background preloader

EDU'bases documentation - « Tout n'est pas toujours vrai sur internet ! »

EDU'bases documentation - « Tout n'est pas toujours vrai sur internet ! »
Related:  Fiabilité

De l’évaluation à la sélection de l’information Les 3 séquences que je propose ici peuvent être menées dans la continuité ou être transposées pour être abordées dans leur unicité selon les objectifs visés et le contexte de l’activité. Dans cette seconde hypothèse, il faudra simplement envisager la constitution, a priori ou par les élèves pendant l’activité, d’un corpus de documents dont le contenu apporte des thèses ou points de vue contradictoires. La version pdf. Séquence 1 : Projet « Historiae », énigmes historiques… et controverses. Séquence : J’envisage cette séquence sur une durée de 5 heures qui peuvent être portées à 6h ou 7h selon que l’on y intègre les séquences 2 et 3 (ci-dessous). Problématique : Pour échanger régulièrement avec les élèves sur cette question, j’ai pris conscience qu’ils ne supposaient pas l’importance d’une phase d’évaluation avant de prendre pour vraie une réponse à la question qui leur à été posée dans le cadre d’une activité. Niveau concerné :Élèves de Seconde en AP. Objectifs d’apprentissage : Sources :

Utiliser les outils de recherche | Internet responsable Informations juridiques Conditions d'utilisation : La présentation et le contenu du site www.cndp.fr constituent des oeuvres protégées par la législation française et internationale relative à la propriété intellectuelle. Les éléments de fond protégeables tels que les textes, les photographies, les données, les graphiques, les vidéos, les images…, ainsi que les éléments de forme (choix, plan, disposition des matières, organisation des données…) sont la propriété du CNDP au titre du droit d'auteur et au titre du droit du producteur de la base de données.

Hoax or No Hoax? Strategies for Online Comprehension and Evaluation Home › Classroom Resources › Lesson Plans Lesson Plan Overview Featured Resources From Theory to Practice Research has shown that online reading requires not only traditional comprehension strategies, but also new digital- and media-literacy strategies. back to top Compare & Contrast Map: Using this tool, students can easily compare and contrast a "real" website from a "fake" website. Coiro, J., & Dobler, E. (2007). Reading comprehension on the Internet requires both similar and more complex comprehension applications of traditional text-based strategies, including the use of prior knowledge, inferential reasoning strategies, and self-regulated reading processes.The authors recommend the following repeating pattern of self-regulated reading for websites: planning, predicting, monitoring, and evaluating. McNabb, M.L. (2006). Silverblatt, A. (2000).

Classe média : progression 2014-2015 Cette année, avec une surveillante, je lance une classe média pour les 5e. Cette option consiste en deux heures hebdomadaires. A la fin de l’année dernière, nous avions fait un sondage pour connaître combien d’élèves seraient intéressés par l’option. Une cinquantaine d’élèves avait répondu favorablement. Mais à la rentrée, les horaires en barrette qui auraient permis à tous de pouvoir s’inscrire n’ont jamais pu être mis en place. Résultat, il ne nous reste plus que 5 élèves (qui sont du reste super motivés !). Modalités : Option à l’année proposée à des élèves volontairesAppréciation dans le bulletin et évaluation par compétenceGroupe à effectif réduit : 5 élèves (maximum initialement prévu : 12 élèves)2h par semaine (elles auraient dû être filées, mais finalement ne le sont pas…) Objectifs (issus de la brochure du CLEMI Eduquer aux médias, ça s’apprend !) Progression : (au fil de l’année les liens vers les descriptifs des séances seront rajoutés) WordPress: J'aime chargement…

Développer son esprit critique | Internet responsable Page mise à jour le 01 septembre 2011 Savoir traiter l’information pertinente et fiable dans la masse d’informations obtenues sur l’Internet et comparer le résultat d’une recherche à d’autres sources afin de déterminer sa validité. Diversifier les sources pour comprendre l’ampleur et les enjeux d’un sujet donné. Cas concret Au lycée, des élèves ont un travail à réaliser sur la bioéthique qui nécessite de cerner le thème et de faire le tour des connaissances sur le sujet. Les bonnes questions à se poser Qui est l’auteur de l’article ? Présentation L'information fiable est celle à laquelle on peut faire confiance. L'information pertinente est celle répondant à nos besoins. La validation de l’information est la réunion de la fiabilité et de la pertinence. Témoignages Dans le cadre d'un TPE (travail personnel encadré), Pierre doit faire des recherches sur la bioéthique. Conseils Il est conseillé de ne pas prendre l’information comme vérité première. Qui ? Quoi ? Et quel est l'objectif du site ?

Classe virtuelle synchrone - Enseignant - Animer une classe virtuelle Animer une classe virtuelle peut s'avérer un défi pour un enseignant, surtout au début. Bien qu'ayant beaucoup de similitudes avec l'enseignement en salle, l'enseignement synchrone pose un certain nombre de difficultés dont il est bon de tenir compte dès le départ : Sauf si la caméra vidéo est beaucoup utilisée, le contact n'est pas visuel : il s'effectue surtout par le biais de la voix et des outils de communication non-verbale. La charge cognitive de l'enseignant est importante car il doit à la fois s'occuper de suivre le plan de rencontre, présenter du contenu, manipuler les outils Elluminate et animer le groupe. La capacité d'attention d'un étudiant est limitée. Pour les cours magistraux en salle, plusieurs études ont démontré que le temps moyen d'attention est de 15 à 20 minutes sans variation de stimulus. C'est pourquoi il est recommandé : de soigner la qualité du son en s'assurant de disposer d'un bon microphone et d'avoir testé le volume sonore.

Inspection de l'Education Nationale de Cluses - Le projet "S'informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux" S’informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux Découverte de la presse écrite papier et en ligne Info ou intox sur le web, comment faire la différence dès le primaire ? Donner des clés aux élèves pour faire la différence entre info et intox sur le web, c’est l’enjeu d’une séquence d’éducation aux médias, que Rose-Marie Farinella a conçu et expérimenté dans une classe de CM2. Avec ces cours d’esprit critique, son objectif est d’aider les élèves à devenir des cyber-citoyens avertis qui ne se fassent pas manipuler. Son scénario pédagogique -divisé en 8 chapitres- s’inscrit dans le cadre de la semaine de la presse et des médias à l’école et du parcours citoyen. remise des diplomes "apprenti hoax buster" A l’issue de la séance, un diplôme « d’apprenti hoaxbuster » est décerné aux élèves lors d’une cérémonie au cours de laquelle ils prêtent serment sur la souris de leur ordinateur : « Avant d’utiliser ou de retransmettre une information, toujours je dois la vérifier ». Bilan séance 2

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques. Comment ? L’idéal est de pouvoir intégrer le numérique au quotidien de nos cours afin d’éduquer nos élèves en contexte d’utilisation réelle et concrète au service de leurs apprentissages. Vous trouverez de nombreuses pistes dans notre dossier « Éduquer au Web2« . Et pour avoir de l’aide et des supports ? Alors surtout évitons SOIGNEUSEMENT les démarches de type « Permis Internet d’Axa » et autres approches partant des dangers !

La classe inversée La classe inversée est une pratique pédagogique venue des pays anglo-saxons (flip classroom), expérimentée à l’origine en milieu universitaire, et dont le principe est rendu possible grâce aux technologies et outils de l’internet. Depuis quelques temps ces expériences ont été adaptées en France par certains enseignants du secondaire - collège et lycée. Pourquoi parler de classe inversée ? comme son nom l’indique, la classe inversée consiste à inverser l’organisation traditionnelle du cours : leçon en classe, activités, exercices à la maison. Le principe La classe inversée : une pédagogie renversante ? Synthèse vidéo du principe de la classe inversée Damien Frelat et Nasrdine Haddouri proposent une synthèse de la classe inversée : principe, avantages, obstacles, solutions. Qu’est-ce qu’une « Classe inversée » ? Pédagogie inversée, classes inversées Sur Educavox décembre 2013. En résumé : A la maison : les élèves consultent et assimilent (?) Des exemples en collège et lycée Des sites dédiés

Identité numérique et Internet responsable NIVEAU / DUREE / CADRE : 2 classes de 4e (25 élèves / classe) / en partenariat avec la professeure d'histoire-géographie / 1 séance de 2 heures A travers un exemple de théorie du complot et des vidéos réflexives, les élèves développent leur sens critique vis à vis de l'information en élaborant en commun une grille d'attitudes à adopter face à l'information. Cette action peut s'inscrire dans le Parcours Citoyen. - Distinguer les sources d'information, s'interroger sur la validité et sur la fiabilité d'une information, son degré de pertinence. - S'entrainer à distinguer une information scientifique vulgarisée d'une information pseudo-scientifique grâce à des indices textuels ou paratextuels et à la validation de la source. SOCLE : Domaine 2 : Médias, démarches de recherche et de traitement de l'information / Domaine 3 : réflexion et discernement (L'élève vérifie la validité d'une information) - Le site complotiste wikistrike - Le site d'information Spice - Le site France TV éducation

Related: