background preloader

Nota Bene

Nota Bene
Hier nous étions le 1er avril. Même que j'ai eu droit à un poisson collé sur mon blouson par une espiègle adolescente de 5e pendant le Club SF. Par contre, ce dont les élèves ne se doutaient pas, c'est que certains professeurs avaient eux aussi envie de s'amuser ce jour-là. Niveau de classe : 5e Objectif de la séquence : connaître l'importance d'évaluer et savoir évaluer la fiabilité d'une source d'information, en particulier sur le web. Notions abordées : source d'information / fiabilité d'une source d'information. Pré-requis : savoir naviguer sur un site web. Modalités d'organisation : en présence du professeur-documentaliste et du professeur d'histoire-géographie / en salle multimédia. Nombre de séances : deux séances de 55 min. Evaluation : formative / sommative : validation de la compétence 2 du domaine 4 du B2i collège : "Identifier, trier et évaluer des ressources". Le déroulement de la première séance : Installation / appel des élèves (5 min.) Bilan et perspectives : Related:  Blogs de docsLa fiabilité de l'information sur internetEMI

Pages de Doc – …pour partager documents de travail, réflexions et doutes qui font notre quotidien de prof-doc! Véridicité de la source I. La source d'une information est le lieu de son énonciation, énonciation d'un discours particulier révélant les fondements, les intérêts et les enjeux du destinateur du message. La véridicité, appliquée à la source de l'information, consiste, par la recherche des intérêts manifestés par ce discours, à établir le rapport entre le contenu de l'information et une certaine représentation de la vérité. Ainsi, par exemple, des informations sur l'évolution de l'emploi manifestent des discours différents selon qu'ils proviennent de source institutionnelle ou syndicale. II.

Atelier de sensibilisation à la vie privée sur Internet : 2 supports pédagogiques de l’EPN Les Tracols – Saint-Jean-en-Royans (26) Guillaume Raverdy, animateur/formateur multimédia de l’EPN Centre Ressources Multimédia de l’association Les Tracols à Saint-Jean-en-Royans (dans le Vercors) partage sur son blog sa passion des technologies et de la formation via des articles et de ressources pédagogiques. Cet animateur dynamique est l’auteur de deux documents pédagogiques (en Creative Commons) établis dans le cadre des ateliers de prévention organisés par le collège B. Malossane de Saint-Jean-en-Royans, où il est intervenu 1en 2010 auprès des jeunes de 4e (soit auprès de 80 adolescents) pour échanger à propos de la vie privée sur Internet et l’usage de Facebook. Ces ressources pourront aider des animateurs multimédia en EPN (espaces publics numériques) à mettre en place des animations sur la même thématique : Télécharger le scénario d’animation avec les objectifs pédagogiques (2 pages en pdf) déclinée en 4 objectifs : Télécharger le support d’animation délivré aux jeunes après l’intervention (1 page en pdf) :

EMI : Une séquence pour travailler les compétences au collège "J'ai la volonté de travailler sur les pratiques info-documentaires des élèves", explique Nicolas Cordray, professeur d'histoire-géographie au collège E Maupas de Vire (14). Il livre une belle séquence d'éducation aux médias. Les élèves sont invités à effectuer une recherche sur el thème de l'évolution, un sujet qui se prête aux dérapages de tous genres, notamment de groupes religieux. " Par groupe de 2-3, il est demandé aux élèves de sélectionner quelques sites pour permettre aux élèves d'une autre classe de réaliser un exposé sur un sujet donné par l'enseignant : "Darwin et le darwinisme", explique N Cordray. " Le choix a été fait d'un sujet a priori hors du champs des compétences des élèves, afin que la stratégie de sélection repose avant tout sur des "gestes", et non pas par le filtre des connaissances". " Le sujet est susceptible d'amener les élèves à se confronter à des sites aux contenus peu fiables d'un point de vue scientifique. La séquence Des productions d'élèves

Doc à bord | Professeure documentaliste Validation des sources I. La norme ISO 8402 définit la validité comme le statut correspondant à la «confirmation par examen et apport de preuves tangibles que les exigences particulières pour un usage prévu spécifique sont satisfaites». Cette définition, appliquée aux données informationnelles proposées dans les documents, projette sur l'écran de la recherche trois faisceaux d'interrogations distinctes : la validation, l'évaluation et la pertinence, concepts qu'il importe de distinguer. La validation est un processus critique engagé par le destinataire d'une donnée informationnelle. En effet, à l'instar des mots évaluation et valorisation, le mot validation est un dérivé du verbe latin valere «être fort, bien portant». Ce processus de valorisation concerne bien l'attribution, par le destinataire, d'une valeur à la donnée. Par ailleurs, on peut rapprocher le concept de validation de celui de véridicité, puisque tous deux interrogent la source.

Quels objectifs sur les réseaux sociaux ? | Ambasdr Les objectifs sur les réseaux sociaux, c’est souvent un point flou dans une stratégie Social Media. Et pourtant il s’agit du point le plus important à mes yeux lorsqu’on met en place une stratégie de présence sur les médias sociaux. Non seulement, ces objectifs vont permettre de convaincre ceux qui ne le sont pas (ou tout du moins d’essayer) mais ils vont également vous permettre de vraiment suivre l’efficacité de votre stratégie, et de redresser la barre si nécessaire. Ces objectifs ne doivent pas être uniquement réfléchis par la base opérationnelle dans l’entreprise. Si c’est le Community Manager fraîchement arrivé qui vous propose tous les objectifs à suivre c’est un vrai problème. Les objectifs de présence sur les réseaux sociaux doivent être définis par l’ensemble des parties prenantes : direction, pôles communication et marketing, équipes opérationnelles sur les médias sociaux… En bref, chacun doit pouvoir donner son avis en amont et surtout définir ce qui est important pour lui.

IRD séquence 3 : la presse - séance 2 : le UNE de presse Cette année j'ai fais le choix de travailler avec les 6èmes uniquement sur la presse papier en EMI. Cette séance n°2 a pour objectif d'aborder avec eux la notion de Une de presse et notamment en terme de structuration. J'aborde aussi la relation entre un titre - une image et un chapeau. Enfin je fais un serious game en dernière demie-heure sur tout ce qu'on a abordé. Je reconnais que la séance fait un peu "fourre - tout" sur la presse. Activité 1 : Définir ce qu'est une UNE de presse + analyser une UNE de presse en répondant à un questionnaire ( j'ai choisi le journal 20 minutes). Activité 2 : A l'aide des définitions de tribune, manchette, ventre, pied...etc essayer de reconstituer une UNE qui a été découper en morceaux ( j'ai pris la UNE de Metronews, qui est assez claire). Activité 3 : Les élèves ont 6 titres d'articles, 6 chapeaux et 6 images, ils doivent associer l'ensemble. Activité 4 : Le serious game de révision ( 25 minutes) : Mission 3 : Arthur et la presse, d'IRD au CDI.

Vérité ou véracité de l'information ? Fin décembre 2015, l'enquête annuelle de l'Institut OpinionWay mandaté par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) rapporte que seulement 24% des Français ont confiance dans les médias. Ceux-ci ne nous diraient pas la vérité d'où cette perte de confiance…Oui les médias ne disent pas LA vérité et c'est tant mieux ! La véracité des faits face à une pseudo-vérité La vérité est une "connaissance reconnue comme juste, comme conforme à son objet et possédant à ce titre une valeur absolue, ultime.". En journalisme, il n'y a pas de vérité ultime. Plus que la vérité, c'est donc la véracité des faits rapportés qui compte, c'est-à-dire la "qualité de celui/celle qui se garde de l'erreur et s'emploie à l'éviter dans ses paroles ou dans ses écrits." Déontologie et méthode journalistique au service du lecteur Cette honnêteté intellectuelle repose sur le respect des règles de déontologie du métier et le respect d'une démarche intellectuelle rigoureuse.

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Il est tout à fait possible d’éduquer nos élèves à Internet sans entrer systématiquement par les les dangers et ainsi promouvoir les usages constructifs tout en prévenant les dérives… Pourquoi ? Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques. Comment ? L’idéal est de pouvoir intégrer le numérique au quotidien de nos cours afin d’éduquer nos élèves en contexte d’utilisation réelle et concrète au service de leurs apprentissages. Et pour avoir de l’aide et des supports ? J'aime :

Professeur ET Documentaliste Lorsque j’ai choisi de passer le CAPES de documentation, je savais ce métier en pleine mutations et j’ai trouvé que cela était un défi intéressant à relever. Cependant ces derniers temps (depuis quelques mois) les débats et échanges se font vifs et nous ne sommes parfois pas loin d’une scission dans les points de vue et les regards portés sur notre fonction multiple et riche. Suite à certains de ces échanges sur la place de la formation et la mise en oeuvre d’espaces documentaires revus appelés learning center ou 3C, je me suis sentie très mal à l’aise et j’ai eu besoin d’écrire mon ressenti et de le partager, voici ce texte avec une ou 2 remarques de collègues qui ont pris le temps (et je les en remercie) de m’accompagner dans mon questionnement que j’élargis avec cette publication sur mon blog. “J’ai un peu de mal à me positionner au coeur des débats actuels (qui peuvent rapidement devenir houleux o_O) quant à l’évolution de notre profession. Quelques pistes en réponse :

Related: