background preloader

Are you a feminist?

Are you a feminist?
Related:  FondamentauxViolences faites aux femmes (et parfois aussi aux hommes)

...pour être laissée à des rigolos Moi : Tagazok, gars. . Moi : Ah, ben, ça tombe bien, je me suis justement retiré dans un fjord perdu de la Norvège pour réfléchir au sens des propositions humoristiques. Lui : ... Moi : Bon, d'accord, je suis juste occupé à ré-exploser Ganondorf. Tu vois, il y a une référence à l'homosexualité. Lui : D'accord, on retrouve bien le décalage non ? Lui : Tu es sûr que c'est un bon exemple ? Lui : Et le fait qu'on ne "le pense pas", ça ne peut pas être un élément qui modifie le sens de la proposition alors ? Note : Une fois de plus, ce dialogue, bien qu'inspiré de faits réels, est fictif : je ne m'arrête jamais au milieu d'un boss.

Mon corps m'appartient Hello all, Comme vous l’avez sûrement remarqué, la galerie Mon corps m’appartient a vécu un standby monstrueux de plusieurs moi. Les raisons en sont multiples, la principale étant que je n’ai pas du tout eu le temps d’ouvrir Tumblr pendant des mois (alors que j’y étais auparavant assez accro), et que j’ai dû me concentrer sur d’autres projets personnels urgents et très importants. Ayant repris des études à la rentrée et ayant vraiment envie que ça se passe pour le mieux, j’ai décidé de demander à ma meilleure amie, du Tumblr misandre-radicale de m’aider pour tout ce qui est modération des nouvelles photos. La galerie reprend donc du service et c’est 100% grâce à ma super copine, donc un gigantesque merci à elle, en qui j’ai toute confiance et qui a déjà commencé à s’occuper du chantier que j’ai laissé, avec efficacité et bienveillance.

La pilule du féminisme – Entrez dans la matrice J’ai avalé la pilule du féminisme. Cette expression, on l’entend souvent de la part des féministes, ou – si vous préférez – dans la bouche de celles et ceux qui se sont rendus compte. Une métaphore bien trouvée et dans laquelle on peut lire une référence à la pilule contraceptive, cette pastille journalière pour laquelle les féministes se sont battu·e·s et ont vaincu. Mais pas seulement. Le webcomic Sinfest du nippo-américain Tastuya Ishida illustre parfaitement ce processus dans sa série The Sisterhood (qui commence ici). La Sororité. La pilule rouge… – Pop. Mon Dieu. Et le sexisme, soudain, est partout. Dans la bouche du présentateur d’une éternelle émission matinale quand, à l’annonce d’une chronique sur un triolet de nouveaux talents féminins, demande immédiatement si elles sont jolies – ce sont des artistes, c’est leur voix et leur talent qui nous intéresse. Dans la bouche de vos amis, de votre famille, quand ils parlent de comportements de « garçons » et de « filles ». Like this:

L'humour est une chose trop sérieuse... Lui : Wah, hé, faut que je te montre un truc, tu vas trop te marrer. C'est un test dans le dernier Consoles +, c'est trop bon. Moi : ... Lui : Tu ris pas ? Moi : Désolé, le sexisme, ça me fait pas franchement rire. Lui : Wah, c'est bon, c'est de l'humour quoi. Note : ce dialogue est évidemment fictif, bien qu'inspiré de nombreuses discussions réelles : personne n'est capable de m'écouter aussi longtemps.

« Illusions of the Body », des clichés qui célèbrent le(s) corps humain(s) Illusions of the Body est une série de photos par Gracie Hagen, dans laquelle elle déconstruit les canons de beauté en présentant les mêmes corps dans diverses postures. C'est une évidence : certaines postures sont plus flatteuses que d'autres. Aux femmes, par exemple, on apprend à redresser la tête gracieusement, à rejeter les épaules en arrière pour faire ressortir la poitrine, à cambrer les reins, à porter des talons qui galbent les fesses et affinent les jambes... Gracie Hagen, dans sa très belle série de photos Illusions of the Body (Les illusions du corps), s'est penchée sur ce sujet en immortalisant deux fois ses modèles : une première fois dans une pose flatteuse, une seconde dans une posture moins gracieuse. Elle explique sa démarche ainsi : « Illusions of the Body s'attaque aux normes régissant ce à quoi on pense que nos corps doivent ressembler. Un bien beau message délivré via des photos assez frappantes. Partage sur les réseaux sociaux & viens réagir sur le forum !

Contre le masculinisme. Petit guide d'autodéfense intellectuelle Cette brochure se veut un outil « d’autodéfense intellectuelle » : nous proposons ici quelques pistes pour identifier les discours et les pratiques de ce mouvement réactionnaire que l’on nomme le masculinisme, de manière à pouvoir mieux les repérer et les « démonter ». Pour nous, tout a commencé à Grenoble, un soir de janvier 2011, où nous nous sommes retrouvé.e.s quelques potes à la projection d’un documentaire intitulé « Des hommes en vrai » [1] ; projection organisée par la mairie de Grenoble et en présence des membres du Réseau Hommes Rhône-Alpes (voir la partie 1). Nous avons été atterré.e.s par ce que nous avons vu et entendu ce soir-là, et nous avons alors décidé de réagir. Nous avons commencé à mieux nous informer sur « le masculinisme » et à mettre en place un travail de veille. Cette brochure est la retranscription de cet exposé, augmentée des recherches que nous avons effectuées depuis. Le texte se découpe en quatre parties. Collectif Stop.Masculinisme, juin 2012.

15 mauvaises raisons de ne pas être féministe Publié initialement le 23 juillet 2011 Parce que parfois, on a l’impression que tous les prétextes sont bons… « Je ne suis pas d’accord avec les féministes » Sauf si tu es contre les droits des femmes, ça va être compliqué de ne pas être d’accord avec les féministes, tout simplement parce que leurs positions sont incroyablement variées. Si tu penses que les hommes viennent de Mars, tu es féministe essentialiste (tu crois qu’il y a une « essence » masculine ou féminine). Si tu penses qu’on est humains avant tout, tu es anti-essentialiste. « Je n’aime pas les mots en -isme » Les mots en -isme sont souvent des concepts. « Les féministes s’occupent des mauvais combats » Les anti-féministes citent souvent les Chiennes de Garde comme exemple du féminisme français. « Les féministes répètent toujours la même chose » Bah elles seraient ravies d’arrêter, mais comme la situation ne change pas… les discours non plus. Formidable. « Je trouve qu’on est déjà allées trop loin dans l’égalité » Non.

Le manuel du vrai mec A tous les faux mec de ma vie: je vous aime les mecs ! Le vrai mec est un drôle d’animal. Au niveau évolutif, on pourrait le classer comme chaînon manquant entre le chien en rut et l’amibe, si ça ne faisait pas autant plaisir aux créationnistes. Et ce serait oublier son petit côté robotisé qui fait de lui un animal pas tout à fait organique. Mais tellement fonctionnel ! Mais qu’est-ce qu’un vrai mec? Le vrai mec promène donc son patrimoine génétique et le distribue fièrement et avec une grande prodigalité, sans forcément regarder sur qui ou sur quoi il saute. Car oui, sous ses dehors d’androïde priapique, le vrai mec ressent quelque chose: l’envie de baiser, et il ne faudrait pas voir à l’en priver. La pire chose qu’il puisse arriver au vrai mec, c’est d’être castré. Attention Mesdames et Mesdemoiselles, n’oubliez pas le caractère monofonctionnel du vrai mec. Faire la cuisine, y compris chauffer des pâtes. Attention, le vrai mec peut être dangereux. Le monde va à vau-l’eau.

What No One Else Will Tell You About Feminism But this is the problem you bring up a contentious issue, ask if you a feminist if you believe differently and say you don't want to talk about the issue. A little too cute no? I think you can clearly be a feminist and think abortion is wrong, a bad choice, perhaps even immoral. You can try to persuade women not to get them and refuse to get one yourself even if you know your baby is going to die within weeks of birth. You can do all that and be a feminist. It is the legal issue that is more problematic. So why would the state have the right to demand that women of reproductive age donate their bodies to bring another citizen to life? Additionally, the attempt to control this choice is fought over just as hard even if the individual to be born wil die in a few weeks or months, even if that death will painful, or prolonged torment (like Tay-Sachs).

La F.A.Q. du féminisme | Le côté biaisé de la Force ! Après cet article, mes camarades du forum ubuntu-fr se sont dit que ce serait chouette de faire plein de réponses simples de ce genre à des questions basiques qu’on entend souvent dans les conversations et débats sur le féminisme. Il y a vraiment des remarques qui reviennent à chaque fois et certaines sont vraiment très agaçantes, d’autant plus que son auteur est persuadé d’avoir trouvé une super faille. Ainsi est née la F.A.Q. du sexisme accessible aux débutants ! Merci aux nombreuses auteures, crédits à la fin de l’article. Merci aussi aux personnes qui n’ont pas signé. Si vous avez participé et n’êtes pas mentionné, signalez le en commentaire ! Ce document peut évoluer ! Diffusez, complétez, mais respectez les termes de la licence Creative Common indiquée dans le footer de ce blog. Sommaire « Le » féminisme Le sexisme autres F.A.Q. Y en a que ça ne dérange pas Y a que les féministes qui râlent C’est déjà bien ici C’est pire ailleurs Y a pas plus important ? Moi je ne suis pas sexiste d’abord

J’ai subi la « bonne baise» (viol) selon SeductionByKamal Sur le site Seduction By Kamal (SBK), un article intitulé "Comment Bien Baiser" encourage les hommes à violer les femmes. L’auteur, Jean-Baptiste Marsille, y accumule des mythes sur le viol et l’absence de valeur du consentement, ainsi que des amalgames toxiques entre sexualité et violence érotisée. Il se fait ainsi l’avocat des violeurs et encourage d’autres hommes à le devenir. Voici à présent le point de vue des violées : témoignage et analyse d’une femme qui a subi un viol dans ces conditions. Elle dénonce aussi l’industrie des pick up artists, mais aussi des sites de rencontre, qui exploitent et promeuvent la culture du viol à des fins mercantiles. [Edit - 10-09-13 : ce texte est la propriété de la personne qui l'a écrit. Mon violeur est un jeune homme de 26 ans, doctorant en électronique et ingénieur diplômé d’une grande école. C’est arrivé il y a juste quelques mois. Au milieu de la conversation, il m’a soudainement embrassée. Comment aurai-je vécu ça, il y a quelques années ?

7 péchés pour une féministe Tout a commencé je ne sais trop quand, est-ce le monde féminin ou moi que j’ai souhaité protéger ? Est-ce l’intégrité des Femmes ou la mienne que j’ai souhaité sauvegarder ? tant avant tout un être humain, je pense que mon égoïsme a précédé mon engagement auprès des Femmes et c’est jour après jour que je suis finalement devenue ce que l’on appelle… une féministe. Arf ! Hommes et Femmes me collent parfois sur le front ou me poignardent dans le dos ces post-it. Mais aujourd’hui j’ai décidé d’avouer mes torts et d’accepter la critique. Et j’ai découvert deux dimensions à cette cause que je voulais défendre. Et puis, évoluant loin de ces actes répressibles, j’ai également entrevue, plus près de moi, une autre forme d’horreur, de soumission, de violence et d’humiliation directe. Alors voilà, je confesse mes défauts : l’utopie et l’acharnement. Mea Culpa…

Related: