background preloader

8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants…

8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants…
On estime que 168 millions d’enfants travaillent actuellement dans le monde (source). Même si c’est moitié moins qu’en 2000, c’est encore beaucoup trop. Certains d’entre eux réalisent des travaux particulièrement dangereux sans la moindre protection légale. Un photographe du Bangladesh va se pencher sur cette réalité qui frappe son pays. « Pour abolir le travail des enfants, vous devez le rendre visible.« , c’est l’adage de GMB Akash, un photographe bangladais concerné par les injustices subies par les enfants de son pays. Abolir ne suffit pourtant pas toujours. Voici une petite sélection de ses clichés qui laissent sans voix. L’auteur décrit également la difficulté de mettre fin à cet esclavagisme, manifeste de « la faiblesse » de la mondialisation à redistribuer correctement les richesses sans droits sociaux strictes. Source : panos.co.uk

https://mrmondialisation.org/le-travail-des-enfants-au-bangladesh-vu-par-un-photographe/

Related:  Territoire industrielGéographieTerritoire industrielTravail des enfants

Au cœur de Bombay : le bidonville de Dharavi Le bidonville de Dharavi situé en plein cœur du Grand Bombay, et le gigantesque projet de re-développement visant à le métamorphoser en quartier huppé de classes moyennes aisées, sont une illustration parfaite de l’orientation néolibérale de la classe politique indienne dans son ensemble, qui reste obstinément sourde et aveugle aux besoins des pauvres, représentant pourtant plus de 60% de la population urbaine de la mégapole indienne. Démonstration. I - Dharavi, un bidonville hors du commun

20 images de la Chine industrielle qui vous retourneront le coeur La Chine connaît un taux de croissance record depuis quelques années. Le peuple entre doucement dans la classe moyenne et l’accès à la consommation de masse. L’industrialisation folle ne se fait pas sans conséquence. A Pékin, sur une échelle officielle de 0 à 500, il arrive que la pollution fasse des pointes à plus de 700. Un résultat largement au dessus des limites des systèmes officiels. Travail des enfants en Bolivie - Un autre regard Il y a un an, la Bolivie adoptait une loi qui autorise le travail des enfants à partir de 10 ans, faisant de ce pays l’unique au monde à l’autoriser avant 14 ans. Après le tollé international, retour sur cette loi controversée, à hauteur du regard des enfants. « Je travaille depuis que j’ai des souvenirs », lâche dans un sourire malicieux Jorge Luis, avant de se remettre à arpenter un des principaux carrefours de la ville d’El Alto, à la recherche de passagers.

La ville américaine de Detroit renaît après la faillite La ville de Detroit (Michigan), berceau de l'industrie automobile américaine, est devenue en juillet 2013, la plus grande ville américaine à se déclarer en faillite. Mais début 2014, la ville est déjà en train de se rétablir. Les habitants de la ville cherchent à se défaire de cette image de ville délabrée. Alors certains détruisent pour mieux reconstruire.

En France, la « pauvrophobie » se renforce et s’exprime au grand jour Les incendies volontaires contre des centres d’accueil ou la baisse de subventions aux associations trahissent un rejet grandissant du pauvre et du migrant. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre Le mot a été officiellement retenu par ATD Quart Monde, après un sondage auprès de ses militants, et lancé le 17 octobre à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère : la « pauvrophobie », ou rejet du pauvre.

Obsolescence programmée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La célèbre Ford T, fiable, solide, durable et accessible à l'Américain moyen, a très peu évolué durant ses 19 ans de production (1908 – 1927). Elle n'a finalement pas pu faire face à la concurrence de General Motors qui a établi sa stratégie sur la production régulière de nouveaux modèles démodant les séries précédentes[1]. C'est un des exemples proposés d'obsolescence programmée, par le design et la mode entretenue par la publicité.

Nestlé: mettez fin à l’exploitation d’enfants dans vos plantations de cacao! Pas les enfants! Nestlé est accusé de traite et de travail forcé d'enfants dans les plantations de cacao en Côte d'Ivoire. Nous sommes en 2015 et pour accroître ses profits criminels, le géant du chocolat va jusqu'à réduire des enfants en esclavage. La liste des chefs d'accusation est effrayante. Les enfants soumis au travail forcé ne sont pas payés, doivent transporter des charges lourdes, sont exposés à des substances toxiques et font l'objet de menaces physiques.

Redistribuer la richesse pour en créer Le problème de l’accroissement des inégalités tout comme sa solution commencent entre nos deux oreilles. On n’a généralement jamais à attendre bien longtemps avant d’entendre cet argument sur l’accroissement des inégalités : il faut créer la richesse avant de penser à la redistribuer. L’OCDE est venue porter un dur coup à cette idée reçue cette semaine avec un volumineux rapport dont l’une des principales conclusions est que plus les inégalités se creusent, plus la croissance économique recule.

Pourquoi la démographie chinoise ne se relèvera pas La fin de l’enfant unique devrait permettre 50 millions de naissances d’ici à 2029. Insuffisant pour enrayer le vieillissement de la population. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Simon Leplâtre (Shanghaï, correpondance) La fin de la politique de l’enfant unique permettra la naissance de 50 millions d’enfants supplémentaires d’ici à 2029. Un chiffre insuffisant pour enrayer le vieillissement accéléré de la population chinoise. D’après une étude publiée vendredi 14 octobre dans la revue médicale The Lancet, la Chine ferait mieux de se préparer à vieillir.

Emissions mondiales de CO2 dans l'atmosphère Les émissions mondiales de C02 Combien de carbone (CO2) émis dans l'atmosphère ? 32 100 000 000 000 kg CO2/ansoit plus de 1.100 tonnes de CO2 par seconde (2015) Selon le Global Carbon Project, 32. milliards de tonnes de CO2 ont été émises dans l'atmosphère en 2015, en hause de 61% par rapport à 1990, année de référence du protocole de Kyoto.

L'inégalité obscène Les inégalités de richesse planent comme « une ombre sombre » sur l’économie mondiale, prévenait le Fonds monétaire international (FMI) en 2013. C’est même devenu le « défi de notre époque », renchérissait l’année dernière le président Obama. Et puis ? Et puis, pas grand-chose… En fait, le fossé entre pauvres et riches continue de se creuser, a révélé Oxfam cette semaine lors du Forum économique mondial de Davos. Les avoirs du 1 % viennent de dépasser ceux du 99 %.

Related: