background preloader

Distinguer causalité et corrélation - CNDP

Distinguer causalité et corrélation - CNDP
Sur la confusion corrélation-causalité, l'humoriste Coluche est une source inépuisable de « raisonnements » fantaisistes. Se faire les dents avec ses blagues est un excellent exercice : on les retrouve sous la plume de gens qui sont loin d'être des humoristes volontaires (voir la fiche En Pratique Collège « Causes ou conséquences »). On peut ainsi discuter les affirmations suivantes : « Quand on est malade, il ne faut surtout pas aller à l'hôpital : la probabilité de mourir dans un lit d'hôpital est 10 fois plus grande que dans son lit à la maison1 ». Ou bien : « 1/3 des accidents de la route étant dus à des conducteurs alcooliques, qu'est ce qu'on attend pour punir les 2/3 de conducteurs sobres responsables de la majorité des accidents ? »... Plus sérieusement maintenant. Une étude anglaise a prouvé que les gens habitant près de pylônes à haute tension étaient significativement plus souvent malades que le reste de la population. La différence saute aux yeux. Related:  Conspirationnisme et complotismeL'info en ligne: mesurer sa fiabilitéCauses, conséquences et corrélation

L’évidence du complot : un défi à l’argumentation. Douter de tout pour ne plus douter du tout 1Dans le prolongement des travaux menés en collaboration avec Emmanuelle Danblon (Danblon & Nicolas 2010, 2012), cet article se propose d’analyser certains mécanismes langagiers et argumentatifs saillants à l’œuvre dans ce qu’on appelle, par habitude, les « théories du complot ». Grands récits ou historiettes, ces « théories » traduisent (et bien souvent trahissent) une certaine tournure de l’esprit qui, tout en affichant son objectivité absolue, s’attache à mettre en cohérence des événements épars prélevés çà et là dans la réalité observable. Elles intègrent ces événements à l’intérieur d’une trame narrative déterministe (mais non assumée comme telle) capable de leur donner du sens et de l’épaisseur ; capable, en somme, de les faire parler. 2En d’autres termes, les théories en question pointent et dévoilent les supposées raisons cachées qui justifient qu’on présente les faits collectés en un seul geste discursif, d’un seul trait. 26(1) « À qui profite le crime ?

Les corrélations de l'absurde - Courrier international Ce n’est pas parce que deux courbes se ressemblent qu’il y a un lien entre elles. Le coefficient de corrélation est un indice qui mesure la relation linéaire entre deux courbes statistiques. Ce coefficient de corrélation varie de -1 à +1. Un coefficient de corrélation de -1 indique une relation inversement proportionnelle entre deux courbes (quand l’une est au plus bas, l’autre est au plus haut). La valeur +1 au contraire indique une parfaite similitude entre deux variables. A zéro, il n’y a aucune corrélation entre les variables. Comme le montrent nos exemples, un fort coefficient de corrélation n’établit pas un lien de cause à effet (ce n’est pas parce que A augmente que B augmente). Mais la ressemblance entre deux courbes statistiques peut également relever de la pure coïncidence, comme le montrent certains de nos exemples. L’hebdomadaire de Hamburg Die Zeit publie chaque semaine dans sa rubrique “Wissen in Bildern” (Le savoir en images) une infographie originale.

Sur l’inversion possible causes-conséquences Voici un exemple de raisonnement « à la Coluche » pris dans les médias. Il aidera en outre à la prise de distance nécessaire par rapport à cet outil extraordinairement utile et dangereux qu'est le Web. Les deux articles suivants traitent de l’effet de l’exposition des enfants aux animaux domestiques sur le développement des allergies. Il est intéressant de faire comparer ces deux articles aux élèves afin de leur faire identifier l’erreur de raisonnement qu’on trouve dans chacun d’eux. L'idée générale est que la présence précoce des chiens immuniserait en quelque sorte les enfants. Il est à noter que le texte 2 est un peu plus prudent. Ce genre d'analyse est donc bien « à la Coluche », il tend à prendre les causes pour des conséquences (ne pas aller à l'hôpital en cas de maladie car on y meurt davantage).

Moi président : "Les profs doivent s'armer pour répondre aux théories du complot" Sa proposition Assurer une formation pluridisciplinaire des profs pour qu'ils soient mieux armés face aux questions d'actualité des élèves. A mon sens, la formation d’un professeur ne devrait pas se concentrer uniquement sur sa discipline (les maths, l’anglais, etc.), mais demeurer pluridisciplinaire le plus longtemps possible. Cela aiderait les enseignants à répondre aux questions des élèves provoquées par l’actualité, qu’elles concernent les médias, la laïcité ou qu'elles soient teintées de complotisme. Pourquoi les profs d’histoire se retrouveraient-ils seuls à s'occuper des cours d’éducation civique ? J'apprécie beaucoup le fonctionnement par projet : les enseignants ont plus de libertés pour innover. Son histoire Et soudain, une avalanche de livres. En 2009-2010. Elle peaufine alors un projet de cours qu’elle propose au chef d’établissement. Elle passe donc un été à lire des études consacrées au négationnisme de la Shoah, à la propagande nazie, à la manipulation des foules.

Déconstruire le conspirationnisme Ce 12 février, l’entretien du SIG consacré aux théories du complot et au conspirationnisme a réuni Rudy Reichstadt, directeur de l’Observatoire du conspirationnisme - Conspiracy Watch, Laurent Bazin, journaliste et co-auteur de « Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots », et Nicolas Vanderbiest, chercheur à l’université de Louvain spécialiste en e-réputation. A cette occasion, ils ont pu décrypter les ressorts psychosociologiques du conspirationnisme et discuter le rôle d’Internet dans ses mécanismes de développement. "On nous cache tout, on nous dit rien!" - Les... by gouvernementFR La massification d’Internet constitue en effet un événement important dans l’histoire du conspirationnisme. Le conspirationnisme, un objet historique et politique à part entière Le directeur de ConspiracyWatch énonce quatre caractéristiques distinctives d’un discours conspirationniste : À ces quatre attributs du discours conspirationniste répondent quatre fonctions psychosociales : . Comme pour

Interview d'Emmanuel Taïeb - Le Figaro INTERVIEW - Enseignant à Sciences Po Lyon et spécialiste du conspirationnisme, Emmanuel Taïeb analyse le succès des théories du complot après les attentats à Paris. Selon lui, elles peuvent pousser certains à l'action violente. Le Figaro. - Pourquoi tant de théories de complot après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hypercacher ? Emmmanuel Taïeb - Ces «théories» surgissent à chaque fois qu'un évènement est complexe à assimiler pour une société. -Les jeunes sont-ils plus réceptifs aux théories du complot? Ils ne sont pas les seuls. -Le conspirationisme est-il dangereux? Il faut s'en inquiéter, car le discours conspirationisme vise à désigner des bouc-émissaires. Rumeur ou information ? Niveau 4ème, 3ème, Lycée Quelle est la différence entre une rumeur et une information ? C’est précisément au journaliste qu’il incombe tout particulièrement d’établir la différence entre les deux. Pour celui qui l’apprend, une information possède au moins deux caractéristiques essentielles : elle a un auteur (le journaliste) et une source authentifiée, généralement précisée par le journal qui la publie, lequel se porte garant de cette information. En effet, dès lors que l’information est publiée, le journaliste qui en est l’auteur s’engage à avoir vérifié l’authenticité de cette information auprès de ses propres sources (recoupement). La rumeur, tout au contraire n’a pas d’auteur : on la tient d’untel, qui lui-même… Le recoupement est quasi impossible (s’il l’était, la rumeur deviendrait une information !). Anodines ou dangereuses, les rumeurs occupent une place non négligeable dans notre univers quotidien. Le travail qui est proposé ici est sommaire.

Top 10 des raisons de se convertir au Pastafarisme, la religion ultime On parle beaucoup de djihad, de prêtres pédophiles, de guerres de territoire, bref les religieux défraient la chronique et souvent pour le pire. On sait bien qu'il ne faut pas faire d'amalgame et que les maux évoqués plus haut concernent une minorité de croyants, mais si on vous disait qu'on avait trouvé une religion sans connards, sans rite débiles et contraignants, bref la religion du futur vous diriez quoi ? Lisez ce top sur le Pastafarisme pour découvrir pourquoi êtes fan de ce culte sans le savoir : Leur divinité est un monstre fait de spaghettis qui vole Ce qui est quand même 'achement classe. Si vous prouvez qu'ils ont tort, ils vous offriront 1 million d'euros Si, si. Le paradis pastafarien comporte une usine à strip-teaseur/se et un volcan à bière C'est quand même autre chose que des petits angelots chelous avec du bide qui n'ont pas de sexe. Chez les pastafariens, on ne se met pas à genoux devant dieu Ni allongé d'ailleurs. Pastafari brothers ans sisters !

L’information chez la jeunesse en difficulté: Facebook et petites vidéos L’éveil du jeune citoyen par l’information est un débat récurrent. Mais quand on aborde ce thème, on réfléchit en général aux jeunes qui, par leur environnement social, familial et scolaire aspirent à suivre l’actualité et sont préparés à cette pratique culturelle. On songe rarement à ceux qui sont le plus éloignés de la sphère de l’information généraliste, soit en raison de leurs difficultés scolaires, soit parce que le milieu dans lequel ils sont élevés n’est pas porteur ; on songe rarement aux jeunes qui risquent d’avoir un parcours semé d’embûches, qui seront presque tous orientés vers un métier manuel. Or ces adolescents et post-adolescents – entre 15% et 25% des jeunes selon les méthodes de calcul – forment le terreau de l’abstention électorale ou du vote d’extrême-droite (voir mon article du 16 décembre 2015, Le choc ou le breaking point), et les médias auraient un intérêt civique à toucher cette fraction délaissée des 16-25 ans.

Related: