background preloader

- Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis

- Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis
Extrait de la vidéo Eduscol L’origine du 3C Il y a de cela un an, un séminaire sur les learning centres se tenait à l'École supérieure de l'éducation nationale (ESEN), prolongeant une stratégie de communication de l'Inspection Générale de l'Education Nationale (IGEN) sans précédent, avec pour ambition affichée de "réinventer les CDI". Depuis, des expériences de learning centres ont été encouragées et médiatisées par l'institution, afin de prouver la faisabilité de ce concept. Dernière pierre à l'édifice, donc, les learning centres font leur apparition au Bulletin Officiel n° 13 du 29 mars 2012 sous le nom de "centres de connaissances et de culture" (3C) dans le chapitre 7 des annexes des Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012. Un lien hypertexte associé à "centres de connaissances et de culture" renvoie à une page d'Eduscol qui présente ces centres "innovants", notamment à partir d'une vidéo (4mn 50) proposée par le Scéren. Effet vitrine Related:  Le CDI

Du CDI au 3C (Centre de connaissances et de culture) Le Learning center est de nouveau d’actualité sous l’appellation francisée de centre de connaissances et de culture simplifié en 3C. De quoi s’agit-il ? La circulaire de rentrée 2012, parue le 27 mars 2012, fait intervenir pour la première fois l’appellation de centre de connaissances et de culture dans le septième point, sous rubrique : Innover, expérimenter et évaluer : trois piliers pour une école des réussites. Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012 circulaire n° 2012-056 du 27-3-2012 émanant deu MEN DGESCO. "Ainsi, dans le cadre d’expérimentations, les établissements peuvent réfléchir à la mise en œuvre de « centres de connaissances et de culture » (3C). Ce projet éducatif et pédagogique s’appuie sur les compétences du professeur-documentaliste qui peut, dans cette perspective, recourir au soutien des CRDP. Apprendre autrement à l’ère du numérique Le second rapport Fourgous du 24 février 2012 a été mis en ligne début avril 2012. En savoir plus Rappel

Les Centres de connaissance et de culture, CDI de nouvelle génération Bonjour, Je souhaiterais savoir s'il existe de la documentation professionnelle papier ou en ligne sur les centres de connaissance et de culture ? Ces centres correspondent aux CDI de lycée de "nouvelle génération". Merci pour votre réponse Réponse: Les Centres de connaissance et de culture (ou 3C) sont en quelque sorte l’application du modèle du Learning center aux CDI. Le modèle du learning center est présenté dans une notice du dictionnaire de l'enssib : Les Centres de connaissance et de culture sont décrits sur Eduscol : Les centres de connaissances et de culture Le site Savoirs-CDI a publié en 2013 un dossier de Mireille Lamouroux, Learning Centres vs Centres de connaissances et de culture Cordialement, Le service Questions?

Le Learning Centre n'est plus, vive le 3C ? Par Frédérique Yvetot La circulaire de rentrée est enfin parue et, cette année, un paragraphe va particulièrement intéresser les professeurs documentalistes : l'annexe 7. Et que dit cette annexe intitulée "Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation" ? Évolutions, omissions, imprécisions Une évolution sans en être une... Ainsi on ne parle plus de Learning centre mais de Centre de Connaissances et de Culture (3C, CCC, C3) : « des espaces de ressources à la fois au centre des établissements scolaires et intégrés à leur environnement local », « des projets éducatifs et pédagogiq ues à part entière », des lieux qui « font cohabiter le livre et le numérique», des lieux qui permettent de « décloisonner espaces et temps scolaires pour donner aux élèves plus d'autonomie » et leur permettre de collaborer entre eux ou encore des espaces « pour personnaliser l'accompagnement des élèves et développer de nouvelles pratiques pédagogiques adaptées à leur besoins ». Rapport J.M.

Que cache la mode des learning centers ? Un dossier de Caroline Franc | Publié le , mis à jour le Afin d'aider les établissements dans leurs projets de construction de learning centers ou de rénovation de leurs bibliothèques, la CDC (Caisse des dépôts et consignations) et la CPU (Conférence des présidents d’université) dressent dans un guide les grandes lignes de ce qui définit ce concept en vogue, en s'appuyant sur des exemples internationaux. Face à l'émergence de nombreux projets de learning centers en France et ayant observé la multiplication de ces derniers au Royaume-Uni ainsi qu'en Allemagne ou en Espagne, la CPU et la CDC ont publié, fin 2011, ce qu'on pourrait appeler le guide du parfait learning center. Si les auteurs du rapport soulignent «qu'il appartient à chaque établissement de définir son propre modèle de learning center», ils établissent en effet sur la base de leurs observations les grandes lignes de ce qui caractérise ces bibliothèques universitaires du XXIe siècle. Repenser l'offre de services documentaires

Quels espaces de travail et d'étude, de recherche et de collaboration dans les établissements de second degré ? Dans les établissements de 2012, les élèves sont accueillis dans des salles de classes où des professeurs les encadrent, salles parfois spécialisées pour certains enseignements. Quand ils ne sont pas encadrés par un professeur, dans une salle de classe, au gymnase ou sur un plateau sportif, ils peuvent aller en salle d'étude, sous la responsabilité d'un personnel d'assistance éducative en général appelé « surveillant » ou « pion », et, pour certains d'entre eux, au centre de documentation et d'information sous la responsabilité du professeur-documentaliste. L'accès aux salles d'étude et au CDI est physiquement limité au nombre de places disponibles. Ceux qui sont en surnombre auront la possibilité de s'installer sur un escalier ou sur les bancs de la cour si le temps le permet, en collège, ou sortiront, s'ils sont lycéens, au risque de ne pas revenir. Dans le lycée professionnel, il s'agit aussi de stimuler l'ambition de réussir chez les élèves. Que déduire de ces trois exemples ?

le CDI ne deviendra pas un learning centre... j'ai, bien évidemment, cliqué sur le lien pour savoir ce qu'était ce pompeux "centre de connaissances et de culture". Le centre est une évolution du CDI (j'aime voir les lieux évoluer). Ils sont à l'image des e-learning centres anglais (on sait que le système éducatif anglais est l'un des plus performants, enfin surtout les écoles privées...). Que trouve-t-on dans ces "centres de connaissances et de culture"? Des enseignants et des personnels encadrants (je ne sais pas dans quelle partie l'institution met le prof-doc) qui donnent des conseils et des aides méthodo, surtout pas d'enseignement! donc, exit les learning centre, welcome les centres de connaissances et de culture... erreur, jeune Jedï, en regardant la vidéo qui nous explique l'extraordinaire, le magique voir le miraculeux projet de Schiltigheim, seule la voix off parle de "centre de connaissances et de culture". bref.

Du CDI au learning center ? Suite à la demande de l’Inspection Générale, les professeurs-documentalistes s’interrogent sur la faisabilité, dans les établissements du second degré, de la mise en place d’un learning center (LC) ou d’un CDI qui tende vers ce concept. Le diaporama ci-joint a été élaboré pour lancer la discussion sur le sujet lors de la deuxième réunion des documentalistes du bassin de Toulon. Il se présente comme une synthèse des travaux et conférences menés sur le thème des learning centers (rapport de Suzanne Jouguelet, Séminaire de l’ESEN du 23 au 25 mars 2011, conférences de Jean-Louis Durpaire et de Françoise Chapron...) et s’organise selon le plan suivant : Le concept de learning center (Jouguelet, Lamouroux, Bulpitt, Arot)Qu’est-ce qu’un learning center ?DéfinitionHistoriqueArrivée des learning centers en Europe : le contexteArrivée des LC en FrancePhilosophieAutres caractéristiquesCritères définissant un LCMissionsRéinventer les CDI ?

Learning Centres vs Centres de connaissances et de culture Dossier réalisé pour Savoirs CDI par le CRDP de l'académie de Versailles. La loi pour la refondation de l'École vise à mettre l'école dans son siècle, qui est celui de l'Internet, des réseaux sociaux, de l'information, de la communication, du nomadisme. Le rapport annexé développe des propositions essentielles pour que les élèves puissent « apprendre à l'ère du numérique » ; il évoque l'éducation aux médias et à l'information (art 35) ainsi qu' « un enseignement progressif et une pratique raisonnée des outils d'information et de communication et de l'usage des ressources numériques qui permettront aux élèves tout au long de leur vie de construire, de s'approprier et de partager les savoirs ». Seule catégorie professionnelle citée dans ce chapitre – les professeurs-documentalistes – dont il est dit qu'ils « doivent être particulièrement concernés et impliqués dans les apprentissages liés au numérique ». Le mouvement est lancé. Plan du dossier

Actualités - Les centres de connaissances et de culture Télécharger la vidéo " Du CDI au centre de connaissances et de culture " La transcription du clip Les centres de connaissances et de culture, dits "3C", sont des projets éducatifs et pédagogiques à part entière. Ils s'appuient sur les compétences du professeur-documentaliste, qui peuvent s'appuyer sur les CRDP. Les 3C font cohabiter le livre et le numérique. Les centres de connaissances et de culture répondent aux changements qu'ont induit les évolutions technologiques dans l'accès à l'information et aux connaissances. Les centres de connaissances et de culture permettent aussi de décloisonner espaces et temps scolaires, pour donner aux élèves plus d'autonomie dans leur parcours et plus d'occasions de collaborer entre eux. Un centre de connaissances et de culture est un lieu d'accueil.

Entretien avec David Aymonin sur le learning center: Le learning center est au centre de nombreuses interrogations. Quoi de mieux dès lors que d’interroger David Aymonin, celui qui dirigea le Rolex center et qui est aujourd’hui en Nouvelle Calédonie au SCD de Nouméa après après avoir été conservateur de bibliothèques en Métropole mais aussi responsable de diverses structures documentaires de par le monde. Vous trouverez ici quelques éléments sur lui, même s’ils sont déjà un peu anciens. Bonne lecture et à vos réactions. En préambule à « l’interviouwe » qui va suivre, je voulais d’abord te remercier Olivier de m’avoir contacté dans ma lointaine contrée, désormais la Nouvelle Calédonie, pour me donner l’occasion de réfléchir et de m’exprimer sur le sujet des learning centers, en l’élargissant à celui des bibliothèques scolaires appelée chez nous CDI, et en me permettant de constater à quel point le monde entier est confronté aux mêmes questions, de l’Australie à la Nouvelle Zélande, en passant par la Finlande ou la Suisse. 1. 2. 3. 4. 6. 7.

TrAam : repenser l’espace existant du CDI pour répondre aux besoins des usagers Présentation du thème et des académies Les six académies retenues dans le cadre des TraAM documentation 2017-2018 sont : la Guyane, Montpellier, Nancy-Metz, Nice, Orléans-Tours et Reims. Cette année, les équipes travailleront et mutualiseront sur la thématique suivante : "Repenser l’espace existant du CDI pour répondre aux besoins des usagers. Comment repenser l’espace existant du CDI pour répondre aux besoins des usagers (élèves, professeurs, personnels)? Comment le professeur documentaliste peut-il formaliser et mettre en oeuvre une démarche de design thinking au sein de l’espace CDI?" Les échanges entre les académies se feront, entre autres, via Pearltrees, Padlet, et, sur Twitter, via le hashtag #TraAMDoc. Référents TraAM Perrine Chambaud (Guyane), Véronique Gardair (Montpellier), Laureline Lemoine (Nancy-Metz), Caroline Soubic (Nice), Caroline Vernay (Orléans-Tours) et Jérôme Hublart (Reims). Les axes de travail pour l'année Pistes de réflexion et prolongements Autres ressources et veille

Related: