background preloader

Classes inversées

https://www.reseau-canope.fr/notice/classes-inversees.html

Related:  classe inversée historique et définitionsSCIENCES DE L'EDUCATION - Pédagogie - Didactique - NeurosciencesAutonomie dans le travailclasse inverséeParcours 1

Classes inversées – classes ressuscitées? - Le blog du Centre NTE Tout juste revenue de la conférence PédagoTice qui s’est tenue à Toulouse du 29 au 30 juin, 2015, plusieurs thématiques ont particulièrement retenu mon attention, dont celle de la classe inversée (Flipped classrooms) . Le principe de la classe inversée consiste à inverser des tâches réalisées en classe et à domicile. Le temps de travail à domicile, communément appelé « devoirs », est alors consacré à l’appropriation des savoirs (informer). Pour ce faire, l’enseignant fournit des ressources en ligne (vidéos, textes, questionnaires, etc.) à lire ou à regarder à distance. Une fois en classe, l’enseignant prévoit des activités (projet, travail de groupes, échange, etc.) pour que les étudiants puissent activer les connaissances, interagir, produire du contenu. Ce travail s’avère alors plus motivant pour les étudiants que le modèle traditionnel où l’enseignant transmet un savoir (pour plus d’informations sur la classe inversée, cliquez ici).

50 conseils pour développer l’envie d’apprendre L’intention initiale de cette série de conseils est le partage le plus large d’idées, de valeurs et de pratiques pédagogiques auprès d’une communauté de formateurs. Ce dispositif fait partie d’une nouvelle génération d’approches qui visent à aider les éducateurs, formateurs, apprenants, concepteurs de cursus à utiliser des ressources libres et à les intégrer à leurs propres fins. Ce type de dispositif n’obéit pas à une logique « d’objectifs » ou de « validation », ou encore à un « modèle économique ». Il se concentre sur la mise en intelligibilité de contenus. Apprentissage par problèmes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir APP et PBL. Dans l'apprentissage par problèmes (APP), ou apprentissage par résolution de problèmes, les apprenants, regroupés par équipes, travaillent ensemble à résoudre un problème généralement proposé par l'enseignant, problème pour lequel ils n'ont reçu aucune formation particulière, de façon à faire des apprentissages de contenu et de savoir-faire, à découvrir des notions nouvelles de façon active (il s’instruit lui-même) en y étant poussé par les nécessités du problème soumis. La tâche de l'équipe est habituellement d'expliquer les phénomènes sous-jacents au problème et de tenter de le résoudre dans un processus non linéaire. La démarche est guidée par l'enseignant qui joue un rôle de facilitateur. Le concept a été développé par la faculté de médecine de l’Université McMaster de Hamilton en Ontario dès 1970.

« Des outils numériques. Pourquoi ? Comment ? », Le nouvel éducateur 218 L’engagement associatif « grande cause nationale » en 2014… ah oui ?, Catherine Chabrun Des outils au service de notre philosophie éducative, Bernard Montubert Rencontre avec Marcel Lebrun : quand le principe de la classe inversée s’adapte aux conférences Marcel Lebrun, professeur en technologies de l’éducation au Learning Lab de l’Université catholique de Louvain en Belgique, a appliqué les principes de la classe inversée pour sa conférence organisée le 5 avril à écriTech'8. Il nous explique ses motivations. Réseau Canopé : Vous avez choisi, en accord avec les organisateurs d’écriTech'8, de faire la conférence inaugurale en « mode inversé » ? Pourquoi avoir choisi cette modalité et qu’en attendez-vous ?

Classe Inversée Cette page liste les questions souvent posées par les professeurs qui envisagent de passer au modèle de classe inversée. Si ce concept pédagogique est nouveau pour vous, commencez par lire la présentation. Sommaire : 1. Quelques repères sur la pédagogie de projet Qu'est-ce que la pédagogie de projet? Le mot "projet" est beaucoup utilisé en pédagogie, souvent avec des significations plus ou moins variables. Pour certains enseignants, travailler à partir d'un centre d'intérêt est un projet. Pour Meirieu, la mise en projet est une approche pédagogique qui donne une finalité, un but aux apprentissages rencontrés, mais touche aussi de manière plus vaste au projet personnel que peuvent construire les élèves. Par ailleurs, le "project based learning" ou apprentissage par projet se définit comme tourné vers un produit final à créer avant une certaine échéance et qui se destine à un public. Selon cette approche, la responsabilité du thème, du pilotage et de l'accomplissement du projet est laissée aux élèves qui avancent par tâtonnements, essaient, se trompent et apprennent.

Théories de l'apprentissage - Idées ASH Apprendre, c'est comprendre. C'est construire un savoir que l'on va pouvoir réinvestir. Pour que l'élève apprenne, il est essentiel: Qu'il soit conscient de ce que l'on essaie de lui faire comprendre et pourquoi.Qu'il soit conscient de " comment " il apprend.Qu'il ait envie d'apprendre. « Spécial numérique éducatif », Technologie 193 1 - Numérique mag L’usine 4.0 : la révolution numérique« Il est urgent d’enseigner l’informatique dès le primaire » 2 - Techno mag

Usage du numérique Faire connaissance avec les intervenants – Thierry Karsenti anime depuis de nombreuses années un site personnel. – Ron Canuel se demandait lors d’une conférence TeDxDrummonville en 2013 si « J’aime l’innovation, suis-je un virus ? (18’06) : Il est également possible de suivre les travaux de l’Association canadienne d’éducation à laquelle il participe très activement. – Marcel Lebrun a présenté les classes inversées en 4′ à l’occasion d’une conférence donnée pour le groupe IGS à Lyon en août 2015 (7e convention pédagogique).

La classe inversée, un véritable bouleversement pédagogique ? #1 Est-ce si nouveau ? Depuis plusieurs mois, les classes inversées s'immiscent dans pratiquement toutes les conversations. Schématiquement, il s'agit de faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps où ils sont présents avec le professeur à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats. Présentée de la sorte, cette pédagogie n'est pas franchement nouvelle : professeur à l'université catholique de Louvain, Marcel Lebrun, notamment, raconte avoir lui-même eu un enseignant qui pratiquait cette méthode lorsqu'il était étudiant. Comment expliquer un tel engouement ? "Les classes inversées sont au point de rencontre de plusieurs éléments qu'elles fédèrent, analyse Marcel Lebrun : l'approche compétences, les méthodes actives et le numérique.

La pédagogie des travaux de groupe Certaines pédagogies de travaux de groupes mènent-elles à un échec ? Cette méthode de travail peut-elle être efficace ? Si le principe est louable, son application ne l’est pas toujours. Le principe, grosso modo, part de l’idée que l’école doit contribuer à développer ou exercer des compétences de coopération, de collaboration… Il en va de même dans le monde des entreprises ou du sport : il faut travailler en équipe, se partager les tâches, afin notamment d’accroître le rendement. L’objectif de l’institution scolaire va encore plus loin, puisqu’il est question également d’éducation citoyenne : il est question de développer une vie en société qui soit plus harmonieuse, avec des gens capables de dialoguer et de régler ensemble un problème commun. Il y a donc un double enjeu au travail de groupe, qui consiste à la fois à former à un savoir ou à une tâche précise (l’objet du travail) tout en développant « en parallèle » des compétences relationnelles.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Classes inversées Introduction Lors de conférences récentes, j’ai utilisé différents titres évoquant « la mise à l’endroit de l’école ». De quoi s’agit-il au-delà d’un intitulé qui se voulait interpellant voire légèrement provoquant ? On peut en juger par les titres de ces conférences : – En avril 2015, à l’invitation du SU2IP (Service Universitaire d’Ingénierie et d’Innovation Pédagogique) de l’Université de Lorraine, j’utilisais […]

Related:  classe inversée