibres • Recherche et transfert de connaissances, la Chaire Inpes "Promotion de la santé" à l'EHESP • Bien vieillir, des outils pour la formation des aides à domicile • Bien vieillir, une brochure pour les seniors • Démarche qualité, l'heure du bilan

Détail d'un article de code L'éducation thérapeutique s'inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie. Elle n'est pas opposable au malade et ne peut conditionner le taux de remboursement de ses actes et des médicaments afférents à sa maladie. Fonds documentaire Le fonds documentaire du CRDM traite des domaines d’intervention des ministères sociaux : santé, sécurité sociale, affaires sociales et travail. Le centre gère également des fonds spécialisés dont le fonds Femmes (1975-2007), versé par le Service des droits des femmes et de l’égalité et qui couvre la période 1975 – 2007. De plus, la bibliothèque numérique propose une collection d’ouvrages anciens (18ème – 20ème siècles) numérisés par la BNF dans le cadre de Gallica. Historique du fonds documentaire : Les thématiques des fonds patrimoniaux des ministères sociaux résultent de l’histoire de la bibliothèque au fil du temps, de ses différents intitulés et des changements intervenus dans les domaines d’intervention des ministères : travail, sécurité sociale, affaires sociales et santé. Ces fonds ont été créés au fur et à mesure de la création de ces administrations et sont gérés depuis 1942 par un service commun dénommé « Bibliothèque du travail ».

ouvrages du dpss, éducation thérapeutique, éducation pour la santé Le laboratoire, créé en 1977, aborde, à partir d’entrées spécifiques : l’éducation et les pratiques de santé, les problématiques systémiques de la maladie chronique, des rôles et rapports des soignants et soignés, des nouvelles pratiques de soins et de santé, de la promotion de la santé. Le postulat sur lequel le laboratoire se fonde est que les politiques de santé, les systèmes de santé et de soins ne peuvent désormais fonctionner sans la participation active de leurs bénéficiaires (citoyenneté de santé) et que cette alliance passe par une éducation. Le laboratoire s’intéresse particulièrement aux « éducations en santé », terme par lequel il désigne un continuum éducatif concernant différents niveaux de la prévention primaire, secondaire et tertiaire : éducation pour la santé, secourisme, éducation à porter soins et secours, éducation thérapeutique, continuum destiné à « produire » de la santé. Le laboratoire organise 3 spécialités du Master Santé Publique de l’Université Paris 13

Carine Simar Laboratoire PAEDI Analyse de l’activité des enseignants du premier degré en éducation à la santé : de la tâche prescrite à la tâche représentée Carine Simar sous la direction de Didier Jourdan a soutenu sa thèse le 9 décembre à 14h à l’IUFM de Clermont-Ferrand, devant un jury composé de : Sandie BERNARD Sandie Bernard a soutenu sa thèse 'L’éducation à la sexualité, en France dans la seconde moitié du 20ème siècle et aujourd’hui dans d’autres pays.Programmes, manuels scolaires et conceptions des enseignants.' le mardi 13 décembre à 10h, amphithéâtre Louise Michel, Bâtiment Etienne Dolet (1er étage), IUFM Croix Rousse, 5, rue Anselme - 69004 Lyon. Thèse en Sciences de l’Education (70ème section), option Didactique de la biologie : L’éducation à la sexualité, en France dans la seconde moitié du 20ème siècle et aujourd’hui dans d’autres pays. Programmes, manuels scolaires et conceptions des enseignants'

Hrairi sameh tunisie En Tunisie, l'école primaire a choisi d'intégrer les connaissances relatives à l'éducation à la santé dans les activités d'éveil scientifique. Il s'agit plutôt de questions relatives à l'hygiène (brossage des dents, lavage des mains, etc.). Au niveau des collèges et lycées, ces questions sont plutôt traitées dans le cadre de l'enseignement des Sciences de la vie et de la terre dont certains chapitres, tels la nutrition ou la reproduction, relèvent potentiellement de la promotion de la santé. Par ailleurs, certaines actions sont menées dans le cadre de la vie scolaire par des personnels de santé affectés aux établissements (infirmiers essentiellement, médecins) ou sous forme de clubs de santé. Or, une véritable éducation à la santé requiert l'implication des enseignants (1).

Education thérapeutique du patient - Modèles, pratiques et évaluation Education thérapeutique du patient . Modèles, pratiques et évaluation.Jérôme FOUCAUD, Jacques A. BURY, Maryvette BALCOU-DEBUSSCHE, Chantal EYMARD, dir. 1984 Jacques Alain BURY, "L’éducation pour la santé UCL - Présentation L'UCL-RESO (Education santé patient) a été constituée en 1984. Jusqu'en 1991, le professeur Jacques A. BURY en a assuré la direction, en y créant le programme de licence en Education pour la Santé "EDUS", en initiant les premiers projets de recherche et de doctorats, et en organisant un service de documentation professionnelle et scientifique. Depuis 1992, UCL-RESO est dirigé par le professeur Alain DECCACHE. En 1988, l'Unité a été agréée par le Ministère de la Santé comme "Service aux Educateurs".

Anne Lacroix : psy-clinique Dans toute prise en charge de patient atteint d'une maladie chronique, il est nécessaire de prendre en compte la réalité psychique de ce patient et la nécessité de favoriser cette approche. Il existe de grandes différences entre les maladies dites chroniques dont le seul dénominateur commun est pour la plupart l'impossible reconquête (actuellement) d'un état de stabilité des normes physiologiques (Georges Canguilhem). Certaines supposent des traitements lourds, pour d'autres la prise quotidienne d'un médicament, mais généralement il est préconisé des changements du mode de vie (alimentation, hygiène de vie). 2004 Le laboratoire ACTé a été créé à l’occasion du quinquennal 2012-2016. Il est issu de la restructuration du laboratoire PAEDI (Processus d’Action des Enseignants : Déterminants et Impacts), équipe d’accueil depuis 2008 (EA 4281), antérieurement jeune équipe PAEDI (JE 2432, 2004). Depuis 2000 l’équipe s’est progressivement étoffée (8 enseignants-chercheurs en 2000, 14 lors de la demande de reconnaissance de la Jeune équipe, 20 en 2008 et 31 en 2010 après l’intégration du LAPRACOR : Laboratoire Anthropologie des PRAtiques CORporelles.

Publication des textes d’application de la loi HPST relatifs à l’éducation thérapeutique du patient, désormais inscrite officiellement dans le parcours de soins Elle est désormais inscrite dans le code de la santé publique par la loi du 21 juillet 2009 « Hôpital, patients, santé et territoires » (Art. L. 1161-1 à L. 1161-4). L’éducation thérapeutique du patient vise à « rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie ». Les textes d’application de la loi publiés ce jour ont pour objectif de promouvoir des programmes d’éducation thérapeutique du patient qui soient de qualité et qui répondent ainsi au mieux aux besoins des patients. Le décret en conseil d’Etat prévoit les conditions d’autorisation des programmes d’éducation par les agences régionales de santé, que ces programmes soient menés dans les établissements de santé ou en médecine de ville. Pour être autorisés, ces programmes doivent être conformes au cahier des charges national, fixé par arrêté, et respecter les compétences requises pour dispenser cette activité, définies par décret et précisées par arrêté.

La mesure physiologique comme outil pédagogique Introduction et problématique Certaines personnes vivant avec une maladie chronique se trouvent dans une situation bloquée en termes d’apprentissage. Les composantes de certains blocages peuvent être résumées comme suit : Contexte professionnel Cette recherche est menée au Service d’Enseignement Thérapeutique pour Malades Chroniques des Hôpitaux Universitaires de Genève en collaboration avec les soignants de cette équipe. Les patients sont rencontrés durant les semaines d’hospitalisation « diabétologie », « les trois jours jeunes », ou grâce aux infirmières spécialistes clinique.

Related: