background preloader

Claude Ponti

Claude Ponti
Related:  Littérature & Poésie

Marcel Schwob Pour les articles homonymes, voir Schwob. Portrait publié par L’Illustration en 1905 Biographie[modifier | modifier le code] Marcel Schwob naît dans une famille de lettrés ; son père, George Schwob, était un ami de Théodore de Banville et de Théophile Gautier tandis que sa mère, Mathilde Cahun, appartenait à une famille d'intellectuels juifs originaires d'Alsace[1]. Au moment de la naissance de Marcel, la famille Schwob revient d'Égypte où George était chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères[2]. Il se passionne également pour la linguistique et notamment l'argot, pour le langage des coquillards utilisé par Villon dans ses ballades en jargon: contrairement à l'opinion répandue à l'époque (et qui avait été celle qu'avait développée Victor Hugo dans les Misérables), Schwob considère que l'argot n'est pas une langue qui se crée spontanément, mais qu'il est en réalité un langage artificiel et codé[1]. Il meurt d'une grippe le 26 février 1905, à l'âge de trente-sept ans[1]. Posthumes

Ungerer Tomi (Tomi Ungerer) Claude Ponti Claude Ponti est né en 1948 à Lunéville en Lorraine, d’un fort désir de vivre. Il a passé six mois à l'école des beaux-arts d'Aix-en-Provence et un trimestre à la faculté de Strasbourg en lettres modernes. À partir de 1969, il vit à Paris où il étudie seul le dessin, la peinture et la gravure et où il exerce divers métiers d'appoint. Il travaille dans la presse, notamment à L’Express où il a commencé comme coursier avant d'y proposer des illustrations. Parallèlement, il peint et ses œuvres sont exposées dans des galeries au cours des années 70. En 1986, il crée son premier livre pour enfants, L’Album d’Adèle, publié chez Gallimard, pour sa fille Adèle qui vient de naître. Par ailleurs, il est l’auteur de pièces de théâtre pour la jeunesse, Bonjour, Où sont les mamans ? Chez Publie.net, il a édité en version numérique et papier, Questions d’importance, Comment nous vous aimons, Profération, et une pièce de théâtre pour adultes, La table. Vidéo(s) de cet auteur En savoir plus EP : épuisé

Claude Ponti LES ETOILES SONT EN DESORDRE Pétronille pense si fort à tous ses enfants que ça fait une fleur rose autour d'elle, avec cent vingt pétales. Claude Ponti pense si fort à sa fille Adèle que ça fait un livre autour de lui, puis deux, puis presque trente, avec beaucoup de pages. « La fenêtre » de Tromboline et Foulbazar s'envole à tire d'aile. Les chaises de « Blaise, dompteur de tache », avancent quand on fait VROUMMMMMMM. Akira Mizubayashi au bain Écrivain japonais, Akira Mizubayashi vient nous parler aujourd’hui de son nouvel ouvrage “Dans les eaux profondes” publié chez Arléa. D’abord écrivain d’expression japonaise, Akira Mizubayashi écrit plusieurs romans en japonais et passe en 2011 en langue française, avec notamment l’aide de Daniel Pennac. De cette apprentissage naît, chez Gallimard, Une langue venue d’ailleurs. Il écrira ensuite Mélodie, Chronique d’une passion et Petit éloge de l’errance. Dans cet ouvrage, l'auteur nous dévoile les différences entre les bains occidentaux, plutôt associés à l’idée de propreté, et les bains rituels japonais, tournés vers l'intimité familiale, amicale, le bien-être passé entre connaissances pour échanger, se raconter. Extrait du livre : “Le bain au Japon n’est pas une affaire individuelle comme c’est le cas en France et sans doute dans toute l’Europe occidentale. Pastille sonore : Patrick Boucheron Extrait de films : Les septs samourais d’Akira Kurosawa Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Tullet Hervé (Hervé Tullet | Graphiste | Illustrateur) SanetSib « Apprendre à l’enfant le sens de l’humour » En faisant preuve d’humour et d’autodérision, les parents peuvent transmettre aux enfants cette compétence sociale essentielle qu’est le rire. Entretien avec Stéphane Clerget, Pédopsychiatre (1) La Croix : Quels sont les bienfaits du rire ? Stéphane Clerget : Rire quotidiennement, cela a été prouvé de manière scientifique, produit des effets positifs sur la santé : cela permet de limiter le stress, de réduire la tension artérielle, d’améliorer l’oxygénation du cœur, de renforcer le système immunitaire, d’atténuer la douleur. D’un point de vue psychologique, cela permet aussi de gagner en confiance en soi. Peut-on apprendre à son enfant le sens de l’humour ? S. Enfant, on apprend à rire en voyant ses propres parents faire preuve d’humour. Il est bon aussi d’initier son enfant à différents types d’humour. Quelles limites poser ? S. Cette précaution vaut aussi pour les parents. Recueilli par Denis Peiron

Hollywood Monsters En décembre 1938, Singleton et Trelawney goûtent un repos mérité sous le soleil de Hollywood, la capitale du septième art. Mais les vacances ne se déroulent pas comme prévu, et quand nos détectives tombent nez à nez au milieu de la nuit avec une créature semblant tout droit sortie d’un film d’épouvante avec Boris Karloff ou Bela Lugosi, c’est à se demander si la fiction n’est pas devenue réalité. Vibrant hommage au cinéma d’avant-guerre, Hollywood Monsters nous plonge dans une Amérique à la fois lumineuse et cruelle, à l’heure où les « durs à cuir » apparaissent sur les écrans et où les politiques eugénistes sont appliquées avec une ardeur à faire froid dans le dos. Mots-clés : Etats-Unis (2094), polar historique (587), phénomènes inexpliqués (337), Los Angeles (108), cinéma (67), Hollywood (50)

Rencontre avec Claude Ponti, la star des enfants La tentation était grande d'entrer dans son atelier. Mais Claude Ponti ne laisse personne y pénétrer. "C'est intime, dit-il, et puis les journalistes me demandent de faire semblant de travailler pour la photo, et moi j'ai horreur de faire semblant de travailler." Alors il m'a donné rendez-vous à l'Ecole des Loisirs, sa maison d'édition depuis plus de 20 ans. Le début : à 7 ans, je voulais être peintre et je n’ai jamais changé d’avis L'Est de la France, Lunéville puis les Vosges." Claude Ponti enfant © Photographie personnelle Il se rêve peintre, sa famille le veut professeur de français. Dessin sur l'envahissement de l'informatique paru dans L'Express © Claude Ponti Etudes avortées de lettres et d'archéologie à Strasbourg. L'autre début : Adèle "Une illumination", la naissance d’Adèle (sa fille, pour ceux qui vivent sur la lune et qui ne le sauraient pas) a tout chamboulé. L'album d'Adèle © Claude Ponti / Gallimard Les mondes et les mots de Claude Ponti Parler pour de bon aux enfants OUf !!!

Les enfants développent le sens de l'humour grace à leurs parents Une nouvelle étude démontre que les enfants peuvent développer un sens de l'humour dès l'âge de 18 mois, à condition toutefois que leurs parents en fassent preuve également. Ce n'est plus un secret : les bébés se développent en imitant les personnes avec qui ils sont en contact régulier. C'est de cette façon qu'ils apprennent à parler, à marcher ou à utiliser certains objets. Cette découverte a été réalisée par des scientifiques de la Cardiff University's School of Psychology dans le cadre d'un projet de recherche qui dure depuis 10 ans déjà. Dès 18 mois, les bébés reconnaissent les plaisanteries Ceci a permis de constater que de nombreux parents parlaient différemment lorsqu'ils faisaient des plaisanteries mais que, dans ces cas là, leur voix empruntait toujours les mêmes caractéristiques (ton, intonation, etc). "Notre recherche montre que l'âge critique pour la compréhension de l'humour se trouve autour du deuxième anniversaire. L'effet "Roi Louis" L'effet "Roi Louis"

Ann Cleeves

Related: