background preloader

Samuel Laurent et Thomas Huchon : décodeurs d'infos - Quotidien avec Yann Barthès - TMC

http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/samuel-laurent-thomas-huchon-decodeurs-d-infos.html

Related:  InternetThéorie du complotFiabilité des sourcesVrai / Faux? comment savoir?

Publications et traces numériques sur les réseaux sociaux : se construire une identité numérique positive Dominique Cardon, sociologue, présente tout d'abord les réseaux sociaux comme étant un nouvel outil de sociabilisation, et il en distingue deux types. Il décrit ensuite la variété des usages et la diversité des opportunités qu'ils offrent, ce qui permet de comprendre les enjeux des régulations dont ils peuvent faire l'objet. Dominique Cardon conclut en faisant quelques propositions sur le sens qui pourrait être donné au développement d'une littératie numérique. Stéphane Petitcolas, ingénieur à la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), décrit tout d'abord les missions de la CNIL et insiste sur l'importance de l'éducation au numérique. Après avoir dessiné une typologie des usages, il dévoile le fonctionnement des réseaux sociaux d'un point de vue technique, et notamment ce qui est dissimulé (profilage, publicité, géolocalisation, etc.).

"Madame, c'est abusé, Charlie" Lyon -- Il y a deux ans, au moment de l'attentat contre Charlie Hebdo, si je m'étais retrouvée face à quelqu'un qui n'"était pas Charlie", je l'aurais mal vécu. Très mal. Depuis, j'en ai croisé tellement des jeunes qui ne sont "pas Charlie", dans mes ateliers d'éducation aux médias, que j'ai dû m'y faire. Et surtout tenter de comprendre comment nous en sommes arrivés là. Postulat de départ : quand on va dans une classe pour parler de la presse et qu'on est journaliste, il faut rapidement sortir de sa zone de confort. En 2010, j'ai créé une association d'éducation aux médias, Entre les lignes.

Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? Bienvenue ! {* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. Des chercheurs créent une empreinte pour pister un internaute via plusieurs navigateurs Des chercheurs ont publié les résultats de leurs travaux : dans une grande partie des cas, il est possible de laisser sur la machine d’un internaute une empreinte exploitable par des navigateurs multiples. Un changement de taille puisque chaque navigateur avait jusqu’ici sa propre empreinte. Explications.

Décodex : comment reconnaître une théorie complotiste ? Voici nos conseils pour faire la distinction entre le doute légitime et le conspirationnisme. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Il existe plusieurs définitions de ce qu’est une théorie conspirationniste (on dit aussi « complotiste »). D’une manière générale, l’expression désigne les thèses qui affirment qu’un groupe plus ou moins occulte manipule le monde ou au moins certains grands événements (élections, attentats…) dans le plus grand secret.

Il est urgent d'enseigner l'esprit critique à l'école Internet est un outil multi-usages qui sert à la fois l'évasion, la communication, l'art, le commerce, la politique, l'éducation et, bien entendu, la distraction, sous forme de longues heures de contemplation auto-hypnotique de vidéos d'animaux et de documentaires complotistes. Hélas, Internet est également la machine à propagande parfaite qui ne cesse de nous flatter en renforçant nos biais, en valorisant des opinions qui sont déjà les nôtres, et en nous présentant des informations que nous n'avons pas envie de remettre en question. Selon une étude menée durant un an par des chercheurs de Stanford, l'incapacité des jeunes étudiants à discriminer entre vraies et fausses informations est devenue si inquiétante qu'elle constituerait désormais "une menace pour la démocratie". Avec Internet, nous serions-nous tiré une balle dans le pied ? “Certains rédacteurs, journalistes, écrivains sont extrêmement habiles. Image: US Department of Education

Guide de survie numérique : comment détecter et éviter de propager des rumeurs ? Les tragiques événements de novembre l’ont montré une fois de plus : il en faut peu pour que les rumeurs, même les plus insensées, se propagent en temps réel sur le web. Si ce n’est la question de la temporalité, la diffusion d’une rumeur n’a rien de bien nouveau en soi. Pour autant, ni les Etats, ni les médias, ni bien sûr des millions d’internautes n’échappent au phénomène. Face à cela, des bonnes pratiques existent. Tour d’horizon (non-exhaustif) des étapes indispensables de vérification d’une information.

Data Selfie : une extension qui révèle ce que Facebook sait de nous Facebook et les autres réseaux sociaux savent un nombre de choses incalculable sur nous. En combinant toutes les données que nous leur fournissons sciemment, ils peuvent en effet déterminer ce que nous aimons et même deviner notre orientation sexuelle ou encore notre couleur politique à partir de nos réactions et des contenus partagés. Hang Do Thi Duc et Regina Flores Mir, les fondatrices de Data X, ont donc eu l’idée de développer une extension Chrome capable d’effectuer à peu de chose près le même travail. Data Selfie, une extension pas comme les autres. Data Selfie, c’est le nom de l’outil, a rencontré un certain succès depuis son lancement et il a notamment été appuyé par le NYC Media Lab. Data Selfie : le machine learning au service de cette surprenante expérimentation

Médiaeducation : aborder les complots Les théories complotistes qui se sont répandues immédiatement après les attentats de l'année 2015 ont provoqué la prise de conscience de leur prégnance dans la société. Des scénarios pédagogiques existent pour en parler avec les jeunes, dans lesquels les journalistes tiennent une place. Depuis la diffusion de quelques scénarios peu soucieux des faits après les attentats terroristes, des médias nombreux se sont penchés sur le succès des thèses complotistes. Quand on demande à Google si l’Holocauste a bien eu lieu... Revoilà le déjà vieux serpent de mer. Dans la tempête des Fake News et à l’ère de la post-vérité, Google, ou plus précisément son algorithme, est accusé de mettre en avant des résultats de recherche antisémites ou négationnistes. Ce n’est pourtant pas la première fois que « Google cache des juifs... » ni que les algorithmes font preuve de racisme ou que les « intelligences artificielles » s’essaient au fascisme. En quelques mots la clé de ces problèmes est la suivante : les algorithmes produisent une forme de déterminisme (dans la sélection des informations et les choix, nos choix, qui en découlent).

Related: