background preloader

Bioénergies

Bioénergies

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par « Homme des bois » qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu! Un grand merci à « Homme des bois » pour cet article relativement complet et intéressant. J’espère que ça vous plaira et que ça aidera ceux qui veulent s’y mettre. puis que ça ouvrira les yeux a certains moutons pas enragés du tout qui lieront ça pas hasard.

Le compost magique de Jean Pain, vieille invention française (presque) oubliée Des tomates qui poussent par -35°C, en janvier, le tout sans « un sou d’électricité ». La prouesse a fait grand bruit au Canada. Fin mars, l’agronome Vincent Leblanc a enfin expliqué au Journal de Montréal comment il a procédé : « J’ai récupéré du fumier d’une écurie du coin et j’ai ajouté des copeaux de bois pour avoir un bon compost. Sur sa page Facebook, l’homme dit s’inspirer d’un système en vogue ces derniers mois en Amérique du Nord, appelé « méthode Jean Pain ». Ben Falk se chauffe grâce à la méthode Jean Pain Anglais sous-titré français Une 2CV qui roule au compost J’ai demandé à Ben Falk d’où il avait tiré cette idée géniale. En interrogeant ce dernier, je découvre que le récent attrait pour la méthode Jean Pain est décidément une histoire de vidéos. Un film sur Jean Pain publié sur Youtube en 2008 Allemand sous-titré anglais C’est donc l’invention d’un Français, datant des années 70, qui passionne aujourd’hui les maraîchers d’Amérique du Nord. « Toutes des héritières de Jean Pain »

Mini turbina hidroeléctrica en la canilla POR Martín Cagliani - 2 agosto, 2012 Son muchas las regiones del mundo en las que vive gente que no tiene acceso a la electricidad. Hoy en día es una necesidad básica el poder contar con una iluminación que no sea contaminante, como las lámparas a querosene, o hacer fogones con carbón. Por eso el diseñador británico Ryan Jongwoo Choi pensó en una forma fácil, sencilla y barata de poder aportar iluminación eléctrica a una casa pobre, y creó la ES Pipe Waterwheel, que es una mini turbina hidroeléctrica que puede conectarse a la cañería de agua, y genera electricidad con la fuerza del agua corriente, suficiente para alimentar dos lámparas. La luz que aporta la ES Pipe Waterwheel es suficiente para que los niños el hogar puedan realizar sus tareas por la noche, para que la familia pueda realizar sus quehaceres nocturnos dentro de la casa. En el caso de la ES Pipe Waterwheel es un tubo que se conecta de forma sencilla a una cañería cualquiera, en su extremo. Artículos recomendados comenta aqui

Eaux de ruissellement très importantes: baissières ou pas? Bonjour à tous, Je suis en train de travailler un terrain en pente (zone forestière), où je tente de créer une forêt comestible.Ce terrain est très mouillé lors des pluies, mais vu qu'il pleut très souvent ici en Belgique...Le sol est donc continuellement trempé en hiver. C'est beaucoup moins mouillé en été, et je pense qu'avec un bon mulch, je ne devrai jamais arroser de toute l'année! Actuellement, je dégage un peu ma zone 2 et 3 en arrachant les ronces et en enlevant des bouleaux beaucoup trop nombreux, tout cela pour pouvoir planter mes arbres.Au fur et à mesure de mon avancement, je me retrouve avec un terrain super marécageux. donc, je ne plante plus à cet endroit et je cherche un endroit plus propice, mais cela réduit hélas beaucoup mes surfaces de plantations. Mais, je me demande quoi faire, car j'ai appris qu'en permaculture, il était préférable de limiter l'érosion, et de garder/stocker au maximum les énergies qui passaient sur le terrain.

Neosurvivalisme : anticiper l'avenir et s'y préparer au mieux ! COMPAGNONNAGE - TOUTES LES METHODES Le compagnonnage des végétaux est principalement utilisé dans les cultures potagères. Ce n'est pas une véritable science mais un concept établi par des années et des années d'expérience des jardiniers. Le principe du compagnonnage est très utilisé dans la culture biologique car il évite l'emploi des produits chimiques. Le compagnonnage est basé sur le fait que les plantes, comme les humains ont des amis et des ennemis et des affinités plus ou moins prononcées pour certains congénères. En combinant la culture de certaines plantes on peut activer et accroître leur développement, on optimise ainsi au maximum leur croissance et leur résistance. Le principe est donc que les plantes cultivées sur une même planche ne doivent pas exiger les mêmes besoins en nutriments ni être concurrentes au niveau de la place. Les mélanges d'odeurs créés par les associations de légumes de plantes aromatiques et de fleurs "embrouillent" les insectes et ils perdent tous leurs repères.

Abadennled Panneau solaire photovoltaique prix Les revenus générés par la vente de l’électricité (jusqu’à 2.300 €/an pour 6 kWc) et la baisse du prix des panneaux solaires photovoltaïques permettent une rentabilité rapide. En effet, la revente au réseau vous garantit un revenu conséquent pendant 20 ans. Par ailleurs, l’investissement peut être réduit grâce à des aides locales. Des revenus solaires garantis pendant 20 ans Une fois les panneaux solaires photovoltaïques installés sur le toit de votre maison, vous pouvez revendre votre électricité au réseau pour bénéficier de revenus solaires pendant une période de 20 ans. Le coût d’une installation photovoltaïque de plus en plus accessible Au moment de l'installation des panneaux photovoltaïques, vous investissez dans l'achat du matériel et de la main d'œuvre nécessaire à la pose et au raccordement. De 8.000 € à 12.000 € pour 3 kWc De 16.000 € à 19.000 € pour 6 kWc De 25.000 € à 35.000 € pour 9 kWc Calculez votre production d’électricité 1.659 € / anSimulation rapide

Related: