background preloader

Obligation d'informer

Obligation d'informer

administrateur de réseau - administratrice réseaux Recherche Thématique Les champs marqués d'un * sont obligatoires. Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations Plan du site Infos régionales Nos tchats Les sites de l'Onisep Données ouvertes Open data Nos services mobiles Accéder a nos publications Les partenaires de l'Onisep La librairie Onisep Nous suivre sur les réseaux sociaux

Les obligations d'un administrateur réseau Les règles d'or de la sauvegarde numérique Ne pas oublier d’enregistrer, ne pas oublier d’enregistrer, ne pas oublier… Combien de fois avez-vous cliqué frénétiquement sur la petite disquette bleue par peur de perdre votre travail sur Word ? C’était il n’y a pas si longtemps. Maintenant, tous les logiciels de traitement de texte, vidéo ou audio intègrent la sauvegarde et la récupération automatiques. Même vos mails sont enregistrés systématiquement en brouillons. Pourtant, vous n’êtes pas à l’abri de perdre vos données numériques à cause d’une coupure de courant, d’un appareil en fin de vie ou d’un simple déplacement. En effet, mobiles et tablettes contiennent aujourd’hui autant de votre vie que votre bon vieil ordinateur. Sauvegarde physique Ranger sa chambre, finir ses devoirs, se laver les dents, faire des sauvegardes régulières… Si vos parents vous ont bien éduqué, vous devez avoir gardé le réflexe de copier/coller vos fichiers les plus importants sur un disque dur externe. Sauvegarde virtuelle Sauvegarde mobile

Juridique : droits et obligations des utilisateurs Peut-on créer un blog avec les outils informatiques de son entreprise ? Envoyer et recevoir des e-mails personnels au bureau ? Se connecter aux réseaux sociaux pendant ses heures de travail ? Les principes fondamentaux Les droits et obligations des utilisateurs sont basés sur le principe selon lequel "nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives, de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché" (L120-2 du code du travail). Dans tous les cas, "la collecte de données personnelles doit faire l'objet d'une déclaration préalable à la CNIL et d'une information auprès des salariés concernés", rappelle Maître Franklin Brousse (photo), avocat au sein du cabinet Simon et Associés. Peut-on suivre ses employés via leur GPS ? Peut-on justifier des absences répétées via le système de badge ? Peut-on filtrer les accès web des salariés ? Peut-on tchater pendant les heures de bureau ? Non.

10 conseils pour la sécurité de votre système d’information 1. Adopter une politique de mot de passe rigoureuse L’accès à un poste de travail informatique ou à un fichier par identifiant et mot de passe est la première des protections. 2. L’accès aux postes de travail et aux applications doit s’effectuer à l’aide de comptes utilisateurs nominatifs, et non « génériques » (compta1, compta2…), afin de pouvoir éventuellement être capables de tracer les actions faites sur un fichier et, ainsi, de responsabiliser l’ensemble des intervenants. 3. Les postes des agents doivent être paramétrés afin qu’ils se verrouillent automatiquement au-delà d’une période d’inactivité (10 minutes maximum) ; les utilisateurs doivent également être incités à verrouiller systématiquement leur poste dès qu’ils s’absentent de leur bureau. 4. L’accès aux données personnelles traitées dans un fichier doit être limité aux seules personnes qui peuvent légitimement y avoir accès pour l’exécution des missions qui leur sont confiées. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Les droits et les obligations Les fonctionnaires ont des obligations en contrepartie desquelles ils bénéficient de certains droits fondamentaux. Principaux droits Les principaux droits sont : liberté d'opinion politique, syndicale, philosophique ou religieuse, droit de grève, droit syndical, à la formation permanente droit de participation rémunération après service fait, droit à la protection (voir la circulaire B8 n°2158 du 5 mai 2008 relative à la protection fonctionnelle des agents publics de l'État) Droit à la protection Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983, article 11 Les fonctionnaires et les agents non titulaires ont droit à une protection et le cas échéant à une réparation lorsqu'ils ont fait l'objet, à l'occasion de leurs fonctions, de menaces, d'outrages, de voies de fait, d'injures ou de diffamations. Ils ont droit à une protection, dans certaines circonstances, en cas de poursuites pénales et civiles engagées par un tiers pour faute de service. Secret professionnel Loi n°83-634 du 13 juillet 1983, article 26

Related: