background preloader

Les personnes handicapées et le monde du travail, La politique du handicap . Les personnes handicapées et le monde du travail, - Politiques publiques - repères

Les personnes handicapées et le monde du travail, La politique du handicap . Les personnes handicapées et le monde du travail, - Politiques publiques - repères
Obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les entreprises de 20 salariés au moins, principe de non-discrimination, obligation de négocier des mesures relatives à l’insertion professionnelle, accessibilité généralisée, tel est le cadre législatif fixé en faveur des travailleurs handicapés. Toutefois, les personnes handicapées continuent à rencontrer de grandes difficultés pour trouver un emploi ou le conserver et leur taux de chômage reste deux fois supérieur à celui de la population générale. Dès 2009, le rapport Busnel "L’emploi, un droit à faire vivre pour tous" soulignait la priorité à donner à la prévention de l’exclusion professionnelle et au maintien dans l’emploi. En 2014, le droit à un emploi en milieu ordinaire pour des personnes handicapées est encore loin d’être effectif, selon le rapport Le Houérou. Un cadre législatif et une organisation institutionnelle renouvelés L’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH)

http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/politique-handicap/handicap-travail/

Related:  alexwangane

Travail et salariés handicapés : loi handicap Travail et salariés handicapés : loi handicap En France, 870 000 personnes handicapées travaillent en entreprise. Depuis maintenant 30 ans, la Loi impose aux entreprises qui comptent au moins 20 salariés d’employer des personnes handicapées ou assimilées dans la proportion de 6% de l’effectif : ces employeurs doivent souscrire une déclaration d’emploi des salariés handicapés, avant le 15 février de chaque année. Obligation d’emploi de 6 % de travailleurs handicapésDéclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés Aides financièresContribution versée par l’employeur à l’agefiphApprentissage et travailleur handicapéLicenciement d’un travailleur handicapéLe handicap peut constituer un levier d’innovation RH La loi handicap du 11 février 2005 affirme le principe de non discrimination et donne la priorité au travail en milieu ordinaire, en misant sur l’incitation des employeurs.

Semaine pour l'emploi des personnes handicapées 2012 Notre premier engagement est de recruter en CDI des collaborateurs en situation de handicap à tous les niveaux et dans toutes les fonctions de notre organisation. Cet engagement passe par des partenariats durables avec les acteurs locaux de l’emploi et les associations comme l’ADAPT qui créent la rencontre entre les travailleurs handicapés et les recruteurs. Notre second engagement est d’assurer à nos collaborateurs en situation de handicap les mêmes chances de s’épanouir et de se développer dans leur poste. Pour cela nous individualisons le suivi en adaptant les formations, l’environnement de travail et les horaires lorsque cela est nécessaire et en formant nos managers à l’accompagnement. Dans chacun de nos établissements, un référent Handicap et agit au quotidien pour sensibiliser, informer, et concrétiser nos engagements.

L'aménagement du poste de travail (I) - Emploi Formation (2521) L'aménagement de poste de travail fait partie des enjeux qu'il ne faut pas négliger tant pour l'intégration que pour le maintien dans l'emploi d'un salarié. C'est une étape importante pour que l'embauche ou le retour d'une personne sur son poste de travail après un arrêt maladie, se passent dans de bonnes conditions. Cet article comporte trois parties : L'aménagement du poste La prise en charge financière de l'aménagement Les services d'aide et de conseils

La difficile intégration des handicapés dans l’entreprise Le nouveau dispositif d’emploi accompagné prévu par la loi El Khomri est porteur d’espoir. Le Monde | 14.11.2016 à 11h08 • Mis à jour le 15.11.2016 à 13h25 | Par Anne Rodier Les jours qui précèdent la 20e Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH), du 14 au 20 novembre, les communicants redoublent d’énergie pour vanter les initiatives des entreprises en faveur de l’intégration des personnes en situation de handicap. Le Groupe TF1 confie sa communication pour la sensibilisation de ses salariés au handicap à une entreprise adaptée, les Papillons de jour, la Société générale développe au sein de sa mission handicap un programme alternance, « HandiFormaBanques ». Les géants de l’aéronautique cherchent des candidats pour se former aux métiers du secteur par l’intermédiaire de l’association Hanvol.

Droit du travail handicap : tout le droit du travail du handicap Le travailleur handicapé bénéficie de mesures avantageuses en matière de droit du travail. Pour faciliter l'insertion professionnelle des travailleurs handicapés en milieu ordinaire, différentes mesures sont mises en œuvre : en partie au bénéfice direct du travailleur handicapé ;en partie à la charge des employeurs. Droit travail handicap : 2 types de mesures Les mesures dont bénéficie le travailleur handicapé sont de 2 types : 05. La question de l'intégration des handicapés dans l'entreprise : Au delà de l'obligation légale, une source de performance ? Charles-Henri Besseyre des Horts Professeur à HEC Directeur Scientifique Mastère Spécialisé HEC Part-Time Management Stratégique RH Titulaire de la Chaire Toshiba "Mobilité et Organisation" La question de l'intégration des handicapés dans l'entreprise : Au delà de l'obligation légale, une source de performance ? Par Charles-Henri Besseyre des Horts - août 2006 La question de la diversité dans l'entreprise est posée depuis longtemps mais ce n'est que récemment que celle-ci est présentée comme facteur de performance car elle constitue un levier essentiel pour répondre aux trois défis suivants : la raréfaction des talents, la diversité croissante des clients, et la recherche permanente d'innovation. Dans cette perspective, peut-on dire que le handicap - en tant que facteur de diversité - est source de performance ?

L'accueil des personnes handicapées au sein des entreprises « Le handicap ne doit pas empêcher un salarié de travailler en toute liberté. » Résumé : Le code du travail rend obligatoire l’emploi de travailleurs reconnus comme handicapés dans toute entreprise d’au moins 20 salariés. Selon les particularités du handicap du travailleur, des aménagements adaptés doivent être réalisés afin de lui permettre notamment d’accéder au poste de travail, l’aisance dans son activité mais également la perception des signaux d’alarme et la possibilité d’évacuer rapidement les lieux en cas de sinistre, et ce en toute autonomie. L'INSERTION DES HANDICAPES DANS L'ENTREPRISE En France, dès 1924, la loi impose aux entreprises le recrutement de mutilés de guerre. Les lois ultérieures ont peu à peu élargi les bénéficiaires de cette obligation, qui a été généralisée par la loi du 10 juillet 1987 en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés. Depuis l'entrée en vigueur de ce texte, tout employeur occupant au moins vingt salariés doit employer des handicapés dans la proportion de 6 % de l'effectif. L'obligation d'emploi des handicapés concerne également le secteur public. Pour les entreprises qui comptent plusieurs établissements, elle s'applique établissement par établissement.

L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés Qu’est-ce que l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et comment se traduit-elle ? Comment mettre en place cette obligation dans l’entreprise ? Quels sont les travailleurs handicapés concernés ? Travailleur handicapé Le handicap ne doit pas empêcher un salarié d’accéder à un emploi, ni d’évoluer professionnellement. Ce principe que pose la loi nécessite chaque fois que possible d’aménager la situation de travail des travailleurs handicapés. La prévention des risques professionnels doit, elle, prendre en compte les risques spécifiques qui pourraient les concerner. Insertion et prévention des risques professionnels ont beaucoup en commun. La loi affirme plusieurs grands principes concernant le handicap et le travail : parmi eux, l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les entreprises de 20 salariés au moins, la non-discrimination, l’obligation de négocier des mesures relatives à l’insertion professionnelle ou encore l’accessibilité généralisée.

Emploi et handicap : travail en milieu ordinaire L'employeur doit proposer un poste de travail adapté à la situation du salarié devenu handicapé qui conserve son poste ou fait l'objet d'un reclassement. Avant la reprise du poste ou du reclassement, l'employeur doit prendre contact avec le médecin du travail pour envisager les possibilités d’adaptation du poste de travail du salarié. Le médecin du travail peut notamment proposer : des mesures individuelles d'aménagement, d'adaptation ou de transformation du poste de travailet/ou des mesures d'aménagement du temps de travail justifiées, par exemple, par l'âge ou l'état de santé du salarié. Le médecin du travail doit communiquer ces propositions par écrit au salarié ainsi qu'à l'employeur.

Travailleur handicapé: trois mesures de la loi Macron à connaître L'obligation est connue. Les employeurs de plus de vingt salariés doivent avoir recours à au moins 6% de personnes handicapées (sur l'effectif total des salariés) sous peine de verser une contribution compensatrice à l'Agefiph (ou au FIPHFP pour la fonction publique). Pour atteindre ce quota, l'entreprise pouvait, jusqu'en 2015, embaucher directement un travailleur handicapé en contrat à durée indéterminée ou déterminée, à temps plein ou partiel, en contrats d'apprentissage ou de professionnalisation, et en stage (dans la limite de 2% de l'effectif). L'employeur peut aussi s'acquitter de son obligation d'emploi en faisant appel à des structures de travail adapté en sous-traitance (dans la limite de 50%): Entreprises Adaptées (EA), Centres de Distribution de Travail à Domicile (CDTD) ou Établissements ou Services d'Aide par le Travail (ESAT). Les modalités et les limites de ces acquittements partiels ont été détaillées par décret du 28 janvier 2016.

Related: