background preloader

Moyen Age (vidéos)

Moyen Age (vidéos)

Massacres et répressions dans le monde colonial Le 1er décembre 1944 à Thiaroye près de Dakar, officiellement 35 ex-prisonniers de guerre coloniaux ont été tués, 35 blessés, 34 condamnés à des peines allant de un à dix ans d’emprisonnement après s’être mutinés et avoir désobéi aux ordres des officiers des troupes coloniales. Ces hommes partis pour défendre la France, faits prisonniers par les Allemands en juin 1940 après avoir combattu avec courage, revenus en terre africaine après quatre longues années de captivité en France occupée, sont devenus, aux yeux de l’administration militaire et coloniale, un danger pour la puissance impériale que la guerre avait ébranlée. Les rapports officiels donnent de précieuses indications sur les causes de la mutinerie vues par la puissance colonisatrice. La propagande nationaliste allemande est, aux yeux de l’administration, l’une des causes de la rébellion, car se trouvant au fondement du dénigrement de l’armée française et de ses cadres. Axe I – La fabrique de l’histoire Notes

La vie quotidienne au Moyen Âge Introduction Cet article regroupe plusieurs aspects des mœurs et de la vie quotidienne au Moyen Âge. Nous étudierons successivement : La vie urbaine au Moyen Âge, avec l'expansion des communes et la description de ParisLa vie des paysans à la campagneLes divertissements populaires tels que les foires ou les tournois de chevaliersLes mœurs et coutumes, habillement, coiffures, rôle des femmes... La vie urbaine Les communes Avec le réveil économique et la croissance des villes, l'influence de ses habitants, les burgenses ou bourgeois était croissante. Les libertés communales Dans la plupart des cas, les bourgeois conjurés achetaient leurs libertés au seigneur. « L'air de la cité rend libre » Une règle particulière fut établie dans certaines communes, notamment Bologne. Paris au Moyen Âge Protégée par l'épaisse muraille de ses remparts, qui discipline sa croissance et le met à l'abri des invasions, Paris, à la fin du XIIIe siècle, compte environ 200 000 habitants, ce qui est énorme pour l'époque.

Un deuxième four à chaux mérovingien découvert en Alsace : le four de Sessenheim ‘Hecklen’ (Bas-Rhin) 1Les fours à chaux sont des structures rarement rencontrées dans les habitats du haut Moyen Âge : moins d'une dizaine, seulement, ont été recensés pour tout le nord de la France et l'Allemagne. Aussi, la découverte en Alsace d'un deuxième four à chaux mérovingien, à moins de six kilomètres du premier, fouillé à Roeschwoog en 1995 (Châtelet, 2000), était-elle totalement inattendue.La structure a été mise au jour par la tempête de 1999. Elle s'inscrivait, comme la première, dans un habitat et a pu être également datée du VIIe siècle. Sa construction identique et son excellent état de conservation ont permis de compléter les observations faites en 1995 et de s'interroger une nouvelle fois sur la raison d'être de ces fours dans le contexte local. 1. L'environnement naturel et archéologique 2La commune de Sessenheim se situe à une trentaine de kilomètres au nord de Strasbourg, dans la bande humide appelée Ried qui s'étend le long du Rhin entre Strasbourg et Seltz (fig. 1). Fig. 1. 1. Fig. 2.

biblio.educa.ch Histoire et FLE : parler du racisme en cours de français - TV5MONDE Jean-Christophe Victor, présentateur Si vous posez la question autour de vous, « Combien y a-t-il de races sur la Terre ? », la réponse est à peu près toujours la même. Il y en aurait quatre, chacune déterminée par la couleur de la peau et chacune correspondant à un continent. Et bien ce que je vous raconte là est complètement faux. Le problème, c’est qu’un très grand nombre d’entre nous pense cela et pire encore, les races pourraient ne pas être tout à fait égales entre elles. Alors comment est-ce qu’on est arrivé à croire cela ? Herodote : toute l'histoire.... Oxford University Presents the 550-Year-Old Gutenberg Bible in Spectacular, High-Res Detail The great British empiricist Francis Bacon once remarked that Johannes Gutenberg’s printing press “changed the whole face and state of the world.” Although Gutenberg did not independently devise the press, he invented a mass-production process of moveable type and concocted an oil-based ink which, when combined with the wooden press, revolutionized the flow of information. Books could now be published in vast quantities, at only a fraction of the time required previously. For his first seminal printing, Gutenberg picked the Bible — an obvious choice for a Christian, and in retrospect, perhaps the only book whose historical significance rivals that of Gutenberg’s invention. This Tuesday, The Polonsy Foundation Digitization Project, which aims to digitize the collections of Oxford’s Bodleian Libraries and the Vatican’s Biblioteca Apostolica, made a virtual version of the Gutenberg Bible available online. View the first portion of the digitized collections here. via Hyperallergic

La Bataille d’Alexandre En 79 après J.-C., l’éruption du Vésuve a fait disparaître sous les cendres et la boue la ville de Pompéi et les villes des alentours pour plusieurs siècles. À partir du IIe siècle avant J. Comme les riches palais grecs de la période hellénistique, la maison romaine n’est pas tournée vers la ville : les pièces ouvrent sur l’atrium et sur un jardin intérieur généralement entouré d’un péristyle. Une mosaïque de la maison du Faune La maison dite du Faune est une demeure urbaine ( domus) parmi les plus vastes et les plus luxueuses de Pompéi. La Bataille d’Alexandre ornait à l’origine un exèdre, une pièce de séjour et de réception ouvrant sur le jardin, centre de gravité architectural et décoratif de la demeure. Au cœur de la bataille La mosaïque met en scène un affrontement entre Alexandre le Grand, roi de Macédoine, et Darius III, roi des Perses. Une composition dynamique La fascination des Romains pour la culture grecque La maison d’un grand amateur

Amphore à col attique à figures rouges Le programme sculpté du bouclier d'Athéna Parthénos, décoré par Phidias d'une amazonomachie et d'une gigantomachie, a sans doute servi de modèle aux derniers vases de qualité produits à Athènes avant le relatif déclin du IVe siècle av. J.-C. La lutte des dieux contre les Géants Cette belle aux anses torsadées et aux proportions élégantes, typique de la fin du Ve siècle av. Une bataille mouvementée La face principale met en scène les principaux personnages du mythe : au centre, Zeus s'apprête à abattre la foudre sur un Géant caractérisé par sa peau de bête. Un modèle prestigieux : le bouclier d'Athéna Parthénos Parallèlement au style fleuri qui domine la céramique de la fin du Ve siècle av. Bibliographie - DENOYELLE Martine, Chefs d'oeuvre de la céramique grecque dans les collections du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1994, p. 154, n 72.

Related: