background preloader

Médias sociaux et espaces communautaires pour enseignants » VousNousIls

Médias sociaux et espaces communautaires pour enseignants » VousNousIls
On trouve désormais sur le web des homologues de Facebook, Linkedin ou Twitter réservés aux professeurs ! Découvrez dans cette fiche pédagogique les médias sociaux pour enseignants. Si beaucoup de professeurs utilisent régulièrement Twitter, Facebook ou Youtube, peu connaissent l’existence de leurs équivalents dédiés à l’éducation. Réseaux sociaux SciencesEnseigner les sciences : ce réseau social réservé aux professeurs des écoles permet aux utilisateurs inscrits de partager documents, réflexions, commentaires sur l’enseignement scientifique, de créer un blog, d’accéder à des modules de formation… ResearchGate : cette communauté de chercheurs de plus de 800 000 membres permet aux inscrits d’étoffer leur réseau professionnel à l’international et de mutualiser connaissances, documents, résultats avec les chercheurs travaillant sur les mêmes problématiques, grâce à des outils de travail collaboratif. Micro-blogging Plateformes de partage de ressources pédagogiques Related:  crafnangis

11 réseaux sociaux en fiches pratiques pour une utilisation pédagogique Dans le cadre de l’enseignement des MITIC (Médias, Images et Technologies de l’Information et de la Communication) à l’école, le centre Fri-Tic (centre de compétences responsable de tous les aspects en lien avec les MITIC) dans le domaine de l’enseignement du canton de Fribourg (Suisse) met à jour régulièrement des fiches signalétiques sur les principaux réseaux sociaux grand public et leur possible utilisation dans un cadre pédagogique. Ces fiches réseaux sociaux (liste complète ci-dessous) diffusées sous licence Creative Commons décrivent avec précision les infos nécessaires et principales fonctions, pratiques numériques avec ces plateformes tout en portant un regard critique et des possibilités pédagogiques avec ces services. Les fiches utilisent une grille commune d’analyse (voir en fin d’article). 11 services de réseaux sociaux analysés Fiche d’analyse Facebook (pdf) Fiche d’analyse Twitter (pdf) Fiche d’analyse Spotify (pdf) Fiche d’analyse Snapchat (pdf) Fiche d’analyse Skype (pdf) Bilan

Réseaux sociaux - nouveau concept d'enseignement Les réseaux sociaux, un nouveau concept d’enseignement ? Durant la génération Y, les gens ont appris à vivre dans une nouvelle ère technologique. Aujourd’hui, avec la génération C, la technologie est de plus en plus envahissante et prend une importance capitale dans le quotidien des gens, plus encore dans celui des jeunes. Ils utilisent fréquemment le cellulaire, la messagerie texte, le mp3, des consoles de jeux diverses, l’ordinateur, le portable et bien d’autres technologies nouvelles. Parmi toutes les différentes technologies utilisées par ces derniers, l’utilisation du Web et du monde virtuel est au centre de leurs préoccupations. Les réseaux sociaux, c’est quoi ? En théorie, il est difficile de fournir une définition universelle de ce que sont les réseaux sociaux. Les avantages des réseaux sociaux dans le milieu scolaire D’abord, comme toute méthode d’enseignement, l’intégration des réseaux sociaux en classe comporte plusieurs avantages. Définissons d’abord l’identité numérique. 1.

Axe 2 : Éduquer avec les réseaux sociaux ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Cet axe aborde l’utilisation des réseaux sociaux en classe en appui de l’apprentissage d’une matière. Il offre la possibilité aux enseignants de découvrir un répertoire de bonnes pratiques, des témoignages et retours d’expériences pédagogiques susceptibles de les inspirer. Ces expériences viennent de Belgique ou d’autres pays francophones tels que la Suisse, la France ou le Québec. Un focus sur la twictée et un autre sur la pratique des live-tweets en classe permettent de mettre en avant les expériences de deux enseignantes en Fédération Wallonie-Bruxelles qui utilisent le réseau social Twitter pour un travail collaboratif. Pour rappel, comme pour la pratique de n’importe quel outil, il est préférable de s'informer au sujet du fonctionnement du réseau social choisi avant d’en détourner l’usage à des fins pédagogiques.

Les histoires des autres enrichissent la mienne : Articles : Thot Cursus Recommander cette page à un(e) ami(e) Notre histoire débute il y a fort longtemps... L'homme commençait à peine à acquérir un langage que déjà il trouvait des anecdotes et des légendes pour expliquer ce qui l'entourait : la présence du ciel, la faune qu'il côtoyait, la mer s'étendant à perte de vue, la mort de certains de ses camarades, les récits de chasse et d'exploration qu'il faisait... Cette tradition orale importante a été pendant longtemps le véhicule de la mémoire collective humaine. Aujourd'hui, bien qu'il ne se soit jamais autant publié de livres, ce dernier semble pris de faiblesse. Apprendre de l'expérience des autres L'école et les histoires ont toujours fait bon ménage. Cependant, alors qu'on encourage l'école à utiliser les technologies de l'information et de la communication (TIC), certains peuvent se demander comment intégrer ces technologies avec l'art de raconter des histoires et la diffusion de ces histoires. Tout d'abord, il faut s'entendre sur le terme histoire.

La Ferté-sous-Jouarre. Les CM2 reçoivent leur permis Internet En recevant leur permis Internet, ils se sont engagés à adopter un code de bonne conduite sur le web. Les CM2 des écoles Duburcq, Michel-Fauvet et Sainte-Céline avaient auparavant potassé le sujet sous la houlette de la gendarmerie nationale et des enseignants. Environ 110 élèves ont travaillé sur le choix d’un mot de passe, le respect de la vie privée, le cyber-harcèlement, le risque des rencontres virtuelles… « en gros, tous les dangers évitables si les jeunes sont avertis et formés », rappelle un gendarme. C’est la BPDJ (Brigade de prévention de délinquance juvénile) basée à Tournan-en- Brie qui est intervenue dans les classes. Prévention et protection Mardi 9 juin, une centaine d’élèves a reçu des mains du maire Ugo Pezzetta le permis de naviguer sur le web. Chez les récipiendaires, le message a été bien compris comme le disent Saïf-Edine et ses copains : « Nous ne faisons pas de jeux en ligne.

Les réseaux sociaux — Éduscol Les réseaux sociaux sont des outils d'apprentissage en devenir Les sites collaboratifs populaires comme Facebook et Twitter apparaissent tour à tour comme outils d'apprentissage performants ou comme sources de distraction. Le point avec un expert de la question, Jean-Paul Pinte - enseignant-chercheur de l'université catholique de Lille, spécialiste des réseaux sociaux et de la culture informationnelle. Jean-Paul Pinte : « Les plates-formes collaboratives peuvent devenir, dans un cadre pédagogique, de véritables vecteurs d'ouverture sur le savoir. Ce, à condition que les enseignants acceptent de rentrer dans les flux avec leurs élèves. L'Atelier, 22/04/2009 Les réseaux sociaux améliorent la compréhension de la formation « l'université de Leicester s'est intéressée aux médias sociaux et à la possibilité de mettre en place un réseau de partage et de réflexion entre apprenants et professeurs. L'Atelier, 13/04/2010 Le réseau social détourne l'utilisateur de ses objectifs

Réseaux sociaux numériques et enseignement — Enseigner avec le numérique De nombreux adolescents sont aujourd'hui inscrits sur des services de réseautage social comme Facebook et Twitter. Cet usage n'est pas sans émouvoir les personnels éducatifs et les parents d'élèves qui s'interrogent sur la dissémination potentielle de données personnelles ainsi numérisées. Comprendre les réseaux sociaux numériques François Filliettaz et Marco Gregori de la DSI-SEM (Département de l’instruction publique, de la culture et du sport, Canton de Genève) publie sous licence Creative Commons un document d'analyse des réseaux sociaux . Souhaitant éviter le discours de diabolisation de ces outils, les auteurs dressent un "portrait-robot" des services en question en décrivant leurs fonctions et fonctionnalités à partir de différents exemples comme Facebook ou Google+ et en s'appuyant sur les analyses de plusieurs chercheurs. Certains d'entre eux soulignent que ces réseaux sociaux redéfinissent la notion d'espace public traditionnel. Quels usages pour l'école ? En complément :

Principales compétences pour une culture de l'information Source : Essentiel Skills for Information LiteracyWashington Library Media Association, 1996Tous droits réservés. I. Principales compétences pour une culture de l'information - Vue d'ensemble Pour utiliser efficacement l'information, il faut : Identifier et analyser le besoin d'informationÉlaborer des stratégies pour localiser l'informationLocaliser et accéder à l'informationÉvaluer et extraire l'informationOrganiser et présenter l'informationÉvaluer la démarche et la production II. 1. Pour cela, il doit : Définir la problématique ou le problème d'informationRelier la problématique ou le problème d'information à ce qu'il sait déjàPréciser la problématique ou le problème d'informationDéterminer quelle information supplémentaire pourra être nécessaire 2. Identifier les types d'informations et/ou de documents qui seront nécessairesRéfléchir à toutes les sources d'information possibles et les hiérarchiser pour choisir les meilleuresIdentifier les idées principales et les mots-clés 3. 4. 5. 6.

Accompagner les enseignants dans l’usage des outils numériques « Comment faire boire un cheval qui n’a pas soif ? » On attribue cette phrase à Célestin Freinet, qui a trouvé là une belle image pour évoquer la tâche du maître devant les élèves contraints d’aller à l’école alors même qu’ils n’expriment aucun besoin d’apprendre ce qui leur est enseigné. La réponse de Célestin Freinet à cette question, c’est l’Education nouvelle, le projet, la collaboration entre élèves, l’objectif concret qui donne du sens aux apprentissages. Des « chevaux », il en existe de toutes sortes, dans le monde de l’éducation et de l’enseignement. Donc, comment faire ? Cette question étant réglée, comment faut-il s’y prendre ? Reste alors l’exemplarité, et la disponibilité. Ce dispositif ne peut fonctionner que s’il y a au moins une certaine curiosité, une demande exprimée simplement par celui qui est désireux d’apprendre quelque chose. Sans curiosité, sans demande formulée, l’enseignant technophile risque de demeurer longtemps seul avec ses belles habiletés.

À la conquête des réseaux sociaux ! ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Ce dossier de la Cellule Projets TICE a été rédigé par Nathalie Bolland, Dominique Lucas et Luana De Maggio (Octobre 2015). Un dossier de la Cellule Projets TICE ! Au sein de l'Administration générale de l'Enseignement, la Cellule Projets TICE de la Direction Enseignement.be a, parmi ses missions, celle de promouvoir et de soutenir l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication dans les pratiques pédagogiques des enseignants. Le dépliant de présentation du dossier : Qu’est-ce qu’un réseau social ? Au sens strict du terme, un réseau social est un ensemble d'individus reliés par des interactions sociales régulières. Pourquoi intégrer l’utilisation des réseaux sociaux dans les apprentissages scolaires ? Quels types de réseaux pour quelle plus-value pédagogique ?

Les 10 sites de réseaux sociaux qu'il faut connaître RESEAUX SOCIAUX – Alors que le nombre de sites de réseaux sociaux augmente tous les jours, quels sont réseaux où il faut être, et ceux qu'il faut abandonner ? Les incontournables Facebook Le principe: Avec plus de 350 millions d'utilisateurs, Facebook est le réseau social leader dans le monde. Chaque internaute peut créer son profil limité à un réseau d’amis qu'il a accepté. Ce réseau permet de partager son status, des photos, des liens et des vidéos. Twitter Le principe: Twitter est un outil de microblogging qui permet d'envoyer des messages de 140 signes (ou "tweets") aux internautes qui suivent chaque compte: les "followers" ou abonnés. Les spécialisés Coopol Le principe: Le réseau du parti socialiste de "toutes celles et de tous ceux qui veulent débattre et agir à gauche!" LinkedIn Le principe : Ce réseau social professionnel permet de publier et de partager votre CV avec vos amis, et vos collègues. Les nouveaux La géolocalisation semble être la nouvelle tendance. Mélissa Bounoua

L'usurpation d'identité en questions | CNIL Qu'entend-on par "usurpation d'identité" en ligne L’usurpation d’identité consiste à utiliser, sans votre accord, des informations permettant de vous identifier. Il peut s'agir, par exemple, de vos nom et prénom, de votre adresse électronique, ou encore de photographies…. Ces informations peuvent ensuite être utilisées à votre insu, notamment pour souscrire sous votre identité un crédit, un abonnement, pour commettre des actes répréhensibles ou nuire à votre réputation. Quelles sont les techniques les plus utilisées par les usurpateurs d'identité en ligne? Sur Internet, on distingue deux types d’usurpation d’identité. Dans le premier cas, "l’usurpateur" souhaite nuire à la réputation de la personne dont il a volé les données personnelles. Comment se prémunir contre l’usurpation d'identité en ligne? Quelles précautions prendre avec mes identifiants de comptes en ligne ? Faites attention aux choix de vos mots de passe ! Que faire si on est victime d’usurpation d’identité en ligne ?

Les conseils de la CNIL pour mieux maîtriser la publication de photos 1. Adaptez le type de photos au site sur lequel vous les publiez Certains espaces de publication et partage de photos sont totalement publics et ne permettent pas de restreindre la visibilité des photos. Il est important d'avoir conscience que les photos qui y sont partagées sont alors accessibles à tout le monde et d'adapter le contenu en conséquence. Evitez d'utiliser la même photo de profil sur des sites ayant des finalités différentes (Facebook, Viadéo ou LinkedIn, Meetic). La photo pouvant être utilisée (moteur de recherche d'images) pour faire le lien entre les différents profils. 2. ll est important de bien définir dans les paramètres de confidentialité quel groupe d'amis a accès à quelle photo ou à quel album photo. 3. Il n'est pas anodin de publier une photo gênante de ses amis ou de soi-même sur un réseau social. 4. Il est préférable de s'assurer qu'une photo dans laquelle elle apparaît n'incommode pas une personne avant de la publier. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Related: