background preloader

TRENDS / Pearltrees, votre mémoire 2.0

Oui, toi utilisateur vorace du Web. Peut-être es-tu perdu dans tes marques-pages ? Tu ne te rappelles plus du blog que tu as consulté hier ? Une certaine amnésie s’empare de toi ? Et bien, bienvenue dans le labyrinthe du web 2.0. Simplifions, as-tu besoin d’ une mémoire du web, une aide visuel ? Apparu en décembre 2009 et développé par une société basée à Paris, Pearltrees a pour ambition de changer notre approche du Net et de concurrencer Google par la même occasion , rien que ça. Comme vous pouvez le voir, l’origine du nom Pearltrees est à creuser, sémantiquement: Perles + Arbres. Pearltrees suit une logique de Content Curration (voulant faire ressortir le meilleur du web). Je vous propose un Pearltrees populaire et vous laisse à la croisée des chemins ! Related:  `test 1002

Pearltrees, marque-pages social. Pearltrees est un service en ligne créé en 2009 par Patrice Lamothe, François Rocaboy, Nicolas Cynober et Samuel Tissier, qui permet de mémoriser organiser, classifier et partager les trouvailles sur le web, c’est-à-dire constituer des dossiers thématiques et donner du sens aux marque-pages internet que nous sauvegardons. Broceliand est la société française située à Paris, chargée de concevoir, de réaliser et d’exploiter Pearltrees. Le nom Pearltrees résume bien la représentation visuelle de ces marque-pages constitués par des perles rassemblées en arbre. Fonctionnant par arborescence, l’arbre entier est le dossier/centre d’intérêt et chaque perle une page web qui s’y rattache pouvant elle-même s’ouvrir vers d’autres perles organisées entre elles en arbre et constituant au final une sorte de carte heuristique. Un dossier simple Marque-page social (social bookmarking) parce que ces perles peuvent être partagées et organisées collectivement. Pearltrees Site de Pearltrees Un dossier simple

100 000 éditeurs et 10 M de pages vues par mois pour Pearltrees Le site français de sélection et de partage des perles du web annonce, 15 mois après son lancement et trois mois après la sortie de ses nouvelles fonctionnalités collaboratives, le franchissement de deux caps symboliques: 100 000 éditeurs et 10 M de pages vues / mois. Chaque utilisateur génère plus de 100 pages vues par mois ce qui donne un aperçu de la réelle implication que génèrent la découverte et le partage de perles. En décembre dernier, à l’occasion de la conférence LeWeb10, Pearltrees avait lancé “Team”: la possibilité de créer en temps réel avec un nombre illimité d’utilisateurs un même bouquet de perles. Une nouvelle dimension collaborative qui n’est pas étrangère au développement de nouvelles communautés sur la plateforme. Entretien exclusif avec Patrice Lamothe, créateur et CEO de Pearltrees.

Perles de S.I.Lex ? Serait-ce une perle de silex ? (en fait, du silex rubané poli). Krzemień pasiasty kula. Par Adam Ognisty. Dans la jungle foisonnante des services 2.0 et des médias sociaux, il en est vers lesquels on se tourne d’abord pour leur esthétique et leur élégance, plus que pour leurs fonctionnalités. Il faut dire que Pealtrees est un outil assez atypique, situé quelque part entre les bookmarks sociaux et la cartographie heuristique, qui propose de fournir aux internautes les moyens d’ « éditer » par eux-mêmes le web en construisant sous la forme d’arbres de perles des parcours de page en page. Pearltrees est une start-up française et je vous conseille d’aller faire un tour sur le blog Cratyle.net de Patrice Lamothe, son CEO, où il développe la vision qui est à l’origine du projet et notamment la critique d’une certaine conception du web 2.0 : La démocratisation de la création n’a cependant pas entrainé la démocratisation de l’accès aux contenus. I Cartographier le droit en arbre de perles

Pearltrees : la bibliothèque aux 100 milles curateurs Lorsqu’on lui demande quel est son parcours, il pousse un soupir “j’ai fait pas mal de choses” : ingénieur, chercheur en sociologie, consultant en stratégie dans les médias…. L’idée de Pearltrees lui serait venue alors qu’il publiait un papier dans la revue française de sciences politiques en 2006 sur la théorie des réseaux mais qui “n’avait rien à voir avec le web”. A l’époque, on se demandait si des initiatives comme Wikipedia et Youtube allaient fonctionner. Deux ans plus tard, Pearltrees, est “un petit projet dans un appart en 2008”. Il part de ce constat simple : il y a énormément de contenu sur le Web, comment laisser l’internaute se l’approprier en l’organisant à sa guise ? Une bibliothèque augmentée Tout d’abord Pearltrees permet d’organiser le contenu que vous visitez sur le Web. Le pearltrees de TedX Paris Rajoutez y une pointe de curation et l’on obtient cette nouveauté qui fait mouche. « Organiser le contenu comme une bibliothèque, mais ouverte .»

Why Curation Is Important to the Future of Journalism Josh Sternberg is the founder of Sternberg Strategic Communications and authors The Sternberg Effect. You can follow him on Twitter and Tumblr. Over the past few weeks, many worries about the death of journalism have, well, died. Despite shrinking newsrooms and overworked reporters, journalism is in fact thriving. The art of information gathering, analysis and dissemination has arguably been strengthened over the last several years, and given rise and importance to a new role: the journalistic curator. The concept of curating news is not new. But with the push of social media and advancements in communications technology, the curator has become a journalist by proxy. “Curation,” says Sayid Ali, owner of Newsflick.net, “gathers all these fragmented pieces of information to one location, allowing people to get access to more specialized content." Curation as an Intermediary Andy Carvin, senior strategist for NPR who runs their social media desk, finds meaning in the word "media."

La puce et le neurone : deux mots sur la « curation » Ah le vilain mot que celui de « curation » ! Il y a décidément des anglicismes qui passent mal. Je ne sais pas pourquoi on ne lui préfère pas le terme d’édition, fût-il imparfait. Quoi qu’il en soit, c’est depuis quelques mois un des mots à la mode sur le Web et il recouvre quelque chose d’important : essayons donc de remonter du son (bruyant) au sens. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la curation ? Maintenant, si l’on considère le Web, on comprend aisément pourquoi c’est une notion importante. Pour ne parler que du Web moderne, celui qui dans mon esprit commence au milieu des années 1990, deux méthodes de curation se dégagent : l’humaine et l’algorithmique. La curation humaine, c’est « David and Jerry’s Guide to the World Wide Web« , à savoir Yahoo! Delicious, né durant les années 2000, est une autre start-up qui fit date et, à mon avis, la start-up la plus emblématique du Web 2.0. Il est assez aisé de tracer les principaux avantages et inconvénients de ces deux approches.

La perle de l'e-G8 Photographie de la station de métro des Tuileries à Paris par Bump “Les rêves d’hier sont devenus réalités et l’univers des possibles s’agrandit chaque jour devant nous”, c’est le mot d’accueil du Président Nicolas Sarkozy à l’e-G8. Il parle ici des possibilités offertes par internet ! De notre coté, nous suivons ce qui est écrit à ce sujet, c’est pourquoi nous avons décidé de partager cette perle. Tags: e-G8, internet Pearltrees Visualizes How You Organize the Web This post is part of Mashable's Spark of Genius series, which highlights a unique feature of startups. If you would like to have your startup considered for inclusion, please see the details here. The series is made possible by Microsoft BizSpark. Name: Pearltrees Quick Pitch: Pearltrees is a new visual way to organize content on the Web and connecting people's interests. Genius Idea: How do you organize the web on the browser? Signing up for Pearltrees is simple, but getting used to the interface and all of its features is not as easy. Now for the organization part: you can create complex systems of pearls, known as pearltrees. Clicking on a pearl gives you a range of options that go beyond visiting your favorite website. Pearltrees takes a time investment to make it useful. Spark of Genius Series Sponsored by Microsoft BizSpark Entrepreneurs can take advantage of the Azure Services platform for their website hosting and storage needs.

Après Facebook, Twitter, Linkedin : LE nouveau réseau social [Article mis à jour le 14 février 2012] Innovant, pratique et communautaire ! Je suis convaincu que cette startup française ira très loin : peut-être le nouveau buzz du web mondial… Vous la connaissez déjà certainement… et les premiers chiffres de croissance annoncés me rappellent ceux de Facebook ou Twitter. 100 000 utilisateurs au bout de 15 mois, en avril 2011200 000 utilisateurs 6 mois plus tard, fin septembre 2011350 000 utilisateurs 4 mois plus tard en février 2012 (soit +75% de croissance en 4 mois !!!!) Bref, Pearltrees a doublé son nombre d’utilisateur en moins de 6 mois et devrait encore le doubler d’ici Avril 2012… voici ci-dessous ce que ça donnera, si la croissance continue à ce rythme. Pearltrees serait alors valorisé plusieurs milliards d’euros d’ici quelques années. RDV dans quelques mois, pour voir si Pearltrees confirme « encore » sa croissance ! Pour ceux qui ne connaissent pas, voici deux petites vidéos de présentation et le lien vers wikipedia

not_available Si être présent sur les réseaux sociaux pour booster sa communication, être plus accessible auprès de ses clients, trouver de nouveaux partenaires, est aujourd’hui vital pour une entreprise, il n’en reste pas moins que les nombreux services existants sur le net évoluent de manière spectaculaire, en fonction des besoins et spécificités de chacun. Le partage, la divulgation, et la mise en forme de l’information se fait de manière très différente selon qu’on soit sur Twitter, Linkedin ou Facebook. Être actif sur son blog, mettre à jour ses statuts et sa timeline pour communiquer une information ne suffit pas, ou n’est pas forcément adapté. Vous souvenez-vous de votre premier lien partagé sur Twitter ? Sans doute un lien intéressant, qui pourrait encore intéresser d’autres personnes aujourd’hui s’il avait été bookmarké. PearlTrees est un outil pertinent et efficace qui permet aux internautes d’organiser leurs pages web favorites et de se les partager mutuellement. A vos perles !

++La curation? kesako ? | ?ditoile La curation est un mot à la mode en webmarketing. Si vous n’en avez encore jamais entendu parler, cela ne va pas tarder ! Depuis plusieurs années, on ne veille plus… on « cure » le Web. Une façon de qualifier l’information pour éviter de se noyer au milieu des quelque milliards de pages référencées sur Google. Alors, la curation web : qu’est-ce que c’est ? Voici notre définition ! Téléchargez le livre blanc pour CM Nous avons rédigé un e-book sur les 11 outils incontournables pour le community management avec plein de conseils pratiques et de captures d’écran commentées ! Qu’est-ce que la curation ? Le mot curation fait référence au terme anglais art curator qui désigne la personne qui sélectionne les meilleures œuvres dans un musée. Les curators (curateurs) sont en quelque sorte les nouveaux médiateurs du Web. Pourquoi un tel engouement ? Les experts du Web n’ont que ce mot à la bouche, annonçant une révolution dans la gestion et l’usage des contenus Web. 1) Une réponse à l’infobésité

Médias & Publicité : Les internautes délaissent un peu Google De nouveaux sites réunissent aujourd'hui les passionnés autour de centres d'intérêt communs. Un défi pour le géant américain et son moteur de recherche. Le Web fait sa mue. Avec Facebook et Twitter, les internautes ont constaté qu'ils pouvaient découvrir des contenus sur Internet grâce à leurs amis et plus seulement en faisant des recherches sur Google. Ce basculement vers un Web de la recommandation va aujourd'hui un cran plus loin. De nouveaux sites proposent aux internautes de rassembler et d'organiser des contenus dénichés sur le Web, dans un espace dédié, comme un conservateur de musée conçoit une exposition ou un collectionneur réunit des pièces rares. Aux États-Unis, Pinterest est devenu un véritable phénomène. D'autres services, dont le projet de départ n'était pas de créer de tels «index» thématiques du Web, y ont été poussés par leurs utilisateurs. De même, le site de questions-réponses Quora a adapté son offre en lançant le service «Boards» fin décembre 2011.

Related: