background preloader

La puce et le neurone : deux mots sur la « curation »

La puce et le neurone : deux mots sur la « curation »
Ah le vilain mot que celui de « curation » ! Il y a décidément des anglicismes qui passent mal. Je ne sais pas pourquoi on ne lui préfère pas le terme d’édition, fût-il imparfait. Quoi qu’il en soit, c’est depuis quelques mois un des mots à la mode sur le Web et il recouvre quelque chose d’important : essayons donc de remonter du son (bruyant) au sens. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la curation ? J’ai rencontré plusieurs définitions et, plutôt que de trancher, je vais y aller de la mienne, qui vaudra du moins pour cet article. Maintenant, si l’on considère le Web, on comprend aisément pourquoi c’est une notion importante. Pour ne parler que du Web moderne, celui qui dans mon esprit commence au milieu des années 1990, deux méthodes de curation se dégagent : l’humaine et l’algorithmique. La curation humaine, c’est « David and Jerry’s Guide to the World Wide Web« , à savoir Yahoo! Il est assez aisé de tracer les principaux avantages et inconvénients de ces deux approches. Article original.

http://frenchweb.fr/la-puce-et-le-neurone-deux-mots-sur-la-curation/17462

Related:  Pearltrees in the French MediasMeaning

Pearltrees : la bibliothèque aux 100 milles curateurs Lorsqu’on lui demande quel est son parcours, il pousse un soupir “j’ai fait pas mal de choses” : ingénieur, chercheur en sociologie, consultant en stratégie dans les médias…. L’idée de Pearltrees lui serait venue alors qu’il publiait un papier dans la revue française de sciences politiques en 2006 sur la théorie des réseaux mais qui “n’avait rien à voir avec le web”. A l’époque, on se demandait si des initiatives comme Wikipedia et Youtube allaient fonctionner. Deux ans plus tard, Pearltrees, est “un petit projet dans un appart en 2008”. Il part de ce constat simple : il y a énormément de contenu sur le Web, comment laisser l’internaute se l’approprier en l’organisant à sa guise ? Une bibliothèque augmentée

Suivre un blog Afin d’être certain que vous ayez tous les outils en votre possession pour le suivi de Poudou.Net, je vais vous donner quelques conseils qui faciliteront la lecture de ce blog et qui vous éviteront de passer à côté d’un article que vous auriez pu trouver intéressant . Celui-ci s’adresse donc plutôt aux lecteurs qu’aux blogueurs à proprement parler, mais un rappel ne peut faire de mal. Le flux RSSSi vous suivez quelques blogs, vous connaissez ce que l’on appelle « flux RSS », si vous n’y êtes pas habitués, définissons rapidement ce terme : On désigne par « flux RSS » un fichier dont le contenu est produit automatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jour d’un site Web. Les flux RSS sont souvent utilisés par les sites d’actualité ou les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables en ligne.

Internet n'a pas à être "civilisé" LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrice Lamothe, PDG du moteur de recherche communautaire Pearltrees et Thomas Gomart, directeur du développement stratégique à l'IFRI "Au e-G8, je me sens comme un Indien ou un Africain en train de regarder les puissances coloniales s'armer pour conquérir ma terre". Ce tweet du journaliste américain Jeff Jarvis résume le clivage entre le monde de l'Internet et ceux qui cherchent à le "civiliser", au premier rang duquel figure désormais Nicolas Sarkozy.

» Un arbre de liens Tous les blogueurs, ou presque, présentent à leurs lecteurs une liste de liens favoris. On appelle ça une blogliste. Certains, comme Patrick Lagacé vont même les baptiser « Bienvenue dans le 21e siècle » ou encore« Cossins du quotidien ». Ce sont des liens utiles qui sont autant de sources d’informations et de références disponibles. Je vous présente ce matin ma propre liste de liens. Au lieu d’une liste verticale , je vous propose un arbre de perles. La perle de l'e-G8 Photographie de la station de métro des Tuileries à Paris par Bump “Les rêves d’hier sont devenus réalités et l’univers des possibles s’agrandit chaque jour devant nous”, c’est le mot d’accueil du Président Nicolas Sarkozy à l’e-G8. Il parle ici des possibilités offertes par internet ! De notre coté, nous suivons ce qui est écrit à ce sujet, c’est pourquoi nous avons décidé de partager cette perle. N’hésitez pas à l’agrémenter avec vos propres pages.

TRENDS / Pearltrees, votre mémoire 2.0 Oui, toi utilisateur vorace du Web. Peut-être es-tu perdu dans tes marques-pages ? Tu ne te rappelles plus du blog que tu as consulté hier ? Une certaine amnésie s’empare de toi ? Et bien, bienvenue dans le labyrinthe du web 2.0. Simplifions, as-tu besoin d’ une mémoire du web, une aide visuel ? La curation, un joli mot pour ne rien dire La curation, un joli mot pour ne rien dire Il semblerait que d’ici quelques années, le contenu sur le web doublera toutes les 72 heures. Cela s’explique assez facilement : comme moi qui ait créé ce blog il y a quelques mois, beaucoup d’autres vont suivre et même si certains arrêteront, les restants viendront s’ajouter à la liste déjà extrêmement grande de sites publiant du contenu. Et je ne vous parle que des blogs, mais on peut également citer les réseaux sociaux (facebook, twitter mais aussi Youtube ou Pinterest) qui ont de plus en plus d’utilisateurs qui sont eux mêmes de plus en plus formés et utilisateurs de ces ressources, faisant aujourd’hui en grande majorité partie des générations Y et C.

Pearltrees, marque-pages social. Pearltrees est un service en ligne créé en 2009 par Patrice Lamothe, François Rocaboy, Nicolas Cynober et Samuel Tissier, qui permet de mémoriser organiser, classifier et partager les trouvailles sur le web, c’est-à-dire constituer des dossiers thématiques et donner du sens aux marque-pages internet que nous sauvegardons. Broceliand est la société française située à Paris, chargée de concevoir, de réaliser et d’exploiter Pearltrees.Le nom Pearltrees résume bien la représentation visuelle de ces marque-pages constitués par des perles rassemblées en arbre. Fonctionnant par arborescence, l’arbre entier est le dossier/centre d’intérêt et chaque perle une page web qui s’y rattache pouvant elle-même s’ouvrir vers d’autres perles organisées entre elles en arbre et constituant au final une sorte de carte heuristique. Un dossier simple Marque-page social (social bookmarking) parce que ces perles peuvent être partagées et organisées collectivement.

100 000 éditeurs et 10 M de pages vues par mois pour Pearltrees Le site français de sélection et de partage des perles du web annonce, 15 mois après son lancement et trois mois après la sortie de ses nouvelles fonctionnalités collaboratives, le franchissement de deux caps symboliques: 100 000 éditeurs et 10 M de pages vues / mois. Chaque utilisateur génère plus de 100 pages vues par mois ce qui donne un aperçu de la réelle implication que génèrent la découverte et le partage de perles. En décembre dernier, à l’occasion de la conférence LeWeb10, Pearltrees avait lancé “Team”: la possibilité de créer en temps réel avec un nombre illimité d’utilisateurs un même bouquet de perles. Une nouvelle dimension collaborative qui n’est pas étrangère au développement de nouvelles communautés sur la plateforme. Entretien exclusif avec Patrice Lamothe, créateur et CEO de Pearltrees.

Mieux que Google?!... trouver l'info qu'il vous faut avec Pearltrees [Article mis à jour le 21 janvier 2012] La startup Pearltrees a fait beaucoup parler d’elle et se développe à grande vitesse : elle a dépassé la barre des 200 000 inscrits en septembre 2011. Pearltrees devient progressivement incontournable pour effectuer des recherches. Voici dans quels cas l’utiliser et comment. Pour ceux qui ne connaissent pas, Pearltrees permet de rassembler et organiser, sous forme de perle, tous les liens que vous aimez sur le web!

Related: