background preloader

Psychologie Cognitive 

Psychologie Cognitive 

Le son des mouvements, une nouvelle synesthésie? La synesthésie Des neurobiologistes américains ont mis en évidence les étranges perceptions de 4 synesthètes. Ces derniers entendent des sons tels que des bourdonnements, des sifflements ou des bruits de tapotements lorsqu'ils voient des choses bouger, ou des flashs lumineux. Les synesthètes perçoivent le monde différemment du reste d'entre nous. On connaissait déjà l'audition colorée, synesthésie pour laquelle des sons et des musiques provoquaient des perceptions visuelles insolites. Un écran au hasard C'est tout à fait par hasard que Melissa Saenz, qui travaille au Caltech Brain Image Center en tant que chercheur en Computation et systèmes neuronaux, a découvert cette nouvelle forme de synesthésie. Pour l'une de ses expérimentations avec un groupe d'étudiant, son écran d'ordinateur montrait des points lumineux en train de se déplacer, de telle sorte que l'on avait l'impression de voyager dans l'espace, comme au générique de début de Star Wars. Intriguée, M. Annexes Sources : M.

Cours : Introduction historique à la Psychologie Cognitive Dès les premiers pas de la psychologie en tant que discipline, s'affichent les tenants d'une psychologie souple et subjective, nettement enracinée dans les conceptions issues de la philosophie, pour laquelle ce qui fait l'homme et son esprit, ne peut être dissocié de l'âme. Prenant à contre-pied cette vision de la psyché, une mouvance comportementale associera l'esprit de l'homme, non plus à une éventuelle âme, mais à des activités mentales, objectivement décelables. Le béhaviorisme Cette conception se fonde sur l'idée selon laquelle ce qui n'est pas observable dans l'esprit ne peut être assujetti à l'expérimentation. Bien que nécessaire et bienvenue pour séparer la psychologie "scientifique" de la philosophie, cette approche connaitra des limites, malgré les nombreux apports de ceux que l'on nommera plus tard, les précurseurs de la psychologie cognitive (Pavlov, Skinner...). Le traitement de l'information Symbolique et Connexionnisme : la Psychologie Cognitive

Linda Stone Synesthésie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une personne atteinte de synesthésie pourrait, par exemple, percevoir ainsi les chiffres et les lettres. Alors que des métaphores exprimant un croisement de sens sont parfois qualifiées de « synesthétiques », une vraie synesthésie d'origine neurologique est involontaire et concernerait une personne sur 23, soit environ 4 % de la population[1]. Il est toutefois difficile de quantifier précisément le nombre de personnes véritablement synesthètes dans une population donnée, cette notion étant subjective car basée sur la perception personnelle. Si certaines personnes peuvent ignorer leur synesthésie (car vivant avec depuis toujours sans le savoir[2]), d'autres peuvent se déclarer synesthètes sans l'être véritablement, ou à des degrés considérablement plus faibles que d'autres personnes, s'approchant d'une perception « normale ». Critères diagnostiques[modifier | modifier le code] Kevin T. Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,

Psychologie Cognitive - Concepts Majeurs - Psychoweb Lorsque KANT, en 1781, affirme que la psychologie ne peut pas être une science, il ne veut ni plus ni moins que stimuler les chercheurs de l’époque afin qu’ils trouvent les solutions aux trois grands problèmes qui rendent cette psychologie fragile au niveau de la rigueur. - Le problème de l’introspection, car en effet n’existe aucun moyen de vérifier la véracité des dires des patients. - Les activités mentales n’ont pas de durée précise, et ne peuvent ainsi être mesurées. - toute science nécessite des fondements mathématiques C'est sur ces bases que le mouvement nommé "Béhaviorisme" naît et fait fi à l’introspection en se bornant à étudier les stimulus puis les réactions qui en découlent sans se préoccuper du phénomène intermédiaire, ne réfléchissant alors qu’à ce qui est visible. La psychologie cognitive est créée en réaction au Béhaviorisme, insistante sur l’importance des étapes intermédiaires. Les concepts de bases de la psychologie cognitive

Continuous Partial Social Attention Working on the big IFTF project today, I discovered that a phrase I'd been playing with did not exist anywhere in Googlespace (and if you can't Google it, it doesn't exist, right?). I thought I'd go ahead and stake a claim now, in case the term has any legs. Continuous Partial Social Attention: the maintenance of multiple constant social connections through networked tools so as to maintain ongoing relationships, with links on the "awareness periphery" but always accessible. Continuous Partial Attention (CPA) is a concept originated by cybertheoretician Linda Stone back in 1998, describing the modern phenomenon of having multiple activities and connections underway simultaneously, dividing one's time between them as opportunities arise. Here's how Stone defines it on the CPA wiki: Continuous partial attention describes how many of us use our attention today. If CPA "involves an artificial sense of constant crisis," however, CPSA involves an artificial sense of constant intimacy.

Gestalt Theorie : les théories de la forme  Selon cette approche, la perception puise dans l'inné, et également via les attentes de perception ou la mémoire, des informations qui vont permettre de rendre cohérentes les perceptions réellement ressenties : chaque scène perçue se décompose en partie se regroupant, où s'organisant. Cette théorie repose sur deux principes fondateurs : la distinction figure-fond et les principes de regroupement. 1. Distinction figure-fond Les tenants de la Gestalt théorie pensent que l'évolution a fait de notre cerveau un organe très structuré et adaptée de manière inée à la perception de "bonnes formes". Le cerveau aurait pour fonction de classifier et catégoriser, rendre cohérent, regrouper chaque petite perception avec celles qui lui ressemblent. C'est cette distinction figure-fond, qui nous permettrait par exemple de distinguer un visage connu au milieu d'une foule, une odeur de rose parmi l'ensemble des odeurs perceptibles, ou le son d'une voix parmi des dizaines d'autres. 2.

Naissance de la psychologie cognitive. Penser c'est calculer ! La psychologie cognitive est née en même temps que l’ordinateur et l’intelligence artificielle. Elle conçoit l’esprit humain comme un dispositif de « traitement de l’information ». Selon la conception behavioriste, dominante durant la première moitié du XXe siècle, la pensée pouvait être décrite par un ensemble de lois faisant dépendre nos comportements de leur contexte. La psychologie scientifique devait donc s’appuyer seulement sur ce qui pouvait faire l’objet d’une observation directe et objective. Par conséquent, nos désirs, croyances, états mentaux se trouvaient exclus des investigations des psychologues. Les précurseurs Si les écoles gestal [ lire la suite... ] Article de 1454 mots. Rui Da Silva Neves Professeur de psychologie cognitive à l’université Toulouse-II, il a publié Psychologie cognitive, Armand Colin, 2003.

Brain, Cognition, and Action Laboratory Cognition and Perception ProgramDepartment of PsychologyThe University of Michigan Welcome to the website of the Brain, Cognition, and Action Laboratory. We study human cognition and performance, with the ultimate goal of developing an accurate and precise Universal Theory of Cognition. In these pages, you will find information that will introduce you to our empirical and theoretical work, including a description of the EPIC architecture for modeling human performance and cognition. Sponsored by the Office of Naval Research

Related: