background preloader

The Doors - Light My Fire ( From "Live In Europe 1968" DVD)‬‏

The Doors - Light My Fire ( From "Live In Europe 1968" DVD)‬‏
Related:  Chanson Poésie

Classical Music: a history according to YouTube An educational and eclectic tour of music from the middle ages to today illustrated with clips from YouTube. The advent of the Internet has allowed users to "see a world in a grain of sand" and "hold infinity in the palm of your hand", even if only for five minutes’ surfing over a morning coffee before the day's tasks begin. Music, in particular, can be disseminated as never before, and for classical aficionados there is always more to discover in this seemingly infinite realm of resources. Even as the Berlin Philharmonic uploads the latest high-definition concert footage, some rare archival gem is lying in wait, freed from the physical confines of a library and unearthed at the click of a mouse. Want to see Callas singing at the height of her powers? Type in "Callas": chances are you’ll find just what you were looking for, alongside something you never knew existed. Of course, with millions of YouTube clips dedicated to classical music there’s plenty of filler to sift through.

Henri Christiné Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri Marius Christiné est un auteur, compositeur et éditeur français d'origine suisse, né à Genève le 27 décembre 1867 et mort à Nice le 23 novembre 1941. Selon l'article de Pierre Chapelle dans Le cornet (1922, cf. source), Christiné « aurait débuté brillamment dans la pédagogie à 90 francs par mois, après de fortes humanités ». Avant la Première Guerre mondiale, il écrit de nombreuses chansonnettes pour Fragson (Je connais une blonde, Reviens), Mayol, Polin, ou encore Yvonne Printemps. En tant qu'éditeur, il publie les premières chansons de Vincent Scotto (dont il réécrit également les paroles de La Petite Tonkinoise). Œuvres[modifier | modifier le code] Opérettes[modifier | modifier le code] Chansons[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code] Sources historiques[modifier | modifier le code] Ecouter[modifier | modifier le code]

Ne Me Quitte Pas - Jacques Brel - Paroles de la chanson Ne me quitte pas Il faut oublier Tout peut s´oublier Qui s´enfuit déjà Oublier le temps Des malentendus Et le temps perdu A savoir comment Oublier ces heures Qui tuaient parfois A coups de pourquoi Le cœur du bonheur Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Moi je t´offrirai Des perles de pluie Venues de pays Où il ne pleut pas Je creuserai la terre Jusqu´après ma mort Pour couvrir ton corps D´or et de lumière Je ferai un domaine Où l´amour sera roi Où l´amour sera loi Où tu seras reine Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Je t´inventerai Des mots insensés Que tu comprendras Je te parlerai De ces amants-là Qui ont vu deux fois Leurs cœurs s´embraser Je te raconterai L´histoire de ce roi Mort de n´avoir pas Pu te rencontrer Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas

The Wily Filipino: Killer of Sheep Soundtrack Mix. Killer of Sheep Soundtrack Mix. In musical tribute to Charles Burnett's Killer of Sheep, hopefully playing at a theater near you, a soundtrack / mix of sorts, more or less in chronological order: 1. Paul Robeson's "The House I Live In," from Ballad for Americans (kids playing in the ruins near the railroad tracks) 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. and a bonus, left off the re-release because the rights couldn't be cleared, but was originally playing in the last slaughterhouse scene: Dinah Washington's "Unforgettable," from Compact Jazz I left off the third movement from William Grant Still's Afro-American Symphony (playing in the first slaughterhouse scene), the section from Rachmaninoff's Piano Concerto No. 4 (playing right after "This Bitter Earth"), and Franz von Suppe's Poet and Peasant Overture (also playing in the liquor store scene). Posted by the wily filipino at May 23, 2007 12:23 AM Thanks, very useful. Thanks again . . .

Jacques Roubaud Pour les articles homonymes, voir Roubaud. Jacques Roubaud en 2008. Membre de l'Oulipo[1], il a développé une œuvre abondante, qui comprend des ouvrages de prose, de poésie, des écrits autobiographiques et des essais. Il s'est également intéressé à l'utilisation des mathématiques et de l'informatique pour l'écriture à contraintes oulipienne. Jacques Roubaud a reçu plusieurs prix littéraires couronnant l'ensemble de son œuvre : le Grand prix national de la poésie (1990) et le Grand prix de littérature Paul-Morand de l'Académie française (2008)[2]. Son recueil poétique Quelque chose noir a été inscrit au programme d'admission de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud[3] en 2007-2008. Biographie[modifier | modifier le code] Fils de Lucien et Suzanne Roubaud, Jacques Roubaud a une sœur et deux frères, dont Jean-René, qui s'est suicidé en 1961 à 22 ans. Étudiant en hypokhâgne, l'expérience ne lui plaît pas. Il a présidé le cipM de 1992 à 1997. Vie privée[modifier | modifier le code]

Le Dernier Repas - Jacques Brel - Paroles de la chanson A mon dernier repas Je veux voir mes frères Et mes chiens et mes chats Et le bord de la mer A mon dernier repas Je veux voir mes voisins Et puis quelques Chinois En guise de cousins Et je veux qu´on y boive En plus du vin de messe De ce vin si joli Qu´on buvait en Arbois Je veux qu´on y dévore Après quelques soutanes Une poule faisane Venue du Périgord Puis je veux qu´on m´emmène En haut de ma colline Voir les arbres dormir En refermant leurs bras Et puis, je veux encore Lancer des pierres au ciel En criant : "Dieu est mort!" Une dernière fois The Wily Filipino Vladimir Vyssotski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Timbre de la Russie, Vladimir Vyssotski, 1999, 2 rub. (Michel 761, Scott 6547) Vladimir Semionovitch Vyssotski (en russe : Владимир Семёнович Высоцкий)[1], né le 25 janvier 1938 et mort le 25 juillet 1980 (à 42 ans), est un auteur-compositeur-interprète et un acteur de théâtre et de cinéma soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Vladimir Vyssotski est né à Moscou d'un père officier supérieur, d'ascendance paternelle juive biélorusse et de lignée maternelle juive ukrainienne ; et d'une mère russe, interprète d'allemand. Parallèlement, il commence à composer des poèmes et des chansons, partiellement politiques, mais généralement simplement « humains ». [modifier | modifier le code] En 1969, Vyssotski se marie avec l'actrice française d'origine russe Marina Vlady. Discographie[modifier | modifier le code] De son vivant[modifier | modifier le code] Posthume[modifier | modifier le code] France[modifier | modifier le code]

Jacques Brel - Ces Gens-la Lyrics Ces Gens-la Lyrics + H A P P Y P L E A S E Michel Delpech Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Delpech. Jean-Michel Delpech, dit Michel Delpech, né le 26 janvier 1946 à Courbevoie (Hauts-de-Seine, France) est un auteur-compositeur-interprète et acteur français. Les débuts[modifier | modifier le code] Les succès[modifier | modifier le code] En 1967, Johnny Stark, l'impresario de Mireille Mathieu, le prend en main. Dépression[modifier | modifier le code] Malgré ses succès, le chanteur connaît une grande période de doute et même de dépression. Retour[modifier | modifier le code] En 1983, il rencontre Geneviève Garnier-Fabre, artiste qu'il épouse en 1985, année où sort l'album de son retour, Loin d'ici. En 2004 sort son disque Comme vous. Michel Delpech a un fils, Emmanuel, né en 1990, qui l'accompagne comme guitariste dans ses tournées depuis 2007. Les 30 et 31 mars 2007, il donne deux concerts au Grand Rex à Paris puis part en tournée en France. Discographie sélective[modifier | modifier le code] Disques Vogue

Musique Poetry Pages - The Poetry of Jim Morrison The Poetry of Jim Morrison Moment of inner freedom when the mind is opened and the infinite universe revealed & the soul is left to wander dazed & confus'd searching here & there for teachers & friends. Moment of Freedom as the prisoner blinks in the sun like a mole from his hole a child's 1st trip away from home That moment of Freedom LAmerica Cold treatment of our empress LAmerica The Transient Universe LAmerica Instant communion and communication lamerica emeralds in glass lamerica searchlights at twi-light lamerica stoned streets in the pale dawn lamerica robed in exile lamerica swift beat of a proud heart lamerica eyes like twenty lamerica swift dream lamerica frozen heart lamerica soldiers doom lamerica clouds & struggles lamerica Nighthawk doomed from the start lamerica "That's how I met her, lamerica lonely and frozen lamerica & sullen, yes lamerica right from the start" Then stop. he enters stage: Blood boots. I'm Me! What are you doing here? Look. I am a guide to the Labyrinth I can

Renaud Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « article de qualité ». Renaud Renaud en 2006. Renaud Séchan, dit Renaud, est un auteur-compositeur-interprète et poète français né le 11 mai 1952 à Paris. Avec 23 albums totalisant quasiment 20 millions d'exemplaires, Renaud est l'un des chanteurs les plus populaires en France et l'un des plus connus dans la francophonie[1],[2]. Il s'est lui-même surnommé « le chanteur énervant » en raison de ses multiples engagements pour des causes comme les droits de l'homme, l'écologisme ou l'antimilitarisme qui transparaissent fréquemment dans ses chansons et qui ont suscité de nombreuses réactions tout au long de sa carrière. Biographie[modifier | modifier le code] L'enfance et l'adolescence (1952-1968)[modifier | modifier le code] Renaud Pierre Manuel Séchan est né le 11 mai 1952 au centre du 14e arrondissement de Paris. Sources : GeneaNet.org, Lexilogos.com, SharedSite.com Les débuts dans la musique (1968-1977)[modifier | modifier le code]

Related: