background preloader

Les adolescents sur Twitter, acte II : la mise en scène frénétique de soi

Les adolescents sur Twitter, acte II : la mise en scène frénétique de soi
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Cet article est le second d'une enquête en deux volets : "Comment les adolescents utilisent Twitter". >> Lire la première partie : "Les adolescents sur Twitter, acte I : "C'est histoire d'être 'in'"" [Avis aux lecteurs qui ne comprennent pas tout à Twitter : cette présentation que nous avions publiée en 2009 peut vous être utile pour l'article qui va suivre, de même que ce petit lexique du jargon employé sur le réseau.] La majorité des jeunes que nous avons interviewés revendique un usage de Twitter entre liberté et responsabilité – sous le couvert d'un certain anonymat, qui reste encore possible, avec l'usage de pseudos ou de codes introuvables par les parents. Et ceux qui utilisent intensivement Twitter sont bien loin de considérer la visibilité de leurs tweets comme un frein ou une menace. Le rythme, effréné, rappelle par contre les messages qu'ils peuvent s'envoyer par textos ou messageries instantanées. Je t'aime. Related:  internet et ados

Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ? “Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau!" - Victoria, 15 ans Entre juin et novembre 2011, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a mené une étude afin d’analyser le comportement des adolescents et les implications que cela a sur les terminaux mobiles et la technologie à venir. « Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. L’étude révèle que l’usage courant des textos et de Facebook a modifié la dynamique des rencontres chez les adolescents. Autre point important : faire passer son statut facebook de « célibataire » à « en couple » est désormais perçu par les amis comme une déclaration officielle. Lorsqu’une rencontre en tête à tête n’est pas possible, l’échange de textos reste pour les adolescents l’outil de prédilection. Dans le cadre de cette étude, près de 2 000 personnes ont été interrogées parmi un échantillon représentatif de 20 millions d’adolescents âgés de 13 à 17 ans, sur l’ensemble des Etats-Unis.

France : Les adolescents français migrent vers Twitter Près d'un 15-24 ans sur cinq préfère à présent ce réseau social à Facebook. Il était entendu que les adolescents ne tweettaient pas! Que les fameux natifs du digital boudaient ce réseau social jugé austère. Trop adulte à leur goût, pris en main par des technophiles et autres tendanceurs. Twitter et ses messages de 140 caractères n'avaient pas le charme d'un profil Facebook, ripoliné comme un book de star. Mais les pratiques évoluent. Quelque 16% des 15-24 sont déjà sur le réseau de micro-blogging en France, selon les derniers chiffres de l'institut ComScore. Jusqu'à présent, les adolescents plébiscitaient Facebook. «Twitter, c'est juste à moi» Anaïs rit: «Tu veux parler de nos parents? À l'inverse, les risques de rencontrer sur Twitter des membres de sa famille et même ses copains de lycée restent encore faibles. Facebook a valorisé les ego, en offrant à chacun une scène.

Les adolescents sur Twitter, acte I : "C'est histoire d'être 'in'" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Cet article est le premier d'une enquête en deux volets : "Comment les adolescents utilisent Twitter". >> Lire la seconde partie : "Les adolescents sur Twitter, acte II : la mise en scène frénétique de soi" [Avis aux lecteurs qui ne comprennent pas tout à Twitter : cette présentation, que nous avions publiée en 2009, peut vous être utile pour l'article qui va suivre, de même que ce petit lexique du jargon employé sur le réseau.] Depuis une petite année, un phénomène n'a pas échappé aux utilisateurs de longue date de Twitter : les adolescents français ont déboulé sur le réseau. L'intuition était d'abord fugace, lorsqu'on a vu apparaître, au hasard des retweets et des mentions, des tweets au doux parfum du site Vie de merde focalisés sur la vie au lycée, les relations avec ses parents ou les révisions du bac, comme les exemples récents ci-dessous l'illustrent : L'impossibilité du nombre Bon. La découverte du réseau De nouvelles communautés

Comment reconnaître une publicité sur Internet ? Quelques astuces pour ne pas se faire piéger Pub ou pas ? Comment reconnaître si ce que tu vois sur une page web est une publicité ou non ? Voici quelques astuces pour bien faire la différence entre la publicité et ce qui relève de contenus journalistiques ou informatifs. D’après une étude finlandaise relayée dans un article paru sur le site Slate.fr, un enfant sur cinq seulement serait en mesure de reconnaître une publicité sur Internet ! Alors, voici un petit guide pour t’aider et éviter quelques pièges. C’est quoi une publicité ? Sur Internet, la publicité peut prendre plusieurs formes. Voici quelques exemples de publicité pour t’aider à bien les identifier. La publicité sur les sites Internet Plusieurs types de publicités sont visibles sur les sites Internet que tu visites. Exemple de bannière publicitaire sur Lemonde.fr Déjà un peu plus difficile à percevoir comme de la publicité, les bannières qui ressemblent à de la recommandation comme celle-ci trouvée sur lefigaro.fr. publicité Bazarchic sur lefigaro.fr

Les technologies, outils de socialisation des ados? Facebook, Twitter, smartphones... Les ados sont "hyperconnectés". Omniprésentes dans la vie de ces "digital natives", les techniques de l'information et de la communication (TIC) sont-elles pour autant néfastes? Si, intuitivement, la réponse est "oui", de récentes études avancent le contraire. Certes, l'usage des nouvelles technologie est bien plus répandu en 2012 qu'en 2006. Bonne ou mauvaise nouvelle? En effet, les adolescents sondés ont déclaré avoir un plus large réseau d'amis depuis qu'ils utilisent ces outils. Autre bienfait des TIC, souligne une récente étude israélienne: les SMS (ou textos) permettent aux jeunes les plus réservés de s'extérioriser plus facilement que dans la vie de tous les jours.

Formateurs - Comprendre et utiliser Internet Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens Qu’est-ce que c’est ? Il existe de nombreux générateurs d’exercices sur Internet qui permettent de créer rapidement différents types d’activités : des QCM/quiz, des textes à trous, des éléments à remettre dans l’ordre, des mots croisés, des dictées… Le plus simple est d’utiliser les outils en ligne. Les établissements disposent très souvent de ce genre d’outil dans leurs plateformes collaboratives ou même dans les ressources privées : aide aux devoirs de Picardie (Edumaxicours/Educlever). Les outils et les possibilités sont multiples. Aborder une notion grâce à un exercice interactif généré sur Internet permet de varier les modalités d’apprentissage et d’aider les élèves qui rencontrent des difficultés avec les supports d’apprentissage imprimés traditionnels. Quels exercices et pour quoi faire ? Les exercices de systématisation : pour faire et refaire des exercices, afin de fixer et réemployer certaines connaissances. Netquiz FLEvideo.com

Comment les adolescents communiquent-ils entre eux avec les outils mobiles ? De juin à novembre 2011, l’observatoire ConsumerLab de la firme Ericsson a consacré une étude pour analyser le comportement des jeunes de 13 à 17 ans et les implications que cela a sur des comportements de socialisation avec leurs pairs. « Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. En grandissant, les adolescents se mettent à employer les mêmes outils de communication que les adultes. Bien sûr, ils continuent d’utiliser « leurs » outils, c’est-à-dire les textos, Facebook et le chat vidéo, mais ils comprennent peu à peu la nécessité d’utiliser également l’e-mail ou la voix », explique Ann-Charlotte Kornblad, consultante au sein du ConsumerLab d’Ericsson. L’étude indique que l’utilisation courante des SMS et de Facebook a modifié la dynamique des rencontres chez les adolescents. Autre point mentionné : faire passer son statut Facebook de « célibataire » à « en couple » est désormais perçu par les amis comme une déclaration officielle. Licence :

Bruno Devauchelle : Critiquer, dans un contexte numérique. La profusion d'informations rendues disponibles depuis le développement de l'informatisation et la numérisation des informations a mis sur le devant de la scène le fameux esprit critique. Sorte d'iceberg dont on ne regarde que rarement la partie cachée, l'esprit critique est une posture avant d'être une méthode, une technique. Cela est d'autant plus important que, trop souvent, l'usage du terme "critique" est connoté négativement. L'expression "prendre de la distance" peut être associé à la notion de critique en apportant un cadre technique opératoire. L'information frappée par la numérisation La généralisation des sources d'information en proximité avec chacun de nous au travers, en particulier, des smartphones connectés à Internet, constitue un environnement qui s'insère désormais entre moi et les faits qui nous entourent. Comment former les enseignants à l'esprit critique ? Développer l'esprit critique dans un contexte éducatif semble poser problème. Bruno Devauchelle

Internet et le web en classe de 6ème Il fallait bien que ça arrive. A force d'avoir des enfants scolarisés au collège et à force de voir ma tête dans quelques journaux locaux rapport à mes tentatives désespérées de finir en prison, je me suis fait gauler. L'équipe du collège Piobetta (Vendée), par l'entremise de son documentaliste professeur-documentaliste, m'a donc gentiment demandé d'intervenir devant des classes de 6èmes "pour venir leur parler d'internet". Ce que j'ai naturellement accepté. Je ne vous cache pas que la rédaction du powerpoint ci-dessous a, de très loin, été la présentation la plus difficile qu'il m'ait été donné de faire depuis 20 ans que j'en fais (des présentations). 1er écueil : tenir un discours moralisateur ou culpabilisant en mode "attention aux dangereux pédo-nazis", "attention aux fausses informations", et autres "le téléchargement c'est le vol" ou "trop d'écran nuit à vos capacités de concentration". Mais la préparation de cette présentation fut aussi l'une des plus jouissives.

Bruno Devauchelle : Du copier-coller au plagiat... Il est difficile voire impossible, quand on enseigne, de ne pas s'inspirer, consciemment ou pas, du travail des autres. Le groupe d'élève confronté à son travail de TPE n'échappe pas à cette difficulté, tout comme l'enseignant qui prépare ses cours. Car nous n'inventons pas vraiment beaucoup, mais nous "recyclons" de nombreuses informations et savoirs collectés ici ou là. Comment rendre inintéressant le plagiat Sur un certain nombre de sujets, il est difficile de ne pas s'appuyer sur le travail des autres. De "la main à la pâte" au Travaux personnels encadrés et autres travaux des élèves, la question de la production de documents appelle tout de suite celle du copier-coller, voire du plagiat. Celui qui copie ou plagie va s'économiser beaucoup de temps mais s'aliéner beaucoup de compétences. Le plagiat, un dopage ? Le processus est-il plus important que le produit ? Si l'enseignant oublie le processus et sur valorise le produit, on peut penser que l'élève en fera autant. Bruno Devauchelle

Savez-vous vraiment ce que font les ados avec leur téléphone portable ? - LCI 1L’âge moyen du premier portable est de 16 ansFAUX. Plutôt 11 ans, en fait. C’est l’âge le plus souvent cité par les parents comme étant "bon moment". 11 ans, c’est en effet l’âge où le jeune entre en sixième, et cette arrivée au collège est le début d’une plus grande autonomie. L’adolescent prend son envol, se déplace tout seul. Internet, un terrain de jeu miné pour les enfants La place occupée par internet dans nos vies a considérablement augmenté. Le web s’est introduit dans presque tous les aspects de notre vie. Et si les générations les plus âgées ont vu le phénomène évoluer, ça n’est pas le cas des enfants qui sont nés dans « l’ère » d’Internet. Une étude de Kaspersky Lab France révélait ainsi qu’aujourd’hui, 69 % des enfants interrogés possèdent un smartphone personnel, et 49 % des tablettes, qui leur permettent de surfer sur Internet en toute liberté et sans contrôle. Aussi, ont-ils très tôt une grande maitrise de la technologie – qui s’accompagne paradoxalement par une plus grande vulnérabilité. Attention à la désinformation Le recours à Internet comme média principal est particulièrement marqué chez les moins de 18 ans. Un véritable terreau pour la radicalisation Plus grave encore, internet est devenu de ce fait un terreau fertile pour la radicalisation islamiste des jeunes. Une porte d’entrée vers la pornographie

Instagram privé : tous les réglages de votre compte à connaître Instagram séduit de plus en plus d’utilisateurs, notamment depuis son rachat par le Facebook de Mark Zuckerberg en 2012. Ce dernier faisant souvent l’objet de critiques de la part de ses détracteurs quant à la lisibilité de ses paramètres de confidentialité, nous avons voulu nous pencher sur cette question. On peut le voir depuis de nombreuses années, le réseau social s’est considérablement enrichi. De nouvelles fonctionnalités et de nouveaux paramètres sont venus densifier le service et, pour certains, l’ont rendu moins simple à utiliser. Préambule La lecture de la politique de confidentialité du service est on ne peut plus claire et lourde de sens (et de responsabilités pour vous). Il existe 2 types de comptes sur ce réseau social : les comptes personnels et les comptes professionnels. État de votre vie privée sur Instagram : les zones de compte à vérifier 1. C’est la question qui vous sera posée dès lors que vous voudrez publier une photographie. 2. 3. 4. Préambule 1. 2. 3. 4.

gdupuy
Les adolescents sur Twitter (Acte 1) - Article du 12.10.12
Cet article est le seoncd d'une enquête en deux volets : "Comment les adolescents utilisent Twitter".
Lien vers la première partie : by gdupuy Nov 1

Related: