background preloader

Responsabilité sociétale des entreprises

Responsabilité sociétale des entreprises
Cet article a besoin d'un nouveau plan(mai 2019). Les informations dans cet article sont mal organisées, redondantes, ou il existe des sections bien trop longues. Structurez-le ou soumettez des propositions en page de discussion. Comment faire ? Avec le temps, il arrive que le contenu présent dans un article devienne désordonné. Il est souvent nécessaire de réorganiser l'article de fond en comble. Il faut tout d’abord répartir le contenu de l'article en plusieurs sections. Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer le plan d'un autre article. La responsabilité sociétale des entreprises (RSE, en anglais corporate social responsibility, CSR) désigne la prise en compte par les entreprises, sur base volontaire, et parfois juridique[1], des enjeux, environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans leurs activités. Histoire[modifier | modifier le code] Définition théorique et pratique de la RSE[modifier | modifier le code] En France : Ouvrages

https://fr.wikipedia.org/wiki/Responsabilit%C3%A9_soci%C3%A9tale_des_entreprises

Related:  RSERSE - Définition, historique et diagnosticRSERSE (Resp. Soc. Entr.) / ESG (Env. Soc. Gouv.)

Qu’est-ce que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) : qu’est-ce que c’est ? La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) également appelée responsabilité sociale des entreprises est définie par la commission européenne comme l'intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes. En d'autres termes, la RSE c'est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable ». Une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable. Dictionnaire de la RSE et du Développement Durable Un dictionnaire pour mieux comprendre la RSE et le Développement Durable. Nos sociétés sont à la recherche de modèles qui leur permettent de vivre tout en protégeant l’environnement et en améliorant les conditions sociales : c’est ce que l’on appelle le « développement durable ». Dans le monde des entreprises, ce mouvement se traduit par ce que l’on appelle la RSE, la Responsabilité Sociale des Entreprises/ Ces nouvelles tendances ne sont pas forcément simples à comprendre.

La responsabilité sociétale des entreprises Si la la responsabilité sociétale des entreprises s’est développée à l’instar de démarches volontaires, la France s’est dotée d’un cadre législatif et réglementaire qui prend notamment en compte le pilier environnemental de la responsabilité sociétale des entreprises. Ce cadre s’est construit progressivement au regard des évolutions du dispositif de reporting extra-financier des entreprises. L’article 116 de la loi du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques prévoit que les entreprises cotées en bourse indiquent dans leur rapport annuel une série d’informations relatives aux conséquences sociales et environnementales de leurs activités.

Les soutiens à Emmanuel Faber, ancien PDG de Danone, se multiplient et se font entendre sur les réseaux sociaux Lundi 15 septembre dernier, Emmanuel Faber a perdu la présidence de Danone. Plusieurs actionnaires activistes jugeaient que son engagement social et environnemental se faisait au détriment des résultats du groupe. Ils ont fini par avoir sa tête. Emmanuel Faber a discrètement tiré sa révérence.

La responsabilité sociétale des entreprises La Commission européenne définit en 2011 la responsabilité sociétale des entreprises comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». Pour assumer cette responsabilité, les entreprises doivent respecter la législation et les conventions collectives. Pour s’en acquitter pleinement, il faut avoir engagé en collaboration étroite avec les parties prenantes (fournisseurs, clients, sous-traitants…), un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans les activités commerciales et la stratégie de base. En outre, la norme ISO 26000 indique que la responsabilité sociétale des organisations est la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

Responsabilité sociale des entreprises : un regard historique à travers les classiques en management stratégique 1Cette étude vise à aborder l’historique de la RSE à travers des grands classiques en management, en essayant de répondre aux questions suivantes : quelle est la conception des classiques en stratégie de la RSE ? Comment les classiques en management ont-ils inclus l’aspect sociétal dans leurs préoccupations managériales ? À travers un regard historique de la littérature de base en stratégie, nous pensons qu’il serait éclairant de positionner les ancrages historiques des enjeux de la RSE afin de mieux comprendre les débats actuels qui façonnent ce champ. Plus précisément, l’objectif de ce papier est de cartographier l’évolution historique de ces enjeux à travers une analyse approfondie des ouvrages dits « classiques » en raison de leurs apports indéniables au champ de l’administration des affaires. L’objet du présent papier est donc de dresser un état de l’art sur la conception des classiques en stratégie de la RSE. 2Le papier est organisé comme suit.

La RSE en entreprise : Définition Parmi les entreprises cotées au CAC40 on peut distinguer quelques bonnes avancées en matière d’engagement. Nous pouvons citer comme exemple, Danone, qui indexe la part variable de ces 1400 cadres dirigeants selon la règle du bonus en trois tiers. Ainsi, les objectifs économiques sont récompensés à égalité avec les critères de performance individuelle et les objectifs sociaux et environnementaux, alors qu’en général, on retrouve plutôt une pondération de 15%. Certains comités dédiés à la RSE ont fusionné avec des comités de stratégie. C’est le cas, par exemple, chez l’Oréal qui est leader du secteur de la cosmétique en matière de RSE. Critères environnementaux, sociaux et de gouvernance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce sont des dimensions (grandes catégories) englobant les activités d’une entreprise pouvant avoir des impacts sur la société ou l’environnement. De caractère moral, les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont les 3 dimensions principales utilisées pour mesurer la durabilité (soutenabilité) et de l'impact éthique d'un investissement dans une société ou dans un domaine économique. Ce sont les 3 grands éléments composant ledit investissement responsable. Ces dimensions et les différents critères associés à chacune d’entre elles aident à déterminer la contribution sociétale d'une entreprise sur chacun de ces aspects, et permettent d’élargir et d'enrichir l'analyse des futures performances financières des entreprises (rentabilité et risques). Analyse environnementale, sociale et de gouvernance[modifier | modifier le code]

Related: