background preloader

La classe inversée c’est du Freinet 2.0

La classe inversée c’est du Freinet 2.0
Le 1er Congrès National sur la classe inversée a eu lieu les 3 et 4 juillet 2015 au lycée Montaigne à Paris. Les enseignants sont venus, très nombreux, de tous les coins de France et même de l'étranger au point que les organisateurs ont été obligés de limiter l'accès à cet évènement faute de place. L'association Inversons la classe créée en 2014, organisatrice de ce Congrès se donne pour objectifs de « diffuser le travail des pionniers, pour que la classe inversée fasse partie de la boîte à outils de chaque enseignant, qu'il souhaite l'utiliser ou non. »Le succès de ce premier congrès ne surprend pas Héloise DUFOUR qui préside l'association. « Pourquoi 99% des enseignants qui se sont lancés dans la classe inversée veulent continuer l'année d'après ? C'est parce que s'il y a des élèves qui n'adhèrent pas, par rapport au nombre d'élèves que l'on perd ou qu'on ne touche pas quand on est dans le face à face, il n'y a pas photo ! » affirme-t-elle. Car le numérique joue un rôle essentiel.

http://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/la-classe-inversee-c-est-du-freinet-2-0

Related:  PédagogieFlipped Classroom/ Classe inverséeClasses inversées

Gestion de classes La théorie des intelligences multiples suggère qu'il existe plusieurs types d'intelligence chez l'enfant d'âge scolaire et aussi, par extension, chez l'être humain en général. Cette théorie fut pour la première fois proposée par Howard Gardner en 1983. C’est l’aptitude à penser avec des mots et à employer le langage pour exprimer ou saisir des idées complexes. On la retrouve chez les écrivains et les poètes, les traducteurs et les interprètes. L’intelligence spatiale permet à la personne d’utiliser des capacités intellectuelles spécifiques pour avoir mentalement une représentation spatiale du monde.

L’apprentissage hybride : un changement de posture pédagogique ! Introduction Le numérique change nos habitudes dans différents domaines y compris dans celui de l’apprentissage et ceci dans le temps comme dans l’espace. L’information devient disponible 24h sur 24, sept jours sur sept et depuis n’importe où, du moment que l’on dispose d’une connexion à internet. La place du professeur est remise en cause. Il n’est plus le seul détenteur du savoir. Ainsi l’apprentissage en ligne ou « e-learning » modifie profondément notre manière d’apprendre, de transmettre et de partager le savoir.

La classe inversée, une pratique en développement à l’Université de Lorraine L’université de Lorraine n’est pas en reste sur cette pratique. En effet, de nombreux enseignants de différentes disciplines l’expérimentent et quelques-uns ont accepté de nous livrer leurs témoignages à travers des interviews-vidéos. Ils sont issus de différents domaines : langue, biologie, mécanique, mathématiques, et enseignent dans différentes composantes. Nous les avons interrogés sur ce qui les a conduits à introduire cette pratique dans leurs enseignements ; comment la mettent-ils en œuvre concrètement ? Quels sont les changements produits pour l’enseignant, pour l’étudiant et dans la relation pédagogique ? Inverser la classe : effets sur la formation de futurs enseignants 1L’Université de Sherbrooke encourage l’innovation pédagogique en soutenant, à l’aide de fonds ponctuels, les enseignants proposant des projets originaux. C’est dans ce cadre que nous avons mis en place l’expérimentation d’un dispositif de classe inversée dans un cours d’évaluation des apprentissages offert à deux cohortes d’étudiants inscrits en troisième année de baccalauréat en enseignement secondaire. Bien que ce cours ait été donné durant plusieurs années, l’émergence d’une problématique pédagogique particulière nous a incité à tenter de la résoudre en proposant un dispositif pédagogique innovant. Notre démarche d’innovation s’inscrit dans une perspective de Scholarship of Teaching and Learning (SoTL) (Kreber, 2002) qui a soutenu la formalisation de nos actions dans toutes les étapes du projet.

10 Principes pour un apprentissage numérique efficace Pour mettre en place un apprentissage numérique, qui intègre divers supports multimédia, il ne suffit pas de compiler différentes ressources pédagogiques, mais bien avoir en tête de s’appuyer sur une méthodologie d’enseignement pertinente. En effet, que vous souhaitez préparer un formation en ligne pour apprendre à vos employés comment se servir de votre nouvel ERP, que vous rédigez des fiches pédagogiques illustrées sur l’anatomie du corps humain ou que vous réalisez une présentation PowerPoint sur la thématique de l’éducation numérique vous devez chercher dans chaque situation à favoriser une transmission du savoir efficace. Ainsi, il faut œuvrer pour rendre vos supports multimédia vraiment attractifs et lisibles pour atteindre vos objectifs. Dans ce cadre, le psychologue américain, Richard Mayer, chercheur à l’Université de Californie, développe depuis les années 2000 un concept intéressant basé sur la théorie cognitive de l’apprentissage multimédia. 1.

L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, la classe inversée est un modèle qui aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves. Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? Une étude s’est penchée sur la question. La classe inversée, modèle pédagogique qui vise à ce que les élèves réalisent les activités pratiques en classe et assimilent la portion théorique en dehors des heures de cours, jouit d’une certaine popularité actuellement. Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute.

Serge Tisseron Cela évoque bien sûr quatre étapes essentielles de la vie des enfants : 3 ans, c’est l’admission en maternelle, 6 ans, l’entrée en CP, 9 ans, l’accès à la maîtrise de la lecture et de l’écriture, et 12 ans l’âge où il trouve ses repères en collège. Mais ce sont aussi d’excellents repères pour savoir à quel âge et comment introduire les différents écrans dans la vie de nos enfants. En effet, de la même façon qu’il existe des règles pour l’introduction des laitages, des légumes et des viandes dans l’alimentation d’un enfant, il est possible de concevoir une diététique des écrans, afin d’apprendre à utiliser correctement les écrans comme on apprend à bien se nourrir. Télécharger les affiches

« La classe inversée n’est pas une révolution pédagogique, mais une illusion » (Paul Devin, IEN) Paul Devin est Inspecteur de l'Education nationale et secrétaire général du SNPI (syndicat des personnels d'inspection). Pour lui, la classe inversée nous détourne du vrai enjeu : les compétences professionnelles de l'enseignant. La classe inversée : révolution ou effet de mode ? Je ne sais pas si c’est un effet de mode mais ce n’est pas une révolution pédagogique. En réaction aux critiques contre la classe inversée, des positionnements différents naissent : traditionnellement, la capsule à visionner la veille est incontournable, mais certains commencent à y renoncer. Il faut renverser la «classe inversée» ! Le numérique est-il seulement un outil ou dépasse-t-il ce cadre-là ? Transforme-t-il notre manière d’apprendre et de penser ? Doit-il nous amener à changer de pédagogie ? Cette fois-ci pas de vidéo, mais une nouvelle de l’Université de Standford concernant les résultats d’une étude récente d’une équipe de chercheurs (2013). Ces résultats vont à l’encontre des démarches actuelles de classe inversée préconisant de commencer par des apports théoriques sous forme notamment de capsules vidéos consultées à domicile avant de réaliser des activités et exercices d’application en classe. Il remet en cause le dispositif traditionnel d’enseignement avec un apport théorique du professeur précédant des activités d’élèves.

5 outils pour créer et partager des murs d'affichage virtuels Comment créer un tableau d’affichage en ligne pour y coller ou épingler des notes ou des post-it virtuels ? Simples à utiliser, collaboratifs, les services en ligne qui permettent de partager des petites notes sous forme de post-it virtuels sont nombreux. Que ce soit pour un brainstorming ou pour partager des informations simplement entre collègues ou avec des élèves, ils font partie de la boite à outils numériques de base de l’enseignant. Je poursuis la série d’articles conacrée aux competences tice nécessaires au prof connecté. Après les outils pour partager des fichiers, voici 5 outils en ligne pour créer et partager des Post-it virtuels.

Related: