background preloader

Tec_cloud_computing.pdf (Objet application/pdf)

Tec_cloud_computing.pdf (Objet application/pdf)
Related:  Cloud computing définition et historique

Le berceau du web Tim Berners-Lee, un informaticien du CERN inventa le World Wide Web en 1990. À l'origine, la Toile (ou le web, comme on le surnomme) fut conçue et développée pour répondre au besoin de partage d'informations entre scientifiques travaillant dans différentes universités et instituts aux quatre coins du monde. Le CERN n'est en effet pas un laboratoire isolé, mais plutôt le foyer d'une communauté d'environ 8000 scientifiques de 85 nationalités. L'idée de base du WWW était de combiner les technologies des ordinateurs personnels, des réseaux informatiques et de l'hypertexte en un système d'information mondial, puissant et facile à utiliser. Un peu d'histoire La première proposition de WWW [version PDF] a été soumise au CERN par Tim Berners-Lee en 1989, puis affinée par lui-même et Robert Cailliau en 1990. Fin 1990, une démonstration d'un logiciel pour un système de base eut lieu. Une diffusion mondiale Il n'y avait alors pour ainsi dire que deux sortes de navigateur. Des standards ouverts

Le cloud computing, l'informatique de demain ? - Journal du Net Solutions Déjà lancés par Amazon, les services de stockage et de calcul en ligne pourraient révolutionner l'informatique d'entreprise d'ici à moins de cinq ans. Google et IBM sont sur le pont, et les DSI pourraient faire leurs valises. Qu'est ce que le cloud computing ? L' "informatique dans les nuages" est un concept apparu assez récemment, mais dont les prémices remontent à quelques années, notamment à la technologie des grilles de calcul, utilisée pour le calcul scientifique. Le cloud computing fait référence à l'utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par un réseau, tel Internet. Le cloud computing, un produit commercialisable ? Oui, cette technique est en passe de devenir un business. A l'image de la puissance électrique il y a un siècle, la puissance de calcul et de stockage de l'information serait proposée à la consommation par des compagnies spécialisées. Quels sont les avantages pour l'utilisateur ?

Le cloud computing expliqué aux nuls Le phénomène du "cloud computing" prend de plus en plus d'ampleur dans les entreprises et le grand public commence à le connaître sous la forme de services de stockage à distance, ou encore de musique en streaming. Le cloud est sur toutes les lèvres. Bernard Ourghanlian est directeur technique et sécurité de Microsoft France. Comment définissez-vous le cloud computing ? Le grand public utilise depuis longtemps le cloud computing sans le savoir. Peut-on dire que le cloud computing est une révolution pour l'informatique ? C'est une révolution économique, mais pas technologique. Quel est l'intérêt du cloud computing ? Il est surtout économique. Que nous permet de faire le cloud, que l'on ne pouvait pas faire avant ? Par exemple, préserver le contexte quand on change de terminal. Où se trouvent ces ressources informatiques, qui ne sont plus en local ? Les grands acteurs du cloud sont en effet peu nombreux. L'internaute lambda ne peut pas savoir. Ce genre de services existe. Pas vraiment.

Cloud computing Le Cloud Computing, expliqué en 3 schémas Il ne se passe pas une semaine sans que j’anime un séminaire ou participe à une conférence dont le thème principal est le « Cloud Computing ». Que ce soit pendant une heure ou quatre jours, j’ai à chaque fois le même challenge, expliquer simplement cette profonde révolution. Je viens d’imaginer trois schémas qui ont comme ambition de faciliter cette compréhension du Cloud Computing, que ce soit par des professionnels de l’informatique ou des décideurs d’entreprise. Je vous en propose une première version et serait très attentif aux commentaires qui seront faits ; j’espère qu’ils m’aideront à les améliorer et les rendre de plus en plus pertinents, donc utiles à tous. Trois composants Ces schémas s’appliquent aux usages professionnels du Cloud Computing. Je les ai construits en m’appuyant sur les idées simples suivantes : Pour utiliser le Cloud Computing, une personne a besoin d’un « objet d’accès », qui sera le plus souvent un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone. Résumé :

L'informatique en nuage: une solution technologique rentable Le 14 décembre 2010 Un nuage se profile à l’horizon, mais il pourrait bien permettre à votre entreprise d’économiser de l’argent et lui épargner des maux de tête. L’informatique en nuage est de plus en plus utilisée par les petites et moyennes entreprises (PME) au Canada, qui évitent ainsi l’achat et la gestion des technologies de l'information et des communications (TIC). L’informatique en nuage permet à votre entreprise d’utiliser le logiciel ou le matériel d’un tiers, plutôt que de l’acheter et de le gérer elle-même. En optant pour cette solution, vous n’avez pas à acheter un nouveau logiciel et à le télécharger sur votre ordinateur: il vous suffit d’utiliser Internet pour accéder à l’application sur les serveurs d’un tiers. Ainsi, tous vos employés, incluant vos vendeurs en déplacement, peuvent accéder au système informatique de votre entreprise, depuis n’importe quel point d’accès Internet. Le fournisseur protège et sauvegarde vos données. La maintenance — l’une des principales M.

L’informatique en nuage [Cloud Computing] Le terme Cloud computing est une rumeur apparue récemment dans la littérature informatique. La plupart des fournisseurs ont immédiatement introduit ce terme à tort et à travers dans leurs offres ce qui n’en simplifie pas la compréhension. Le but de cet article est de faire le point sur cette technologie et de proposer une expérimentation facile à réaliser en quelques minutes. Cet article a été publié sous la référence H6 020 : Cloud Computing, Informatique en nuage dans la rubrique Architecture des systèmes des Techniques de l'ingénieur. Cet article présente l’architecture de référence proposée par le NIST (National Standard Institute) du gouvernement américain, habituellement utilisée par la plupart des acteurs du domaine. voir ici une présentation en anglais La définition opérationnelle retenue par le NIST est la suivante Les chapitres suivants sont consacrés à l’émergence de standards et à une tentative d’évaluer les avantages économiques des technologies du Cloud computing. Perspectives

Smart Computing, Cloud Computing, And Mobility Will Boost US IT Budget Spending In 2012 A week from tomorrow, I will be presenting a keynote on Smart Computing at Forrester's EA Forum in Las Vegas and later the same day a presentation on US IT spending with my colleague Chris Mines to Forrester's CIO Forum. The common theme in both presentations is that new technologies like Smart Computing, cloud computing, and mobility will drive companies to increase their tech spending and investment in 2012 and 2013. The Smart Computing keynote presentation will draw on research from my report on "Smart Computing Connects CIOs With The Business," in which I discuss the ways in which sensors, RFID, M2M, advanced analytics, mobile devices, and collaboration platforms and applications are allowing CIOs to address previously unaddressed business problems, using various combinations of these technologies that will vary by industry. I will focus on specific industry examples in trucking, healthcare, and health insurance.

L'historique du Cloud computing - InfographieLe Cloud au service des entreprises On appelle Cloud computing un procédé consistant à transférer sur des serveurs situés à distance des fichiers ou des bases de données qui étaient auparavant conservés dans les serveurs locaux ou sur l’ordinateur personnel de l’utilisateur. Il permet notamment d’accéder sur demande à des fichiers informatisés utilisables par plusieurs personnes. Un des principaux avantages du cloud computing est de permettre aux utilisateurs d’accéder à de nombreuses prestations accessibles en ligne sans devoir subir le poids d’une infrastructure coûteuse. Les données sont considérées comme étant stockées sur un « nuage » (d’où l’expression cloud computing) L’idée du cloud computing a pris naissance en 1990 et surtout en 1991 avec la naissance d’Internet et la mise sur le marché du logiciel CERN qui a été le premier logiciel accessible par le Web. Dans l’avenir, le cloud computing devrait connaître une belle croissance car moins de 10% des sociétés y avaient recours en 2009.

Cloud Computing Avantages et inconvénients 1 En cloud computing, on parle aussi de pérennité du matériel. Personne ne veut investir des milliers d’euros en nouvelles acquisitions pour se retrouver avec des équipements obsolètes et dépassés, on préfère dans ce cas la virtualisation. Dans le domaine des jeux, certains gamers invétérés achètent de nouvelles cartes ou processeurs graphiques et augmentent leur RAM, à l’annonce même de la prochaine sortie d’un nouveau jeu. Mais si un tel jeu pouvait se lancer sur Internet avec une connexion à haut débit, et un puissant serveur de jeu qui se charge des traitements, on n’aurait besoin que d’un simple ordinateur pour l’utiliser en ayant accès à un service de cloud computing. Le serveur traduirait les séquences de jeu en vecteurs et les transmettrait à l’ordinateur client, le joueur pourrait alors utiliser windows, linux ou ubuntu, du moment que son système pourrait gérer les connexions à haut débit et quelques protocoles Internet. - Avantages et inconvénients page 1

L'"informatique en nuages" s'envole Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurent Checola Plus de 2 milliards de photographies mises en ligne sur Flickr, 100 millions de clips vidéo disponibles chaque jour sur YouTube, 2 milliards de boîtes de courriels ouvertes en 2008... Si de tels services sont plébiscités des internautes, notamment grâce à l'essor des appareils mobiles, ils modifient en profondeur l'architecture du Web. Les millions d'octets de données auxquels accèdent les usagers ne sont en effet pas disponibles sur un ordinateur local, mais sur les serveurs des entreprises qui fournissent ces services : c'est le cloud computing, ou "informatique en nuages". Selon une récente étude de Pew Research Center, 69 % des internautes américains s'adonnent déjà à des activités liées au cloud computing, plébiscitant surtout la consultation des courriels et des albums de photographies en ligne. Pour permettre l'accès aux données "dématérialisées", une importante infrastructure est nécessaire.

Mobility and Cloud Cloud is becoming a platform to distribute and collect information since mobile devices (phones, tablets and embedded devices) are getting smarter and more popular in daily life and in the M2M (Machine to Machine) world. Cloud computing will take off in the mobility world when the following technologies are in place: A faster wireless network LTE (Long Term Evolution) is the fourth generation of the GSM-UMTS mobile broadband technology. LTE technology delivers higher mobile broadband throughput and lower latency than 3G networks. A faster wireless network has enhanced data performance and has made Cloud appealing to the Mobile consumer. The current internet Protocol (IP) addressing system IPv4 is running out addresses. Cloud powered mobile devices The operating system for mobile devices has been evolving and is starting to catch up with Cloud computing. Efficient and stable Cloud infrastructure Well managed identity in the Cloud Big Data management in the Cloud

site multiréférences Le terme Cloud computing est une rumeur apparue récemment dans la littérature informatique. La plupart des fournisseurs ont immédiatement introduit ce terme à tort et à travers dans leurs offres ce qui n’en simplifie pas la compréhension. Le but de cet article est de faire le point sur cette technologie et de proposer une expérimentation facile à réaliser en quelques minutes. Cet article a été publié sous la référence H6 020 : Cloud Computing, Informatique en nuage dans la rubrique Architecture des systèmes des Techniques de l'ingénieur. Cet article présente l’architecture de référence proposée par le NIST (National Standard Institute) du gouvernement américain, habituellement utilisée par la plupart des acteurs du domaine. voir ici une présentation en anglais La définition opérationnelle retenue par le NIST est la suivante Les chapitres suivants sont consacrés à l’émergence de standards et à une tentative d’évaluer les avantages économiques des technologies du Cloud computing.

[Conférence de l’ACSEL] Cloud Computing : le point de vue opérationnel des utilisateurs et des experts ! | Netmkg.fr Je me suis rendu cette semaine à la conférence organisée par l’ACSEL avec pour sujet le Cloud computing. Les intervenants (PriceMinister, VSC Technologies SNCF, Ip-label.newtest) ont partagé leur retour d’expérience sur leurs projets de Cloud computing, et ont ainsi éclairé les invités sur des problématiques opérationnelles. Le Cloud computing fait partie des sujets numériques les plus tendances du moment. Cloud computing is a model for enabling convenient, on-demand network access to a shared pool of configurable computing resources (e.g., networks, servers, storage, applications, and services) that can be rapidly provisioned and released with minimal management effort or service provider interaction. Le Cloud computing crée un écosystème mieux adapté à l’usage des nouvelles technologies en situation de mobilité. Ce dernier point est la principale différence de ce nouveau modèle avec ses prédécesseurs (Grid computing, modèle physique…).

Related: