background preloader

CAPES doc

CAPES doc
La question du droit d’auteur est soulevée de deux façons dans le processus de recherche : au cours de la recherche pour confronter et enrichir les sources par l’exploitation de travaux dont le chercheur n’est pas l’auteur,à la fin de la recherche lors de la publication des résultats. Voici un petit rappel des notions juridiques qui sont alors en jeu : Copyright: vise à protéger l’oeuvre. Exemples de licences : Copyleft : "l’auteur d’un travail soumis au droit d’auteur donne la possibilité à un utilisateur de copier, d’utiliser, d’étudier, de modifier et de distribuer son œuvre à sa guise, dans la mesure où ces possibilités restent préservées pour les autres." Licence Creative Commons : protection régissant les conditions de réutilisation et de distribution à partir d’une combinaison binaire de critères : commercial/non commercial (NC ou ) ; modifiable/non modifiable (ND ou ) ; créations dérivées à partager selon la même licence (SA ou ) / licence au choix du créateur final. ou Related:  information-documentation

Recapitulatif auteurs SIC et SE.dot La marche forcée des 3C A l’heure actuelle, les professeurs documentalistes n’ont pas peur de l’innovation, mais ils ont parfois des doutes au sujet de leur hiérarchie, à plusieurs niveaux, sur plusieurs sens, de ce qu’elle leur réserve pour l’avenir, de ce qu’elle leur reconnaît comme compétences professionnelles. Et l’actuelle marche forcée ressentie dans certaines académies [1], et dans certains textes dits de réflexion, pour imposer l’expérimentation des 3C, n’est pas là pour améliorer la situation. Le passage aux 3C ne représente pas qu’un changement de nom pour le lieu CDI, il semble qu’il soit nécessaire de le rappeler. Ceux qui s’y opposent, posent un argument essentiel, d’affirmer que les textes qui soutiennent les 3C occultent les missions pédagogiques du professeur documentaliste, les verrouillent même en développant des missions gestionnaires toujours plus nombreuses, avec un « retour aux sources » que M. Contre des apprentissages info-documentaires : Conclusion : Tweeter

MENH1031996N Les programmes des épreuves sont ceux mentionnés pour chacune des sections du concours par l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du Capes, auquel les candidats sont invités à se reporter. Ils sont établis, sauf indication contraire dans la présente note, compte tenu des programmes d'enseignement en vigueur dans les classes des collèges et lycées et, éventuellement, dans les sections de techniciens supérieurs et dans les classes préparatoires aux grandes écoles. La présente note précise, le cas échéant, les programmes de référence sur lesquels le concours prend appui et, pour certaines sections, les programmes propres à certaines épreuves. Sections et options susceptibles d'être ouvertes à la session 2012 Allemand Anglais Arts plastiques Basque Breton Catalan Chinois Créole Documentation Éducation musicale et chant choral Espagnol Histoire-géographie (publié au B.O. du 25 novembre 2010) Italien Langue corse Lettres classiques Mathématiques

Concours de recrutement des enseignants pour la rentrée 2014 : les réponses à vos questions Télécharger l'infographie au format PDF En quoi la prochaine session de concours est-elle de nature exceptionnelle ? Cette session est exceptionnelle car elle débute de manière anticipée par rapport aux dates habituelles des concours. Ainsi, les inscriptions aux concours 2014 sont ouvertes du 15 janvier au 21 février 2013, au lieu de juin-juillet traditionnellement.Les épreuves d’admissibilité se dérouleront, pour l’ensemble des concours hors les agrégations, en juin 2013, et non pas à l’automne 2013.Les épreuves d’admission se tiendront en juin 2014, au terme d’une année où seront proposés aux étudiants ayant été déclarés admissibles des contrats leur permettant d’effectuer des stages en responsabilité sous la forme d’un tiers-temps de service d’enseignement et rémunérés à hauteur d’un mi-temps. Pour pourvoir les postes à la rentrée 2014, y aura-t-il, en plus de la session 2014, une session de concours aux dates habituelles ? Le rythme d’une session de recrutement par an est maintenu.

Éveiller l’élève à la culture informationnelle « Homo numericus », « generation Y », « digital native », les expressions ne manquent pas pour définir la génération de nos élèves, cette génération pour qui le numérique n’aurait pas de secret. La sollicitation des écrans est en effet omniprésente et il est possible d’avoir accès à une telle quantité d’informations que des chercheurs n’hésitent pas à évoquer une réelle info-pollution, voire infobésité. Nos élèves "pratiquent" le numérique, ils savent trouver des informations. Comment aider l’élève à transformer des pratiques personnelles intuitives, une certaine « débrouillardise », en de réelles compétences informationnelles ? Une récente étude britannique déclare que ces compétences « doivent être acquises pendant les années de formation à l’école et que les programmes de remédiation autour de la culture informationnelle à l’université ont de grandes chances de ne pas aboutir » [1] Des compétences spécifiques convoquées Les notions à acquérir par l’élève La source Droit de l’information

Portail ESPE Compétences informationnelles et bibliothèques scolaires du Québec : un état de la recherche Alors que les élèves du primaire et du secondaire québécois utilisent en premier lieu Internet pour trouver de l’information dans le cadre de leurs études (Karsenti, Collin et Dumouchel, 2012), le développement de leurs compétences informationnelles s’avère capital. En effet, être en mesure de chercher, d’évaluer et d’utiliser de l’information représente un ensemble de compétences essentielles pour réussir tant dans ses études que dans le monde du travail (International Federation of Library Associations and Institutions, 2005). Mais puisque ces compétences relèvent très fortement du domaine de la bibliothéconomie et des sciences de l’information, il importe de se demander la place qu’occupent les bibliothécaires scolaires du Québec dans le développement de ces compétences chez les élèves. Rôle officiel et formation des bibliothécaires scolaires du Québec en termes de compétences informationnelles Un constat et des pistes de solutions Bibliographie Delorme, S. (2009). Dion, J. (2008).

« Faire classe », qu’est-ce qu’on entend « pas » là ? Une expression commune, usuelle, qui mérite d’être interrogée dans toute sa polysémie pour bousculer les malentendus qu’elle véhicule, entre élèves et enseignants, entre enseignants eux-mêmes. En 2008-2009, pour commencer l’année scolaire avec les 4es, dans le but de resituer ou découvrir, c’est selon, la situation de communication [1], nous travaillions à partir d’un texte de Raymond Devos, Caen.« Mais comment voulez-vous que je vous dise pour quand si vous ne me dites pas pour où ? — Comment, vous ne savez pas où est Caen ? »Quiproquo entre deux protagonistes, un vacancier qui veut des billets pour la ville de Caen, et un employé de la SNCF qui ne comprend pas où veut se rendre le futur voyageur. Dialogue de sourds… Il me semble que c’est souvent cela qu’on entend lorsqu’on dit « faire classe ». Une autre anecdote me revient, évoquant cette fois l’expression « faire classe » du côté des élèves. Faire classe : le professeur parle aux élèves La circulation du sens Enseignant Élèves

Sujets du capes externe de documentation 2014 Epreuve de maitrise des savoirs académiques Composition Cette année nos étudiants ont eu la joie de composer sur un extrait du texte de Saläun La redocumentarisation, un défi pour les sciences de l'information, 2007. En prenant appui sur le texte de Jean Michel Salaun, vous exposerez votre réflexion sur l'extrait suivant: "Cette nouvelle forme de documentarisation reflète ou tente de refléter une organisation post moderne de notre rapport au monde, repérable aussi bien dans les sphères privées, collective et publique, qui d'ailleurs se superposent de plus en plus. Question : les collections Etude d'un sujet de politique documentaire La coopération d 'une cité scolaire avec la lecture publique (12 documents) Je remercie Fanny, Assouane, Carine, Anita et Claire, qui par divers moyens de communication m'ont fait parvenir le sujet. Donc une étape de franchie : l'écrit!

GRCDI » Séminaire Présentation L’organisation annuelle d’un séminaire de recherche autour de la didactique et de la culture de l’information est l’une des principales activités du GRCDI. Ce séminaire est ouvert à tous les membres du groupe, aux membres de l’ERTé qui le souhaitent, ainsi qu’à plusieurs personnes invitées personnellement. Le séminaire n’est donc pas public mais le GRCDI a décidé de mettre en ligne tous les textes des contributions. Ayant pour objet d’approfondir la réflexion et de favoriser le débat sur les deux thématiques du groupe, il s’organise en deux parties distinctes, consacrées à chacune des thématiques. Séminaire 2013 Séminaire 2012 Séminaire 2010 Séminaire 2009 Séminaire 2008 Séminaire 2007 Séminaire du 6 septembre 2013 Evaluation de l’information et identité numérique : quels enjeux de formation, quelle didactique, quels apprentissages ? Séminaire commun GRCDI – Equipe de l’ESPE Rouen Matinée : 10 h – 12 h 30 Après-midi : 14 h – 16 h 30 Séminaire du 7 septembre 2012 Discussion générale

apprentissages_infodocumentaires_et_competences_soclecommun Capes interne de doc = un jury qui bafoue les règles de nomination: Nous sommes dans un climat bien étrange. On parle de changement mais en fait rien ne change vraiment. Tel semble être le cas de l’EN, où le principal changement porte sur des recrutements massifs mais pour le reste… Rien ne change par exemple dans le petit monde de la documentation dont le ministère se moque éperdument. A la tête de la gouvernance de la discipline, toujours le même inspecteur général de l’Education depuis 9 ans pourtant nommé par un premier ministre UMP et qui a plus d’une fois devancé la politique du précédent ministre de l’Education en faisant du zèle avec le gel d’une cinquantaine de postes au capes externe l’année dernière de son propre fait. On passera sur l’incohérence politique et stratégique qui peut s’expliquer par le fait que Jean Michel Blanquer, artisan zélé de la politique de Châtel est toujours en place. Mais passons sur les incohérences politiques et éducatives… il y a finalement plus grave. Ce choix appelle de notre part les observations suivantes :

Doc pour docs - Site mutualiste et indépendant, réalisé à domicile par des professeurs documentalistes, pour les professeurs documentalistes. L'évaluation des apprentissages dans une approche par compétences - Gérard Scallon

Related: