background preloader

Eidos 64 : Pour un humanisme numérique à l’Ecole

Eidos 64 : Pour un humanisme numérique à l’Ecole
Si la révolution numérique est à la mesure de celle de l’imprimerie, en quoi est-elle susceptible de refonder l’humanisme : de changer notre façon de nous cultiver, notre façon de construire notre relation au savoir et aux autres ? Comment l’Ecole peut-elle aider à instituer l’élève comme cet être de culture, doué d’un certain savoir-vivre jusque sur internet ? « Forger l’honnête homme 2.0, citoyen numérique » : tel était le thème du Forum Eidos 64 qui s’est tenu à Bayonne le 27 janvier 2016. Organisée par le département des Pyrénées-Atlantiques en partenariat avec l’Education nationale, la journée a permis de partager les réflexions, de Milad Doueihi ou de Franck Amadieu, et les expériences de nombreux acteurs de terrain pour nous inviter et nous aider à relever le défi … Le numérique : une culture Milad Doueihi, titulaire de la chaire d’Humanisme numérique à l’Université Paris-Sorbonne, est interrogé par Louise Tourret, animatrice de l’émission Rue des écoles sur France-Culture.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/01/29012016Article635896463950168327.aspx

Related:  Autour de culture numérique et éducationAutres ...Réflexions autour du Numérique

Les oubliés du numérique 30 novembre 2015 - Les inégalités d’accès aux nouvelles technologies diminuent très nettement, notamment entre catégories sociales. Reste que 20 % de la population n’utilise pas Internet et que la moitié ne fréquente pas les réseaux sociaux. Entre 1991 et 2015, en France métropolitaine, le taux d’équipement en ordinateur à domicile (un au minimum) est passé de 12 à 80 %, selon le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) [1]. Le téléphone mobile s’est fortement démocratisé ces dix-huit dernières années avec un taux d’équipement de 92 % en 2015 contre 4 % en 1997. Entre 2011 et 2015, le taux de propriétaires de smartphones a été multiplié par trois (de 17 à 58 %). Enfin, en 2015, vingt fois plus de personnes (83 %) se connectent à Internet à domicile qu’en 1998 (4 %).

La fracture numérique n'épargne pas les jeunes On les appelle parfois les “digital native”" mais l’expression est trompeuse, car la génération des “enfants du numérique”" (c’est la traduction québécoise) n’est pas épargnée par l’illectronisme. Cette forme d'illettrisme des temps modernes touchait 17% de la population française en 2019 d’après l’Insee, et pas seulement des vieilles personnes en milieu rural. L’âge est un critère bien sûr, avec le niveau de revenu et d'éducation, mais il n'y a pas de profil type et la période du confinement a permis de le constater plus encore.

Modules pédagogiques Introduction - qu’est-ce que le numérique ? adolescents / adultes Modules en autonomie - écriture collaborative : adolescents / adultes - écriture interactive : adolescents / adultes - écriture multimédia : adolescents / adultes - écriture des traces : adolescents / adultes - écriture sous modèle : adolescents / adultes Module sur la littérature numériqueœuvres numériques : adolescents / adultes Fiche enseignant - écriture collaborative (niveau collège)

Humanités numériques : un concept en définition: Les humanités numériques sont une des tendances fortes du moment. Il reste qu’elles constituent encore un territoire parfois obscur qui ressemble nettement à une forme d’auberge espagnole puisque chacun semble pouvoir y projeter ses propres désirs voire ses propres fantasmes scientifiques. Je ne pense pas y faire exception moi-même. Parfois, je me demande si ce terme ne correspond pas à un prolongement de l’effet web 2.0 mais dans la recherche. Benjamin Loveluck: «Internet est toujours rattrapé par l’envers de la liberté : le contrôle» - Libération La massification d’Internet s’est accompagnée de multiples promesses : liberté d’expression, de création et d’innovation, libre circulation des connaissances… Autant d’idéaux qui semblent battus en brèche par la domination des grandes entreprises de la Silicon Valley et par les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance massive des communications. Le réseau est-il un instrument de liberté ou de contrôle ? Les deux, répond Benjamin Loveluck, chercheur au Centre d’études et de recherches de sciences administratives et politiques (Cersa, CNRS et université Paris-II). Dans Réseaux, Libertés et Contrôle (Armand Colin), il propose, en 350 pages denses, une «généalogie politique d’Internet» qui explore la persistance de cette tension. Et replace l’avènement du «libéralisme informationnel» dans l’histoire longue du libéralisme politique.

Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat. Comment lisons-nous ?

Maîtriser les enjeux de l’inéluctable acculturation numérique de l’Ecole par Jean-François Cerisier et Bruno Devauchelle, Université de Poitiers Elèves, parents d’élèves, enseignants, personnels administratifs ou techniques et cadres de l’éducation font grand usage des technologies numériques tant à titre privé que professionnel. Même si l’institution scolaire semble souvent réticente face au numérique, en discours et plus encore en actes, elle ne peut s’affranchir de cette dynamique d’acculturation qui la dépasse largement. L’Humain au défi du numérique / 2015-2017 Contribuer à l’émergence d’un nouvel humanisme numérique. La Chaire L'Humain au défi du numérique a réalisé un travail de cartographie des mutations anthropologiques induites par le numérique et élaboré un cadre de pensée qui permette de concevoir le développement des technologies numériques comme un progrès pour l’homme. Le déploiement des objets et usages numériques dans notre vie est en passe d’affecter notre humanité, d’altérer nombre de paramètres par lesquels nous nous pensons humains et agissons comme tels. Ainsi le numérique change le rapport que nous avons à la mémoire et la manière dont nous transmettons les savoirs (opendata …).

Related: