background preloader

Seigneurs et paysans

Seigneurs et paysans
Related:  Sociétés Médiévales

L'alimentation Au Moyen Age, l'alimentation avait une grande importance, car les famines étaient fréquentes : une mauvaise saison, une guerre, et s'en était fini de la récolte. De cette importance est née une grande disparité sociale : la table du seigneur ne ressemble en rien à celle du métayer. Cette différence se caractérisait surtout par l'utilisation d'épices dans les préparations culinaires. L'alimentation était principalement composée de viandes, de pain et des dérivés de pâtisserie. Sauf pour les nobles, la cuisine médiévale est souvent une cuisine d'économie comme celle de nos grands-mères. La cuisine médiévale est épicée mais ce n'est certainement pas pour masquer la piètre qualité des mets. Dans tous les cas, la cuisine du Moyen-âge fait preuve d'une certaine diététique : assez peu de corps gras, pas de sucre (le sucre était plus considéré comme une forme de médication que comme un réel agent gustatif). Un soucis diététique aussi , dans le déroulement des repas. Les viandes Les fruits Divers

Grands banquets médiévaux Publié le 11-01-2013 - Mis à jour le 13-02-2015 Préparer une salle Les grandes dates du calendrier chrétien (Noël, Pâques, la Pentecôte...) ou les événements familiaux (mariage, baptême...) fournissent de nombreuses occasions d’organiser un banquet. À table! On dresse La table devant la cheminée, en posant une planche sur des tréteaux, le tout recouvert d’une nappe blanche. S’il est roi ou prince, une nef de table sera posée devant lui. Un spectacle permanent Les maîtres queux ont préparé des plats extraordinaires présentés avec art pour éblouir les convives. L’écuyer tranchant, muni de son bâton, ordonne aux pages d’apporter les plats qui seront tous disposés sur la table. Contenus extraits de l'ouvrage : Vivre au Moyen Age - Hachette Jeunesse, Louvre

Le commerce au Moyen Âge Introduction Au Moyen Âge, un commerçant spécialisé dans le type de marchandises orientales (poivre, noix, cannelle, huile...) était un homme riche. Avec le développement du grand commerce, la fortune et le pouvoir des « bourgeois commerçants » allaient toujours croissant. En effet, au cours du bas Moyen Âge, les petites associations, à caractère régional, d'artisans et de commerçants ayant des intérêts communs évoluent et prospèrent jusqu'à devenir des ligues européennes puissantes. Nous allons traiter dans cet article : Les voies de communicationsL'activité commerciale au Moyen ÂgeLa navigation Les voies de communications De nouvelles routes commerciales Les Européens commencèrent doucement à s'émanciper vers les territoires extérieurs. Au nord, une puissante association de villes germaniques et scandinaves, la Hanse, exerçait un véritable monopole en mer du Nord et dans la Baltique.Au sud, les villes portuaires de Gênes, Amalfi et Venise, en Italie, dominaient le commerce méditerranéen.

PLEBES ou PLEBS entrée dans le site - index des institutions Étymologie PLEBES ou PLEBS. PLEBEII. Ce mot contient la même racine que im-pleo, com-pleo, &c., et donc est étymologiquement relié au mot grec plebos, terme qui est appliqué aux plébéiens par les auteurs grecs les plus autorisés sur l'histoire romaine, alors que d'autres les appellent incorrectement demos ou demotikoi. Les plébéiens sont l’ensemble du peuple de Rome et constituent un des deux grands éléments de la nation romaine : c’est à cause d’eux que les périodes anciennes de l'histoire romaine ont un caractère et un intérêt particuliers. Origine : les clients Les anciens eux-mêmes ne sont pas d’accord sur le moment où les plébéiens ont commencé à faire partie de la population romaine. Origine : la destruction d'Albe Même si on peut admettre l'existence de plébéiens à Rome dans les temps les plus reculés, en tout cas leur nombre ne peut être très élevé. Patriciens et plébéiens Premier essai de tribus par Tarquin l'Ancien les tribuns

Les communes Émergence des communes Suite à l’essor urbain et commercial, les habitants des villes ont commencé à vouloir défendre leurs propres intérêts et à gouverner leur cité par eux-mêmes. Alors qu’ils étaient assujettis au pouvoir seigneurial, les citadins étaient considérés comme des sujets du seigneur, au même titre que les paysans et les vassaux. Toutefois, les habitants des villes, de plus en plus riches, ne voulaient pas se soumettre aux mêmes règles que les paysans, puisqu’ils ne vivaient pas de la même manière. Selon eux, les règles et le fonctionnement de la ville devaient se décider par ses habitants. La grande charte (la Magna Carta) en 1215 a pour effet de limiter le pouvoir du roi (cliquer pour agrandir)Source Plusieurs villes ont alors commencé à réclamer des droits au seigneur ou au roi, dont le droit de gouverner de manière autonome. Les premières communes Les habitants des villes se sont donc associés entre eux afin de gérer les affaires de la ville, indépendamment du seigneur.

Le Moyen Âge : le système féodal Le mot féodal, qui dérive du mot fief, en est venu à qualifier tout ce qui ressemble à un relent de rapport social périmé évocateur de hiérarchie ancienne injuste. Ce sens péjoratif, toujours courant, provient de la révolution de 1789, où le vocable a recouvert toute pratique, significative d’Ancien Régime, qui semblait mériter destruction. Le système féodal est en fait un ensemble d’institutions et de juridictions bien précises d’un moment particulier de la civilisation du Moyen Age occidental, forgé dans l’aristocratie guerrière, comme cadre cherchant à y régler la violence des rapports de force et de propriété. Enluminure de Jean Fouquet dans les Grandes Chroniques de France, vers 1455-1460, illustrant le couronnement de Louis IV d'Outremer et l'assassinat de Guillaume Longue Epée © BnF

Moyen Âge Période de l'histoire de l’Occident, située entre l'Antiquité et les Temps modernes (ve-xve siècles). Le Moyen Âge occidental est traditionnellement situé entre la chute du dernier empereur romain d'Occident (476) et la découverte de l'Amérique (1492), même si ces deux dates sont arbitraires et restent discutables. La civilisation médiévale se définit par quatre caractéristiques majeures : le morcellement de l'autorité politique et le recul de la notion d'État ; une économie à dominante agricole ; une société cloisonnée entre une noblesse militaire, qui possède la terre, et une classe paysanne asservie ; enfin, un système de pensée fondé sur la foi religieuse et défini par l'Église chrétienne. 1. Le cadre chronologique L'expression « moyen âge » date du xviie siècle : ce serait Christophe Kellner (Cellarius), professeur d'histoire à l'université de Halle, qui l'aurait employée pour la première fois, en 1688 (Historia medii aevi). 2. 2.1. Introduction L'assimilation des Barbares 2.2. 3. 3.1.

Le bas Moyen Âge - défrichements [ressource] Histoire de l'agriculture - Le bas Moyen Âge Défrichements et extension des cultures A partir de la fin du Xème siècle, l'essartage commence, au beau milieu des bois et des forêts en suivant l'exemple des premiers ermites réfugiés dans les "déserts". En Bourgogne notamment, région pionnière, les défrichements débutent en 950 autour des communautés monastiques de l'ordre de Cluny relayées vers la fin du XIème par de nouveaux ordres religieux comme les Prémontrés et les Cisterciens. Le rétablissement de la règle de Saint-Benoît axée sur le travail manuel, artisanal et agricole et l'institution de frères convers fait s'épanouir à partir des abbayes de Cluny et de Cîteaux, un modèle d'organisation rurale. Cette extension des défrichements par les religieux butte de plus en plus sur le manteau forestier qui, depuis l'établissement de l'aristocratie franque et de droits de chasse exclusifs, en fait une réserve seigneuriale destinée à être une provende à gibier.

Cloitre du mont saint michel L'arithmosophie ou numérologie spirituelle... Les nombres, en grande quantité dans les Saintes Écritures, sont investis par les Pères de l'Église d'une dimension spirituelle. En voici quelques-uns parmi beaucoup d'autres : -7. Toute la Création, car 7 est la somme de la Trinité et de 4, la matière créée, (4 éléments, 4 points cardinaux, 4 saisons, 4 phases lunaires, 4 fleuves du paradis terrestre...), représentant ainsi la perfection divine dans le cycle achevé de la Création. -6. -8. -12. -40 marque un temps suffisamment long pour passer d'un monde ancien révolu à un temps nouveau : les 40 jours du Déluge (Genèse-9), les 40 années d'errance du peuple hébreux en attente de Terre promise (Exode-16), les 40 jours de retrait de Jésus au désert (Marc-1) ... -153. Après une nuit de rude labeur, sans rien prendre, sur le lac de Génésareth-Tibériade, 7 apôtres aperçoivent, au petit matin, quelqu'un qui leur conseille de jeter le filet à la droite de leur barque. *cf. suite >>

Related: