background preloader

PROJET INDUSTRIEL

Facebook Twitter

Lean Management et excellence industrielle. Les années fastes d'Après-Guerre, baptisées les « Trente Glorieuses » par Jean Fourastié, ont conduit nos industriels à élaborer, expérimenter et valider un certain nombre de règles de gestion parfaitement adaptées à ce contexte. Ces règles ont par la suite été embarquées dans les progiciels de gestion intégrée, les ERP, qui équipent désormais la majorité de nos entreprises.

La situation a pourtant aujourd'hui radicalement changé : la demande est inférieure à l'offre qui s'est mondialisée, les produits ont des cycles de vie extrêmement courts et les clients sont de plus en plus exigeants en termes de prix, de personnalisation et de services associés. Dans un tel contexte, ces règles productivistes ne donnent plus les résultats auxquels nous nous étions habitués et les industriels, un peu déboussolés, se tournent vers de nouvelles approches. Le projet industriel. Cette ressource est réalisée par Nicolas TIJOUX (professeur agrégé), Cédric Lusseau (professeur agrégé), et Jean-Loup PRENSIER (professeur agrégé) Les entreprises doivent s’organiser afin de réaliser le meilleur compromis entre leurs contraintes et les attentes de leurs clients.

Ainsi, après avoir défini la cible à atteindre, elles constituent une équipe projet, organisée afin de tirer le meilleur de chacun. La formation et le travail en groupe y tiennent une place très importante. Pour atteindre la cible, une entreprise doit être capable de : prévoir la prestation réalisée par le produit à chaque étape de sa réalisation, mesurer l’écart entre la prédiction et l’attendu, proposer un plan d’action à chaque acteur pour que le produit minimise cet écart. Pour cela il faut être capable de prévoir : le résultat de chaque acteur du projet, l’effet de chaque résultat sur le produit final. Remarque 2 : Pour pouvoir prédire, il faut être capable de simuler le comportement du produit. 2.1. 2.2.

Les styles sociaux. La théorie sur les styles sociaux (ou socio-styles) est issue des travaux de Paul Watzlawick portant sur les différences de comportements individuels en société, et est utilisé notamment comme outil pour permettre de comprendre le comportement de ses interlocuteurs (et accessoirement le sien !) Et réduire les sources de conflits. Cette théorie distingue 4 grands types de styles sociaux, répartis autour de 2 axes portant sur notre rapport avec l’expression de nos sentiments et le pouvoir : l’axe vertical, permettant de situer la personne dans l’expression de ses sentiments caractère plutôt expansif, tourné vers les gens caractère plutôt réservé, tourné vers les taches l’axe horizontal, permettant de situer la personne dans l’expression du pouvoir caractère plutôt ascendant, à la recherche du pouvoir caractère plutôt consentant, respectant le pouvoir Chacun de nous possède un style social, qui va correspondre au style majeur de comportement.

Les styles et les besoins fondamentaux (Maslow) Quel est ton style social ? Identification de lois de comportement pour le CrashTest automobile. Annexe :Les critères de plasticité : complément d'information La courbe de traction (contrainte-déformation) d'un acier a généralement l'allure donnée par la figure 1. Figure 1 : Allure générale d'une courbe de traction pour un acier On observe classiquement sur la courbe une zone élastique (élasticité linéaire), une zone pendant laquelle la contrainte croit avec la déformation (écrouissage du matériau) et une zone d'instabilité plastique qui se traduit par une striction de l'éprouvette. De manière à définir un critère de plasticité du matériau utilisable dans un code, on fait l'hypothèse tout d'abord que la partie élastique des déformations est négligeable.

Figure 2 : Courbe de traction pour un matériau dont la partie élastique est négligée et ne possédant pas d'écrouissage En prenant ce modèle de comportement, les critères de plasticité sont considérés comme des seuils à partir desquels l'écoulement plastique se développe. Rappel : LES INVARIANTS D'UN TENSEUR DES CONTRAINTES. Calcul de structure, Critères de plasticité, Von Mises, Tresca. Notre Métier > Méthodologie calculs > Calcul > Critères de plasticité Mises et Tresca Le critère de plasticité permet de se positionner par rapport à la Re : non-plastification ou plastification.

Le critère de von Mises est le plus couramment utilisé. Critère de von Mises : ou Ce critère prend compte des composantes de contraintes en traction, compression et cisaillement pour donner un niveau de contrainte isotrope (le même dans toutes les directions). Critère de Tresca : La représentation graphique de ces deux critères permet de les comparer facilement. S.A.D.T. 4 1 ) Définition La méthode d'analyse descendante permet de comprendre pourquoi un système existe, ou doit être conçu, quelles fonctions il doit remplir et enfin, comment elles sont réalisées.

Et cela, quelle qu'en soit la complexité. La méthode, appuyée par un modèle graphique, procède par approche descendante en ce sens que l'on va du plus général au plus détaillé, en s'intéressant aux activités du système. Les deux principes de base sont : Procéder par analyse descendante : Le premier niveau du modèle est en général très abstrait, et progressivement les activités et les moyens nécessaires à leur réalisation sont détaillés.

Délimiter le cadre de l'analyse : afin d'aborder l'analyse et la description du système, il est fondamental de préciser le contexte (limite du système), le point de vue et l'objectif de l'analyse. Les flèches parenthésées, également appelées "flèches tunnel", indiquent qu'un flux de données est présent dans une partie du modèle bien qu'il ne soit pas dessiné. Phase préparatoire d'un projet. Avril 2014 La phase préparatoire On utilise généralement le terme d'Avant-Projet pour désigner l'ensemble des étapes préparatoires nécessaires au lancement du projet. Il s'agit donc de définir précisément ce que sera le projet afin d'aboutir à la mise au point de documents contractuels (faisant lieu d'un contrat) permettant d'engager la maîtrise d'œuvre et la maîtrise d'ouvrage dans le lancement du projet.

Cette phase formalise donc la décision de commencer le projet. L'étude d'opportunité Cette étape d'avant-projet permet d'étudier la demande de projet et de décider si le concept est viable. A voir également Communautés d'assistance et de conseils. Preparatory phase of a project Fase preparatoria de un proyecto Vorbereitende Phase eines Projektes Fase preparatoria di un progetto Fase preparatória de um projecto. Gestion de projet. Principes généraux[modifier | modifier le code] Projets[modifier | modifier le code] selon l'ISO, « un projet est un ensemble unique de processus, constitués d’activités coordonnées et maîtrisées, ayant des dates de début et de fin, et entreprises pour atteindre les objectifs du projet.

La réalisation des objectifs du projet requiert la fourniture de livrables conformes à des exigences spécifiques »[2]. Cette définition prône une approche par les processus, qui forment la base commune à un ensemble de normes ISO[4] ;selon le PMI, un projet est une « entreprise temporaire initiée dans le but de fournir un produit, un service ou un résultat unique ». Cette définition met ainsi l'accent sur les objectifs du projet, et le caractère unique de ceux-ci. Les projets se distinguent des opérations. Un projet mobilise durant sa réalisation des ressources identifiées (humaines, matérielles, équipements, matières premières, informationnelles et financières). Les produits du projet peuvent être : Cahier des Charges Fonctionnel (CdCF)

RETOUR AUX OUTILS : par ordre alphabétique | par domaine de l'innovation | par typologie d'outils Présentation Le Cahier des Charges Fonctionnel (CdCF) d'un projet est un document par lequel la maîtrise d'ouvrage exprime son besoin pour le projet. Ce besoin doit être formulé en termes de fonctions que le futur utilisateur aura à accomplir, ou que le système devra accomplir pour lui. Le CdCF permet en outre : Définition AFNOR : Document par lequel le demandeur exprime son besoin (ou celui qu'il est chargé de traduire) en terme de fonctions de services et de contraintes.

Définition DGA : Le Cahier des Charges Fonctionnel est la référence du besoin fonctionnel. Le CdCF doit être rédigé indépendamment des concepts de solutions envisageables afin de laisser le plus grand éventail de concepts de solutions possibles. Haut de page Méthodologie Le cahier des charges fonctionnel est écrit par la MOA et relate les besoins exactes des utilisateurs. Conclusion. Apprentissage automatique : les arbres de décision. Pour certains domaines d'application, il est essentiel de produire des procédures de classification compréhensibles par l'utilisateur.

C'est en particulier le cas pour l'aide au diagnostic médical où le médecin doit pouvoir interpréter les raisons du diagnostic. Les arbres de décision répondent à cette contrainte car ils représentent graphiquement un ensemble de règles et sont aisément interprétables. Pour les arbres de grande taille, la procédure globale peut être difficile à appréhender, cependant, la classification d'un élément particulier est toujours compréhensible. Les algorithmes d'apprentissage par arbres de décision sont efficaces, disponibles dans la plupart des environnements de fouille de données.

Ils constituent l'objet de ce chapitre. Exemple 7 La population est constituée d'un ensemble de patients. Il y a deux classes : malade et bien portant. Figure 2.1 : Un exemple d'arbre de décision. Un arbre de décision est un arbre au sens informatique du terme. Phase d'expansion. Le projet industriel. Www.piloter.org/livres-blancs-pdf/bonnes-pratiques.pdf. Le chef de projet efficace : la méthode et les 12 bonnes pratiques pour manager le projet. La conduite de projet : Une question de "Bon Sens" Ce guide en ligne est destiné à tous les managers qui ont déjà testé les limites des méthodes et procédures pour résoudre l'équation de la complexité des projets de l'entreprise.

Ils ont bien compris que la réponse se niche dans la qualité du management des femmes et des hommes. C'est là le thème central de ce site. Consultants, enseignants et étudiants trouveront aussi ici des pistes de choix pour élargir le champ de leur réflexion. Ce site est étroitement associé à l'ouvrage présenté ci-après, ils se complètent l'un l'autre.

Réussir un projet, c'est maîtriser l'art de la subtile symbiose entre les hommes, les techniques et les enjeux économico-stratégiques. (piloter.org) L'ouvrage de référence du site Méthode, relationnel et pragmatisme Ce n'est pas non plus en restant les yeux braques sur le calendrier et le compteur des dépenses que le chef de projet remplira son contrat. Définition - Manager un projet. Lean Management et excellence industrielle.