background preloader

Les cours en ligne, plus efficaces que les salles de classe

Les cours en ligne, plus efficaces que les salles de classe
« Les étudiants dont les cours ont lieu en tout ou partie « en ligne » obtiennent, en moyenne, de meilleurs résultats que ceux qui assistent aux mêmes cours, mais de façon traditionnelle, en face à face. » La conclusion de l’étude que vient de publier le ministère américain de l’éducation, a le mérite de la clarté. Le New York Times n’hésite d’ailleurs pas à titrer que « l’éducation en ligne bat la salle de classe« . Les auteurs, membres du Centre pour la technologie dans l’éducation de SRI International (l’ex Standford Research Institut), insistent en effet sur le fait que sur les 1132 études publiées entre 1996 et 2008 qu’ils ont analysées, seules cinq se penchaient de façon expérimentale et explicite sur les mérites comparés des cours en ligne et des classes traditionnelles auprès d’enfants et d’adolescents. CC Quang Minh (YILKA) L’éducation en ligne n’est pas supérieure en tant que médium, mais en terme d’attention

Université : vers de nouveaux entrepôts de cours ouverts Le programme Open CourseWare (Wikipédia) du Massachusetts Institute of Technology, lancé en 2001 et ouvert en 2003 a été un modèle imité depuis par de nombreuses universités de par le monde – et non des moindres. Ce sont désormais plus de 200 universités et plus de 13 000 cours qui sont librement accessibles en ligne via le consortium Open CourseWare, comme s’en félicitait le MIT en avril dernier en fêtant les 10 ans de son programme. Reste que pour l’essentiel, ce matériel se compose de vidéos, de présentations et de textes. S’il est un répertoire de connaissance sans égal, il ne permet pas d’acquérir de diplômes et propose rarement des exercices interactifs pour mieux appréhender les notions que les professeurs dispensent. Est-ce que cela serait en train de changer ? Le 10 octobre, Peter Norvig et Sebastian Thrun, deux spécialistes de l’intelligence artificielle de l’université de Stanford, vont se lancer dans une nouvelle forme de cours gratuits en ligne.

Le monde de la formation à distance : Thot Cursus Upload de votre cerveau sur Google en cours... N'teignez pas votre PC Ressources Outils Froids - Ressources Google Parmi tout ce que la société Google pourrait faire des données qu'elle collecte sur nous jour après jour via l'infinie galaxie des services qu'elle nous offre, il est une possibilité qui me semble à la fois excitante, inquiétante et susceptible d'arriver bien plus vite qu'on ne le pense. Il s'agit de la possibilité de nous doter d'un avatar qui ne serait pas qu'une image nous représentant mais bel et bien une prothèse de nous-mêmes, je veux dire de chacun d'entre nous pris individuellement. Il pourrait s'agir dans un premier temps d'un service prenant la forme d'un assistant personnel évolué susceptible de nous aider dans diverses tâches de gestion de notre activité quotidienne et de prises de décisions telles que : A quoi aboutit-on finalement? Réfléchir à la puissance de la firme de Moutain View donne alors le vertige car on comprend qu'elle sera (est déjà?) Alors? Articles portant sur des thèmes similaires :

Usages, mésusages C’est en lisant Paul Ariès (Wikipédia), rédacteur en chef du Sarkophage – notamment La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance -, que j’ai mieux compris les limites qui me chiffonnaient dans la consommation collaborative. Celle-ci nous est souvent présentée sous les atours du partage et du don, alors qu’elle n’en est pas toujours. Le covoiturage et l’autopartage ne sont pas inspirés par une vision altruiste, comme on l’entend trop souvent. Le premier moteur du covoiturage et de l’autopartage n’est pas le partage, mais l’économie. La consommation collaborative… c’est encore de la consommation Le moteur principal de leur motivation ne me semble pas être celui-là décroissance ou du développement durable, comme semblent nous le répéter les argumentaires de tous ces services, mais bien celui de l’hyperconsommation, comme le soulignait le philosophe Gilles Lipovetsky (Wikipédia) dans son essai éponyme. Le principe de partage des services du web 2.0 a bien plusieurs acceptions.

Références et ressources en FOAD - Formations Ouvertes et Suivre l’actualité de la FOAD Thot est une publication hebdomadaire en ligne consacrée à l’actualité et au développement de la formation à distance, particulièrement dans les pays de la francophonie. Produit par une équipe de rédacteurs de plusieurs pays (Belgique, Cameroun, France, Maroc, Québec, Suisse) parfois enrichie de collaborateurs de d’autres pays francophones. Profectic est un site dédié à l’intégration des TIC et à la nouvelle pédagogie universitaire, sous l’égide de la Conférence des Recteurs du Québec. Sur le site de Profectic vous pourrez notamment découvrir un avis sur la formation à distance adopté par la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) en janvier 2009. Eldis est un portail très bien documenté (en anglais) d’informations sur les pays en développement, financé par les coopérations nordiques et suisse. Commonwealth of Learning. Quelques ressources pédagogiques Université en Ligne. CERIMES. Le 2IE et son offre de formation professionnelle en ligne

Mais qui sont les auto-entrepreneurs ? Ciel, l'éditeur de logiciels de gestion pour le petites entreprises publie le 1er Baromètre Auto-Entrepreneur. Portrait de l'auto-entrepreneur : un homme dans 77% des cas, âgé de 40 ans en moyennne. Il se lance toujours seul, sans conseils, avec peu de moyens et sans avoir forcément la fibre commerciale. La plupart (62%) le font sans étude de marché, ni business plan, préférant se fier à leur expérience et à leur instinct. Relativement peu dipômé (52% a au maximum un niveau Bac), mais est plutôt expérimenté, il a au moins 10 ans d'expérience dans plus de 60% des cas. 38% sont salariés, 35% demandeurs d'emplois, 8% retraités, 3% chefs d'entreprise, et 3% fonctionnaires. Cette étude a été réalisée à partir d'un sondage auprès auprès de 817 auto-entrepreneurs ayant téléchargé le logiciel Ciel Auto-entrepreneur Facile. Télécharger l'étude intégrale 65% se sont lancés dans les prestations de services, 13% dans la vente, et 22% à la fois dans le commercial et les services. Et demain ?

Infographic: In 80 Years, We Lost 93% Of Variety In Our Food Seeds Seeds are tricky things. On one hand, we have the whole Omnivore’s Dilemma argument, that industrialized and genetically engineered food is probably bad. And on the other, we have strains of vegetables that can grow four times as much produce on the same plot of land as their heirloom counterparts—a successful, man-dictated genetics that we’ve actually been fueling for millennia. After all, we wouldn’t have the heirloom seeds of today if our grandfather’s grandfather’s grandfather hadn’t saved the seeds from the sweetest watermelons or the most drought-resistant cantaloupes. I don’t know that any of us can honestly assess the repercussions of our actions, but I do know one thing: This National Geographic infographic by John Tomanio is staggering. In 1903, we had almost 500 varieties of lettuce. Still, a lot has changed in the public consciousness since 1983. [Image: NixPhotography/Shutterstock]

La vie avec les TIC, la vie après les TIC La vie avec les TIC, la vie après les TIC Robert Bibeau « On a le droit de ne pas utiliser l'ordinateur à l'école..., mais encore faut-il savoir pourquoi. » Résumé Deux grands courants idéologiques ont marqué l'introduction des TIC en éducation. L'approche technocentriste postule qu'il n'y a pas de vie pédagogique sans les TIC et pas de vie tout court après les TIC. Une page web de l'auteur présente un résumé de ce texte avec tous les hyperliens qui apparaissent en notes infrapaginales... dans l'article. 1. Quand l'informatique fut introduite en éducation, un débat s'éleva entre deux courants idéologiques, le courant technocentriste et le courant humaniste ou anthropocentriste. Pourquoi faire intervenir la technologie dans la démarche d'enseignement-apprentissage ? Plus tard, en Amérique, on vit apparaître l'expression « applications pédagogiques de l'ordinateur (APO) ». 2. 3. 4. Le rôle de l'école est très grand. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 11.1.

SmartFutur Les jeunes, moteur du développement durable Par Frédéric Bordage - 19/07/2011 Les jeunes veulent être un moteur du changement et amener une nouvelle vision du développement durable. C’est ce que révèle l’Enquête Mondiale sur les Modes de Vie Durables (Visions for Change: Recommendations for Effective Policies on Sustainable Lifestyles) menée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) auprès de plus de 8 000 jeunes adultes de 18 à 35 ans, originaires de 20 pays différents. Première leçon de l’enquête : les rapports à l’environnement des jeunes du nord et du sud ne sont pas les mêmes. Deuxième leçon : globalement, tous pays confondus, les jeunes adultes sont très satisfaits de leurs vies. Troisième enseignement : Paradoxalement, les concepts de « bio », « local », de « commerce équitable » ne sont pas ancrés. Autre point important : la question de la confiance est un enjeu majeur pour les jeunes. Sources :

92 projets en Web 2.0 et serious games slectionns dans le cadre du Plan de relance numrique Un peu plus de trois mois après l'annonce de l?appel à projetsdédiés au Web 2.0 et aux serious games, ouvert par Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique, la liste des entreprises retenues, accessible ici, était dévoilée ce matin. 48 projets en serious games, dominantes formation, enseignement et santé Le 6 juillet dernier, date-limite de dépôt, 166 dossiers pour les serious games avaient été reçus, avec des demandes d'aides s'échelonnant de 184 000 ? à 577 000 ?. Parmi les 48 projets retenus en serious gaming, dotés d'une vnveloppe globale de 20 millions d'euros, la plupart reposent sur des partenariats : seuls trois sont portés par une seule entreprise, et une petite moitié (21) ne sont pas labellisés par les pôles de compétitivité. Ainsi, le projet "Medi : kids" est porté par deux PME valenciennoises ainsi que trois entités médicales. Les thématiques récurrentes ? 44 projets Web 2.0

Related: