background preloader

15 mauvaises raisons de ne pas être féministe

Publié initialement le 23 juillet 2011 Parce que parfois, on a l’impression que tous les prétextes sont bons… « Je ne suis pas d’accord avec les féministes » Sauf si tu es contre les droits des femmes, ça va être compliqué de ne pas être d’accord avec les féministes, tout simplement parce que leurs positions sont incroyablement variées. Si tu penses que les hommes viennent de Mars, tu es féministe essentialiste (tu crois qu’il y a une « essence » masculine ou féminine). Si tu penses qu’on est humains avant tout, tu es anti-essentialiste. « Je n’aime pas les mots en -isme » Les mots en -isme sont souvent des concepts. « Les féministes s’occupent des mauvais combats » Les anti-féministes citent souvent les Chiennes de Garde comme exemple du féminisme français. « Les féministes répètent toujours la même chose » Bah elles seraient ravies d’arrêter, mais comme la situation ne change pas… les discours non plus. Formidable. « Je trouve qu’on est déjà allées trop loin dans l’égalité » Non.

http://www.madmoizelle.com/15-mauvaises-raisons-de-ne-pas-etre-feministe-50632

Related:  FondamentauxFéminismeClichés sur le féminismefeminisme

L'humour est une chose trop sérieuse... Lui : Wah, hé, faut que je te montre un truc, tu vas trop te marrer. C'est un test dans le dernier Consoles +, c'est trop bon. Moi : ... Lui : Tu ris pas ? Moi : Désolé, le sexisme, ça me fait pas franchement rire. Lui : Wah, c'est bon, c'est de l'humour quoi. Les FEMEN : retour sur l'histoire du mouvement et son apport Olivier Goujon est l'auteur de "FEMEN : histoire d’une trahison", aux éditions Max Milo. Celui qui fut le premier à réaliser des sujets sur ce mouvement féministe en Ukraine, en 2009, a voulu à propos de ce mouvement : 1) Dire sa genèse 2) Etablir son apport historique 3) Raconter l’histoire factuelle, la vraie, parce que cela n’avait jamais été fait. 1/ La genèse du mouvement "renvoie au contexte historique en Ukraine à ce moment-là. Le contexte c’est l’histoire récente, la chute du mur de Berlin, l’abolition des droits de douane, l’invasion du pays par l’économie de marché, toute l’injustice qui en découle.

Féminisme : les idées reçues M'a récemment été faite sur twitter cette réponse qui recense de façon magistrale à peu près tous les poncifs imaginables sur le féminisme. Allons y donc gaiement : 1. Hommes et femmes sont différents et complémentaires : L'IRM nous a permis d'étudier le fonctionnement du cerveau. Ainsi on a découvert qu'on a tous et toutes un cerveau différent, y compris les jumeaux. Le mouvement féministe Il ne faut pas chercher une définition rigide et arrêtée du féminisme. Le féminisme n'est pas un mouvement homogène et centralisé. On se définit, on se reconnaît comme féministe. Le féminisme est issu de l'analyse par les femmes de leur vécu en tant que femmes (comme construction sociale, politique et historique), d'une prise de conscience de leur oppression et exploitation spécifiques et de la nécessité de se regrouper et de s'organiser sur leurs propres bases pour développer la solidarité et lutter contre les institutions et les structures patriarcales.Dans les sociétés où il s'est manifesté, le féminisme a donné lieu à une grande variété de stratégies et d'actions dans virtuellement tous les domaines (éducation, santé, travail, langage, lois, etc.) et tous les milieux (des quartiers populaires aux institutions de recherche ou gouvernementales). Il ne faut pas chercher une définition rigide et arrêtée du féminisme. Le féminisme n'est pas un mouvement homogène et centralisé.

...pour être laissée à des rigolos Moi : Tagazok, gars. . Moi : Ah, ben, ça tombe bien, je me suis justement retiré dans un fjord perdu de la Norvège pour réfléchir au sens des propositions humoristiques. Lui : ... Moi : Bon, d'accord, je suis juste occupé à ré-exploser Ganondorf. L'Université d'été du féminisme signe une première journée agitée - Marie Claire L'événement aurait pu juste réjouir, mais il a provoqué la polémique dès ses balbutiements. Au printemps dernier, le secrétariat d'État en charge de l'égalité femmes-hommes annonce la tenue de la première Université d'été du féminisme, les 13 et 14 septembre 2018, à la Maison de la Radio. Au programme : une multitude de débats (égalité salariale, femmes au foyer, violences sexuelles, contraception, etc), avec des intervenants de tous horizons.

Pour en finir avec les faux exemples sur le féminisme aux Etats-Unis Quand on commence à parler de féminisme aux Etats-Unis, certains commentateurs ont une réponse toute prête: de toutes façons là-bas, les hommes évitent de monter dans un ascenseur seuls avec une femme de peur de se faire accuser de harcèlement sexuel... Est-ce qu'on veut vraiment vivre dans une telle société? Depuis l'affaire DSK et les débats qu'elle a engendrés, ce commentaire apparaît régulièrement au bas d'articles sur les sites du Nouvel Observateur, Libération, Le Figaro, Les Echos, ou encore Slate.fr. publicité

Je ne suis pas féministe, mais… Est-ce que ça t’arrive de commencer une phrase par «Moi je suis pas féministe, mais…»? De rire de ces féministes qui sont extrémistes, insensées, à côté de la plaque? Si on te décrivait comme féministe, tu trouverais ça insultant? Eh bien j’ai une mauvaise nouvelle pour toi: tu es peut-être bien un ou une féministe quand même. En fait il y a un test assez simple. Le côté biaisé de la Force ! Après cet article, mes camarades du forum ubuntu-fr se sont dit que ce serait chouette de faire plein de réponses simples de ce genre à des questions basiques qu’on entend souvent dans les conversations et débats sur le féminisme. Il y a vraiment des remarques qui reviennent à chaque fois et certaines sont vraiment très agaçantes, d’autant plus que son auteur est persuadé d’avoir trouvé une super faille. Ainsi est née la F.A.Q. du sexisme accessible aux débutants ! Merci aux nombreuses auteures, crédits à la fin de l’article. Merci aussi aux personnes qui n’ont pas signé. Si vous avez participé et n’êtes pas mentionné, signalez le en commentaire !

Related: