background preloader

Catharisme

Catharisme
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Catarrhe. Le catharisme (du grec καθαρός / katharós, « pur ») est un mouvement médiéval d'origine antique, un manichéisme avec des aspects chrétiens[réf. nécessaire]. Il ne s'est jamais autodésigné ainsi, car ce terme, inventé par l'abbé Eckbert von Schönau (de) († 1184) pour désigner les « hérétiques », fut popularisé en français par l'occitanisme des années 1960 dressé contre le centralisme jacobin[1]. Les guides religieux « cathares », en effet, se désignaient eux-mêmes comme « Bons Hommes », « Bonnes Dames » ou « Bons Chrétiens » et leurs ennemis contemporains les appelaient les « hérétiques albigeois ». Origines[modifier | modifier le code] Le château de Montségur, pris en 1244 après un siège de plusieurs mois, et reconstruit vers la fin du XIIIe siècle. Le nom de « cathares » a été donné par les ennemis de ce mouvement, jugé hérétique par l'Église catholique romaine et adopté tardivement par les historiens.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Catharisme

Related:  Athéisme & religionsOccultisme / Ésotérisme / Religion

Que croyez-vous ? (2/4) : Croire au XXIe siècle Comment croire au XXIe siècle? Camille Riquier décrit un siècle d'agnostiques, de croyances et de doutes "tièdes", qui contraste notamment avec un XVIIème siècle, où la foi ne craint pas un doute qui soit d'égale force (Pascal, Descartes,...). Le texte du jour « Ce n’est peut-être pas sans bien-fondé que nous attribuons à la naïveté et à l’ignorance la facilité de croire et de se laisser persuader : car il me semble avoir appris autrefois que la croyance c’était comme une empreinte qui se faisait en notre âme et [que], dans la mesure où celle-ci se trouvait plus molle et de moindre résistance, il était plus aisé d’y imprimer quelque chose. (…) Plus l’âme est vide et sans contrepoids, plus facilement elle s’abaisse sous la charge du premier effort pour la persuader.

Fra Dolcino Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fra Dolcino. Lithographie de Michele Doyen (1809 - 1881). Fra Dolcino Tornielli (généralement appelé Dulcin dans les textes français antérieurs au XXe siècle[1]), né v. 1250 à Novare et brûlé sur le bûcher le , est un prêcheur italien souvent décrit comme un hérétique inspiré par les théories franciscaines.

Bernard Gui Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gui. Biographie[modifier | modifier le code] Médiocre théologien, il donne toute sa mesure dans ses nouvelles fonctions. Durant sa charge, il doit faire face aux trois grands types d'hérésies de son époque : le catharisme (1307–1323), le valdéisme (1316–1322) et les Béguards et Béguines (1319–1323). Опиум народа Опиум народа (нем. Opium des Volkes) — образное определение религии, ставшее широко известным благодаря Карлу Марксу, использовавшему его в своей работе «К критике гегелевской философии права». Сравнение религии с опиумом, однако, известно ещё до Маркса. Считается, что первым его использовали маркиз де Сад в своём романе «Жюльетта» (1797) и немецкий поэт Новалис в сборнике афоризмов «Цветочная пыльца» (1798). Подобное сравнение встречается также в произведениях других поэтов, писателей и философов (Чарльз Кингсли, Генрих Гейне, Ленин).

Allez savoir! » L’invention de Dieu Moïse. Un messager apparaît dans une flamme au milieu d’un buisson et s’adresse au prophète (Exode, 3). Œuvre de Marc Chagall, 1965-66. © RMN – Grand Palais (musée Marc Chagall)/Gérard Blot. Chagall ®/© 2014, ProLitteris, Zurich

CROYANCE Le parcours complexe qui sera ici suivi présente, pour un regard de survol, un certain nombre de grandes articulations. La première concerne le passage du langage ordinaire au langage philosophique : pour la langue courante, le mot est surtout pris au pluriel ; ainsi parle-t-on des croyances de tel peuple ou de tel groupe, des croyances populaires. La transition vers la philosophie est indiquée par le sens fort que le mot prend au singulier lorsqu'il désigne une sorte d'action, l'action de croire ; prise en ce sens, la croyance désigne une attitude mentale d'acceptation ou d'assentiment, un sentiment de persuasion, de conviction intime. Au sortir du langage ordinaire, nous rencontrons une bifurcation dans laquelle nous ne nous engagerons pas, celle des sciences humaines ; celles-ci s'intéressent à la croyance du point de vue des motivations individuelles et des conditions sociales. La mise en série des contextes philosophiques conduit en gros de la croyance-opinion à la croyance-foi.

Explication de texte : "La religion est l'opium du peuple" Karl Marx - La méthode de l'explication de texte. David Lachapelle Texte Voici le fondement de la critique irréligieuse : c'est l'homme qui fait la religion et non la religion qui fait l'homme. A la vérité, la religion est la conscience de soi et le sentiment de soi de l'homme qui, ou bien ne s'est pas encore conquis, ou bien s'est déjà de nouveau perdu. Mais l'homme, ce n'est pas un être abstrait recroquevillé hors du monde. L'homme c'est le monde de l'homme, c'est l'Etat, c'est la société.

L'Essence du christianisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Essence du christianisme (Das Wesen des Christentums) est un livre de Ludwig Feuerbach publié pour la première fois en 1841. Le livre expose la vision philosophique et critique de Feuerbach sur la religion. Influence[modifier | modifier le code] "Il n'est pas tombé du ciel": comment avons-nous inventé Dieu ? Le Nouvel Observateur Comment naît le dieu unique issu de la Bible hébraïque? Thomas Römer D'abord, le dieu unique n'est pas tombé du ciel du jour au lendemain. On ne s'est pas non plus réuni autour d'une table en se disant qu'il y avait trop de dieux et qu'on allait n'en garder qu'un seul. Le polythéisme est d'ailleurs une idée qui semble plus logique que le monothéisme, dans le sens où la diversité des dieux reflète les aspirations, les souhaits et les fantasmes des hommes. Le ciel polythéiste représente un roi entouré de ses ministres, une hiérarchie... On projette dans le ciel ce qui se passe sur la terre, ce qui permet aussi de légitimer les pouvoirs en place.

Michel Onfray Traité d'athéologie dans le texte / extrait / première partie Traité d'athéologie Michel Onfray philosophe Théisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne pas confondre théisme et déisme. Le théisme (du grec theos, dieu) est un terme qui désigne toute croyance ou doctrine qui affirme l'existence d'un Dieu et son influence dans l'univers, tant dans sa création que dans son fonctionnement. Selon le théisme religieux, la relation de l'Homme avec Dieu passe par des intermédiaires (la religion). Selon le théisme philosophique, Dieu régit l'univers directement. Les grandes Ô 22 décembre - Communauté Saint-Martin Dans la paix joyeuse de ce 22 décembre comment se troubler à l’annonce d’un ébranlement fût-il mondial, fût-il cosmique: Il vient, le désiré de toutes les nations, qu’Il vienne! O Roi pacifique, Roi plein de sagesse, toi dont le visage est pour toute la terre objet de désir, viens et sauve l’homme qu’au paradis tu façonnas de tes mains. Ce Messie que nous invoquons est Roi et aussi Créateur. C’est de lui que nous tenons le souffle de vie qu’il insuffla dans notre forme humaine pétrie de la terre. En effet, «le premier homme modelé, Adam… fut modelé par la Main de Dieu, c’est à dire par le Verbe de Dieu, précise saint Irénée, car tout a été fait par son entremise.»

La croisade contre les hérétiques Bob Moore est sans aucun doute l’un des meilleurs spécialistes au monde des hérésies médiévales – un champ de recherche dans lequel il fut pionnier avec la publication, en 1975, de The Birth of Popular Heresy, puis, deux ans plus tard, de The Origins of European Dissent. En 1987, il faisait paraître un essai provocateur intitulé The Formation of a Persecuting Society : Power and Deviance in Western Europe, 950-1250, qui fut ensuite traduit en français [1], et dans lequel il montrait qu’une logique de persécution systématique des hérétiques, des juifs, des lépreux et des homosexuels s’était mise en place en Europe au milieu du XIIe siècle. De son propre aveu, Moore a, depuis, modifié sa perspective en prenant connaissance des travaux des historiens français des vingt dernières années [2], mais aussi en diversifiant et en recontextualisant les sources qu’il mobilise. Dans son monumental The War On Heresy. Sus aux hérétiques !

« L’Europe des superstitions. Une anthologie » : la chronique « philosophie » de Roger-Pol Droit « L’Europe des superstitions. Une anthologie. XVIe-XXe siècle », sous la direction de Boris Klein, Philippe Martin et Sébastien Roman, Cerf, 552 p., 26 €, numérique 14 €. « La sainte fête de Noël donne lieu à de nombreuses superstitions. » Où donc ? « Chez les papistes aveugles. » Celui qui parle, on l’aura compris, est un piétiste luthérien. A ses yeux, les gens d’en face – égarés, ignares, subjugués, mystifiés… – se livrent à « d’ignobles mascarades » qu’il faut dénoncer.

Related: