background preloader

Le numérique pour réussir dès l'école primaire

Le numérique pour réussir dès l'école primaire
L'utilisation du numérique dans le système éducatif est aujourd'hui l'objet de nombreuses annonces et initiatives : Parmi cette multitude d’actions, comment se lancer ? Par quoi commencer ? Et surtout, comment faire les bons choix ? Nos travaux, par les analyses effectuées, la revue de la littérature scientifique, les auditions d’experts et les ateliers collaboratifs que nous avons menés, nous ont permis de forger des convictions fortes sur le numérique à l’école primaire. Ce sont les fondations sur lesquelles pourrait s’édifier un système éducatif français où le numérique favorise la lutte contre l’échec scolaire.

http://www.institutmontaigne.org/fr/publications/le-numerique-pour-reussir-des-lecole-primaire

Related:  Ecole numériqueCulture numériquele numérique en maternelle et en primairelaurentheiseractualité et ressource pédagogique

L‘école – Lab School Qui sommes-nous ? La Lab School de Paris est une école innovante, bilingue, solidaire, laïque et éco-responsable. Elle accompagne les enfants aussi bien dans l’acquisition des connaissances que dans la globalité des apprentissages, pour leur permettre de devenir des citoyens responsables, éclairés, autonomes, solidaires et épanouis. Quels niveaux ? Bernard Stiegler : «Avec le numérique, nous sommes dans l’obligation de repenser l’éducation» *Bernard Stiegler enseigne la philosophie aux universités de Compiègne et de Londres, président du l’association Ars Industrialis, directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Georges Pompidou (IRI), membre du Conseil National du Numérique. Pourquoi l’éducation devrait-elle changer ? L’éducation doit changer parce que le savoir a changé.

Utilisation des Qr codes en classe – Craie @ TICE Un Qr code, c’est ça : une sorte de code-barres. Qr signifie quick response, en d’autres termes, cela signifie qu’il peut être décodé rapidement à l’aide d’un smartphone, une tablette, un lecteur de code-barres ou une webcam. Les You Tubeurs que les ados aimeraient avoir comme profs (...ou comment réviser avec You Tube !) Une sélection de YouTubeurs que les adolescents aimeraient avoir comme profs et qui les aideront à réviser (et à aimer certaines matières). Toutes les matières (ou presque) sont représentées pour réviser avec You Tube : françaishistoire géophysique chimiephilosophiemathématiquesanglaissciences Source : Chaine YouTube Trash, l’encyclopédie vidéo de culture (page Facebook) Voici les liens vers les You Tubers présentés : HISTOIRE GEO :Nota BeneDave Sheik

VIDÉO - Mathieu Madénian présente un extrait de son spectacle dans le Grand Studio RTL Humour par Morgane Giuliani "Nu, je fais plus âgé !", assure Mathieu Madénian quand on lui dit qu'il fait plus jeune que son âge, 39 ans. Originaire de Perpignan, l'humoriste est connu pour son sens de la réplique. Auparavant étudiant en criminologie, il a été avocat avant d'arrêter son métier pour la comédie. Les « lab schools » : une voie pour rapprocher enseignement et recherche ? Une « école laboratoire » (laboratory school) est une école adossée à un département d’université ou à une institution qui forme des enseignants. Trois activités complémentaires y sont associées : l’enseignement, la formation et la recherche (Wilcox-Herzog & McLaren, 2012). Du fait de cette structuration, un lien organique se tisse entre éducation et recherche, qui permet de « développer et de tester de nouvelles approches, en modélisant les meilleures pratiques » (Cucchiara, 2010). Le développement des lab schools De telles écoles existent de longue date sur les campus universitaires (Cassidy & Sanders, 2010). Les lab schools ont connu un développement considérable aux États-Unis entre le milieu du XIXe et du XXe siècle et ont joué un rôle majeur dans le champ de la recherche en éducation.

Formateurs - Comprendre et utiliser Internet Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens Qu’est-ce que c’est ? Il existe de nombreux générateurs d’exercices sur Internet qui permettent de créer rapidement différents types d’activités : des QCM/quiz, des textes à trous, des éléments à remettre dans l’ordre, des mots croisés, des dictées… Le plus simple est d’utiliser les outils en ligne. Les établissements disposent très souvent de ce genre d’outil dans leurs plateformes collaboratives ou même dans les ressources privées : aide aux devoirs de Picardie (Edumaxicours/Educlever).

Cubetto : apprendre le code aux enfants sans aucun écran Apprendre les rudiments du code aux enfants, l’écran en moins Apprendre comment marche l’informatique, sans la machine, cela peut sembler assez surprenant, et pourtant c’est le challenge que s’est lancé Cubetto, un projet porté par la jeune start-up Primo Toys. Jouet connecté et intuitif à l’interface ultra kawaii, Cubetto se destine aux enfants de 3 ans et plus, qu’il accompagnera sans écran et écrans problèmes dans l’apprentissage du code et de leur environnement. Le kit de jeu se compose d’un petit robot en bois, de cubes de couleurs et d’un plateau de jeu graphique et joyeux qui dissimule un noyau piloté par un contrôleur Arduino. Les instructions de jeu sont déterminées par les couleurs du plateau et autorisent ou non les joueurs à effectuer des mouvements pour jouer une partie. Le jouet Cubetto s’annonce prometteur et innovant, la campagne de crowdfunding en cours sur Kickstarter rencontre un succès fulgurant puisque plus de 600 000$ ont été récoltés en 15 jours à peine.

Vidéothèque académique Focus on Vimeo L'intégralité de l'intervention de Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes lors de la journée des chefs d'établissement. Grenoble, Canopé, mercredi 16 mars 2016. Plaisir et Classes Inversées Avec Marcel LEBRUN, docteur en sciences, professeur en technologies de l'éducation et conseiller pédagogique au Louvain Learning Lab à Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique). A suivre : - A la base, concernant votre approche, parleriez vous de méthodes, de pratiques, de démarches inversées, de classes inversée ? Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference ! En effet, des méta-analyses ont été faites à ce sujet et dans un premier temps, aucune conclusion n’est généralisable : des études montrent que le numérique apporte une plus-value, d’autres montrent que le numérique est contre-productif et d’autres encore n’arrivent pas à conclure sur la pertinence (ou pas) du numérique …

Peetch : l’appli tourangelle qui séduit les professeurs Info Tours.fr l'actualité de Info Tours.fr Dès le mois prochain, elle sera testée dans une cinquantaine de classes pour faciliter l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. L’aventure de l’équipe de Peetch est une belle histoire. Il était une fois le startup week-end de Tours à Mame : une équipe de 7 invente une application qui permet de créer des histoires depuis son téléphone portable, des récits qu’une communauté est ensuite invitée à poursuivre. Le projet séduit et remporte le premier prix à l’issue de 48h de travail et avec l’objectif de vendre le concept aux marques qui souhaiteraient communiquer de manière originale. Faisons une ellipse d’un an et revenons au présent.

Technologies en classe : les plus et les moins utiles, selon les enseignants Un sondage mené auprès de 1300 enseignants révèle leurs préférences quant à l’utilisation de technologies à des fins d’enseignement et d’apprentissage. Êtes-vous d’accord avec ces choix? En éducation, quelles sont les technologies les plus utiles? Edgar Morin : Réforme de pensée, transdisciplinarité, réforme de l'Université Réforme de pensée et transdisciplinarité Nous savons que le mode de pensée ou de connaissance parcellaire, compartimenté, monodisciplinaire, quantificateur nous conduit à une intelligence aveugle, dans la mesure même où l'aptitude humaine normale à relier les connaissances s'y trouve sacrifiée au profit de l'aptitude non moins normale à séparer. Car connaître, c'est, dans une boucle ininterrompue, séparer pour analyser, et relier pour synthétiser ou complexifier. La prévalence disciplinaire, séparatrice, nous fait perdre l'aptitude à relier, l'aptitude à contextualiser, c'est-à-dire à situer une information ou un savoir dans son contexte naturel. Nous perdons l'aptitude à globaliser, c'est-à-dire à introduire les connaissances dans un ensemble plus ou moins organisé.

Related: