background preloader

L'École numérique » Twitter dans l’enseignement 

L'École numérique » Twitter dans l’enseignement 
Une autre façon de communiquer Enseignante de lettres et d’histoire-géographie en lycée professionnel, Laurence Juin a lancé avec une classe un projet de micro-blogging, TWITTER, depuis la rentrée de septembre 2009. Cette expérience est née au sein d’une classe d’élèves de bac professionnel commerce sur deux ans. L’année dernière a été très riche : c’est un vrai groupe classe avec un niveau de connaissances mais surtout de réflexion et de motivation très encourageant. Une classe qui incite à mettre en œuvre beaucoup de projets.À la fin de leur année de 1re, nous avons commencé à échanger via Facebook, véritable complément d’informations et de savoirs à mes cours. Mais les limites ont été vite atteintes : Facebook fait aussitôt sortir du cadre pédagogique pour toucher la sphère privée. Twitter permet aussi des discussions, échanges et débats sur des sujets culturels : les élèves, les enseignants tweetent sur leurs sorties cinéma, leurs musiques, leurs lectures etc.

http://www.cndp.fr/ecolenumerique/tous-les-numeros/boite-a-outices/les-blogs/article/article/twitter-dans-lenseignement.html

La vague Twittclasse  Il est déjà loin le temps où un professeure de lycée professionnel expérimentait toute seule en classe l’outil Twitter avec ses élèves. Désormais Laurence Juin, professeur d’Histoire-Géographie au lycée professionnel Doriole de La Rochelle est rejointe dans sa démarche par d’autres enseignants. Et la liste risque bien de s’allonger dans les mois qui viennent au vu des réactions enthousiastes des uns et des autres aux reportages diffusés sur le petit écran sur l’utilisation de twitter en classes ces dernières semaines. Ce qui frappe dans la réflexion de ces enseignants ce n’est pas tant le simple usage de Twitter que le questionnement permanent dans les objectifs, les méthodes et les résultats obtenus avec les élèves. La plupart en effet prennent le temps de l’analyse et du bilan de leur démarche sur un blog personnel.

Comment utiliser Facebook en classe ? Le réseau social le plus utilisé par les élèves est peu exploité par le personnel enseignant. Comment utiliser cet outil de manière innovante et sécurisée en classe ? Franco Bouly/Flickr REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Twitter à l'école, ça sert à quoi ? RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique.. Attention, scoop : Twitter et le monde de l'éducation peuvent faire bon ménage. Une main sur le micro, l’autre sur le clavier, et le regard fermement rivé à sa « timeline » Twitter projetée derrière elle, voilà le message plutôt inattendu délivré par Laurence Juin, enseignante d'histoire-géo et de français au lycée Pierre Doriole, à La Rochelle, à l'occasion d'un atelier du salon interTICE, mercredi 12 mai. Dans la salle de classe improvisée qui tient lieu d'atelier, les visages des profs sont tantôt amusés, tantôt décontenancés.

Comment enseigner les réseaux sociaux au lycée ? Par l’enquête ! Au début de l’année 2011, j’avais refusé de participer à la formation des professeurs de sciences économiques et sociales, confronté à l’introduction controversée de la question des « réseaux sociaux » dans le nouveau programme de première. Je m’étais expliqué de ce refus dans un billet sur ce blog, intitulé « Réseaux sociaux contre classes sociales », qui a été beaucoup lu et aussi beaucoup commenté. D’un côté, ma vocation et ma profession me poussaient évidemment à transmettre : après tout, j’avais enseigné cette question pendant trois ans pour la préparation à l’agrégation de sciences sociales, j’avais rédigé le cours du CNED sur le sujet, et publié à ce moment-là (en 2004) un livre consacré à la Sociologie des réseaux sociaux, dont une nouvelle édition largement remaniée venait justement de paraître. Ce refus initial pouvait donc paraître absurde… La sociabilité, une pratique culturelle toujours socialement différenciée ?

Le Bac et Twitter ne sont pas ennemis Innovons ! Innovons ! Comment ne pas se désintéresser d’un professeur assis sur sa chaise, qui récite ses cours pendant qu’on prend des notes, et qui écrit le monde CONTUMACE au tableau car personne ne sais ce que c’est ni comment ca s’écrit ??? Et bien, certains professeurs du Lycée professionnel Pierre Doriole de La Rochelle, modernisent leurs cours en communiquant avec leurs élèves par Twitter, le réseau social nouvelle génération ! Profs et élèves sur les réseaux sociaux : des liaisons dangereuses Sa page « Fan » sur Facebook, Éric (1), professeur d’histoire-géographie à Nantes, l’a tout d’abord vécue comme une reconnaissance : des élèves, actuels et anciens, louent son travail… le rêve de tout enseignant ! Et puis un jour, en entrant discrètement dans la salle des professeurs, il a surpris une discussion à ce sujet : « Mes collègues s’interrogeaient sur le fait de savoir pourquoi j’avais eu droit à une telle page et pas eux », se souvient-il. « C’était simplement de la jalousie, mais cela a un peu dégénéré. Ils remettaient en cause mon comportement vis-à-vis d’élèves, me trouvaient trop “copain”. Ils s’étonnaient aussi des bonnes notes dans ma matière, me soupçonnaient d’être trop laxiste… Alors qu’en réalité, le fait que le courant passe bien entre ma classe et moi incitait les élèves à travailler davantage, tout simplement.

«Enseigner autrement»: Penser la pédagogie innovante de demain - RSLN sur LePost.fr (14:02) Comment concilier pédagogie et nouvelles technologies ? Quels outils numériques intégrer à ses cours ? Nous vous proposons, tout au long du mois de septembre, une série intitulée: « Enseigner autrement », présentant des expériences éducatives innovantes, faisant notamment une large place au numérique. Après un tour d'horizon des nouveautés technologiques « institutionnelles » de la rentrée et un entretien avec Julien Llanas sur les expérimentations autour du jeu vidéo à l'école, nous vous proposons aujourd'hui un billet que Laurence Juin - une enseignante de La Rochelle dont nous vous avons déjà parlé pour son utilisation de Twitter en classe - a rédigé à son retour du premier Partners in Learning institute, organisé par Microsoft (l'éditeur de RSLN, NDLR), à Redmond. Ce billet a été posté originellement, sur le blog From Pennylane to… , tenu par Laurence Juin, où elle raconte ses expériences éducatives. Une semaine fort enrichissante évidemment:

Les évaluations et outils d'évaluation ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Les programmes de cours et les évaluations des élèves sont élaborés sur la base des socles de compétences, des compétences terminales et des profils de formation. Au sein de chaque établissement, le règlement des études ou le règlement d’ordre intérieur établit les modalités des évaluations internes que l’équipe éducative met en place. Afin de les soutenir dans cette voie, des outils d’évaluation sont proposés aux enseignants : ils présentent des exemples d’évaluations dont les enseignants peuvent se servir ou s’inspirer. Par ailleurs, des évaluations externes, conçues et gérées par des personnes extérieures à l’équipe éducative d’un établissement scolaire, interrogent tous les élèves sur la base d’une épreuve identique :

A La Rochelle, on twitte en classe icroblogging, Twitter ? Encore des mots barbares que se partagent des millions d'internautes à travers la planète mais qui n'évoquent peut-être rien aux allergiques du clavier et de la souris. Pourtant, c'est le choix fait par une enseignante de lettres, d'histoire-géo et d'éducation civique, Laurence Juin, pour mener une expérience pédagogique avec sa classe de terminale bac pro commerce du lycée professionnel rochelais Pierre-Doriole. Après un mois de pratique personnelle sur le réseau social Twitter, la professeur a développé une charte d'utilisation de cet outil afin que ses élèves participent et s'expriment durant le cours en 140 signes maximum, soit une ou deux phrases, sur le site Internet.

Interview de Laurence Juin, professeur Professeur de lettres-histoire-géographie en lycée professionnel, Laurence Juin est aussi connu sur Twitter sous le nom de @frompennylane. Nous avions déjà eu l’occasion de nous faire l’écho ici de son expérience passionnante consistant à utiliser Twitter en classe. Laurence Juin a accepté de nous confier sa vision plus globale sur les jeunes, leur rapport à l’école, leur modèle d’apprentissage et beaucoup d’autres choses encore. Les élèves auxquels vous faites cours aujourd’hui ont-ils changé par rapport à ceux qui fréquentaient l’école il y a 10-15 ans ?

Rencontres au coin du tweet {*style:<i> Auteurs de textes publiés sur le net par le biais de l’aventure # tweetfemme, les élèves rochelais de la classe 1BPCT de Laurence Juin sont connus des utilisateurs du web 2.0 en pédagogie. Après avoir échangé avec eux sur Twitter, le Café Pédagogique est venu les rencontrer en vrai le temps d’un cours pour parler des réseaux sociaux, du lycée professionnel, de l’éducation, de la vie aussi </i>*}. . Cette année, avec les 1ère Bac Pro Comptabilité, elle a décidé d’élargir le cercle, d’aller encore un peu plus hors les murs par les voies du réseau.

Zoom sur... - Zoom sur... le micro-blogging en classe Le site de micro-blogging Twitter tend à devenir moins confidentiel. Utilisé par le ministère de l'Éducation nationale (@EducationFrance), par plus d'un tiers des académies, il est cependant rarement utilisé par les établissements, les CDI, les CLEMI académiques, encore plus rarement par les enseignants. Il constitue pourtant un outil simple, gratuit et très puissant de communication, d'échange et de création de contenus. Pour un établissement, comme le dit @lyceeJulesFil, « Twitter est un outil pratique de communication, d'échange, de veille et de constitution de réseau inter-établissements ». Il permet de communiquer rapidement avec l'ensemble de la communauté éducative et ses partenaires, les familles par exemple.

Microblogging dans et hors la classe Préambule Un outil de microblogging comme Twitter peut trouver sa place dans les étapes de construction du savoir par les élèves sous la conduite de l’enseignant. En même temps ce dernier pourra les accompagner dans l’utilisation responsable de toutes ces nouvelles technologies issues du Web 2.0. Twitter permet de rédiger des messages courts de 140 caractères maximum. Écran de l’utilisateur Marche à suivre pour l’enseignant index201103 2011 un vent positif pour les TICE ! Ce fut un début d’année très actif ! Les trois derniers mois ont été riches pour nous en échanges avec la communauté de l’Education ; nous sentons, en effet, une vraie dynamique pour le développement des TICE en France cette année. Avec l’arrivée des nouveaux concepts comme le « Cloud Computing », les tablettes… les réflexions et les expérimentations se multiplient. Le Grand Emprunt insufflera sans doute un vent positif pour le développement des projets aussi bien dans le supérieur que le primaire et secondaire.

Related: