background preloader

Larousse : PMA

Larousse : PMA
Ensemble des techniques permettant à un couple infertile de concevoir un enfant. En 1978 naissait, en Angleterre, Louise Brown, premier bébé issu d'une fécondation in vitro (FIV), technique de procréation médicalement assistée (PMA) préconisée dans le cas d'une stérilité d'origine féminine. L'insémination artificielle avec donneur a également été mise au point, pour les cas de stérilité d'origine masculine. Aujourd'hui, certaines dérives posent des problèmes bioéthiques. Le recours à la procréation médicalement assistée La conception nécessite, pour aboutir, le bon déroulement des étapes clés que sont l'ovulation (dans les ovaires), la fécondation (dans les trompes de Fallope) et enfin la nidation (dans l'utérus). Les techniques de PMA, qui sont préconisées uniquement lorsque les traitements médicaux et/ou chirurgicaux ont échoué, sont des méthodes palliatives, car elles ne corrigent pas la cause mais la conséquence d'une infécondité. Les principales causes d'infécondité L'hypofertilité

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/procr%C3%A9ation_m%C3%A9dicalement_assist%C3%A9e/83328

Related:  Thème 2bioethique

Assistance médicale à la procréation Un couple est considéré comme infertile s’il n’a pas pu concevoir d’enfant après 12 à 24 mois de tentatives sans contraception. Après un an de tentatives sans contraception, 18% à 24% des couples restent sans enfant, selon l’Observatoire épidémiologique de la fertilité en France (Obseff). Après deux ans, 8% à 11% des couples sont toujours en attente d’une grossesse. Dans environ 15% des cas, cette incapacité est inexpliquée. Politique : PMA : le malaise d'enfants nés d'un don TÉMOIGNAGES - La première génération d'enfants issus du don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. «Nous sommes une génération d'abandonnés, orphelins de nos origines»… À l'heure où la question de la procréation médicalement assistée revient sur le devant de la scène médiatique, la première génération d'enfants issus d'un don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. «Nous avons à présent un recul de plus de 40 ans sur ces techniques.

PMA et Droit français Le recours à la procréation médicalement assistée (PMA), ou assistance médicale à la procréation, peut permettre à un couple hétérosexuel infertile d'avoir des enfants. Couples concernés Les couples hétérosexuels (mariés, pacsés ou en concubinage) en âge de procréer peuvent recourir à la PMA s'ils se trouvent dans l'une des situations suivantes : Le couple présente une infertilité pathologique médicalement constatée (bilan d'infertilité).L'un des membres du couple est porteur d'une maladie grave, susceptible d'être transmise à l'enfant ou à son conjoint

Mères porteuses : la justice ouvre une nouvelle brèche - France Dans le dossier sensible des mères porteuses, la justice française avance à pas comptés. Officiellement, la gestation pour autrui est interdite en France. Mais elle est pratiquée dans de nombreux pays. PMA : quelles limites ? Le philosophe Christian Godin, dans un livre d’entretiens avec le biologiste et généticien Axel Kahn, dit : « l’un des sens forts de la science et de la technique, à travers leur histoire, c’est le projet de substituer aux hasards et aux déterminismes naturels, la volonté humaine. » Or, au cours du siècle écoulé, ces sciences et ces techniques sont parvenues à faire reculer la part des déterminismes et à faire progresser celle de la volonté dans des proportions inimaginables antérieurement. Mais comme l’ajoute aussitôt Axel Kahn, « les pouvoirs nouveaux créent aussi des responsabilités nouvelles. » La mère de toutes les révolutions a été la pilule : en obtenant de la médecine le pouvoir de donner la vie quand elles le veulent et non selon les vieilles lois de la nature et de la biologie – « un enfant si je veux » -, les femmes ont acquis une maîtrise proprement révolutionnaire.

Gestation pour autrui : un cadre contre les dérives Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michèle André, Elisabeth Badinter, Gérard Bapt, Joëlle Belaisch-Allart, Serge Blisko, Patrick Bloche, Gilles Bon-Maury, Jean-Michel Boucheron… Chaque victoire emportée par la France contre ses propres conservatismes est le résultat d'une confrontation. Lorsqu'il s'agit de prendre acte de l'évolution de notre société, les libertés à conquérir sont toujours précédées d'incompréhensions, d'inquiétudes et de prophéties menaçantes. C'est en répétant les choses avec obstination que les Français, et plus encore les Françaises, ont dissipé les doutes et obtenu le droit au divorce, puis le droit de disposer librement de leur corps, malgré tous les messagers de l'apocalypse qui s'y sont opposés. Il y a un demi-siècle, on imposait aux futurs parents la naissance d'enfants non désirés.

Frédérique Kuttenn : « Ceux qui demandent un enfant par GPA ne réalisent pas l’intensité de leur demande » Dans un entretien au « Monde », Frédérique Kuttenn, rapporteure de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) opposé à la GPA et endocrinologue, estime que les arrêts récents de la Cour de cassation qui reconnaissent une filiation pour des enfants nés par GPA ne s’opposent pas à l’avis du CCNE. En revanche, il est urgent, selon elle, de légiférer pour interdire la GPA en Europe. [Frédérique Kuttenn, endocrinologue de la reproduction, est rapporteure de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) du 15 juin 2017 favorable à la procréation médicalement assistée (PMA), mais opposée à la gestation pour autrui (GPA). Elle est aussi professeure émérite à l’université René-Descartes-Paris-V]

Interruption volontaire de grossesse (IVG) Article premier. La loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie. Il ne saurait être porté atteinte à ce principe qu'en cas de nécessité et selon les conditions définies par la présente loi. Art. 2. Est suspendue pendant une période de cinq ans à compter de la promulgation de la présente loi, l'application des dispositions des quatre premiers alinéas de l'article 317 du Code pénal lorsque l'interruption volontaire de la grossesse est pratiquée avant la fin de la dixième semaine par un médecin dans un établissement d'hospitalisation public ou un établissement d'hospitalisation privé satisfaisant aux dispositions de l'article L 176 du Code de la santé publique. Art. 3.

INDE. Le marché des mères porteuses sous tension En réglementant le marché florissant et lucratif de la gestation pour autrui, le gouvernement indien a créé des obstacles quasi insurmontables pour de nombreux étrangers, souvent gays. Le Dr Shivani Sachdev passe en revue la liste de ses patients “en attente” sur son ordinateur et pousse un grand soupir. “J’ai une quantité d’embryons congelés dans mon laboratoire et, à cause de ces nouvelles règles [régissant la gestation pour autrui (GPA) et l’adoption, instituées en décem­bre 2012], je ne peux plus rien faire”, explique-t-elle en levant un instant les yeux de son écran, pour aussitôt revenir à la liste. “Je ne peux tout de même pas les détruire. Le CCNE dit non au suicide assisté et à la sédation à visée euthanasique Dans son avis n. 121 intitulé Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir rendu public le 1er juillet, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) s’oppose à toute forme de légalisation du suicide assisté ainsi qu’à la prescription de sédatifs à visée euthanasique. Le débat sur la fin de vie aurait pu enfin être clos mais le président du CCNE Jean-Claude Ameisen a estimé que cet avis n’était qu’une « étape » dans la réflexion et nécessitait l’organisation d’états généraux qui se tiendront à l’automne. Quant au chef de l’État, il a confirmé son intention de présenter avant la fin de l’année un projet de loi visant à modifier l’actuelle législation.

Cambodge. Les dessous du business de la gestation pour autrui L’imposition par le gouvernement d’un moratoire sur la gestation pour autrui laisse de nombreuses femmes ayant loué leur utérus dans une zone grise. Reportage. Les mains crispées sur sa longue jupe, Chhum Samphors se tient le bas-ventre au niveau de la cicatrice laissée par sa récente césarienne. Le 9 juin dernier, cette jeune femme de 34 ans, originaire du village de Puth Sar dans la province de Takeo [sud du Cambodge], a donné naissance à des jumeaux à Phnom Penh. Elle aurait pourtant dû accoucher à Bangkok, comme l’avaient prévu les “parents d’intention”, un couple homosexuel, et leur agence de gestation pour autrui (GPA). Le ministère cambodgien de la Santé a soudainement interdit cette pratique florissante en octobre 2016.

Peut-on distinguer euthanasie active et euthanasie passive ? Ô toi qui prolongeas mes jours, Reprends un bien que je déteste ! Ô Diane, je t’implore, Arrêtes-en le cours ! (Iphigénie, dans C.W. ROUMANIE . Quinze mille euros pour un enfant La loi roumaine interdit en principe toute transaction financière entre mères-porteuses et futurs parents, mais il en va autrement dans les faits. Une journaliste d’Adevarul a suivi une piste sur Internet où fleurissent des annonces. Reportage. Rendez-vous est pris dans le parc Cişmigiu, à Bucarest.Il fait très chaud et des dizaines de parents, grands-parents ou nounous sont assis à l’ombre avec des enfants de tous âges. J’ai appelé une femme dont l’annonce sur Internet disait: “Jeune, sans vices, je désire être mère porteuse”. Je l’aperçois sur un banc, je sais tout de suite que c’est elle.

Related: